InDesign CS5.5 et CS5

InDesign CS5.5 et CS5

-

Livres
592 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


La bible sur InDesign CS5 et CS5.5





Véritable mine de conseils pratiques et d'astuces de travail, cet ouvrage richement illustré dresse un panorama complet d'InDesign pour PC et Mac, des acquis fondamentaux jusqu'aux fonctions les plus pointues.



Couvrant les versions CS5 et CS5.5, il en détaille notamment toutes les nouveautés (gestion d'objets facilitée, formats multiples de pages, import d'images avec Mini Bridge, légendes dynamiques, travail en colonnes de texte, ancrage des blocs...), en consacrant un chapitre entier à la Digital Publishing Suite, qui permet de créer, distribuer et monétiser des publications pour tablettes (iPad, Android TM, BlackBerry PlayBook...).



Nourri par la très grande expérience de l'auteur, cet ouvrage constituera un excellent manuel d'apprentissage pour les débutants comme pour les professionnels.



Sur le site www.experts-graphiques.com, retrouvez les ressources du livre et dialoguez avec l'auteur. 

 





  • Les éléments de base d'InDesign


  • Les nouveautés et améliorations


  • L'interface d'InDesign


  • La gestion du travail


  • Le travail des objets


  • La gestion des objets


  • L'enrichissement des objets et les styles d'objets


  • Le remplissage des blocs (texte et image)


  • La gestion du texte


  • La gestion des images


  • L'habillage d'un bloc par du texte


  • La typographie avec InDesign


  • Les sélections de textes


  • Le formatage des caractères


  • Le formatage des paragraphes


  • Les tabulations et les tableaux


  • Les fonctions éditoriales


  • La fonction Rechercher/Remplacer


  • Le texte dynamique référencé


  • Les notes


  • Les textes conditionnels


  • La vérification de l'orthographe


  • La gestion des pages et des fichiers


  • La gestion des pages


  • Les compositions évoluées


  • La gestion des fichiers


  • La préparation et la distribution des fichiers


  • L'impression d'un fichier


  • La distribution classique des fichiers


  • Digital Publishing Suite (DPS) et ePub


Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 19 janvier 2012
Nombre de lectures 330
EAN13 9782212020205
Langue Français
Signaler un abus

Auteur de nombreux livres sur InDesign, Photoshop, Illustrator et XPress, Pierre Labbe
(pierr elabbe@yahoo.com ; http://pierrelabbe.com) est l’un des formateurs les plus réputés
dans le monde de l’infographie. Il participe également au site Wisibility.com, blog de formation
en ligne sur Photoshop et les logiciels des métiers de l’image, qui présente gratuitement des
trucs et astuces sous forme de séquences vidéo. Il réalise en outre des vidéos de formation
pour Video2Brain et AdobeTV. InDesign CS5.5
La bible sur InDesign CS5 et CS5.5 Pour PC et Mac
Véritable mine de conseils pratiques et d’astuces de travail, cet ouvrage richement illustré dresse un
panorama complet d’InDesign pour PC et Mac, des acquis fondamentaux jusqu’aux fonctions les plus poin- et CS5tues. Couvrant les versions CS5 et CS5.5, il en détaille notamment toutes les nouveautés (gestion d’objets
facilitée, formats multiples de pages, import d’images avec Mini Bridge, légendes dynamiques, travail en
colonnes de texte, ancrage des blocs…), en consacrant un chapitre entier à la Digital Publishing Suite,
TMqui permet de créer, distribuer et monétiser des publications pour tablettes (iPad, Android , BlackBerry
PlayBook…). Nourri par la très grande expérience de l’auteur, cet ouvrage constituera un excellent manuel
d’apprentissage pour les débutants comme pour les professionnels.
Au sommaire
Interface et gestion du travail • Outils et palettes • Environnement de travail • Mise en place du document •
Travail avec les calques • Gestion et enrichissement des objets • Dessin des objets • Remplissage des blocs
• Manipulations d’objets • Objets imbriqués et ancrés • Colorations • Transparences et effets • Styles d’objet
• Gestion des textes • Saisie et position du texte • Importation du texte • Chaînage de blocs • Composition
en colonnes • Textes sur des tracés • Gestion des images • Types d’images • Préparation des images •
Importations • Traitements d’images • Légendes et métadonnées • Habillages • Typographie des textes •
Sélection du texte • Attributs et styles de caractère • Attributs et styles de paragraphe • Listes et lettrines •
Filets de paragraphe • Textes tabulés • Tableaux • Fonctions éditoriales • Fonction Rechercher/Remplacer
• Recherches de type GREP, Glyphe ou Objet • Texte dynamique croisé • Notes et suivi des modifi cations •
Notes de renvoi et notes de bas de page • Textes conditionnels • Vérifi cation de l’orthographe • Gestion
des pages et des fi chiers • Gestion des pages • Gabarits • Numérotation des pages • Transferts de pages
et d’objets • Fusion de données • Bibliothèque • Impression d’un fi chier • Préparation pour l’impression •
Impression d’un document • Distribution classique des fi chiers • Export au format PDF • Documents inte- P i e r r e L a b b e
ractifs • Digital Publishing Suite et ePub • Fichiers folio • Création d’ePub.
Sur le site www.experts-graphiques.com
• Retrouvez les ressources du livre
• Dialoguez avec l’auteur
Avec
un chapitre
sur la Digital
Publishing
Suite !
39,90
Code éditeur : G13395
ISBN : 978-2-212-13395-0
Conception Nord Compo
P. Labbe
InDesign CS5.5
et CS5Code éditeur : G1 3395
ISBN : 978-2-212-13395-0
Auteur de nombreux livres sur InDesign, Photoshop, Illustrator et XPress, Pierre Labbe
(pierr elabbe@yahoo.com ; http://pierrelabbe.com) est l’un des formateurs les plus réputés
dans le monde de l’infographie. Il participe également au site Wisibility.com, blog de formation
en ligne sur Photoshop et les logiciels des métiers de l’image, qui présente gratuitement des
trucs et astuces sous forme de séquences vidéo. Il réalise en outre des vidéos de formation
pour Video2Brain et AdobeTV. InDesign CS5.5
La bible sur InDesign CS5 et CS5.5 Pour PC et Mac
Véritable mine de conseils pratiques et d’astuces de travail, cet ouvrage richement illustré dresse un
panorama complet d’InDesign pour PC et Mac, des acquis fondamentaux jusqu’aux fonctions les plus poin- et CS5tues. Couvrant les versions CS5 et CS5.5, il en détaille notamment toutes les nouveautés (gestion d’objets
facilitée, formats multiples de pages, import d’images avec Mini Bridge, légendes dynamiques, travail en
colonnes de texte, ancrage des blocs…), en consacrant un chapitre entier à la Digital Publishing Suite,
TMqui permet de créer, distribuer et monétiser des publications pour tablettes (iPad, Android , BlackBerry
PlayBook…). Nourri par la très grande expérience de l’auteur, cet ouvrage constituera un excellent manuel
d’apprentissage pour les débutants comme pour les professionnels.
Au sommaire
Interface et gestion du travail • Outils et palettes • Environnement de travail • Mise en place du document •
Travail avec les calques • Gestion et enrichissement des objets • Dessin des objets • Remplissage des blocs
• Manipulations d’objets • Objets imbriqués et ancrés • Colorations • Transparences et effets • Styles d’objet
• Gestion des textes • Saisie et position du texte • Importation du texte • Chaînage de blocs • Composition
en colonnes • Textes sur des tracés • Gestion des images • Types d’images • Préparation des images •
Importations • Traitements d’images • Légendes et métadonnées • Habillages • Typographie des textes •
Sélection du texte • Attributs et styles de caractère • Attributs et styles de paragraphe • Listes et lettrines •
Filets de paragraphe • Textes tabulés • Tableaux • Fonctions éditoriales • Fonction Rechercher/Remplacer
• Recherches de type GREP, Glyphe ou Objet • Texte dynamique croisé • Notes et suivi des modifi cations •
Notes de renvoi et notes de bas de page • Textes conditionnels • Vérifi cation de l’orthographe • Gestion
des pages et des fi chiers • Gestion des pages • Gabarits • Numérotation des pages • Transferts de pages
et d’objets • Fusion de données • Bibliothèque • Impression d’un fi chier • Préparation pour l’impression •
Impression d’un document • Distribution classique des fi chiers • Export au format PDF • Documents inte- P i e r r e L a b b e
ractifs • Digital Publishing Suite et ePub • Fichiers folio • Création d’ePub.
Sur le site www.experts-graphiques.com
• Retrouvez les ressources du livre
• Dialoguez avec l’auteur
Avec
un chapitre
sur la Digital
Publishing
Suite !
Conception Nord Compo
P. Labbe
InDesign CS5.5
et CS5InDesign CS5.5
Pour PC et Mac
IndyCS5_titres.indd 3 24/11/11 15:28CHEZ LE MêME éDITEUR
P. Labbe. – Photoshop CS5. Pour PC et Mac.
N°12796, 2010, 676 pages.
P. Labbe. – Illustrator CS5.
N°12875, 2011, 472 pages.
V. Audouin. – Cahier d’exercices Indesign – Débutants et initiés.
N°12737, 2011, 112 pages + CD-Rom.
É. Sainte-Croix. – Cahier d’exercices Illustrator CS5 – Spécial débutants.
N°12997, 2011, 132 pages + CD-Rom.
P. Curtil. – À la découverte de Photoshop – Spécial grands débutants.
N°12757, 2011, 128 pages.
E. Canivet. – InDesign. De la créa à l’exé.
N°12122, 2008, 228 pages.
C. Breton-Schreiner. – L’essentiel de la PAO. Mise en pages, logiciels, polices, images.
N°12513, 2009, 206 pages.
D. Dabner. – Maquette et mise en pages.
N°11795, 2006, 128 pages.
D. Dabner. – Création graphique.
N°11566, 2005, 190 pages.
K. Cheng. – Design typographique.
N°11745, 2006, 232 pages.
P. Prevot, F. Rocher. – Techniques d’impression.
N°11797, 2006, 96 pages.
J. Peters. – Fabrication du document imprimé.
N°11509, 2006, 280 pages.
eK. Johansson, P. Lundberg, R. Ryberg. – La chaîne graphique (2 édition).
N°12345, 2009, 452 pages.
COPYRIGHT.indd 2 11-11-24 17:01InDesign CS5.5
Pour PC et Mac
P i e r r e L a b b e
IndyCS5_titres.indd 4 24/11/11 15:28ÉDITIONS EYROLLES
61, bd Saint-Germain
75240 Paris Cedex 05
www.editions-eyrolles.com
En application de la loi du 11 mars 1957, il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement le présent ouvrage,
sur quelque support que ce soit, sans l’autorisation de l’Éditeur ou du Centre Français d’exploitation du droit de copie,
20, rue des Grands Augustins, 75006 Paris.
© Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13395-0
COPYRIGHT.indd 4 11-11-24 17:01Tous mes remerciements à
Madame Stéphanie Saïssay d’Adobe Systems France,
Monsieur Denis-Pierre Guidot d’Aems France,Lionel Lemoine d’Adobe Systems France,
Monsieur Stéphane Baril d’Adobe Systems France.
Pour sa relecture partielle, je remercie
Monsieur Yves Chatain (formateur sur les logiciels de la Creative Suite,
yves_chatain@mac.com).
Yves Chatain et moi-même sommes membres de l’équipe de formateurs
du site wisibility.com. Nous écrivons également sur notre blog,
experts-graphiques.com, site gratuit d’astuces et de formations en ligne
sur les logiciels de la Creative Suite.
Je remercie également Laurent Tournier (http://www.indigrep.com/) pour
ses conseils et sa relecture sur les parties concernant le GREP et l’ePub.
Metteur en pages et maquettiste indépendant, Laurent Tournier est
spécialisé dans le traitement des textes longs (en l’occurrence universitaires).
Il est l’auteur du livre « GREP et InDesign CS3 / CS4. Rechercher, remplacer et
formater en un clic » paru aux éditions Dunod.
Certaines photos et illustrations de ce livre m’ont été fournies
par Messieurs Adrien Labbe, Antoine Labbe et Yves Chatain,
je les en remercie vivement.INDESIGN CS5 ET CS5.5

Avertissement Introduction
Mac et PC
e livre dresse un panorama complet d’InDe-nDesign fonctionne sur les environnements
sign, tant dans le domaine de création destiné Windows et Macintosh. Les différences de fonc- C à l’impression que celui dédié aux écrans (avec I tionnement entre les deux plates-formes sont
les nouveaux formats EPUB ou folio). Il vous montrera uniquement dues aux environnements respectifs. Ce
qu’associé à Photoshop, Illustrator et Bridge (ou main-livre ayant été écrit sur Macintosh (mis en pages avec
tenant Mini Bridge), ce logiciel est incontournable InDesign, bien sûr), la majorité des copies d’écran a été
dans le domaine de la mise en pages. La version CS5, réalisée sur cette plate-forme. Les raccourcis clavier
et plus encore la version 5.5, se sont enrichies de nom-(personnalisables) sont indiqués d’abord pour Mac
breuses nouveautés qui faciliteront votre travail aussi puis, entre crochets […], pour Windows. De nombreux
bien dans la gestion des blocs (sélection, remplissage, menus contextuels sont disponibles ; ils nécessitent le
aspect) que dans celle des textes ou encore de l’inte-bouton droit de la souris.
ractivité. Elles seront développées tout au long de cet
ouvrage et accompagnées de nombreuses astuces de
Quelques précisions sur la terminologie employée dans travail.
cet ouvrage : cliquer signifie appuyer d’un coup sec
sur le bouton de la souris et glisser signifie
mainteCe livre a pour but de vous proposer des méthodes et nir enfoncé le bouton tout en déplaçant la souris. Le
des techniques pour préparer vos travaux en vue de les tableau ci-dessous indique les conventions utilisées
publier sur papier (document imprimé), mais égale-pour désigner les touches des claviers Mac et Windows.
ment sur le Web ou tout autre réseau (sous forme de
document PDF, d’ePub ou de folio), depuis la prépa-Touche Mac Aspect Touche PC Aspect
ration des éléments jusqu’à leur mise en place dans le
Commande document prêt à être publié. Les utilisations conjointes Contrôle¢ Ctrl
¢ ou cmd à d’autres logiciels sont indiquées et exploitées tout au
long du livre, ainsi que certaines automatisations de
Option (alt) Alt∏ Alt
tâches à l’aide de scripts.
Shift
Majuscule Ó Ó ou Ó
ou Ó
Vous pouvez me poser des questions sur ce logiciel
Contrôle ctrl Sur PC, on utilise le clic droit. à l’adresse suivante : pierrelabbe@yahoo.com, ou
découvrir sur mon blog experts-graphiques.com les
dernières astuces en date.
Dernier point à signaler : dans certains paragraphes,
des encadrés gris présenteront une remarque, une
note, une astuce de travail ou un conseil. De plus,
l’icône , parfois présente dans la marge, signale une
nouveauté de la version CS5 ou CS5.5. Et maintenant bonne lecture !
Pierre Labbe
VI TABLE DES MATIÈRES

