//img.uscri.be/pth/2140603859786d147ec6a7602260bed456f7d09e
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,75 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Manuel de conjugaison des verbes albanais

De
155 pages
La langue albanaise est une des plus anciennes langues indo-européennes. Sa grammaire est riche et complexe. La conjugaison à elle seule exige une étude approfondie car elle présente des particularités qui lui sont propres, telles : l'omission du pronom personnel sujet, une forme active et une forme non-active, l'existence de deux modes verbaux inconnus en français. Ce manuel est un nouvel outil indispensable pour l'apprentissage de la langue albanaise.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

MANUEL DE CONJUGAISON DES VERBES ALBANAIS

~L'Hannattan,2003 ISBN: 2-7475-4948-8

Fatirne NEZIROSKI

MANUEL DE CONJUGAISON DES VERBES ALBANAIS

L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polyteclmique 75005 Paris FRANCE

L'Harmattan Hongrie Hargita u. 3 1026 Budapest HONGRIE

L'Harmattan Italia Via Bava, 37 10214 Torino ITALIE

Avertissetnent
Il est singulier d'observer qu'en France la langue et la culture albanaises restent encore si méconnues. Et pourtant, s'intéresser à l'albanais, c'est renouer avec une tradition séculaire, chère aux grands noms du XVIIesiècle. De nombreux portraits et mentions du héros national albanais Georges Kastriote dit Scanderbeg en attestent. Les Lettres et les Arts en témoignent (Ode à Scanderbeg de Ronsard, portrait de Scanderbeg, huile sur bois, Château de Bauregard...). Plus proche de nous, la République de Korça (1916-1918) a contribué, au-delà des évènements
eux-mêmes, à la renaissance L'albanais est considéré de la francophonie en Albanie.

comme une langue rare.

Elle compte pourtant près de six millions de locuteurs dans les Balkans (Albanie, Kosovo, Macédoine, Monténégro, Turquie) et de deux à trois millions ailleurs dans le monde, au sein de la diaspora albanaise (Etats-Unis, Italie,Allemagne, Suisse, Italie,
France, Belgique)

L'albanais est l'une des langues indo-européennes

les plus anciennes. Elle utilise

l'alphabet latin, et comme l'allemand, le russe, ou le serbo-croate, fonctionne avec
des déclinaisons.

Le verbe albanais est complexe, néanmoins un locuteur francophone n'aura aucune difficulté à se familiariser avec sa conjugaison et c'est là l'objectif de cet ouvrage.

Ce manuel s'adresse à un public francophone désireux de s'exprimer en albanais. Il s'articule en trois parties:
> une présentation générale du verbe albanaiset de ses emplois,
>

des tableaux de conjugaisondes verbes types,
l'alphabet albanais, et numérotés en fonction du verbe type auquel chacun se rapporte.

> une liste de verbes, les plus usités, classés dans l'ordre imposé par

Cet ouvrage est le fruit du constat, après une expérience dans l'enseignement de la langue albanaise, de l'absence de documents aisément accessibles pour la
conjugaison des verbes albanais.

8

Sommaire
Avertissement Présentation générale p.7 p.1 I p.12 p.14 p.18 p.25

Comment utiliser ce manuel? I - Généralités
Il - Les modes finis et infinis III - La conjugaison non-active IV - Les verbes modaux

p.27

Les terminaisons des trois conjugaisons Forme active Forme non-active Prononciation et écriture Tableaux de conjugaison Liste alphabétique des verbes types p.28 p.29 p.30 p.31 p. I I3

des verbes les plus usités

Présentation générale

Comment

utiliser ce manuel?

Les tableaux de conjugaison numérotés de I à 47, présentent les 47 différentes conjugaisons que l'on peut rencontrer en albanais.
Il s'agit de verbes à la forme (voix) active. Sont numérotés 4bis, Sbis, 6bis, ... les verbes à la forme (voix) non-active, c'est-à.

dire ceux qui expriment la voix passive, médio-passive et réfléchie. En haut et à gauche de chaque tableau, figurent des lettres (exemple: 0 I ua). Elles indiquent les variations vocaliques ou consonantiques que subit le radical verbal au cours de la conjugaison. A la fin du manuel (3e partie), est présentée une liste orthographique de verbes avec leur traduction en français. Cette liste présente des verbes susceptibles d'être conjugués. Chacun d'eux fait l'objet:
~

D'une mention - Unip. : indique que le verbe est unipersonnel, c'est-à-dire qu'il ne se conjugue qu'à la troisième personne. - IR: indique que le verbe est irrégulier. - Le chiffre I, Il, III : indique que le verbe appartient à l'une des trois conjugaisons (cf Ire partie).

12

~

D'une référence chiffrée (I à 47) qui indique le numéro du verbe auquel
l'utilisateur du manuel doit se reporter pour le conjuguer,

~

D'une forme entre parenthèses lorsqu'il existe une forme non-active.Elle
figure soit à la première personne du singulier, soit à la troisième personne du singulier pour les verbes qui ne s'emploient que dans cette forme.

13

I -- Généralités
Un verbe se conjugue.
En albanais, comme en français, la personne, le temps, le mode et la voix sont
susceptibles de varier.

Le participe passé est invariable.

