L'alter management

-

Livres
307 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Certaines pratiques managériales ne sont plus adaptées aux récentes considérations des entreprises. Il est donc nécessaire de renouveler le domaine du management afin de mieux prendre en compte les aspects sociaux, éthiques et environnementaux des organisations.
Cet ouvrage propose une vision alternative de l'entreprise et du management qui, sans renier les atouts du capitalisme et de la liberté d'entreprendre, met l'accent sur les responsabilités de chacun dans un monde globalisé.
Il revisite les concepts de gouvernance, de performance sociétale et de changement organisationnel puis présente des formes alternatives de management appliquées à la finance, aux télécommunications, à l'informatique ou à l'industrie et explore des solutions opérationnelles concrètes.
Introduction -Line BERGERY

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 22 février 2011
Nombre de visites sur la page 5
EAN13 9782746241664
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0592 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
L’alter management
© LAVOISIER, 2011 LAVOISIER 11, rue Lavoisier 75008 Paris www.hermes-science.com www.lavoisier.fr ISBN 978-2-7462-3153-5 Le Code de la propriété intellectuelle n’autorisant, aux termes de l’article L. 122-5, d’une part, que les "copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective" et, d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration, "toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite" (article L. 122-4). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Tous les noms de sociétés ou de produits cités dans cet ouvrage sont utilisés à des fins d’identification et sont des marques de leurs détenteurs respectifs. Printed and bound in England by Antony Rowe Ltd, Chippenham, February 2011.
L’alter management sous la direction de Line Bergery
Collection Management, Société et Technologie sous la direction de David Ménascé
Cyberguerre et guerre de l’information,Daniel Ventre, 2010
Liste des auteurs Sami BENLARBIMCF Laboratoire ERMMES Université du Sud Toulon-Var Euromed Management Line BERGERYMCF HDR Laboratoire ERMMES Université du Sud Toulon-Var Véronique BONMCF Laboratoire ERMMES Université du Sud Toulon-Var Nathalie DURANLaboratoire ERMMES Université du Sud Toulon-Var Axel FRICKAssociation Citoyens de la Terre Marseille Jean GALANOSMCF HDR Laboratoire ERMMES Université du Sud Toulon-Var
Pierre GENSSEProfesseur et directeur du laboratoire ERMMES Université du Sud Toulon-Var Nathalie HECTORLaboratoire ERMMES Université du Sud Toulon-Var Lucile KOTLERLaboratoire CRIFP Université de Nice Sophia-Antipolis Alain LACROUXMCF Laboratoire ERMMES Université du Sud Toulon-Var Jean-Luc PENSELMCF Laboratoire ERMMES Université du Sud Toulon-Var Jean-Charles ROCHELaboratoire ERMMES Université du Sud Toulon-Var Corinne VANDERYEUGHTMCF Laboratoire ERMMES Université du Sud Toulon-Var
Table des matières
Introduction. . . . . . . . . . . . . . 15. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . LineBERGERY, Corinne VAN DERYEUGHTPREMIERE PARTIE. REPENSER LE MANAGEMENT . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23
Chapitre 1. Quelles définitions de l’alter management ?25. . . . . . . . . . . . . Line BERGERY1.1. Alter, altérité et diversité. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 251.1.1. Le principe d’altérité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 261.1.2. Altérité / diversité / alter . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 271.1.2.1. L’altérité liée à l’identité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 271.1.2.2. L’altérité liée à la diversité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 271.1.2.3. L’altérité liée à l’alter . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 291.2. Le concept demanagement29. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1.2.1 Le management stratégique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 311.2.2. L’organisation est un construit humain . . . . . . . . . . . . . . . . . . 351.2.3. Le changement organisationnel et personnel . . . . . . . . . . . . . . . 361.3. Bibliographie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37
Chapitre 2. Quelle gouvernance pour l’alter management? . . . . . . . . . . 41 Line BERGERY2.1. Notions de gouvernance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 412.2. Corpus théorique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 432.2.1. L’approche contractuelle de la gouvernance . . . . . . . . . . . . . . . 44
8
L’alter management
2.2.1.1. Leshareholder model45. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2.2.1.2. Lestakeholder model46. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  . 2.2.1.3. Autres approches . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 492.2.2. Les approches cognitives . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 502.2.2.1. La théorie des compétences . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 522.2.2.2. Une vision « mixte » : les approches évolutionnistes . . . . . . . 532.2.3. Les approches institutionnelles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 532.2.3.1. La théorie de la régulation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 532.2.3.2. La théorie des conventions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 542.3. Conclusion et perspectives : l’alter management est un concept opérationnel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 562.4. Bibliographie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 60Chapitre 3. RSE et performance sociétale : vers un renouvellement du paradigme de la valeur63. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Sami BENLARBI,Alain LACROUX3.1. Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 633.2. Enjeux et perspectives d’une culture managériale fondée sur la création de valeur dans une économie mondialisée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 653.2.1. Comportement des investisseurs, logique de marché et évaluation . . 653.2.2. Réflexion sur la légitimité économique de l’objectif de création de valeur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 683.2.2.1. La création de valeur, objectif pragmatique et ultime de la firme actionnariale. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 683.2.2.2. La valeur partenariale : une approche alternative ou complémentaire ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 703.3. Politiques RSE et création de valeur : vers l’émergence d’une vision partenariale et coopérative . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 723.3.1. La crise du modèle traditionnel de gouvernance des entreprises. . . . 723.3.2. La responsabilité sociale d’entreprise (RSE) ou l’émergence du modèle des parties prenantes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 743.4. Evaluation des politiques RSE : la nécessité d’un renouvellement des systèmes de mesure de la performance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 763.4.1. Les critiques d’ordre conceptuel et opérationnel des indicateurs financiers de création de valeur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 763.4.2. La performance sociétale : clé de voûte du processus d’évaluation de l’engagement sociétal des entreprises . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 793.4.2.1. Les organismes d’analyse sociétale : un secteur en plein essor . . 793.4.2.2. Etude du processus d’évaluation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 833.4.3. Vers une approche multidimensionnelle et dynamique de la PSE ? . . 873.5. Bibliographie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 89