Table des matières
La création de blocs géométriques ........................................ 47 Partie 1 Les éléments de
Le dessin à la plume................................................................... 50based’InDesign Le dessin au crayon .................................................................... 53
Le dessin de traits ou de filets ................................................. 54
Les conversions de formes et de traits ................................... 541 - Les nouveautés et améliorations
Les blocs spéciaux ...................................................................... 55
Les retouches de tracés ............................................................. 58
2 - L’interface d’InDesign
Le remplissage des blocs 61
Le placement par importation ................................................ 61Les outils et les panneaux 9
Le placement par glissement de Bridge, Mini Bridge… ..... 64
Les outils ........................................................................................ 9
Le collage d’une image ou d’un texte dans un bloc ........... 64
Les panneaux .............................................................................. 14
Le placement dans plusieurs blocs ......................................... 65
Le texte de substitution ............................................................ 65L’environnement de travail 24
La Barre de l’application ........................................................... 24 Les manipulations d’objets 66
La personnalisation de l’espace de travail ............................. 26 Les traitements sans sélection: les déplacements .............. 66tion des raccourcis ......................................... 27 Les sélections d’objets ............................................................... 67
La gestion de l’affichage 28 Les déplacements d’objets ....................................................... 73
Les copies d’objets ..................................................................... 76
3 - La gestion du travail Les transformations d’objets .................................................... 77
La mise à l’échelle manuelle ..................................................... 77
Les mises à l’échelle paramétrées ........................................... 81La démarche de travail 30
La rotation d’objets .................................................................... 83
De la maquette à la distribution ............................................. 30
L’inclinaison et la déformation................................................. 84
Les enregistrements et annulations ....................................... 32
Les symétries ............................................................................... 85
L’outil Transformation manuelle .............................................. 85La mise en place du document 34
La répétition d’une transformation ........................................ 86
La configuration du document ............................................... 34
Les repères et les grilles ............................................................ 37 Les traitements particuliers 87
Les combinaisons Pathfinder ................................................... 87Le travail avec des calques 42
Les groupes d’objets .................................................................. 89
La gestion des calques .............................................................. 42 Les alignements et lesrépartitions d’objets ......................... 90
Les types de calques .................................................................. 42 Les superpositions d’objets ...................................................... 94
Le travail sur calques ................................................................. 43 Le verrouillage des blocs .......................................................... 94
Les manipulations de calques ................................................. 44
Les objets ancrés 95
Le principe et les utilisations des objets ancrés ................... 95 Partie 2 Le travail des objets
L’obtention de l’objet ancré ...................................................... 95
Les sélections et traitements de l’objet ancré,
du contenu… .............................................................................. 981 - La gestion des objets
Les modifications de la position d’ancrage .......................... 99
Les options de positionnement de l’objet ancré ............... 100Le dessin des objets 47
Les types d’objets ....................................................................... 47 Les imbrications d’objets 107
VII


INDESIGN CS5 ET CS5.5

L’ importation de texte 1642 - L ’enrichissement desobjets
Les importations et les liens................................................... 164et les styles d’objet
Les méthodes de placement du texte importé .................. 167
Les colorations 109 Les chaînages de blocs 172
L’affichage des couleurs .......................................................... 109 L’intérêt du chaînage ............................................................... 172
L’affectation d’attributs de coloration .................................. 111 La création d’un chaînage ...................................................... 173
La préparation d’unenuance de couleur ............................ 112 La modification d .............................................. 174
Les contours .............................................................................. 118 La rupture d ....................................................... 175
Les nuances de dégradés ....................................................... 121
Les transferts d’attributs de couleur .................................... 125 Les compositions en colonnes 176
Le document multicolonne .................................................... 176La transparence et les effets 127 Les réglages de colonnes........................................................ 177
La destination des réglages ................................................... 127 Le travail dans une composition en colonnes .................... 180
La transparence ........................................................................ 127
Les textes sur des tracés 181Les modes de fusion ................................................................ 131
Les effets .................................................................................... 133 La création de textes curvilignes .......................................... 181
Les effets de flou....................................................................... 137 Les chaînages de textes curvilignes ..................................... 182
Les problèmes liés à la transparence.................................... 138 La position du texte sur le tracé ............................................ 183
Les arrondis d’angle ................................................................. 138 Les colorations des textes curvilignes ................................. 183
Les styles d’objet 141 2 - La gestion des images
L’intérêt des styles .................................................................... 141
La préparation d’un style d’objet .......................................... 141 Les types d’images 184
L’affectation du style d’objet .................................................. 145
Les images pixellisées (bitmap) ............................................. 184Les modifications d’un objet stylé ........................................ 146
Les images vectorielles ........................................................... 185
La gestion des styles d’objet 147
La préparation des images 186
Les résolutions .......................................................................... 186 Partie 3 Le remplissage des
Les formats d’images ............................................................... 187blocs (texte et image)
La préparation du détourage dans Photoshop .................. 191
Le profil ICC des images .......................................................... 193
1 - La gestion du texte Les importations 195
Les placements d’images ........................................................ 195La saisie d’un texte 153 Les options d’importation ...................................................... 197
Le bloc de texte ........................................................................ 153 L’importation de fichier InDesign:
La frappe au kilomètre ............................................................ 153 obtention et options d’importation ..................................... 202
L’insertion de signes particuliers ........................................... 154 L’affichage des images importées ......................................... 205
L’insertion d’un texte de substitution .................................. 157 Les liens avec le fichier externe ............................................. 205
Le mode éditeur ....................................................................... 158
Les traitements d’images 209Les sélections
et les manipulations du texte ................................................ 159 Les transformations ................................................................. 209
Les articles liés .......................................................................... 160 Les colorations .......................................................................... 213
Le masque de détourage ........................................................ 213
La position du texte 161
Les images et les légendes 218Les marges à l’intérieur du bloc............................................. 161
L’alignement vertical ............................................................... 162 Les légendes .............................................................................. 218
Les métadonnées ..................................................................... 218Le décalage de la première ligne .......................................... 162
Les options du bloc La préparation des légendes ................................................. 220
et les styles d’objet ................................................................... 163 La généra ................................................... 222
VIII TABLE DES MATIÈRES

La légende avec une variable de texte ................................ 224 3 - Le formatage des paragraphes
3 - L’habillage d’un bloc par du texte Les attributs de paragraphe 265
Les alignements horizontaux................................................. 265Les types d’habillages 225 Les retraits et alinéas ............................................................... 268
Le principe de l’habillage ....................................................... 225 L’étalement sur plusieurs colonnes....................................... 270
Les réglages d ......................................................... 225
Le bloc sans habillage ............................................................. 226 Les listes 271
Les habillages de blocs ........................................................... 227 Le paramétrage des listes à puces et numérotées ............ 271
Les habillages de formes ........................................................ 230 Les listes numérotées .............................................................. 271
Le travail de l’habillage 233 Les listes à puces ...................................................................... 273
La conversion d’une liste ........................................................ 274
Les habillages particuliers 236 La liste scindée sur plusieurs colonnes ................................ 274
L’habillage par un tracé ajouté .............................................. 236
La composition des textes 275L’habillage et l’objet ancré ...................................................... 237
L’habillage et les gabarits ....................................................... 238 La composition verticale du texte ........................................ 275
Les grilles de ligne de base..................................................... 280
La composition horizontale du texte ................................... 284
Partie 4 La typographie
Les lettrines 289avec InDesign
Les différents types de lettrines ............................................ 289
La création d’une lettrine en saillie ....................................... 289
1 - Les sélections de textes La lettrine habillée au carré .................................................... 289ine par les styles imbriqués 290
Les textes sélectionnés ou non ............................................. 241
Les lettrines spéciales de type bloc ...................................... 292
Les attributs par défaut ........................................................... 242
L’automatisation avec les styles ............................................ 242 Le formatage programmé du texte 294
Les styles imbriqués ................................................................. 294
2 - Le formatage des caractères Les styles de ligne imbriqués ................................................. 302
Les styles GREP ......................................................................... 305
Les attributs de caractère 243
Les filets de paragraphe 316
Les attributs typographiques ................................................ 244
La création d’un filet ................................................................ 316La police ..................................................................................... 244
Les réglages du filet ................................................................. 316Le corps ou la taille des caractères ....................................... 246
Les utilisations et traitements des filets .............................. 318L’interligne ................................................................................. 246
L’aspect des caractères ............................................................ 247 Les styles de paragraphe 320
Les approches ........................................................................... 249
L’intérêt des styles de paragraphe ........................................ 320Le changement d’échelle ........................................................ 250
La préparation d’un style de paragraphe ............................ 320
Le décalage vertical ................................................................. 251
L’application classique d’unstyle de paragraphe .............. 323
L’inclinaison ............................................................................... 252
L’tion en cascade avec Style suivant ....................... 327
Les effets sur les textes curvilignes ....................................... 252
La gestion des styles de paragraphe .................................... 331
La rotation de lettres ............................................................... 252 La préparation du texte avec des scripts ............................. 333
La coloration d’un texte .......................................................... 253 Les modifications d’un texte stylé ........................................ 334
La copie d’attributs de caractère........................................... 254
4 - Les tabulations et les tableauxLes styles de caractère 256
L’intérêt des styles de caractère ............................................. 256
Le texte tabulé 336La préparation d’unstyle de caractère ................................ 256
L’affectation d’un stactère ..................................... 258 Les utilisations des tabulations ............................................. 336
La gestion des styles de caractère ........................................ 259 Les tabulations et les taquets ................................................ 336
Les modifications d’un texte stylé 262 Le panneau Tabulations .......................................................... 337
IXINDESIGN CS5 ET CS5.5

Les tableaux 341 2 - Le texte dynamique référencé
L’obtention d’un tableau ......................................................... 341
Le remplissage du tableau ..................................................... 343 Les références croisées 394
La sélection des éléments du tableau.................................. 347 L’utilisation de références croisées ....................................... 394
Les composants des références ............................................. 394La gestion des élémen .................................... 349
La gestion des références croisées 398L’aspect d’un tableau ............................................................... 354
Les styles de cellule et de tableau ........................................ 359 Les variables de texte 401
La gestion des styles de tableau ........................................... 362
Le principe de la variable de texte ........................................ 401
Des tableaux particuliers ....................................................... 366
La description des variables de texte ................................... 401
La gestion des varexte .......................................... 404
Les manipulations devariables de texte ............................. 405 Partie 5 Les fonctions éditoriales
Les articles liés 409
Le principe des articles liés..................................................... 4091 - La fonction Rechercher/Remplacer
La gestion des ar ...................................................... 409
Les articles liés entre deux documents ................................ 410
Les réglages de base 373
La gestion de la recherche ..................................................... 373 3 - Les notes
Les critères de recherche ........................................................ 374
Les notes et le suivi des modifications 413Les recherches de type Texte 376
Le principe des notes et du suivi ........................................... 413
Le contenu de la recherche .................................................... 376 Les notes éditoriales ................................................................ 413
Les remplacements avec « collage » ..................................... 377 Le suivi des modifications ...................................................... 414
L’enregistrement des requêtes .............................................. 378
Les notes de renvoi entre pages 416
Les recherches de type GREP 379
Les notes de bas de page 418
Le contenu de la recherche .................................................... 379
La création d’une note de bas de page ............................... 418Les métacaractères des regex ................................................ 379
Les réglages des notes de bas de page 418
Quelques commentaires......................................................... 381
La mise en pages des not ...................... 420
La mémorisation des regex 382 Les notes de bas de page et l’habillage ............................... 421
La gestion des regex avec un script ..................................... 382 La suppression d’une note ..................................................... 421
Exemple de recherche GREP .................................................. 382 L’importation de fichiers Word et RTF avec des notes ...... 421
Les notes de fin de page d’InDesign .................................... 424
Les recherches de types Glyphe et Objet 384 Les dans la marge.......................................................... 425
Les requêtes de type Glyphe ................................................. 384
4 - Les textes conditionnelsLes requêtes de typeObjet .................................................... 385
L’utilisation de textes conditionnels ..................................... 426Quelques exemples d’utilisation 386
La mise en œuvre d’une condition ....................................... 426
L’application d’un style de paragraphe (ou de caractère) 386 La gestion des conditions ....................................................... 428
Des utilisations typographiques ........................................... 386 Les ensembles de c ................................................. 429
Les manipulations de conditions .......................................... 430La correction d’une saisie ....................................................... 386
La recherche et le remplacement de texte conditionnel . 430Le changement de police localisé ........................................ 386
La préparation d’un tableau .................................................. 387
5 - La vérification de l’orthographeLa préparation d’un texte pour une affectation de style . 387
L’ajout d’un bloc pour une photo ......................................... 387 La vérification classique .......................................................... 431
La vérification dynamique ...................................................... 431L’enchaînement des remplacements
avec Multi-Find change ........................................................... 390 La vérification automatique ................................................... 431
X
TABLE DES MATIÈRES

L’index 468 Partie 6 La gestion des pages
Le principe de l’index .............................................................. 468etdes chiers
La préparation de l’index ........................................................ 468
Les fonctions du panneau Index ........................................... 470
1 - La gestion des pages L’importation d’un texte indexé ............................................ 470
Les mises au point de l’indexation importée ...................... 470
L’index d’un livre ....................................................................... 470Les manipulations de pages 435
La génération ou compilation de l’index ............................ 471
Le panneau Pages .................................................................... 435
L’index avec IndexMatic2 de Marc Autret ........................... 471
L’affichage de pages ................................................................ 436
La création de pages................................................................ 437
3 - La gestion des fichiersLa suppression de pages ........................................................ 438
Le changement de format de la page .................................. 439
Les fusions de données 472La réorganisation ou ledéplacement de pages................. 441
Les configurations particulières ............................................ 441 Le principe de la fusion de données .................................... 472
L’ajout d’un rabat ...................................................................... 442 La préparation du fichier source de données ..................... 473
La préparation du fichier cible ............................................... 473
La mise en pages avec un gabarit 444 L’obtention et le réglage de la fusion ................................... 475
Le principe du gabarit ............................................................. 444 La mise à jour des données (champs dans un gabarit) .... 476
La préparation d’un gabarit ................................................... 444
Les documents particuliers 477L’application d’un autre gabarit ............................................ 448
Les documents modèles ......................................................... 477Les manipulations dans les pages courantes ..................... 448
Lts d’XPress ......................................................... 477Les modifications dans le gabarit ......................................... 451
La création d’un nouveau gabarit 452
La bibliothèque 479La copie et la suppression d’un gabarit ............................... 453
Le principe de la bibliothèque .............................................. 479
La numérotation des pages 454 La création d’une bibliothèque ............................................. 479
Le remplissage de la bibliothèque........................................ 479Le principe de la numérotation ............................................. 454
L’utilisation de la bibliothèque 480La modification de la pagination .......................................... 455
Les transferts de pages et d’objets 456
Partie 7 La préparation et la
Le transfert d’objets ................................................................. 456
distribution des chiersLe transfert de pages ............................................................... 456
2 - Les compositions évoluées 1 - L’impression d’un fichier
La fonction Livre 457 La préparation pour l’impression 483
Le principe du livre .................................................................. 457 L’aplatissement des transparences ....................................... 483
La création du livre................................................................... 457 Les recouvrements et les surimpressions ............................ 485
La préparation ........................................................................... 457 La gestion des encres .............................................................. 489
La constitution du livre ........................................................... 457 La préparation des fichiers pour le flasheur ....................... 490
La gestion d’un livre ................................................................ 458
L’impression d’un document 495
Les tables des matières et listes 461 Les options générales d’impression ..................................... 495
Le principe des tables des matières ..................................... 461 Les options de format ............................................................. 495
La préparation de la table des matières .............................. 461 Les repères et les fonds perdus ............................................. 496
La gestion de la table des matières ...................................... 464 Les options de sortie ............................................................... 496
Les tables des matières avec un livre ................................... 465 Les options graphiques ........................................................... 497
Les remplacements de la table des matières...................... 466 Les options de gestion des couleurs .................................... 498
Des exemples de tables des matières .................................. 466 Les options de la rubrique Avancé ....................................... 498
XI