En albanais, une distinction existe entre la forme active du verbe et la forme nonactive. Cette dernière est construite à partir de la forme active. Elle est

morphologiquement différente et obéit à une conjugaison qui lui est propre. Tous les verbes à la forme active ne possèdent pas forcément une forme nonactive. Inversement, il existe des verbes qui ne présentent que la forme non-active
(përgjigjem : répondre).

La forme active comprend les verbes transitifs directs et indirects, les verbes intransitifs et les verbes d'état. La forme non-active, plus complexe, comprend les emplois pronominaux réfléchis (l'être sujet exerce une action sur lui-même), les emplois pronominaux réciproques (les êtres exercent des actions les uns sur les autres), et la voix passive (l'objet de la tournure active devient sujet). A noter que la forme non-active appliquée à un verbe à la forme active entraîne pour certains verbes, outre le passage à la forme pronominale (avec "se")J un glissement sémantique.

14

1. Accord du verbe avec le sujet
Le verbe s'accorde avec le nom qui est en position de sujet. Lorsque le sujet est un nom, le verbe se met à la troisième personne du singulier ou du pluriel:
lIiri lexon : lIir lit lIiri dhe Agimi lexojnë : lIir et Agim lisent

Lorsque le sujet est un pronom, le verbe se conjugue aux différentes personnes du singulier et du pluriel selon la personne exprimée par le pronom:
Ti shkruan : tu écris Ajo vizaton : elle dessine

Lorsque le sujet est composé de deux noms, le verbe se conjugue au pluriel:
Agimi dhe Toni lexojnë : Agim et Toni lisent,

Le pronom personnel sujet n'est généralement pas utilisé en albanais. Il apparaÎt lorsque le locuteur souhaite insister sur la personne. C'est la terminaison du verbe et le contexte qui permettent d'identifier la personne. En albanais, comme en français, il existe des verbes unipersonnels qui ne se conjuguent qu'à la troisième personne du singulier ou du pluriel'. Ils peuvent être utilisés aux autres personnes et ont dans ce cas un sens figuré. Ils désignent des cris d'animaux, des phénomènes
subjectives.

naturels, des sensations

/. c~ Parlons albanais, C. Gut, A. Brunet-Gut, R. Përnaska éd. L'Harmattan /999, p. /63-/65.

15

2. Radical et tertninaison

du verbe

Depuis la réforme linguistique de 1972, qui marque la naissance de la langue albanaise unifiée (réunion des dialectes "guègue" et "tosque" avec une influence plus importante du dialecte "tosque"), l'infinitifa la même forme que la I re personne
du singulier, du présent de l'indicatif: shkoj : aller - unë shkoj : je vais ha : manger - unë ha : je mange

Il Y a deux parties dans un verbe: le radical et la terminaison (ou désinence). La terminaison varie toujours (cf. tableau synthèse des terminaisons des trois

conjugaisons). Pour certains verbes, le radical reste invariable au cours de la conjugaison. Dans la plupart des cas cependant, des modifications plus ou moins importantes apparaissent que le verbe soit irrégulier ou pas.

3. Les

trois conjugaisons

Il Y a en albanais trois conjugaisons qui se distinguent surtout par les terminaisons de l'infinitifet du présent de l'indicatif.
~

les verbes de la Ire conjugaison sont ceux qui se terminent par -j à l'infinitif et prennent les terminaisons suivantes au présent de l'indicatif: -j, -n, -n, jmë, -ni, -jnë (exemple: punoj (travailler): punoj, punon, punon, punojmë, punoni, punojnë) ;

~

Les verbes de la 2e conjugaison sont ceux qui se terminent par une
consonne à l'infinitif et prennent les terminaisons suivantes au présent de

l'indicatif: O2, 0, 0, -im, -ni, -in (exemple: hapni, hapin) ;

hap (ouvrir) : hap, hap, hap, hapim,

16

~

Lesverbes de la 3econjugaisonsont ceux qui se terminent par une voyelle
à l'infinitif et prennent les terminaisons suivantes au présent de l'indicatif : 0, 0, 0, -më, -ni, -në (exemple: pi (boire) : pi, pi, pi, pimë, pini, pinë).

Cependant, ces 3 conjugaisons se divisent à leur tour en plusieurs sous-groupes qui se distinguent par les modifications que subit le radical verbal au cours de la conjugaison et notamment à certaines personnes du présent de l'indicatif,au passé simple et au participe passé. Sont considérés comme irréguliers, les verbes qui connaissent des modifications importantes au cours de la conjugaison, comme le verbe "dire" : them (présent), thoja (imparfait), thashë (passé simple). Sont dits supplétifs, les verbes qui changent de radical au cours de la conjugaison, comme le verbe "manger" : ha (présent), hëngra (passé simple), ngrënë (participe passé).

4. Auxiliaires être et avoir
Les deux verbes "jam" (être) et "kam" (avoir) qui servent à conjuguer tous les autres

verbes sont dits verbes auxiliaires. Ils sont aussi des verbes à part entière. La langue albanaise utilise également des verbes modaux: mund (pouvoir),duhet (falloir, evoir); et semi-modaux (cf. partie sur les verbes modaux). d

2. Ce signe indique qu'aucune désinence ne vient s'ajouter au radical.

17