//img.uscri.be/pth/532a064f5c81fb06ceff9315214d5616033cf0a6
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 19,88 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Normes, urbanités et émergences plurilingues

De
268 pages
L'ouvrage questionne des situations urbaines et francophones distinctes qui lient systématiquement la mise en mots des espaces de ville comme instances de normalisation avec des pratiques dites jeunes et perçues comme émergentes, et tente de concevoir une définition augmentée des parlers (de) jeunes identifiés comme diasporiques, plurilingues, urbanisés, hiérarchisés, identitaires, langagiers et politiques.
Voir plus Voir moins
Nemrou ,snabr et itésrgen émelpruec sugselinirslear(Pje) de (arf senuenohpocn)s x suavaus trLeed noitseuq al re  dceenrgmeé lne snoc txetf sermno sescipéueqé at tdnu eydanrancophones fontcelaid eos euqitvoe qumiunde irluèiisgntnerere inguciolque isti ldedia evelt anuqitr sesel arp gées et es partaed sonmrevsrti ée egetaar purle tnaveler sellecinsine ationquesga euorv .Ltcfiesonphconctiis dglA( setrF ,eiré sit desons uatiniseruabrfnae  tr,cacé O Ianiendq )nl iutneisys ance, Vietnam, Cmareuo,nM dagasaliv ed secapse snctans imeom cle talmeneituqétams de mote en missetiuej uqitd seçuer cess ne petmrlasitased  eon des praion avece tsulemd éu encevo cone voir c euq eC ed etnetme émeoms.teenrg)ed sep raelsr( encore discutablte( nas od s etutini aonmeugéentisésrbans, ungueirilp uleu,sroqispia dmeom césitnedi senuej )edSous la tiques. e  topilgngaeisresirla, enidtatisihc ,séih ,raré(uniSSI  FEUntinuosredT ti éevsrbeRas oinçra F  ,)ecnarF / sialn de iedirectio Tu(inevrr yUBOLesnn / 2itrsReé  te elaVarF )ecnégir /lAHTNA)e ,ÚY ĐH THTHĂ ĂNG srevinu(nneR étiFr / 2est  eceanluorvga earssmeble les contibutsnoi ed ssiAOB aSIUS (GAgeAl2 r  1 édnuoaY ed étsierivun (OUNDOUnuviER( F REemtn Cléun),mero/ Caed enaH itanlanorsveé itISULni-uNUOD ULEantnE OLnam), Veoï, Vietn éaOce ),endiInnoinuéR cnarF / vers(uniRennité ur nG duEG NELEDFr/ cean M),ènylisreR étenne 2 suniversité de La eELOB-NYEUQME( erivtésiLI(UunS-d elaH etan anoitnam), noï, VieN UGEY Nna hhKeutésierivunS-LI(UaH ed elanoitan ),  ance/ Fres2 EY NN UGuDgnaV nRAMAISTO ABMocE( Nlemaor SleéruplbqieuT csqèeu,) Vololona RANDRIu( ÁKCILtisrevinrysaMaé puRé/ k V eion,ï,)A ntma PODlenaÁ-POHORN699-89209 872-2-).ISBN :Camerounnahc / gd étsD eivunsierFASO (CKtiT eBonae-nteJ ar) gascMadao / virananatnAd étsierivUn e urie 05,625-
(Parlers (de) jeunes francophones)
Normes, Urbanités et Émergences Plurilingues
Sous la direction de ierry Bulot & Valentin Feussi
 
 
 