INDESIGN CS5 ET CS5.5

Les fichiers PostScript .............................................................. 499 3 - Digital Publishing
Les impressions prédéfinies ................................................... 499 Suite (DPS) et ePub
2 - La distribution
Les fichiers folio 524classique des fichiers
La présentation et les étapes ................................................. 524
La conception de documents ................................................ 525L’export au format PDF 500 L’interactivité avec Overlay Creator ...................................... 527
Les intérêts du PDF .................................................................. 500 La finition du premier article et la création du folio .......... 537
La création du fichier PDF par exportation ......................... 500 La gestion avec Folio Producer .............................................. 544
La personnalisation desparamètres PDF ............................ 504
La création de paramètres prédéfinis d’exportation PDF 506 La création d’ePub 547
L’exportation en arrière-plan ................................................. 506 Le format EPUB ......................................................................... 547
Le format de travail du document ........................................ 547Les documents interactifs 507
Le formatage du texte ............................................................. 548
Les formats de documents interactifs .................................. 507 L’exportation du balisage des styles ..................................... 552
Les types d’éléments interactifs ............................................ 508 Les notes de bas de page ....................................................... 553
Les animations .......................................................................... 508 Les hyperliens et les références croisées ............................. 553
Le minutage des animations.................................................. 511 Le travail des images ............................................................... 554
Les boutons ............................................................................... 512 Le formatage des objets ......................................................... 556
Les états d’objets ...................................................................... 514 L’ordre de lecture ...................................................................... 558
Les éléments multimédias (vidéo, son) ............................... 519 Les autres éléments de l’ePub ............................................... 561
Les hyperliens ........................................................................... 520 La création de l’ePub................................................................ 563
Les formulaires PDF ................................................................. 521
Index 565
XII


Partie 1
Les éléments de
base d’InDesign
1 - Les nouveautés et améliorations
2 - L’interface d’InDesign
3 - La gestion du travail LES NOUVEAUTÉS ET AMÉLIORATIONS

1 - L es nouveautés et améliorations
Le tableau suivant dresse la liste des nouveautés des versions CS5 et CS5.5 d’InDesign par rapport à CS4. Les améliorations par
rapport à une version antérieure sont indiquées par le signe ✘ dans la deuxième ou troisième colonne.
Commande CS5.5 CS5 CS4 Description
INTERFACE
Comme dans Photoshop, basculez temporairement d’un outil à un autre en
mainActivation temporaire ✓ ✓ Ø tenant enfoncée la touche de raccourci correspondante; l’outil initial est rétabli
d’outils
dès que vous relâchez la touche.
Il s’agit d’un mode d’affichage dans lequel la barre des menus de l’application et
✓ ✓ ØMode de présentation tous les panneaux sont masqués. Vous passez d’une planche à l’autre avec des
touches du clavier et avec la souris.
La police par défaut (anciennement Times et Times New Roman) est désormais Nouvelle police par Ø ✓ ✓
défaut Minion Pro Regular, police OpenType multi-plate-forme.
À l’aide de Configurator 2, il est possible de créer des panneaux personnalisés
ØPanneaux personnalisés ✓ ✓
pour InDesign.
Les outils Rotation, Mise à l’échelle et Déformation sous placés sous l’outil
Réagencement des Transformation manuelle dans le panneau Outils. Cependant, vous pouvez
✘ ✘ ✓
outils de transformation faire pivoter, redimensionner et mettre à l’échelle des objets sans désactiver
l’outil Sélection.
Suppression de tous les La rubrique Grilles et repères du menu Affichage comporte une nouvelle
comØ✓ ✓
repères mande Supprimer tous les repères sur la planche.
Vous pouvez choisir le pixel comme unité de mesure. Lors de son utilisation,
ØUnités en pixels ✓ ✓ les coordonnées X et Y sont arrondies à des valeurs entières. Dans le panneau
Contour, les épaisseurs sont également exprimées en pixels.
Zoom avec une fenêtre
Ø✓ ✓ Quand une fenêtre modale est affichée, il reste possible de zoomer sur la page.
ouverte
DOCUMENTS INTERACTIFS
Importation de vidéos InDesign est capable d’importer les formats FLV et MP3 (les fichiers vidéo aux
for✓ ✓ ØFLV/F4V et de fichiers
mats Flash Video, AVI et WMV sont toujours pris en charge). audio
Le panneau Animation permet de créer ou de modifier des effets d’animation.
Vous pouvez modifier les attributs d’animation (position, mise à l’échelle,
rotaØPanneau Animation ✓ ✓
tion et opacité), et enregistrer les effets d’animation en tant que mouvements
prédéfinis pour les partager avec d’autres utilisateurs.
Vous pouvez afficher un aperçu de l’interactivité et de l’animation de la sélection
ØPanneau Aperçu ✓ ✓ en cours, de la planche active ou du document dans le panneau Aperçu sans
avoir à l’exporter.
ØPanneau Minutage ✓ ✓ Il permet de modifier l’ordre de lecture des objets animés.
Le panneau Multimédia permet d’afficher un aperçu des fichiers SWF, FLV, F4V,
ØPanneau Multimédia ✓ ✓
MP4 et MP3 directement dans InDesign.
ØPanneau États d’objet ✓ ✓ Le panneau États d’objet permet de créer plusieurs versions d’un objet.
3INDESIGN CS5 ET CS5.5
LES ÉLÉMENTS DE BASED’INDESIGN
Commande CS5.5 CS5 CS4 Description
MISE EN PAGES
Gestion des blocs
Pour appliquer des effets d’arrondi (ou autre) à un bloc rectangulaire, InDesign
affiche un carré jaune à proximité de l’angle supérieur droit du bloc. Un clic
desØAngles de bloc ✓ ✓
sus affiche quatre losanges aux angles du bloc qu’il suffit de glisser pour modifier
l’aspect. Chaque angle est modifiable individuellement avec Ó.
Le panneau Contrôle propose deux icônes pour appliquer une nuance de Application de nuance
Ødepuis le panneau ✓ ✓ contour ou de fond à la sélection (bloc ou texte). Par glissement, cette nuance
Contrôle peut être appliquée à d’autres objets.
Le panneau Calques d’InDesign reprend des fonctionnalité du panneau
d’IllustraCalques (panneau) ✘ ✘ ✓ tor. Chaque calque présente un triangle qui permet de voir les objets présents sur
le calque avec leur ordre de superposition.
Un double-clic sur un graphique à l’aide de l’outil Sélection n’entraîne plus
l’activation de l’outil Sélection directe . Désormais, lorsque vous cliquez deux fois sur
un bloc graphique, vous sélectionnez le contenu du bloc. Si le contenu est déjà
sélectionné et que vous cliquez deux fois dessus, vous sélectionnez le bloc. Dans
Comportement
Ø✓ ✓ un groupe, un double-clic sur un élément entraîne la sélection de ce dernier. Pour
du double-clic
sélectionner à nouveau le groupe, cliquez deux fois sur le contour de l’élément
sélectionné ou du groupe. Dans tous les cas de figure, l’outil Sélection demeure
actif. La procédure de sélection des blocs graphiques et des groupes est donc
plus simple et cohérente.
Copies multiples par En utilisant certaines touches du clavier, vous pouvez créer une grille d’objets lors
Ø✓ ✓
glissement du glissement d’un objet en vue de le copier.
Lorsque vous transformez plusieurs objets sélectionnés, vous pouvez modifier
ØEspacement dynamique ✓ ✓ proportionnellement l’espace entre ces objets plutôt que redimensionner les
objets eux-mêmes.
Une commande du menu Édition permet de déplacer un objet, de le copier ou
ØExécuter et répéter ✓ ✓
encore de créer une grille d’objets.
Lors de l’utilisation d’outils de création de bloc, comme les outils Rectangle
Grille de blocs lors des ✓ ✓ Ø ou Texte, vous utilisez les touches fléchées pour créer des blocs espacés de créations
manière égale.
L’outil Espace permet d’ajuster rapidement l’espacement de plusieurs éléments.
ØOutil Espace ✓ ✓ En agissant directement sur ces espaces, vous avez la possibilité de modifier votre
mise en pages en une seule opération.
Tout comme dans Illustrator, vous n’avez pas besoin d’activer l’outil Rotation pour
Rotation avec l’outil de
Ø✓ ✓ faire pivoter l’élément: placez le pointeur de l’outil Sélection près d’un angle et sélection
glisser la souris.
Lors du survol d’un élément avec l’outil Sélection directe , InDesign affiche
Surbrillance des blocs et
Ø✓ ✓ le tracé et les points du tracé; ces derniers peuvent être glissés directement
des points
sans sélection.
InDesign trace temporairement les contours d’un bloc lorsque vous survolez des
Surbrillance des éléments de page avec l’outil Sélection. Ce comportement facilite le repérage de
Ø✘ ✓
contours de bloc l’élément voulu avant sa sélection, il peut être désactivé dans les préférences de
la version CS5.5.
4 LES NOUVEAUTÉS ET AMÉLIORATIONS

Commande CS5.5 CS5 CS4 Description
Vous n’avez plus besoin de grouper le éléments pour pouvoir les redimensionner,
les mettre à l’échelle ou les faire pivoter avec l’outil Sélection. Il vous suffit de
Transformer plusieurs sélectionner les éléments pour les afficher dans un cadre de sélection qui vous
Ø✓ ✓
éléments sélectionnés permettra de les transformer. Faites glisser une poignée pour redimensionner
les éléments sélectionnés. Si vous maintenez la touche Ó enfoncée au cours de
cette opération, les éléments conservent leurs proportions.
Pour verrouiller ou déverrouiller des objets, vous pouvez agir dans le panneau
Verrouillage desobjets Calques. Sur l’objet, une icône de verrouillage permet également de déverrouiller
un objet verrouillé.
Gestion du contenu
L’option Ajustement automatique ajuste automatiquement l’image chaque fois Ajustement ✓ ✓ Ø
automatique du bloc que vous redimensionnez le bloc.
Aperçu dynamique de Dans InDesign, l’affichage du contenu est régénéré instantanément. Il n’est plus
Ø✓ ✓
rognage et déplacement nécessaire d’attendre la régénération de l’aperçu avant de glisser un objet.
Lorsque vous importez plusieurs fichiers, vous définissez le nombre de colonnes
Grille de placement
Ø✓ ✓ et de lignes d’éléments importés, par glissement de l’icône de placement et à
d’importation
l’aide des touches fléchées.
InDesign CS5 permet la création de légendes dynamiques ou statiques à partir
ØLégendes dynamiques ✓ ✓
des métadonnées des images, lors de leur importation ou après.
La commande Modifier l’original permet d’ouvrir plusieurs images dans leurs
Modifier l’original ✘ ✘ ✓
éditeurs respectifs.
Réduction de plusieurs Les liens vers des images importées plusieurs fois dans un document sont réduits
Øliens vers la même ✓ ✓
à une seule ligne dans le panneau Liens.
source
Réédition d’extensions Cette option du panneau Liens permet de remplacer un ensemble de fichiers
✘ ✘ ✓
de fichier ayant une extension par des fichiers avec une autre extension.
La sélection du contenu s’affiche sous la forme d’un anneau lorsque vous survolez
une image à l’aide de l’outil Sélection. Elle permet de sélectionner et de déplacer
Sélection et édition de
Ø✓ ✓ le contenu d’un bloc sans avoir à désactiver l’outil Sélection. Si vous faites pivoter
contenu simplifiées
le contenu et le bloc, une ligne horizontale apparaît au centre de la sélection du
contenu. Cette ligne reflète l’angle de rotation du contenu.
Gestion des pages
Vous pouvez définir plusieurs formats de page dans un même document. Cette
Formats de page Ø✓ ✓ fonctionnalité permet, notamment, de gérer en un seul fichier les cartes de visite,
multiples
cartes postales, en-têtes de lettre et enveloppes.
Libellés colorés pour des Un libellé coloré peut être affecté aux pages dans le panneau Pages pour
Ø✓ ✓
vignettes de page les différencier.
Lorsque vous créez un document dans InDesign CS5, vous pouvez définir le
numéro de page de la première page. Si vous indiquez un numéro pair et que
Numéro de la première ✓ ✓ Ø l’option Pages en vis-à-vis est activée, le document débute par une planche
page
de deux pages. Vous pouvez également modifier le numéro de la première page
dans la fenêtre Format de document , après la création du document.
5INDESIGN CS5 ET CS5.5
LES ÉLÉMENTS DE BASED’INDESIGN
Commande CS5.5 CS5 CS4 Description
OUTILS DE TRAITEMENT DE TEXTE
Chaque bloc comporte désormais une icône bleue, qui permet par simple
glisseAncrage de bloc ✘ ✓ ✓
ment l’ancrage du bloc dans le texte.
Les options de style de paragraphe et de caractère comportent une nouvelle
rubrique Exportation du balisage, qui permet un meilleur balisage du
formatBalisage des styles ✓ Ø Ø tage lors de l’export en fichier HTML/ePub ou en document PDF balisé. Il n’est
plus nécessaire d’utiliser le panneau Structure ni de créer des balises dans le
panneau Balises.
Les options de bloc de texte et le panneau Contrôle c omportent une option
Équilibrage des
Ø✓ ✓ Équilibre des colonnes qui redistribue automatiquement le texte réparti sur
plucolonnes de texte
sieurs colonnes d’un bloc de texte.
Justification verticale Un bloc de texte garde sa justification verticale du texte même s’il habille une
Ødans un bloc habillant ✓ ✓
image ou un autre bloc.
une image
Justification verticale Un bloc de texte de forme irrégulière (non rectangulaire) ou ayant un arrondi
Ødans un bloc non ✓ ✓
d’angle prend en compte la justification verticale du texte.
rectangulaire
Les options d’enchaînement proposent une option Solidaire avec
précéOptions d’enchaînement ✘ ✘ ✓ dent qui solidarise la première ligne du paragraphe actif avec la dernière du
paragraphe précédent.
Paragraphes scindés sur Un paragraphe peut être divisé en plusieurs colonnes à l’intérieur d’un même bloc
Ø✓ ✓
plusieurs colonnes de texte.
Un paragraphe peut être étendu sur plusieurs colonnes sans avoir à créer des Paragraphes étalés sur ✓ ✓ Ø
plusieurs colonnes blocs de texte distincts.
Les modifications apportées au texte par un utilisateur sont repérées si l’option
ØSuivi des modifications ✓ ✓ Suivi des modifications est activée. Un panneau Suivi des modifications
permettra de les gérer.
Il est possible d’importer dans un bloc de texte le contenu d’un autre bloc de
texte en gardant une liaison entre les deux articles pour effectuer des mises à jour
✓ Ø ØTextes liés
(via le panneau Liens). Cette option permet de réaliser des mises en pages
verticales et horizontales avec le même texte.
Variables de texte ✘ ✘ ✓ Les métadonnées d’une image peuvent être utilisées comme variables de texte.
PRODUCTION, CONTRÔLE EN AMONT ET IMPRESSION
Contrôle en amont De nouvelles options de contrôle ont été ajoutées: textes conditionnels,
réfé✘ ✘ ✓
dynamique rences croisées, légendes dynamiques…
Les polices placées dans le dossier Document Fonts situé au même
emplaceInstallation temporaire ment qu’un document sont disponibles à l’ouverture de ce dernier (installation
Ø ✓ ✓
des polices temporaire). La commande Assemblage permet de créer le dossier Document
Fonts.
Cette norme est identique à PDF/X-4: 2008, mais elle assure une meilleure gestion
des calques qui peuvent être créés dans le PDF exporté et la compatibilité PDF1.6.
ØNorme PDF/X-4: 2010 ✓ ✓
De plus, une nouvelle option de compression (JPEG 2000) est disponible pour
les images.
L’activation des traits de coupe, lors de l’impression de planches, entraîne
l’impresØRepères de pliage ✓ ✓
sion des repères de pliage (lignes pleines).
6 LES NOUVEAUTÉS ET AMÉLIORATIONS

