Auto-orientation tout au long de la vie

Auto-orientation tout au long de la vie

-

Français
135 pages

Description

La loi sur la validation des acquis de l'expérience, celle sur la formation professionnelle continue, les accords de branche qui y sont attachés, ainsi que les orientations de la Commission européenne ouvrent des opportunités non négligeables pour introduire dans les pratiques des entreprises les notions de co-responsabilité dans la gestion des parcours. S'exerçant dans une relation déséquilibrée, la mise en oeuvre concrète de cette co-responsabilité suppose des salariés capables de s'auto-orienter de manière continue. Voici un support méthodologique pour accompagner dans cette visée autonomisante.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 octobre 2006
Nombre de lectures 0
EAN13 9782296156340
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Caminante, son tus huellas Voyageur, ce sont les traces de tes pas El camino, y nada mas ; Qui font le chemin et rien d’autre Caminante, no hay camino, Voyageur, il n’y a pas de chemin Se hace el camino al andar. C’est en marchant que tu fais ton chemin Al andar se hace el camino, Le chemin se fait en marchant Y alvolver lavista hacia atras, Et quand on regarde derrière soi, Seve la sende que nunca On voit le sentier Se ha devolver a pisar. Que jamais plus on ne foulera Caminante, no haycamino, Voyageur, il n’y a pas de chemin Sino estelas en la mar. Rien que des sillages sur la mer.
Antonio Machado
3
TABLE DES MATIÈRES
PRÉFACE ............................................................................................................... 7 INTRODUCTION.............................................................................................. 11
CHAPITRE I : PERSPECTIVE SOCIO-HISTORIQUE DES RELATIONS DE L’HOMME AU TRAVAIL ET À LA FORMATION................................. 17 1 – Les évolutions du contexte socio-économique ............................ 18 1.1 La condition prolétarienne................................................................................... 18 1.2 La condition ouvrière........................................................................................... 21 1.3 La condition salariale ......................................................................................... 24 1.4 La nouvelle condition ou l’organisation incertaine ................................................ 28 2 - Quelles modifications pour le salarié ? ........................................30 2.1 De la qualification à la compétence...................................................................... 31 2.2 Des compétences techniques à l’implication personnelle ......................................... 33 2.3 De la carrière au cheminement professionnel......................................................... 35 3 - S’auto-orienter pour créer son chemin .........................................36
CHAPITRE II : LES DIFFÉRENTS OUTILS ET DÉMARCHES DE PORTFOLIO....39 1 - Portfolio et reconnaissance des acquis expérientiels ...................39 2 - Des concepts clés ......................................................................... 42 2.1 Expérience .......................................................................................................... 42 2.2 Apprentissage ..................................................................................................... 44 2.3 Acquis expérientiels ............................................................................................ 48 3 - Une histoire de portfolio .............................................................. 49 3.1 Une histoire au féminin....................................................................................... 49 3.2 Un passeur transatlantique ................................................................................. 51 3.3 Des créations multiples ........................................................................................ 52 3.4 Un terreau européen favorable ............................................................................. 55 4 - Portfolios : trois pôles d’attraction à l’œuvre ................................57 4.1 Une conception capitaliste de l’outil : ................................................................... 58 4.2 Une conception existentielle de l’outil :................................................................. 62 4.3 Une conception formative de l’outil. ..................................................................... 65 4.4 Trois pôles en tension pour une dynamique personnelle......................................... 69 Conclusion ........................................................................................ 77
CHAPITRE III : LE PORTFOLIO REFLEXIF.......................................................................... 79 1 - Préambule .................................................................................... 79 2 - La démarche proposée .................................................................82
5
2.1 2.2 2.3 2.4
Le contrat............................................................................................................85 Première étape, l’étape de travail sur sonmonde à soi.......................................86 Une étape frontière : entre soi et le monde .............................................................96 Une étape de travail sur soi dans le monde : ...................................................... 105
CONCLUSION ................................................................................................. 109
ANNEXES ......................................................................................................... 115 AVENANT N° L DU20JUILLET2005 .................................................... 119 PREAMBULE ................................................................................................... 119 Article 1-1 - L’entretien professionnel et le bilan de compétences .. 119 Article 1-2 - Le passeport formation ................................................ 123 Article 1-3 - Conditions de mise en œuvre du présent avenant........ 125
BIBLIOGRAPHIE............................................................................................ 127
6
PRÉFACE
Le portfolio est classiquement défini commeun dossier personnel de formation et de compétences comportant les preuves d’acquis de formation et d’expérience. Les pratiques de portfolio (parfois désignées, en France par l’expression « portefeu») qille de compétences ui se réalisent sous des formes trèsvariées, peuvent trouver dans l’actualité nationale et internationale des arguments justifiant leur pertinence comme modes d’approche duveloppement et de l’évalu-ation des acquis et des compétences tout aulong duparcours devie et de la carrière professionnelle. Deuxexemples, parmi d’autres, illustreront cette affirmation. L’accord national interprofessionnel du5 décembre2003 relatif à l’accès des salariés à la formation tout aulong de lavie professionnelle recommande que chaque salarié puisse, à son initiative, établir son « » qpasseport formation ui reste sa propriété et dont il garde la responsabilité d’utilisation. Ce passeport formation estun document personnel contenant des déclarations rédigées par son titulaire. Il s’agit, en effet, de favoriser la mobilité interne ouexterne de chacun en lui donnant les moyens d’identifier et de faire certifier ses connaissances, ses compétences et ses aptitudes profession-nelles, acquises dans le cadre de la formation initiale ou continue, oudufait de ses expériences professionnelles.
7
De même, la communauté européenne organise à travers l’Europassun cadreunique pour la transparence des qualifi-cations et des compétences en Europe. Dans ce but, elle met en placeun portfolio de cinq documents normalisés et reconnus qui permettent àun individude rendre compré-hensibles ses compétences et ses qualifications parun tiers d’un autre pays (établissement d’éducation, organisme de formation, employeur, etc.). La préconisation de ces « bonnes pratiques » peut cependant rester lettre morte lorsqu’elle n’a pour justification que ce qui la raccroche à des décisions politiques nécessairement contingentes. Le propos de Josette Layec, appuyé surune longue expérience duportfolio, comme praticienne et comme formatrice, est d’une auà destre dimension, propre à donner « sens » pratiques sociales oude formation qui s’inspireraient de la démarche présentée. Il s’agit d’abord de comprendre comment la pertinence de cette démarche personnelle peut s’inscrire dans l’évolution des rapports de l’homme autravail et à ses semblables dufait même des changements qui sont intervenus aucours dusiècle dernier notamment dans l’organisation et les contenus du travail humain et dans les évolutions d’une culture de l’homme qui affirme la responsabilité individuelle dans la construction de l’identité de chacun parfois audétriment de la respon-sabilité collective. La référence àune logique de compétences symbolise le mieux, pour nos contemporains, les évolutions des rapports de l’homme autravail. Si la notion de compétence rend compte de la capacité de l’homme à être efficace en situation, la logique de compétencevalorise l’adaptabilité de l’homme aux particularités des emplois et des environnements de travail, fruit de la mobilisation d’un ensemble de ressources person-nelles et professionnelles (autonomie, initiative, implication dans le travail, motivation etc.), qui bien au-delà de celles qui définissent sa qualification professionnelle proprement dite, assurent à la fois son adaptation à court terme auxsituations
8