URBANITES ET 
N ORMES ,  EMERGENCES PLURILINGUES   P ARLERS ( DE ) JEUNE
                       
 SRFNACOPHONES 
 
Espaces Discursifs   Collection dirigée par Thierry Bulot  La collection  Espaces discursifs  rend compte de la participation des discours (identitaires, épilinguistiques, professionnels) à lélaboration/représentation despaces  quils soient sociaux, géographiques, symboliques, territorialisés, communautaires  où les pratiques langagières peuvent être révélatrices de modifications sociales. Espace de discussion, la  collection est ouverte à la diversité des terrains, des approches et des méthodologies, et concerne  au-delà du seul espace francophone  autant les langues régionales que les vernaculaires urbains, les langues minorées que celles engagées dans un processus de reconnaissance ; elle vaut également pour les diverses variétés dune même langue quand chacune delles donne lieu à un discours identitaire ; elle sintéresse plus largement encore aux faits relevant de lévaluation sociale de la diversité linguistique.  Derniers ouvrages parus  Jacky SIMONIN, Parcours dun sociolinguiste. Banlieue Nord de Paris/La Réunion , 2012. Assia LOUNICI, Nabila BESTANDJI (dir.), Dynamiques sociolan-gagières de l espace algérois. Discours et représentations , 2012. Rada TIRVASSEN (sous la dir. de), Langages de jeunes, plurilin-guisme et urbanisation , 2012. Cécile GOÏ (dir.), Quelles recherches qualitatives en sciences humaines ? Approches interdisciplinaires de la diversité, 2012.  Claudine Balsiger, Dominique Bétrix Köhler, Jean-François de Pietro et Christiane Perregaux (dir.), Éveil aux langues et approches plurielles. De la formation des enseignants aux pratiques de classe , 2012.
  
S OUS LA DIRECTION DE  T HIERRY B ULOT  &  V ALENTIN F EUSSI        N ORMES , URBANITES ET EMERGENCES PLURILINGUES   P ARLERS ( DE ) JEUNES FRANCOPHONES    Avec la collaboration de (par ordre alphabétique) :  Aissa BOUSSIGA ThanhThúy ĐẶ NG TH  Venant ELOUNDOU ELOUNDOU Clément FERRE Mylène LEBON-EYQUEM Gudrun LEDEGEN Van Dung NGUYEN - ThanhKhue NGUYEN Alena PODHORNÁ-POLICKÁ Vololona RANDRIAMAROTSIMBA Jean-Benoit TSOFACK      LHarmattan
       Ouvrage publié avec le concours de lAgence Française de la Francophonie (A.U.F.) Le programme de recherche a bénéficié du soutien du Conseil Scientifique de Rennes 2,  du Conseil Régional de Bretagne, du laboratoire PREFics EA 4246 (ex3207) et de  Rennes Métropole                             © LHARMATTAN, 2012 5-7, rue de lÉcole-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-99802-5 EAN : 9782296998025  
C HAPITRE I NTRODUCTIF  PARLERS ( DE ) JEUNES EN SITUATIONS URBAINES FRANCOPHONES 1   (C IRCULATION DES NORMES PARTAGÉES ET ÉMERGENCES DE NORMES SPÉCIFIQUES ) 2 .
Problématiser les parlers (de) jeunes en sociolinguistique urbaine
Dans un contexte francophone, les parlers (de) jeunes sont soit perçus comme une menace par les tenants dune langue française immobile, soit présentés comme le creuset des nouveaux usages langagiers ; il semble quils constituent – en termes de discours – à la fois le pire de lavenir dune langue (la disparition du beau langage par la contamination issue des parlers des jeunes sans respect pour linstitution) et à la fois le meilleur dune langue (le trésor dans lequel voire pour lequel le génie dune langue se manifeste). Par ailleurs, cest dune part un terme, une étiquette, une dénomination sociale tantôt minorante, tantôt valorisante qui permet de circonscrire un groupe (partiellement générationnel) voire de linscrire dans des relations spécifiques au langage, aux langues et à la spatialité marquée par la culture urbaine  (Bulot, 2007a) ; et dautre part, un ensemble de pratiques langagières qui font identité                                                      1 Ce volume rend compte de la quasi-totalité des travaux du Projet de recherche en partenariat de lAgence Universitaire de la Francophonie (AUF), Domaine de recherche « Langues pour le développement », 2010 et 2011. Titre du projet : Dynamiques sociolinguistiques des parlers (de) jeunes en situations urbaines francophones . (Responsable scientifique : Thierry Bulot). Voir : http://www.sociolinguistique-urbaine.com/spip.php?article122   2 Thierry Bulot, PREFics EA 4246 (ex 3207), université Rennes 2 & GIS Pluralités Linguistiques et Culturelles, Valentin Feussi, PREFics EA 4246, université François Rabelais (Tours) & GIS Pluralités Linguistiques et Culturelles.
8  Normes, urbanités et émergences plurilingues (Ledegen, Bulot, 2008) pour un ensemble très variable de locuteurs déclarés ou non déclarés. Dans les deux cas, il sagit de faire cas de lethnicisation des rapports sociaux (ce qui est en partie attestable par des observations directes pour les villes françaises et sans doute plus largement dans les situations francophones) pour ne pas rendre compte dune ségrégation socio-spatiale liée à la paupérisation dune société et aux effets négatifs de la mondialisation (Duysen et Jumel, 2008). Les travaux en relevant font en tout cas état quil nexiste pas un  parler jeune (comme une unique variété homogène), mais autant de pratiques différenciées normées  que les stratégies identitaires de chacun requièrent (Caubet et alii , 2004). Les parlers (de) jeunes sont de fait les indices et traces urbaines des nouvelles formes dexclusion où la connaissance de la langue – en fait de la variété dominante – pour réussir son intégration sociale reste en discours la condition indispensable et quasi-rédhibitoire ; mais où, en pratique, cette connaissance renvoie conjointement à une connaissance dévalorisée et surtout frustrante de la langue dominante quasi-exogène. La demande sociale concernant les parlers (de) jeunes renvoie quant à elle très concrètement à la difficulté de penser durablement les espaces urbains et leur normalisation  dès lors que les pratiques linguistiques posées comme les plus vivaces en discours sont celles qui sont stigmatisées (Ledegen, 2001). En dautres termes, comment parier sur lavenir dune communauté sociale dès que les pratiques des plus jeunes sont conjointement idéalisées et rejetées (Lebon-Eyquem, 2008) ? En référence à la proposition théorique de Marc Augé (Augé, 1992) relative à une approche anthropologique de lespace et de son appropriation, les parlers (de) jeunes) sont ainsi caractérisés (Bulot, 2007b) par un excès de temps.  Par la médiatisation dont ils sont lobjet (Randriamarotsimba, 2007), ils précipitent la perception sociale du changement synchronique et dès lors de l émergence – en tension voire en conflit– des normes .  Par un excès despace.  Les parlers (de) jeunes , par le rapport aux migrations quon leur construit comme spécifique et exclusivement remarquable, mettent en avant la surabondance des langues et des variétés dans lespace urbain perçu . Par un
 