Commande CS5.5 CS5 CS4 Description
L’enregistrement de documents volumineux ou leur exportation au format PDF ou
Tâches en arrière-plan ✓ ✓ Ø IDML s’effectue en tâche de fond (vous pouvez continuer à travailler sur votre
document). Vous pouvez également lancer plusieurs exportations PDF en arrière-plan.
BRIDGE ET MINI BRIDGE
Les préférences proposent une option de création de vignettes (d’une ou
pluAperçu des pages d’un ✓ ✓ ✓ sieurs pages) du fichier InDesign. Ces vignettes sont visibles dans Bridge, les
difféfichier
rentes pages peuvent être consultées.
Importation de Bridge Quand vous glissez une image de Bridge (ou du Bureau) sur une page, le
cur(ou du Bureau) seur de placement permet de dessiner un bloc aux dimensions souhaitées.
Dans Bridge, une icône indique la présence de fichiers liés dans un document
Intégration avec Bridge ✘ ✘ ✓ InDesign. En cliquant sur cette icône, vous pouvez les visualiser dans Bridge sans
avoir à ouvrir le document dans InDesign.
Mini Bridge est disponible sous la forme d’un panneau dans InDesign, il reprend
ØMini Bridge ✓ ✓ certaines fonctions de Bridge, notamment l’import par glissement vers InDesign
ou la création d’extraits par glissement vers Mini Bridge.
À l’aide de Configurator 2, il est possible de créer des panneaux personnalisés
ØPanneaux personnalisés ✓ ✓
pour InDesign.
DISTRIBUTION NUMÉRIQUE
Ce panneau permet d’établir des relations entre les éléments de page. Il se remplit
par glissement et permet de définir le contenu du document et son ordre de
lecØ ØArticle (panneau) ✓ ture lors de l’exportation au format EPUB, HTML ou PDF balisé. Le panneau Article
vient en complément du panneau affichant la structure XML afin d’assurer une
gestion plus simple.
La commande Convertir les URL en hyperliens permet de rechercher des
Conversion d’adresses
Ø✓ ✓ chaînes d’adresses URL pour les convertir en hyperliens (en leur associant
évenURL enhyperliens
tuellement un style de caractère).
Ces options, utilisées lors de l’exportation au format EPUB, HTML et PDF balisé,
s’affectent à des images, des blocs de texte (ayant, par exemple, des effets d’ombre)
Options d’exportation Ø Ø✓ ou des groupes. Elles permettent associer un texte alternatif aux images et aux
d’objet
graphiques ancrés et de personnaliser certains paramètres de conversion (taille,
alignement, résolution…).
Les fichiers ePub (et HTML) n’ont pas une grande fidélité au niveau typographie
et mise en pages par rapport aux documents PDF et SWF. InDesign apporte des
améliorations qui permettent au concepteur d’obtenir une meilleure qualité de
fichier sans avoir à manipuler du code; de plus, le code généré est plus simple et
plus accessible pour le codeur. Les améliorations concernent des options
d’exporExportation au format tation: la couverture de l’eBook, les marges du livre, la gestion des images
(réso✘ ✓ ✓
EPUB (etHTML) lution, taille, alignement…), la gestion de la table des matières (division du
document, notes et listes), etc. Ces options associées aux nouvelles fonctionnalités,
telles que le panneau Articles, l’exportation du balisage des styles de paragraphe
et les options d’exportation d’objet, simplifient les flux de production, notamment
pour ceux qui souhaitent réaliser une exportation à partir d’un document
InDesign destiné à l’impression.
L’exportation au format JPEG comporte de nouvelles options telles que l’ajout
Exportation au format ✘ ✘ ✓ de l’espace colorimétrique, du fond perdu du document et la simulation de JPEG
la surimpression.
7INDESIGN CS5 ET CS5.5
LES ÉLÉMENTS DE BASED’INDESIGN
Commande CS5.5 CS5 CS4 Description
Lors de l’exportation au format PDF balisé, InDesign assure une meilleure gestion
des balises. Cela facilitera notamment la détermination de l’ordre de lecture. Des Exportation au format
✘ ✓ ✓PDF balisé améliorations ont été apportées au niveau des tableaux, des listes, des notes et
des liens hypertextes.
InDesign propose des commandes distinctes pour l’exportation de fichiers
d’impression et interactifs au format PDF. Pour obtenir de meilleurs résultats, les
Exportation au format fichiers vidéo doivent se présenter au format FLV ou F4V et les fichiers audio, au
✘ ✘ ✓
PDF interactif format MP3. De nouvelles options sont disponibles pour l’exportation, notamment
des options d’affichage initial, des paramètres de présentation et des transitions
de page.
Pour permettre la modification du fichier dans Flash Professional, InDesign
l’exExportation Flash porte au format FLA plutôt qu’au format XFL. Les options d’exportation au format
✘ ✘ ✓
Professional CS5 FLA permettent la prise en charge de contenu multimédia et une plus grande
souplesse de traitement du texte.
L’exportation au format XHTML permet d’extraire du contenu d’un document
InDesign et de le transmettre à un développeur Web afin qu’il puisse le réutiliser
Exportation pour ✘ ✘ ✓ avec une application Web. Les améliorations assurent la concordance avec les Dreamweaver
attributs de mise en forme du texte, préservent la mise en forme locale et
permettent de contrôler l’ordre du contenu.
Un document exporté au format SWF peut contenir des animations, des
Exportation pour Flash
✘ ✘ ✓ séquences vidéo et audio ou encore des boutons. De nouvelles options
perplayer (SWF)
mettent de gérer l’exportation SWF.
InDesign Markup Pour ouvrir un fichier InDesign avec une version d’un niveau inférieur, on exporte
✘ ✘ ✓
Language (IDML) le fichier au format IDML.
InDesign intègre des fonctionnalités de la Digital Publishing Suite (DPS) qui
facilitent la préparation des fichiers pour la distribution électronique (.folio) vers
les tablettes (par exemple, l’iPad). Pour cela, vous disposez d’un panneau Overlay
Préparation des fichiers
Ø Ø✓ Creator pour la préparation de certains médias (panoramique, diaporama…), d’un
.folio
panneau Folio Builder p our créer le fichier .folio (en ligne, sur un compte Adobe),
et une application AIR, Adobe Content Viewer, pour la visualisation du fichier
.folio complet ou des médias préparés avec Overlay Creator.
INTÉGRATION AVEC LES SERVICES EN LIGNE ADOBE LIVE CS
CS Review est un service en ligne qui facilite le partage de documents sur le
Web, permettant ainsi l’échange de commentaires entre collaborateurs. Le
panØAdobe CS Review ✓ ✓ neau CS Review p ermet de créer des captures d’écran, de les télécharger dans
un espace de travail Acrobat.com, afin que des collaborateurs puissent y ajouter
des commentaires.
Acrobat.com constitue un ensemble de fonctions en ligne pour faciliter le travail
Acrobat.com ✓ ✓ ✓
collaboratif. Il permet de gérer un fichier .folio.
8 L’INTERFACE D’INDESIGN
LES OUTILS ET LES PANNEAUX
2 - L ’ i n t e r f ac e d ’InD e si g n
Les outils et les
panneaux
Certains outils sont masqués et deviennent accessibles Les outils
lorsqu’on clique sur les outils du panneau dont l’angle
inférieur droit contient un petit triangle ou lorsqu’on
Le panneau Outils d’InDesign présente des similitudes avec tape plusieurs fois une lettre associée à l’outil avec la
ceux de Photoshop et d’Illustrator. Les outils se répartissent touche Ó(comme dans Photoshop et Illustrator). Les
en plusieurs catégories : outils de sélection, outils de dessin pages qui suivent proposent une description rapide des
ou de création de bloc, outils texte, outil de transformation différents outils.
et de coloration, outils de gestion de l’écran…
Le panneau Outils sur une colonne.
V esc Sélection.
Sélection directe A .
ÓP Page.
Espace U .
T Texte/ ÓT Texte curviligne .
Trait § .
P Plume/ _ Plume – / ÓC Conversion / = Plume + .
Arrondi /Gomme /Crayon N .
F Bloc rectangulaire /Bloc elliptique /Bloc polygonal .
Polygone /Ellipse /Rectangle M .
C Ciseaux.
Transformation manuelle E .
G Dégradé.
Contour progressif dégradé ÓG.
Note.
K Mesure /Pipette I .
H Main (ou défilement).
Loupe (ou Zoom) Z .
ÓX Permuter les couleurs.
Couleur par défaut D . X Fond et Contour.
Mise en forme appliquée au conteneur ou au texte.
W Normal/Aperçu/Fond perdu/Ligne-bloc/ ÓW Présentation.
La couleur , /Le dégradé . /Appliquer Sans / .
9INDESIGN CS5 ET CS5.5
LES ÉLÉMENTS DE BASED’INDESIGN
Outils Icône Activation Utilisation
OUTILS DE SÉLECTION: trois outils permettent la réalisation de sélection. Le choix dépend du traitement à effectuer.
V C’est l’outil de mise en pages. L’outil Flèche noire permet la sélection d’un
Sélection bloc ou d’un groupe de blocs. Cet outil est utile pour les traitements d’un
bloc entier (importation, déplacement, déformation…).
ASTUCE L e raccourci V (et bien d’autres) peut avantageusement être remplacé
par une touche de fonction (F1, par exemple) ; nous en reparlerons plus loin.
C’est l’outil de traitement ou de modification. L’outil Flèche blanche permet A
la sélection et la manipulation de points de construction du bloc — appelés Sélection directe
aussi points d’ancrage du tracé —, ainsi que le traitement du contenu du
bloc (déplacement, transformation…).
OUTILS DE GESTION D’OBJETS ET DE PAGE
Page ÓP Cet outil permet de gérer le format de la page (pour en changer les
dimensions), de déplacer le contenu de la page ou celui du gabarit qui lui
est appliqué.
Espace U Cet outil fonctionne sans sélection; il permet de modifier les espacements
entre plusieurs blocs alignés ou entre des blocs et le bord de la page.
OUTILS DE TEXTE
Texte T Cet outil permet de dessiner un bloc de texte mais également de
sélectionner un texte en vue de le traiter.
Texte curviligne ÓT Cet outil permet de placer un texte le long d’un tracé préalablement
sélectionné. Il permet également de gérer les textes curvilignes.
OUTILS DE DESSIN D’OBJET (TRACÉS DE BÉZIER) : pour créer un élément vectoriel d’aspect personnalisé.
Crayon N Il permet de réaliser des tracés vectoriels de manière libre par glissement de
l’outil comme dans Illustrator. Il s’utilise également pour retoucher un tracé.
ASTUCE Par double-clic sur l’outil Crayon, on affiche sa fenêtre de réglages.
Plume P Il permet de réaliser des tracés vectoriels comportant des points d’ancrage.
Les tracés peuvent être rectilignes ou curvilignes, ou encore un mélange des
deux (son fonctionnement est le même que dans Illustrator ou Photoshop)
OUTILS DE RETOUCHE DE TRACÉS : on distingue deux catégories: ceux de type Crayon (Arrondi et Gomme) qui agissent
sur le tracé, et ceux de type Plume (Plume + ou – et Conversion) qui agissent sur les
points ou les tangentes.
Arrondi Il adoucit les courbures d’un tracé par glissement de l’outil le long du tracé.
ASTUCE Par double-clic sur l’outil Arrondi, on affiche sa fenêtre de réglages.
Gomme Par glissement sur une partie d’un tracé actif, on en supprime une partie.
Ciseaux C L’outil permet de scinder en deux un tracé ouvert ou «d’ouvrir» un tracé
fermé. Les deux points se trouvent alors superposés.
Ajout de points Lors de retouches de tracés, il est parfois nécessaire d’ajouter des points =
d’ancrage, c’est le rôle de cet outil.
10 L’INTERFACE D’INDESIGN
LES OUTILS ET LES PANNEAUX
Outils Icône Activation Utilisation
Suppression depoints – Avec les tracés, cet outil est indispensable pour enlever des points inutiles.
Conversion depoint ÓC Un tracé peut contenir différents types de points. Cet outil permettra de les
convertir, c’est-à-dire de passer d’un type de point à un autre.
ASTUCE En plaçant l’outil Plume sur le tracé, on obtient directement l’outil
Plume + ; en le plaçant sur un point, on voit l’outil Plume –. Pour obtenir l’outil
Conversion, il faut enfoncer la touche ∏ [Alt].
OUTILS DE DESSIN GÉOMÉTRIQUE: pour créer un élément vectoriel d’aspect prédéfini.
Bloc rectangle etRec- F et M Ils permettent de créer des rectangles (ou des carrés avec enfoncée). Avec
tangle le premier outil, l’objet n’a pas de contenu ; avec le second, on pourra y pla-et
cer un texte ou une image.
Bloc elliptique Ils permettent de créer une ellipse (ou un cercle avec Ó enfoncée). Comme
etEllipse les outils précédents, le premier outil crée une forme avec les attributs par et
défaut alors que le second crée un objet dépourvu d’attribut (ni fond, ni
contour).
Bloc polygonal et Ils permettent d’obtenir un polygone régulier (avec ou sans contenu, comme
Polygone l’outil précédent). Par un double-clic sur ces outils, on affiche une fenêtre qui et
permet de paramétrer le polygone, voire d’obtenir une étoile.

Trait § Il permet la création de ligne, filet ou flèche dont l’épaisseur et les
caractéristiques se règlent dans le panneau Contour.
ASTUCE P ar double-clic sur l’outil Trait, on affiche le panneau Contour.
OUTILS DE TRANSFORMATION
Transformation Il donne accès à l’ensemble des transformations suivantes. On passe de l’une E
manuelle à l’autre en utilisant certaines touches et en agissant sur certaines poignées
du cadre qui apparaît autour de la sélection.
Rotation Il provoque la rotation manuelle ou paramétrée d’une sélection.R
Mise à l’échelle S Il permet d’agrandir ou de réduire (par homothétie ou non) la taille de
l’objet sélectionné.
Déformation O Il permet d’incliner l’objet sélectionné.
ASTUCE Par double-clic sur un des outils de transformation (Rotation, Mise
à l’échelle et Déformation), on affiche la fenêtre Transformation, dans
laquelle on peut paramétrer la modification.
OUTIL DE TRANSFERT
Pipette I Cet outil a un double rôle. Par simple clic sur un élément, il prélève ses
attributs (de bloc, de couleurs ou typographiques dans le cas d’un texte) et
devient ; il permet alors de les appliquer à d’autres objets en cliquant
dessus ou en glissant sur les lettres dans le cas d’un texte.
11INDESIGN CS5 ET CS5.5
LES ÉLÉMENTS DE BASED’INDESIGN
Outils Icône Activation Utilisation
OUTIL DE COLORATION
Nuance de dégradé Il permet de changer l’orientation et l’étalement d’un dégradé appliqué à un G
objet, ou de le répartir sur plusieurs objets.
ASTUCE U n double-clic sur l’outil affiche le panneau Dégradé.
Contour progressif ÓG Cet outil permet de personnaliser le positionnement du dégradé qui définit
dégradé un contour progressif sur le bloc.
ASTUCE Par double-clic sur l’outil, on affiche la fenêtre de gestion des effets
dans laquelle l’option Contour progressif dégradé e st active.
Note Cet outil permet d’ajouter un message dans une fenêtre contextuelle de
note. L’opération s’effectue par clic dans le texte avec l’outil Note; le
panneau Note apparaît alors automatiquement.
Mesure Il permet de déterminer la distance entre deux points ou de mesurer K
des angles. Les résultats sont visibles dans le panneau Informations qui
s’affiche automatiquement.
OUTILS DE GESTION DE L’AFFICHAGE: se déplacer dans l’image agrandie et gérer son affichage.
Main (ou Défilement) H Il permet de se déplacer dans l’écran pour afficher les zones cachées de
l’image. Un double-clic sur cet outil affiche le document Taille écran. Avec la
touche Espace, l’outil actif devient l’outil Main (dans un texte, il faut enfoncer
les touches Alt et Espace [Alt et Espace]).
ASTUCE Il est possible de se déplacer dans le document en utilisant la molette
de la souris; le déplacement est plus rapide avec la touche et devient
horizontal avec la touche ¢ [Ctrl].
Zoom Z Cet outil permet d’agrandir/réduire le taux d’affichage du document (de 5 à
4 000 %). Ce taux est indiqué en bas à gauche de la fenêtre du document et
dans la barre de titre. Un double-clic sur l’outil affiche le document à 100 %.
L’affichage se gère également au clavier:
¢= (ou +) [Ctrl =] pour zoomer;
¢– [Ctrl –] pour réduire;
¢& (ou 1) [Ctrl &] p our afficher à 100 % ou taille réelle. On obtient ce
résultat par double-clic sur l’outil Zoom;
¢à (ou 0) [Ctrl à] p our ajuster la page à la fenêtre (taille écran). On
obtient ce résultat par double-clic sur l’outil Main;
¢∏à [Alt Ctrl à] pour ajuster la planche à la fenêtre;
Ó∏¢à [ÓAlt Ctrl à] pour voir la totalité de la planche de travail.
ASTUCE Si vous enfoncez ∏ [Alt], il devient possible de zoomer dans la
fenêtre directement avec la molette de la souris.
12 L’INTERFACE D’INDESIGN
LES OUTILS ET LES PANNEAUX
Outils Icône Activation Utilisation
CASES D’ATTRIBUTS DE COULEUR ET D’APPLICATION D’ATTRIBUT
La case Fond en haut à gauche est active par défaut. Elle permet l’affectation
Fond X d’un attribut de dessin (couleur, dégradé) au fond du tracé ou du texte et indique
l’aspect de cet attribut.
La case Contour est inactive par défaut. Elle passe au-dessus de la case Fond
Contour quand elle est activée et permet alors l’affectation d’une couleur (ou un X
dégradé) au contour du bloc ou d’un texte.
INFO. On passe de la case Fond active à la case Contour active (et
réciproquement) en tapant X.
En cliquant sur cette icône, on retrouve le noir comme couleur de contour et
Couleurs pardéfaut D
l’option Sans pour le fond.
Permuter Fond avec
ÓX Cette icône permet d’inverser les couleurs entre le fond et le contour.
Contour
Cette icône indique si la mise en forme (coloration, contour…) affecte le bloc
Mise en forme ou le texte . Son aspect dépend de l’outil actif; le changement
d’afdu conteneur ou fectation se réalise dans les panneaux Couleur ou Nuancier par clic sur le T
ou du texte ( ) pour appliquer au texte, ou sur le carré ( ) pour appliquer au bloc.
/ Cette option supprime les attributs du fond ou ceux du contour selon la
Appliquer Sans case active (fond ou contour ) dans les panneaux Outils, Couleur
(clavier num.) ou Nuancier.
Cette case Appliquer la couleur p ermet d’appliquer un aplat de couleur
au fond ou au contour (selon la case active). Un double-clic sur cet outil
Appliquer la couleur , affiche le panneau Couleur en activant la première case de composition de
la couleur.
La case Appliquer le dégradé permet d’affecter un dégradé à un fond ou
Appliquer le dégradé à un contour, ou d’en modifier les propriétés. Un double-clic sur cette case
affiche le panneau Dégradé.
LES MODES D’APERÇU DU DOCUMENT
C’est l’affichage par défaut du document. Les repères et les contours des Normal W blocs sont visibles qu’ils soient ou non sélectionnés.
Avec cet affichage, tous les éléments hors de la page sont masqués par une
Aperçu W zone grise. Les bords des blocs ne sont visibles que s’ils sont sélectionnés.
Cet affichage ressemble au précédent, mais l’aperçu de la page est agrandi
Fond perdu W
jusqu’aux limites des fonds perdus définis pour le document.
Au format de la page s’ajoute l’espace défini par la ligne-bloc. Celui-ci
constiLigne-bloc W tue une zone dans laquelle s’écrivent des commentaires qui ne doivent pas
apparaître sur la page.
Avec ce mode, les panneaux et les menus disparaissent, vous obtenez une Présentation ÓW présentation du document sur un fond noir.
INFO. Q uand un outil présente un petit triangle en bas à droite, c’est qu’il en
cache d’autres. Vous pouvez accéder aux autres outils par ∏clic [Alt clic] sur
l’outil affiché.
13INDESIGN CS5 ET CS5.5
LES ÉLÉMENTS DE BASED’INDESIGN
L’opération s’effectue par le menu Fenêtre et la commande Les panneaux
Enregistrer l’espace de travail du sous-menu Espace de
travail. Au clavier, vous pouvez afficher/masquer les pan-L’AFFICHAGE DES PANNEAUX
neaux. Pour tous les masquer temporairement, tapez
Tabulation † [Ÿ] (attention de désélectionner tout texte); les Le nombre de panneaux affichés est variable. Les
panpanneaux réapparaissent en tapant de nouveau † [Ÿ]. neaux s’affichent (ou se masquent) avec le menu Fenêtre
Pour cacher tous les panneaux sauf les panneaux Outils et ou le menu Texte. Comme dans Photoshop ou Illustrator,
Contrôle, tapez Ó† [ÓŸ] (avec un outil Flèche actif).par défaut, quelques panneaux sont disponibles, ils sont
affichés de manière réduite et calés contre le bord droit de
l’écran. À l’opposé, on trouve le panneau Outils (sur une ASTUCE Vous pouvez modifier ces raccourcis (voir plus
ou deux colonnes). Quant au panneau Contrôle, il se place loin), ou tapez systématiquement Ó¢A [ÓCtrl A] pour
sous les menus de l’application. Si vous ouvrez tous les désélectionner et ainsi rendre utilisables † [Ÿ] ou Ó†
panneaux pendant une séance, ils s’ouvriront tous lors de la [ÓŸ] lorsque vous travaillez dans un texte sans faire
prochaine utilisation du programme. Vous pouvez enregis- apparaître de caractère dans le texte.
trer leur position à un instant donné de manière à restaurer
l’espace de travail dans un état enregistré.
Nous allons passer en revue tous les panneaux avant
d’étudier le panneau Contrôle qui est l’un des plus importants.Cette opération permet de n’afficher que certains
panneaux à un stade du travail et d’autres lors d’une autre
phase de travail.
Panneau Icône Description et remarques Aspect (complet)
LES PANNEAUX DE COLORATION
Couleur Ce panneau permet, une fois le modèle colorimétrique choisi dans son
menu local (RVB, CMJN…), de définir une couleur ; celle-ci est
automatiquement affectée, selon la case activée dans le panneau, au fond
F6 ou au contour de l’objet sélectionné. Si l’on réduit la taille du panneau,
on ne voit plus que la bande spectrale dans laquelle il est possible de
prélever la couleur.
Contour C’est dans ce panneau qu’on spécifie l’épaisseur du contour appliqué
au tracé ou au texte. Des options supplémentaires, que l’on affiche ou
masque par le menu local, permettent de paramétrer l’aspect du trait F10
(extrémité, sommet, position, pointillé, flèche, etc.).ou
¢F10
[Ctrl F10]
Dégradé La préparation ou la modification d’un dégradé se réalise dans ce
panneau (il s’utilise conjointement au panneau Couleur et/ou Nuancier). Il
s’affiche par un double-clic sur l’outil Dégradé ; dans sa taille réduite, le
panneau ne montre que la bande de dégradé.
14 L’INTERFACE D’INDESIGN
LES OUTILS ET LES PANNEAUX
Panneau Icône Description et remarques Aspect (complet)
Effets On retrouve dans ce panneau les réglages d’opacité et les modes de
fusion. Ils s’appliquent au fond du bloc, à son contour ou encore à
son contenu. Une liste d’effets (du type de ceux de Photoshop) est
Ó¢F10 désormais accessible par ce panneau; on y trouve l’ombre portée, les
[ÓCtrl F10]lueurs… ainsi que des options de contour progressif.
Nuancier Ce panneau peut renfermer quatre types d’échantillons ou nuances:
des nuances de couleurs quadrichromiques, des nuances de tons
directs, des nuances ou groupes d’encres mélangées et des nuances
F5 de dégradés. Des icônes, en bas du panneau, permettent de gérer
les échantillons (copie ou suppression) ou de filtrer l’affichage d’une
catégorie. C’est dans ce panneau que sont stockés des couleurs ou des
dégradés. Lors de l’ajout d’une nouvelle couleur, un menu local donne
accès à d’autres nuanciers (tels que Pantone).
GESTION DU DOCUMENT : pages, calques, affichage (navigation).
Pages La gestion des pages s’effectue à partir de ce panneau : affichage,
ajout, suppression, copie de pages, mais également préparation et
affectation de pages types (appelées gabarits). Selon le réglage de ses
F12 options, le contenu des pages peut être visible.
ou
¢F12
[Ctrl F12]
Calques Toute mise en pages peut être décomposée en plusieurs feuilles de
travail (une pour les textes, une pour les photos…) que l’on superpose,
chacune d’elles constituant un calque. C’est le panneau Calques qui
F7 permet de gérer cette superposition. Non seulement chaque calque
peut être édité, caché ou verrouillé, mais chaque élément présent sur
la page a son propre calque-objet ou représentation dans les plans
comme dans Illustrator. Le menu local permet d’organiser votre travail
sur les calques : ajout de calque, suppression, options…
ATTENTION Pour les calques contenant des blocs d’image, choisissez la couleur du calque de manière
à bien différencier la couleur du contour du bloc sélectionné de celle de l’image sélectionnée.
GESTIONS DES OBJETS : styles d’objet, habillage, liens…
Styles d’objet Ce panneau présente des ressemblances de fonctionnement avec
les panneaux Styles de paragraphe et Styles de caractère. On y
prépare des styles graphiques englobant tous les attributs que l’on peut
¢F7 affecter au bloc (couleur, contour, effets, habillage, etc.). L’application [Ctrl F7]
de styles d’objet permettra d’automatiser la mise en forme des blocs.
15INDESIGN CS5 ET CS5.5
LES ÉLÉMENTS DE BASED’INDESIGN
Panneau Icône Description et remarques Aspect (complet)
Habillage de Ce panneau comporte des icônes correspondant au placement du
texte texte par rapport au bloc actif. Des valeurs et des menus locaux
permettront des réglages plus fins. Certains d’entre eux utiliseront des
éléments (couche ou tracé) préparés dans Photoshop.
Le panneau Contrôle v(oir ci-dessous) reprend les habillages de base,
mais sans possibilité de réglages; cependant, par ∏ clic [Alt clic] sur
l’une des icônes, on affiche le panneau Habillage de texte.
Liens Ce panneau assure un lien entre l’image importée et son fichier
externe. Elle mémorise également les opérations effectuées (rotation,
mise à l’échelle…) afin de les répercuter sur la nouvelle image en cas
Ó¢D de remplacement ou de mise à jour. Elle permet d’imbriquer l’image
dans le document pour que celle-ci ne soit plus liée à un fichier. Elle [ÓCtrl D]
possède les mêmes fonctions que le panneau Liens d’Illustrator.
Informations Le panneau affiche des renseignements liés à la sélection. Par
exemple, avec un bloc de texte, le panneau précise la composition:
nombre de caractères visibles et invisibles (débord de texte), de
lignes… ; avec une photo, le panneau affiche sa taille, son format, sa
résolution…
OBJETS ET MISE EN PAGES
Alignement Ce panneau comprend trois lignes d’icônes (si les options sont
affichées). Celle du haut permet l’alignement d’objets selon des critères à
définir (verticalement, horizontalement…). Celle du milieu s’utilise avec
une sélection contenant plus de trois objets : elle permet de choisir
comment doivent se répartir les objets intermédiaires entre les deux
objets extrêmes. La troisième série, qui s’affiche par le menu local,
permet d’ajouter un espace entre les objets. Un menu permet de choisir
une référence pour l’alignement (aligner sur la sélection, sur la page…).
Transfor- Le panneau Transformation permet de changer la position, la taille,
mation l’orientation ou l’inclinaison d’une sélection (bloc ou contenu en
fonction de l’outil de sélection actif) en choisissant un point de référence
dans l’enveloppe de cette sélection. Le menu local donne accès à des
rotations et à des symétries particulières. Ce panneau est d’un intérêt
limité car on retrouve toutes ses fonctions dans le panneau Contrôle
quand un outil de sélection (outil Flèche…) est actif.
ASTUCE Si ∏ [Alt] est enfoncée lorsque vous validez une valeur, la sélection y sera copiée.
16 L’INTERFACE D’INDESIGN
LES OUTILS ET LES PANNEAUX
Panneau Icône Description et remarques Aspect (complet)
Pathfinder Il s’agit d’un panneau dans lequel on retrouve les opérations de base
pour combiner les blocs entre eux (les combinaisons obtenues sont
définitives). Les icônes situées en bas du panneau permettent de
convertir la forme du bloc, d’ouvrir ou de fermer un tracé.
GESTION DU TEXTE ET DES TABLEAUX
Article Disponible à la rubrique Texte et tableaux du menu Fenêtre, c’est
dans ce petit panneau que l’on gère l’alignement optique des marges
en fonction du corps du texte. Cela permet de placer certaines
ponctuations hors de la justification du texte pour obtenir un pavé de texte
plus esthétique.
Caractère Tous les attributs de caractère se choisissent et s’appliquent à
un texte à partir du panneau Caractère. Celui-ci peut avoir deux
dimensions selon que l’on désire ou non modifier davantage
¢T d’attributs typographiques.
[Ctrl T]
ASTUCE Le panneau Caractère est d’un intérêt limité ; en effet, on retrouve l’ensemble de ses
fonctionnalités dans le panneau Contrôle quand l’outil Texte est actif.
Glyphes Ce panneau répertorie le dessin de tous les caractères des polices. Il
est possible d’ajouter au panneau des jeux de caractères
correspondants à certains glyphes que vous utilisez souvent pour y avoir plus
Ó∏F11 facilement accès.
[ÓAlt F11]
Index C e panneau permet de créer, modifier et prévisualiser l’index. Il