Thierry Bulot et Valentin Feussi 9 excès de lego . Les parlers (de) jeunes montrent comment des variétés se singularisent au point de fonctionner comme des langues par les rapports accrus à lidentification et à la différenciation. Cette typologie ne questionne cependant pas le rapport à ce que nous nommons la circularité des normes. Mobilités sociolinguistiques et circulation Les travaux sur la question de lémergence de normes spécifiques (Ledegen, 2007) en contexte francophone font état dune dynamique voire dune dialectique sociolinguistique singulière entre les pratiques relevant de la diversité des normes partagées et celles relevant du partage 3 effectif des normes. Il semble ainsi utile dévaluer, au regard des situations urbaines et francophones distinctes 4 plusieurs questionnements de recherche spécifiques et originaux parce quils lient 5 systématiquement les espaces urbains et les espaces urbanisés comme vecteurs/ facteurs de normalisation socio-langagière avec des pratiques dites jeunes dune part, et, dautre part, parce                                                      3 Lidée du partage suppose dans ce sens une conscience des différences et ressemblances avec des possibilités incontrôlées dinventivité. Cest dire quelle rappelle surtout la conscience de la flexibilité des normes et de la dynamique sociolinguistique ambiante, souplesse tolérée dans lensemble. 4 Dans ce volume, les situations sociolinguistiques relevant durbanités langagières spécifiques : Alger / Algérie, Dschang et Douala/ Cameroun, Saint-Denis et Saint André de La Réunion/ La Réunion, Antananarivo/ Madagascar, Hanoï/ Vietnam). 5 Et, de ce fait, liés à la mobilité spatiale comme valeur culturelle dominante. Rapidement, lespace urbanisé est fondamentalement vecteur didentité notamment parce quil confronte la fonction praxique de la mise en mots des catégories socio-spatiales avec ses dénominations problématiques, et ses désignations discriminantes. Ainsi, ladite identité est en tension voire en conflit dans la mesure où elle est quasi-bloquée, y compris et pour le cas pour les langues et les parlures diverses, entre patrimoine et stigmate, modernité et relégation… on retrouve là, entre autres, la dialectique de la glocalisation.