comporte deux modes: le premier, Référence, affiche l’ensemble des
entrées d’index et permet d’en ajouter; le second, Rubrique, n’affiche
ÓF8 que les rubriques (sans numéro ni référence), il s’utilise pour créer la
structure de l’index.
Paragraphe La gestion des paragraphes est très aisée à partir du panneau du
même nom (qui s’affiche en tapant ∏¢T [AltCtrl T]). Ici aussi, par des
clics multiples sur l’onglet, le panneau peut s’agrandir pour spécifier
d’autres attributs que les retraits, alinéas ou alignements. Le menu
local donne accès aux filets de paragraphe, ainsi qu’à de multiples
options : justification, gestion des césures des lignes et des mots, etc.
17INDESIGN CS5 ET CS5.5
LES ÉLÉMENTS DE BASED’INDESIGN
Panneau Icône Description et remarques Aspect (complet)
Références La partie basse du panneau Hyperliens permet de gérer les
réfécroisées rences croisées. En effet, il est possible d’associer à un texte une
référence croisée (hyperlien) vers un paragraphe ayant un style de
paragraphe particulier. Ces références seront opérationnelles dans le fichier
exporté en PDF ou en SWF.
Texte En définissant des conditions à l’aide du panneau Texte conditionnel ,
conditionnel il est possible de masquer ou d’afficher certains éléments d’une mise
en pages (texte uniquement). Pour étendre cette fonctionnalité à des
blocs, il faudra les ancrer dans un paragraphe associé à une condition.
Tableau Dans ce panneau, on trouve bon nombre de commandes qui figurent
dans le menu Tableau ou encore dans le panneau Contrôle quand
un tableau est sélectionné. On y définit le nombre de lignes ou de
ÓF9 colonnes, la taille des cellules du tableau et le positionnement du texte
dans ces cellules.
Tabulations Il s’agit d’un panneau un peu particulier, que vous n’afficherez
qu’à la demande (en tapant Ó¢T [ÓCtrl T] ou depuis le menu
Texte). Il vient se caler sur le bloc de texte pour faciliter la gestion
des tabulations.
STYLES
Styles d’objet Dans ce panneau, on prépare des styles graphiques englobant tous les
attributs que l’on peut affecter au bloc (couleur, contour, effets,
habillage, etc.). L’application d’un style d’objet s’effectue également par ce
¢F7 panneau, elle permettra d’automatiser la mise en forme des blocs. [Ctrl F7]
Styles de Afin d’automatiser les tâches, il est possible (et même fortement
caractère conseillé) de préparer un ensemble d’attributs de caractère ou feuille
de style. Celui-ci s’applique à une sélection à partir du panneau Styles
ÓF11 de caractère (ou du panneau Contrôle). C’est également à partir de ce
panneau que le style peut être modifié.
INFO. Les listes de styles des panneaux Styles de caractère ou Styles de paragraphe sont
disponibles dans le panneau Contrôle. Des menus locaux permettent également de les gérer.
18 L’INTERFACE D’INDESIGN
LES OUTILS ET LES PANNEAUX
Panneau Icône Description et remarques Aspect (complet)
Styles de Comme pour les styles de paragraphe, vous pouvez désormais définir
cellule l’aspect d’une cellule d’un tableau ainsi que le style de paragraphe
appliqué à la saisie présente dans la cellule.
INFO. Les listes de styles des panneaux Styles de cellule ou Styles de tableau sont disponibles
dans le panneau Contrôle. Des menus locaux permettent également de les gérer.
Styles de La plupart des attributs de paragraphe (et de caractère) peuvent être
paragraphe regroupés dans un style qui s’appliquera à l’ensemble du paragraphe.
Ici aussi, les modifications sont possibles et directement répercutées
F11 sur les paragraphes stylés.
Styles de À l’aide de styles de cellule et de styles de paragraphe, vous pouvez
tableau élaborer un style de tableau. Il permettra de gérer l’aspect du tableau.
UTILITAIRES (AUTOMATISATION)
Balises C’est à partir de ce panneau que vous définissez des balises XML dans
votre document avant de l’exporter dans un fichier XML. Ces balises
sont affectées au texte et autres éléments (tels que blocs et tableaux)
que vous souhaitez exporter. Vous devez également baliser les
éléments que vous avez créés et définis comme blocs de substitution
réservés au contenu XML importé.
Fusion des Ce panneau affiche les champs provenant du fichier source de
dondonnées nées. Ces champs sont utilisés pour définir des balises d’emplacement
de texte et de graphiques dans le document cible. Lors de la fusion,
ces emplacements seront remplis par les données (texte ou
illustration) du fichier source de données.
Scripts Le panneau Scripts permet d’exécuter des scripts sans quitter
InDesign (ils permettent d’automatiser de nombreuses tâches à l’aide de
JavaS cript, AppleScript ou Visual Basic). Ces scripts sont situés dans
les dossiers Scripts du dossier de l’application InDesign. Lorsque vous
créez ou recevez un script, placez-le dans le dossier Scripts ou l’un de
ses sous-dossiers (Script Panel) pour qu’il apparaisse avec les autres.
19INDESIGN CS5 ET CS5.5
LES ÉLÉMENTS DE BASED’INDESIGN
Panneau Icône Description et remarques Aspect (complet)
Intitulé de Ce panneau permet de définir l’intitulé d’un élément de page, tel
script qu’un bloc de texte ou une forme. Cet élément est utile pour la
création de scripts dans lesquels vous souhaitez identifier un objet.
OBJETS INTERACTIFS
Animation Quand un élément (ou un groupe) est sélectionné, vous pouvez lui
associer une animation en la choisissant dans la liste que propose le
panneau; un aperçu s’affichera en haut du panneau pour faciliter votre
choix. Parmi les animations proposées figurent des animations de
déplacement, d’apparition (opacité), de changement de taille…
Certaines d’entre elles sont personnalisables. Elles sont issues de Flash et,
une fois personnalisées, peuvent être exportées vers ce dernier.
Aperçu Ce panneau permet de visualiser et de tester un élément interactif,
dans une fenêtre de taille ajustable, sans avoir à exporter le fichier
InDesign dans un format SWF ou PDF. On accède à ce panneau à partir Ó¢
de la plupart des panneaux permettant d’ajouter de l’interactivité au [ÓCtr]
document (Animation, Boutons, États d’objet, Minutage et Multi-+ Entrée
média).
(clav. num.)
Boutons Utilisez ce panneau pour définir la sélection en tant que bouton
interactif. Il sera alors possible de définir différents états du bouton
(survolé, cliqué…) et de lui associer des actions (envoi vers une page,
vers un lien URL…). Des tests peuvent être réalisés depuis le panneau
Aperçu accessible grâce à une icône ( ) située en bas du panneau.
États d’objet Le panneau États d’objet p ermet de créer plusieurs versions d’un
objet (objet à états multiples). Chaque état correspond à une version
d’un élément de la page qui pourra être affiché à l’aide d’actions
définies sur des boutons.
Hyperliens Il est possible d’associer à un texte un lien (hyperlien) vers une page,
un signet, une URL… Le panneau Hyperliens permet de les définir et
de naviguer dans le document. Une fois exportés en pages PDF, les
liens sont opérationnels dans Acrobat, ou dans le player Flash dans le
cas d’une exportation en SWF. C’est également à partir de ce panneau
(partie basse) que l’on définit les références croisées.
20 L’INTERFACE D’INDESIGN
LES OUTILS ET LES PANNEAUX
Panneau Icône Description et remarques Aspect (complet)
Minutage Ce panneau permet de définir l’ordre d’apparition des différentes
animations de la page, de les lier pour qu’elles affichent simultanément
ou de les décaler dans le temps.
Multimédia Dans ce panneau, vous pourrez régler certains éléments du fichier
multimédia (vidéo, son…) placé dans la page, tels que: choix de
l’image initiale (pour une vidéo), répétition ou non en boucle,
présence ou non d’un contrôleur et aspect de ce dernier.
Overlay Lors de la création de magazines numériques pour les tablettes, ce
Creator panneau permet d’ajouter des éléments interactifs tels que séquence
d’images, panoramique ou possibilité de zoomer sur le contenu…
Signets Un signet facilite la consultation d’un document exporté en PDF en
constituant une destination (ancre) dans une page. Les entrées d’une
table des matières peuvent générer des signets. Tous les signets sont
disponibles dans Acrobat (panneau Signets situé à gauche).
Transitions de À partir du panneau Page, vous pouvez définir une transition entre la
page page active et la suivante. Cette transition apparaît dans le panneau
Transitions de page et peut y être personnalisée ou remplacée par
une autre.
SORTIE
Aperçu de Ce panneau permet de visualiser les éléments comportant des options
l’aplatissement de transparence (opacité, ombre portée, contour progressif…).
Aperçu des C’est dans ce panneau que l’on visualise, film par film, les couleurs
séparations séparées du document. Le taux d’encrage de chaque couleur est
précisé quand on survole un élément coloré.
ÓF6
21INDESIGN CS5 ET CS5.5
LES ÉLÉMENTS DE BASED’INDESIGN
Panneau Icône Description et remarques Aspect (complet)
Contrôle en Le contrôle en amont est paramétrable, il se déclenche à partir d’un
amont menu local affiché dans la barre d’état du document (en bas à gauche
de la fenêtre du document : ). Par double-clic sur Aucune
erreur (précédé d’un point vert ) ou sur x erreurs
(précédé d’un point rouge ), vous afficherez le panneau de
contrôle qui montrera, selon le cas, les erreurs détectées.
Options d’objet Ce panneau trouve son importance pour gérer les surimpressions des
couleurs ou pour définir l’impression ou non d’un élément de la page.
Recouvrements On y définit le comportement du logiciel dans les zones
comprédéfinis portant des couleurs en recouvrement, si l’impression se réalise
depuis InDesign.
LE PANNEAU CONTRÔLE
Son aspect varie selon l’outil actif (flèche, texte…) et l’objet Il s’agit d’un panneau « contextuel » qui s’avère très
imporsélectionné (texte, tableau, image…). Le nombre d’icônes tant car il regroupe les fonctions les plus utiles (accessibles
et d’éléments affichés dépend de la taille de l’écran et de à partir de plusieurs panneaux).
l’option activée dans le panneau (caractère ou paragraphe).
Quelques aspects du panneau Contrôle.
De haut en bas : option Caractère 1 option Paragraphe 2 , avec un bloc 3 , un tableau 4 et l’outil Page 5 .
1
2
3
4
5
À l’aide du menu local, le contenu est personnalisable en
fonction de vos besoins (voire de la taille de votre écran).
Le menu local du panneau Contrôle
permet de définir l’aspect du panneau
en n’affichant que certains éléments.
22 L’INTERFACE D’INDESIGN
LES OUTILS ET LES PANNEAUX
LA RÉORGANISATION DES PANNEAUX
Tous les panneaux sont par défaut placés sur une colonne
contre le bord droit de l’écran. On retrouve la même
interface dans Photoshop ou Illustrator (la plupart des panneaux
ont la même icône). Leur taille horizontale est modulable
de manière à ne voir qu’une icône, une icône avec le nom
du panneau ou encore la totalité du panneau. Des petits
triangles ( ou ) permettent de passer d’une
configuration réduite à une configuration étendue.
Les panneaux alignés
sur le bord droit de
l’écran montrent leur
Les panneaux peuvent être développés ou ne montrer que leur icône avec leur nom.
icône pour gagner plus de place.
En effet, certains panneaux sont associés par groupes
de deux ou trois. Vous pouvez modifier ces associations,
cette opération s’effectue par glissement: une ligne bleue
montre «l’accrochage» du panneau. Celui-ci peut se
réaliser entre deux panneaux, en bas de la colonne ou contre
celle-ci (voire contre le panneau Outils); dans ce cas, il y
aura création d’une nouvelle colonne.
ASTUCE U n clic droit sur l’icône d’un panneau donne accès ASTUCE Pour qu’un panneau reste ouvert en permanence,
à un menu local qui permet le regroupement, la fermeture détachez-le des autres pour le rendre indépendant, ou
plaautomatique des panneaux ou l’affichage des préférences. cez-le seul sur une colonne et affichez-le de façon étendue
(développée) par clic sur les triangles . Dans les préférences
(rubrique Interface), vous pouvez définir qu’un panneau
ouvert par clic sur son icône se referme automatiquement.Quand vous cliquez sur une icône de panneau, celle-ci se
développe pour afficher son contenu. Elle se masque en
cliquant à nouveau sur son icône (ou sur celle d’un autre Vous pouvez également rendre le panneau complètement
panneau). Le panneau ouvert peut présenter plusieurs indépendant ou fermer celui que vous n’utilisez pas ou
onglets selon qu’il a été groupé ou non avec d’autres. qu’occasionnellement. Pour cela, cliquez sur la croix située
à droite du nom dans l’onglet du panneau ouvert. Si le
panneau que vous fermez fait partie d’un groupe, c’est tout le
groupe qui sera fermé. Par la suite, les panneaux disparus
pourront être réaffichés par le menu Fenêtre.
23INDESIGN CS5 ET CS5.5
LES ÉLÉMENTS DE BASED’INDESIGN
L’environnement
de travail
La Barre de l’application
À l’aide de ce menu, on accède
aux extras du menu Affichage.Dans la version Windows d’InDesign, la Barre de
l’application se situe à droite des menus, alors que sur Mac, elle
se trouve sous les menus. Elle comporte différentes séries
d’icônes qui permettent de gérer l’affichage de
l’environnement de travail.
La Barre de l’application.
LA PRÉSENTATION DES DOCUMENTSL’ACCÈS À BRIDGE ET MINI BRIDGE
La disposition des documentsAprès l’icône du programme, on trouve l’icône qui
permet une bascule rapide vers Bridge ou Mini Bridge (par
Quand plusieurs documents sont ouverts, il est possible de Ó clic). Comme nous le verrons plus loin, Bridge et Mini
modifier leur présentation dans le Cadre de l’application Bridge (sorte de Bridge réduit à un panneau) proposent de
afin de pouvoir les visualiser dans une fenêtre (comportant nombreuses fonctionnalités.
éventuellement plusieurs onglets si elle contient plusieurs
documents). Le choix de cette présentation s’effectue dans LES OPTIONS D’AFFICHAGE
le menu Réorganiser les documents de la Barre de
Parmi les options disponibles dans la Barre de l’applica- l’application. Celui-ci propose d’autres commandes de
tion, certaines correspondent à des commandes figurant gestion de l’affichage ou encore de création d’une seconde
dans différents menus. fenêtre du document actif (Nouvelle fenêtre).
Les taux d’affichage
La Barre de l’application propose des
valeurs de taux d’affichage (de 5 à 4 000%).
Les documents peuvent être On peut également passer d’une valeur à réorganisés dans plusieurs
une autre avec les touches fléchées (ou la fenêtres réparties en colonnes
molette de la souris) une fois que l’on a cli- ou en rangées.
qué dans la valeur en cours; on peut aussi Pour faire un choix, il faut
saisir une valeur (qui peut être différente de impérativement cliquer sur
celles proposées par défaut). l’icône appropriée.
Les extras
L’icône donne accès à une liste d’ex- L’affichage en plusieurs fenêtres juxtaposées s’avère
pratras (accessibles via le menu Affichage), tique pour transférer des éléments entre documents ou
parmi lesquels on trouve l’affichage des pour visualiser, côte à côte, les pages courantes d’un
docucontours du bloc, des règles, des repères, ment et le gabarit de ce dernier en utilisant préalablement
de la grille… la commande Nouvelle fenêtre ( décrite plus loin).
24 L’INTERFACE D’INDESIGN
L’ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL
ASTUCE A vec les différents modes écran et un outil
Sélection actif, les panneaux peuvent être masqués en tapant
Tabulation †[Ÿ]. Pour conserver le panneau Outils
(si aucun autre panneau ne lui est attaché) et le panneau
Contrôle visibles, tapez Ó† [ÓŸ]. Avec les panneaux
masqués, une bande verticale grise apparaît contre les
bords du Cadre de l’application (ou de l’écran), son survol
réaffiche les panneaux temporairement.
Examinons les différents modes écran:
Normal
C’est le mode par défaut. Tous les éléments (repères,
contour de sélection, caractères masqués…) sont affichés.
Les objets placés sur le plan de montage autour de la page
sont visibles.
Aperçu (W)
InDesign n’affiche que les objets à l’intérieur de la page
dans un plan de montage gris. Les repères de marge, de
colonnes…, les contours de sélection de bloc et les objets
pour lesquels l’option Non imprimable a été cochée dans
le panneau Options d’objet ne sont plus visibles. Les
panneaux restent affichés, mais ils disparaissent en tapant
Tabulation (†[Ÿ])et réapparaissent en tapant à nouveau cette
touche. On réactive le mode Normal en tapant W.
Le gabarit du document et l’une des pages courantes affichés par
ATTENTION A u clavier, on passe du mode Normal au mode juxtaposition dans le Cadre de l’application.
Aperçu en tapant W (et réciproquement); cependant, si
l’outil Texte est actif et un bloc sélectionné, vous verrez
ASTUCE A fin de passer rapidement d’un affichage sous apparaître la lettre W dans le texte. Pour pallier ce problème,
forme d’onglets (dans le Cadre de l’application) dans vous avez deux solutions: tapez systématiquement Ó¢A
lequel on ne voit qu’un seul fichier, à un affichage par jux- [ÓCtrl A] pour désélectionner tout élément; affectez un
taposition des documents pour les voir tous, n’hésitez pas, raccourci à cette manipulation par la commande
Raccourà l’aide de la commande Raccourcis clavier du menu cis clavier d u menu Édition (à la zone du produit Menu
Édition, à ajouter des raccourcis à ces deux commandes Affichage, puis Mode écran), par exemple, sur Mac : ctrlW.
du menu Fenêtre (Fenêtre/Disposition/Mosaïque et
Regrouper toutes les fenêtres). Elles correspondent
respectivement aux icônes et du panneau de disposition Avec le mode Aperçu (et les deux suivants), dans la
ver(visible en entier page précédente). sion CS5 d’InDesign, les contours de sélection de bloc
deviennent visibles quand on survole un bloc avec l’outil
Sélection (ils apparaissent en pointillé avec un groupe).
Les modes de présentation du document InDesign CS5.5, propose dans ses préférences, (rubrique
Interface) une option pour désactiver cette surbrillance On accède aux modes de présentation du document
des contours.
par un menu local situé sur la Barre de l’application; on
retrouve ces modes de présentation à l’extrémité inférieure
du panneau Outils.
Ce menu affiche les modes
écran du document.
Si cette option de la version 5.5 n’est pas cochée, InDesign
n’affichera pas les contours lors du survol du bloc (ou du groupe).
25INDESIGN CS5 ET CS5.5
LES ÉLÉMENTS DE BASED’INDESIGN
Fond perdu La personnalisation de
l’espace de travailCe mode est semblable au précédent avec en plus
l’extension de la page jusqu’aux repères de fond perdu définis
lors de la création du document (ou par la commande L’ENREGISTREMENT DE L’ESPACE DE TRAVAIL
Format du document du menu Fichier). Ce mode permet
La position et le comportement des panneaux sur l’écran de vérifier rapidement que les objets respectent
l’étalepeuvent être enregistrés par le menu Fenêtre/Espace ment jusqu’au fond perdu. On réactive le mode Normal en
de travail ou par le menu local qui apparaît en cliquant tapant W.
sur le triangle (à droite du nom de l’espace actif) et qui
Ligne-bloc s’affiche dans la partie droite de la Barre de l’application.
Cette mémorisation vous permet de définir différents
enviCe mode est semblable au mode Aperçu avec cette fois ronnements de travail, en affichant ou masquant certains
une extension de la page jusqu’aux repères ligne-bloc défi- panneaux, de manière à les faire correspondre à diverses
nis lors de la création du document (ou par la commande phases du travail. C’est à partir du menu local Espace de
Format du document du menu Fichier). À partir de ce travail de la Barre de l’application que vous passerez d’un
mode écran, on réactive le mode Normal en tapant W. espace à l’autre. Vous pouvez même envisager d’affecter un
raccourci à chacun de ces espaces pour passer plus rapide-
ASTUCE ment de l’un à l’autre. On passe d’un mode écran au suivant dans la liste
(jusqu’au mode Présentation) par ∏ clic [Alt clic] sur l’icône
du mode écran actif dans le bas du panneau Outils.
Par ce menu Présentation
de la Barre de
l’application, on Avec ce mode, qui s’active en tapant ÓW, la barre de
passe d’un espace à menus et les panneaux disparaissent, la zone grise est
reml’autre.placée par une zone noire; la page (sans fond perdu) reste
le seul élément visible. Il ne s’agit pas d’un mode de travail
car ici, on ne peut que se déplacer de page en page par clic
avec le curseur devenu (et si on enfonce la touche
Ó). En tapant ÓW, on quitte ce mode pour revenir au
mode qui était actif avant le mode Présentation.
ASTUCE Quand le mode Présentation est actif, si vous
tapez la lettre W, vous ne revenez pas au mode Normal (ou
autre), mais vous remplacez la zone noire qui entoure la
page par une zone blanche (white). En tapant G, cette zone
devient grise (grey) et en tapant B, elle redevient noir (black).
LES ESPACES DE TRAVAIL MÉMORISÉS
La Barre de l’application liste horizontalement quelques
espaces de travail. Un menu local ( ) est disponible à droite
du dernier espace de la Barre de l’application. Il comporte
tous les espaces de travail prédéfinis et permet d’en
mémoriser un nouveau ou d’en supprimer (voir ci-après). Ces L’espace de travail peut être enregistré. Vous pouvez même en
espaces englobent la position des différents panneaux, les enregistrer plusieurs correspondant à différentes phases de votre
travail ou aux différents types de productions.raccourcis clavier et l’aspect des menus.
L’ACCÈS À CS LIVE L’ASPECT DES MENUS
À droite du champ d’accès à l’aide, figure une icône permet- Lors de l’enregistrement de l’espace de travail, une fenêtre
tant d’accéder à CS Live: un menu déroulant liste les diffé- permet d’associer ou non à cet espace une
personnalisarents services en ligne qui s’effectueront pas l’intermédiaire tion de l’apparence des menus. En effet, en plus de l’ajout
de panneaux. Ces services permettent un travail collaboratif de raccourcis clavier (que nous verrons plus loin), InDesign
qui ne pourra se réaliser qui si vous disposez d’un identifiant offre la possibilité de masquer ou de colorer certaines
comAdobe (ID), disponible gratuitement. mandes des menus afin de les personnaliser.
26 L’INTERFACE D’INDESIGN
L’ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL
Cette opération se réalise à partir de la commande Menus Touche Mac Symbole Touche PC Symbole
du menu Édition. Dans la fenêtre (voir ci-après), vous pouvez
Commandevisualiser les différents jeux de menus personnalisés (voire ¢ Ctrl Ctrlcmd ¢les modifier) et créer vos propres jeux en modifiant les
commandes des menus ou des panneaux. Option (alt) ∏ Alt Alt
Majuscule Ó Ó Ó ÓLe masquage de certaines commandes permet de créer
des menus plus courts et ainsi de faciliter l’accès aux com- ctrl La touche n’existe pas sur Contrôle
mandes qui vous semblent essentielles. De même, l’affecta- (= clic droit) PC, on utilise le clic droit.
tion d’une couleur permet de repérer plus facilement une
Pour consulter et éditer les raccourcis, dans le menu Édi-commande que vous utilisez souvent et pour laquelle vous
n’avez pas affecté de raccourci. tion, lancez la commande Raccourcis clavier : une fenêtre
s’affiche. Vous pouvez visualiser, par liste, les différentes
rubriques et leurs raccourcis. Si vous voulez modifier ou
ajouter des raccourcis qui manqueraient à la liste, InDesign
vous invitera à créer un ensemble qui pourra être
enregistré. Le fichier ainsi créé est placé dans le dossier InDesign Dans ce menu Texte,
on a masqué certaines Shortcut Sets (lui-même dans Préférences/Adobe
InDecommandes (auxquelles sign/Version7.0 ou 7.5). Il pourra être utilisé sur un autre
on accède le plus ordinateur à condition que vous ne changiez pas de
platesouvent par raccourcis forme.
ou par le panneau
Contrôle) et on en a
Pour créer le raccourci, sélectionnez la commande sou-coloré d’autres.
haitée (si elle possède déjà un raccourci, elle le gardera à
condition qu’il n’ait pas été affecté à une autre commande),
tapez la séquence voulue dans la case Nouveau raccourci,
choisissez le contexte dans le menu local, puis cliquez
ASTUCE Si vous avez supprimé des commandes des sur Attribuer.
menus, celles-ci demeurent accessibles si le menu est
déroulé en enfonçant la touche ¢ [Ctrl]. Si vous enfoncez
les touches Ó∏¢ [ÓAlt Ctrl], toutes les commandes des
menus sont listées par ordre alphabétique.
Comme pour les espaces de travail, vous pouvez faire des
séries de jeux de menus correspondant à des phases de
travail. Par défaut, le programme en propose quelques-uns.
Parmi ces derniers figure une option nommée Nouveautés
CS5 (ou CS5.5). Dans ce cas, les menus affichent en bleu
toutes les nouvelles commandes de la version, ce qui facilite
leur découverte.
La personnalisation des raccourcis
En plus de la personnalisation des menus, vous pouvez
personnaliser votre environnement de travail en ajoutant
des raccourcis aux commandes qui n’en possèdent pas ou
modifier les raccourcis existants pour les mémoriser plus
On choisit la commande, on tape le raccourci et on l’attribue. rapidement. La plupart des raccourcis font appel à certaines
Pensez à utiliser un contexte pour limiter le raccourci à un touches du clavier. Le tableau ci-contre vous rappelle les
domaine.
noms utilisés dans ce livre et les correspondances entre
Mac et PC.
27INDESIGN CS5 ET CS5.5
LES ÉLÉMENTS DE BASED’INDESIGN
Certains raccourcis proposés peuvent entraîner des erreurs, La gestion de l’affichage
il ne faut donc pas hésiter à les changer ou à affecter un
second raccourci. C’est le cas de celui qui active l’outil LES TAUX D’AFFICHAGE
Sélection (Flèche noire) : la lettre V, au lieu d’activer l’outil,
fait apparaître un « v » quand vous êtes en train d’éditer un Vous pouvez régler le taux d’affichage avec une valeur
comtexte. Pour éviter cela, affectez à cet outil la touche F1. Il en prise entre 5 et 4000%. Ce réglage peut s’effectuer :
est de même avec bon nombre de raccourcis qui entrent en
– en tapant une valeur dans la case d’information en bas
conflit quand vous travaillez un texte (par exemple, I pour la
à gauche du panneau Navigation ou de la fenêtre du pipette, † [Ÿ] pour cacher les panneaux, etc.). Voici donc
document (un menu local propose une série de valeurs) ;
quelques propositions de raccourcis (pour Mac) :
– en glissant la loupe (avec ¢ Espace [Ctrl Espace]) ;
– en tapant plusieurs fois le raccourci d’agrandissement ou
Manipulation Raccourci (Mac) Ancien raccourci de réduction.
Flèche noire F1 V En attendant de mémoriser les différents raccourcis
(d’affichage ou autre), pensez à utiliser les menus contextuels
Flèche blanche F2 A
(clic droit) ; cependant, l’outil Flèche doit être actif ou, si ce
n’est pas le cas, aucun bloc ne doit être sélectionné.Pipette ctrl I (ctrl i) I
Texte ctrl T T
Passer de à
ctrl A ou ctrl P ∏¢è
(panneau Contrôle)
La partie affichage du menu
contextuel. ASTUCE Vous pouvez aussi garder les raccourcis existants
et taper Ó¢A [ÓCtrl A] pour systématiquement tout
LA NAVIGATION DANS LE DOCUMENTdésélectionner avant de taper le raccourci (cependant, il
faudra resélectionner). Le déplacement dans un document s’effectue de plusieurs
manières :
Si vous avez peur de ne pas mémoriser certains raccourcis, – avec l’outil Main affiché en enfonçant la barre Espace (ou
vous pouvez affecter à la commande une série de raccour- ∏ [Alt] si l’outil Texte est actif) ;
cis ayant une touche commune : vous finirez bien par
rete– avec la molette de la souris (avec Ó le déplacement est
nir l’une des combinaisons choisies (il sera alors temps de
horizontal).supprimer les autres devenues inutiles).
Le panneau Navigation a disparu de cette version
d’InDesign. Le programme propose une option qui le remplace
et permet de se déplacer et de modifier le taux d’affichage
directement sur le document. En effet, si vous enfoncez les
touches ∏[Alt] et Espace et maintenez le bouton de la
souris enfoncé un instant, InDesign affiche la planche entière
et un rectangle rouge. Ce rectangle restera affiché tant que
le bouton sera enfoncé (en revanche, les touches peuvent
être relâchées). La taille de ce rectangle définit la zone qui
occupera tout l’écran quand vous lâcherez le bouton de
la souris (il correspond donc au taux d’affichage en cours).
On peut affecter plusieurs raccourcis à une commande. Vous pouvez déplacer le rectangle par glissement
(éventuellement, vers d’autres planches) et le redimensionner à
l’aide des touches fléchées: un agrandissement correspond
INFO. Les raccourcis indiqués dans ce livre sont ceux par à un «dé-zoom», une réduction à un zoom. Dès que vous
défaut. N’hésitez pas à les personnaliser. relâchez le bouton de la souris, la zone à l’intérieur du
rectangle occupe la totalité de l’écran.
28 L’INTERFACE D’INDESIGN
L’ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL
La nouvelle fenêtre peut avoir un taux d’affichage différent;
ASTUCE Si vous souhaitez retrouver certaines fonctions
vous pourrez y visualiser un gabarit afin de voir la
réperdu panneau Navigation (notamment, le zoom incré- cussion de ses modifications sur les pages courantes. Pour
menté ou continu), vous pouvez utiliser le script de Marijan
visualiser côte à côte ces fenêtres, utilisez l’une des
comTompa (inditip.wordpress.com), téléchargeable à l’adresse: mandes Mosaïque ou mieux encore, changez la disposition
http://expertsgraphiques.free.fr/public/SCRIPTS/zoomdes fenêtres à partir de l’une des icônes affichées par clic Tomaxi.zip.
sur l’icône de la Barre de l’application.
Il se place dans le dossier Scripts/Script panel du
programme. Une fois lancé, il affichera le panneau ci-dessous:
Par cette icône, on affiche le
panneau Disposition des
documents, p uis une nouvelle
fenêtre par cette commande.
On change la disposition par les
UNE NOUVELLE VUE icônes du panneau.
La commande Nouvelle fenêtre (m enu
Fenêtre/Disposition) permet de créer une seconde vue de votre
document. Vous pouvez retrouver cette commande directement
depuis la Barre de l’application: en effet, un clic sur l’icône
affiche un panneau qui montre cette commande.
29INDESIGN CS5 ET CS5.5
LES ÉLÉMENTS DE BASED’INDESIGN
3 - L a gestion du travail
La démarche
de travail
La deuxième étape du travail consistera à disposer sur les De la maquette à la distribution
pages les différents blocs de façon à obtenir la mise en
pages voulue. Éventuellement, un bloc pourra être mis en LA PRÉPARATION PAPIER
attente sur le côté de la page pour y subir des traitements
Avant de commencer un travail de mise en pages sur l’ordi- préalables avant d’être incorporé dans la page. Cette étape
comprend différentes phases : création et positionnement nateur, il est préférable d’avoir une idée précise de l’aspect
que devront avoir les pages et même d’en ébaucher un des objets (bloc, trait, dessin…), transformation éventuelle
(rotation, mise à l’échelle…), enrichissement (coloration, crayonné sur une feuille de papier. Ce petit travail
préparatoire permet de fixer quelques paramètres tels que la cadre…), etc.
valeur des marges, les positions des bandeaux de titre, des
LE PLACEMENT DES TEXTES ET DES VISUELSillustrations, des légendes, la typographie employée (corps,
police, style, couleurs…), etc. Plus cette préparation papier
Dans les réserves créées, placez les textes par saisie directe est élaborée, plus votre travail sur l’ordinateur sera facilité.
ou par importation. De même pour les images : les plus
simples d’entre elles pourront être réalisées avec les outils
de dessin d’InDesign, mais les plus élaborées seront créées
ou traitées dans Photoshop ou Illustrator, puis importées.
Une maquette crayonnée
À l’aide des permet de fixer les idées.
différents repères
de mise en pages,
on place les blocs LA MISE EN PAGES
et on les remplit
avec les textes et Sur la feuille affichée à l’écran, vous commencerez par
les images.placer des repères — certains apparaîtront suite à la
configuration du document — ou vous définirez une grille de
manière à refléter l’aspect général de la composition. Ces
éléments constitueront une aide précieuse pour le
placement et le dimensionnement des objets que vous allez
réaliser.
30Tarif Menu
Ce prix comprend la visite guidée de la cristallerie, la Assiette fraicheur
visite libre de l’écomusée et de la boutique. ou
Terrine de flet de canard gelée
Le déjeuner au château avec café et une bouteille de
au ratafa de champagne
Champagne pour quatre personnes.
La visite guidée du château et du musée des ••
manuscrits.
Choucroute de Brienne saumon et crustacés
Ce prix ne comprend pas le transport.
au beurre de champagne
Si vous désirez recevoir plus d’informations, merci de ou
Cuisse de canard laquée au miel des Bruyères,
retourner ce coupon à l’adresse suivante :
jus de pommes à cidre du pays d’Othe
Jackie et Monique ENFERT ••
11 rue des A.F.N.
10210 Maisons les Chaource
Fromage du terroir et bouquet de salades
❑ Je souhaite recevoir une documentation ••
complète sur les journées en Champagne. Tarte fne aux pommes
❑ Je souhaite être joint par téléphone pour ••
plus d’information.
Café
Nom : ....................................................................................
Organisme : ........................................................................ Ce repas vous sera préparé par Jackie et Monique ENFERT,
traiteurs, organisateurs de réception
Adresse : ...............................................................................
.................................................................................................
Téléphone :
WE au chateau.indd 2 12/03/08 0:30:23
LA GESTION DU TRAVAIL
LA DÉMARCHE DE TRAVAIL
Une fois toutes
ASTUCE L es images (et les textes) peuvent être importées les pages
directement sur la page sans préparer de bloc pour les rece- terminées…
voir : celui-ci sera dessiné avec le curseur d’importation.
LES FINITIONS
C’est l’étape qui demande le plus de temps, de minutie et
de connaissance des possibilités du logiciel. Elle consiste,
pour les textes, à régler la typographie, à vérifier les
encombrements de textes et leur comportement en présence
d’images ou d’un autre texte…; pour les images, à affiner
les dimensions, le détourage et l’habillage.
……onon i imprmpriimmee u unene ééprpreueuvvee..
On contrôle les séparations avant de fournir
les fichiers à l’imprimeur.
On réalise la finition sur les textes…
V
E
…puis sur les
visuels. Ici, on
Aa ajouté des V
Eombres aux
photos.
Une journée
A
inoubliable V
E
en Champagne
BAYEL, UN REPAS CHAMPENOIS UN VOYAGE À TRAVERS
LA CITÉE DU CRISTAL DE GOURMET LES ÂGES AU CHÂTEAU
DE CHACENAYA
ers 9 heures 30, arrivée à Bayel la
V citée du cristal. Laissez vous guider n  n vous vivrez un véritable retour LES DISTRIBUTIONS à travers la visite de la cristallerie avec ses E dans le temps en assistant à la visite
souffleurs de verre, ses ateliers et son guidée du château de Chacenay. Vous serez
musée du cristal. éblouis par le charme de ses dépendances et de
sa chapelle. Vous terminerez par la visite du
musée du manuscrit dans les caves du château.La distribution classique (papier)
près la traversée d’une partie du
A vignoble de la Champagne, vous
arriverez vers 12 heures 30 au château de
Chacenay. Dans l’enceinte du château, Elle s’effectue souvent sous forme papier par une impres- vous apprécierez les saveurs de la région.
Une dégustation de Champagne Dumond
vous sera offerte avant qu’on vous serve sion des fichiers InDesign. Sa préparation nécessitera des un repas champenois authentique.
réglages de séparation, de recouvrements de couleurs et la
gestion des fichiers correspondant aux éléments importés
de manière à obtenir une impression de qualité optimale. La distribution numérique : HTML, ePub,
InDesign propose toutes les commandes nécessaires à la folio (avec Digital Publishing Suite)
mise au point de cette préparation (aperçu de la
surimpression ou de l’aplatissement des transparences, l’assemblage De plus en plus, on trouve des distributions de livre sous
des données…). L’impression à partir de pages PDF pourra forme électronique (HTML, eBook, ePub…). Ces types
d’exêtre envisagée ; celles-ci seront créées selon les recomman- portation pourront être traités directement depuis
InDedations de l’imprimeur. sign, en respectant certaines règles, mais nécessiteront le
plus souvent des mises au point dans différents logiciels
selon le format envisagé.
31
Une journée
inoubliable
en Champagne
Bayel, un repas champenois un voyage à travers
la citée du cristal de gourmet les âges au château
de c hacenay
ers 9 heures 30, arrivée à Bayel la
V citée du cristal. Laissez vous guider nfn vous vivrez un véritable retour
à travers la visite de la cristallerie avec ses E dans le temps en assistant à la visite
souffleurs de verre, ses ateliers et son guidée du château de Chacenay. Vous serez
musée du cristal. éblouis par le charme de ses dépendances et de
sa chapelle. Vous terminerez par la visite du
musée du manuscrit dans les caves du château.
près la traversée d’une partie du
A vignoble de la Champagne, vous
arriverez vers 12 heures 30 au château de
Chacenay. Dans l’enceinte du château,
vous apprécierez les saveurs de la région.
Une dégustation de Champagne Dumond
vous sera offerte avant qu’on vous serve
un repas champenois authentique.
WE au chateau.indd 1 12/03/08 0:30:23
✁INDESIGN CS5 ET CS5.5
LES ÉLÉMENTS DE BASED’INDESIGN
La deuxième commande, Enregistrer sous, permet de
changer le nom du document ou son dossier
d’enregistrement et de le garder toujours ouvert à l’écran. La troisième,
Enregistrer une copie, est utile pour créer une copie du
fichier que vous ne souhaitez pas afficher à l’écran.
Les enregistrements sont très importants pour garder des
traces du travail réalisé. InDesign dispose d’une fonction
intéressante; en effet, si le programme bloque en cours de
travail, votre dernier document s’affiche au redémarrage
d’InDesign (même s’il n’a pas encore été enregistré) dans
un état légèrement antérieur au «plantage». Le fichier
porte alors la mention Récupéré, qui disparaît lorsque
vous enregistrez le fichier de manière à le mettre à jour
sur le disque. Vous pouvez également revenir à la dernière
version enregistrée.
Un aperçu dans une tablette (avec différentes orientations).
LES ANNULATIONS
Pour terminer sur l’environnement de travail, rappelons que
les annulations sont multiples dans InDesign. Vous pouvez,
Des éléments grâce aux deux premières commandes du menu Édition :
interactifs ont Annuler (¢Z [Ctrl Z]) et Rétablir (Ó¢Z [ÓCtrl Z] avec les
été ajoutés. raccourcis par défaut d’InDesign), revenir en arrière dans
votre travail ou rétablir une opération qui vient d’être
annulée. Comme dans Illustrator, même après une sauvegarde
(par ¢S [Ctrl S]), il est possible d’utiliser les commandes
Annuler o u Rétablir. La commande Version précédente
(menu Fichier) peut également constituer une bonne
méthode pour revenir en arrière dans le travail.
L’HISTORIQUE DANS INDESIGN
Il n’existe pas d’historique dans InDesign, mais la
communauté des développeurs de scripts pour ce logiciel est très
productive, aussi, on trouve des solutions alternatives. L’une
d’elles est payante, il s’agit de l’une des options des Blatner
Tools (dtptools.com); l’autre est gratuite, il s’agit de deux
scripts de M. Bravac, modifiés par Harbs (in-tools.com). Je
les ai francisés, puis regroupés dans un panneau
personnalisé avec Adobe Configurator; ce panneau comporte deux Les enregistrements et annulations
boutons, Annuler et Rétablir, donnant accès à la liste des
opérations à annuler ou à rétablir.LES ENREGISTREMENTS
L’une des étapes importantes (et répétitives) du travail est
l’enregistrement du fichier sur le disque. InDesign met trois
commandes à votre disposition : Enregistrer, Enregistrer
sous et Enregistrer une copie. La première commande,
Enregistrer, s’utilise lors de la première sauvegarde : on
vous demandera un nom de fichier et un emplacement sur
le disque. Puis, régulièrement vous mettrez à jour ce fichier
après chaque étape importante du travail en tapant ¢S
Le panneau Historique: une fois développé, on clique sur Annuler [Ctrl S].
(ou Rétablir) pour visualiser le panneau qui liste les manipulations.
32
LA GESTION DU TRAVAIL
LA DÉMARCHE DE TRAVAIL
Pour l’installation, téléchargez le fichier à l’adresse: Pour récupérer les éléments de l’extrait, il suffit, depuis
http://expertsgraphiques.free.fr/public/SCRIPTS/histo- Mini Bridge (ou du Bureau), de glisser la vignette de l’extrait
rique_panneau.zip. Un fois le fichier dézippé, vous obte- sur la page. InDesign affiche un curseur de placement
nez un dossier. Double-cliquez sur le fichier historique. dont l’aspect dépend du réglages des préférences
d’InDezxp (contenu dans le dossier) pour obtenir l’installation du sign (menu InDesign [Édition]/Préférences/Gestion des
panneau qui deviendra disponible dans le menu Fenêtre, fichiers).
puis Extensions. Ce panneau peut être intégré dans votre
espace de travail. En effet, si vous avez choisi l’option Emplacement original ,
le curseur prend cet aspect: , et le contenu de l’extrait se
LES INSTANTANÉS AVEC LES EXTRAITS (SNIPPET) place à l’endroit où il était lors de sa création; si vous avez
choisi l’option Emplacement du curseur , le curseur devient Si vous souhaitez garder une étape intermédiaire d’une
et le contenu de l’extrait se place à l’endroit du clic sur
page lors d’une phase de travail (sorte d’instantané), vous
la page. Dans les deux cas, l’extrait garde sa taille originale. pouvez créer un extrait en sélectionnant les éléments de
la page et en les glissant sur le Bureau, ou mieux, sur le
panneau Mini Bridge préalablement ouvert par Óclic sur ASTUCE O n passe du curseur Emplacement original
l’icône de la Barre de l’application. L’extrait pourra être au curseur Emplacement du curseur , et
réciproquerenommé dès qu’il apparaîtra dans le panneau. ment, en enfonçant la touche ∏[Alt].
On sélectionne les éléments et on
les glisse dans le panneau Mini
Bridge ; on peut alors renommer
l’extrait obtenu.
Dans les préférences, on règle la position de l’extrait.
L’extrait s’obtient également avec la commande Exporter
INFOS. L’extrait peut être placé en lançant la commande du menu Fichier qui propose un export avec le format
Extrait InDesign (cela donne un fichier d’extension .idms). Importer du menu Fichier.
33INDESIGN CS5 ET CS5.5
LES ÉLÉMENTS DE BASED’INDESIGN
La mise en place
du document
En dehors du format de page qui est choisi dans le menu La configuration du document
local, vous devez entrer des valeurs dans les différentes
cases. Pour cela:
Pour commencer un travail, dans le menu Fichier lancez la
commande Nouveau ou tapez ¢ N [Ctrl N]. Une boîte de
– cliquez sur le libellé à gauche de la case et tapez direc-dialogue apparaît : elle vous permet de configurer votre
tement la nouvelle valeur (sans préciser l’unité sauf pour composition en indiquant certaines caractéristiques des
en changer) ;pages que vous utiliserez : nombre et format, marges…
– utilisez les petites flèches devant la case de valeur. Elles
Afin de faciliter le réglage des autres options, vous pouvez incrémentent la valeur de 1 (ou de 10 avec Ó) ;
choisir un mode, Impression ou Web.
– passez d’une case à la suivante en tapant la touche † – En sélectionnant le mode Impression, le millimètre
[Ÿ] (ou Ó† [ÓŸ] pour revenir à la case précédente). devient l’unité active avec le format A4.
Vous pouvez aussi taper la valeur ou utiliser les touches
fléchées du clavier pour augmenter ou réduire la valeur
en cours (avec Ó, l’incrément est de 10).
Avant d’entamer tout travail de mise en pages sur
l’ordinateur, il faut avoir une idée globale de votre future
publication (connaître le format des feuilles, les marges, le nombre
de colonnes, etc.). Nous allons à présent passer en revue les
différentes options de configuration du document.
LES OPTIONS DES PAGES
Le nombre de pages
Vous pouvez définir le nombre de pages de votre docu-Le choix d’un mode définit l’unité active et un format de page.
ment; cependant, il sera possible d’en ajouter ou d’en
supprimer à partir de la commande Format du document du – Avec le mode Web, c’est le pixel qui devient l’unité par
menu Fichier (∏¢P [AltCtrlP]) ou par le panneau Pages.défaut avec un format de 800 x 600.
Le numéro de la première page
Par défaut, le document commence par la page n° 1. Vous
pouvez souhaiter commencer par une autre numéro; par
exemple, par le n°4 afin que la première planche affichée
soit une double page.
Les pages en vis-à-vis ou le recto verso
Cette option permet, lorsqu’elle est activée, d’avoir le recto
et le verso côte à côte. Les rectos correspondent aux pages
impaires, ils se trouvent à droite sur l’écran ; les versos,
pages paires, sont situés à gauche sur l’écran. N’activez pas
Ici aussi, le mode définit l’unité active. cette option pour un travail de type Web;
34 LA GESTION DU TRAVAIL
LA MISE EN PL ACE DU DOCUMENT
LE FORMAT DE LA PAGE LE BLOC DE TEXTE TYPE
Différents choix de format sont possibles : Quand vous cochez cette option, InDesign place dans la
page de maquette un bloc de texte aux dimensions du
rectangle d’empagement défini par les marges et les colonnes – Pour l’impression, les formats courants sont le A4
(voir ci-après). Ce bloc de texte type est utilisé (de manière (210 mm par 297 mm, format par défaut) et d’autres
transparente) lorsque vous importez un texte long et que formats standards (Tabloïd, A3, A5…), ou une taille
quelvous placez ce texte sur la page en cliquant sur celle-ci avec conque (valeur maximale 5486 mm ou 216").
la touche Ó enfoncée : il y a chaînage du texte vers de
nouvelles pages même si le document n’a pas été configuré – Pour le Web, les formats de page correspondent à des
tailles d’écran. Par exemple, le format 1024 x 768 corres- avec plusieurs pages (sans la touche Ó, le texte ne «coule»
pas vers les autres pages).pond à l’écran de l’iPad (ou 1280 x 800 pour Android).
LES MARGESDans la boîte de dialogue de configuration du document
(comme dans toutes les boîtes de dialogue), vous pouvez
Les marges sont définies depuis les bords de la feuille et utiliser différentes unités (le tableau qui suit les récapitule),
sont très importantes pour l’équilibre et l’aération de la ainsi que des opérations sur les valeurs en utilisant les
sympage. Elles permettent de définir un rectangle d’empage-boles suivants : + pour l’addition, – pour la soustraction,
ment dans lequel vous placerez les éléments de la mise en *pour la multiplication et / pour la division.
pages. Dans le cas d’un ePub ou d’un folio destiné
principalement aux iPad, par exemple, les marges sont définies
Unité Symbole Valeur en mm Remarque de manière à ce que les éléments de la page ne soient pas
cachés par les éléments de navigation de l’ePub ou du folio On peut écrire p suivi
Point pt 1 pt = 0,353 mm du chiffre (p12 = 12 pt). (barre de navigation, menus, ascenseur…). Cependant, dans
le cas de l’ePub, ces marges seront ignorées lors de l’expor-1 p = 4,233 mm 2p6 = 2 picas +
Pica p tation du document.(ou 12 pt) 6points.
1 po = 25,4 mm
Pouce po Tapez: po, pouce ou ". En fonction de l’option d’affichage des pages en vis-à-vis (ou 72 pt)
ou non, les cases Petit fond et Grand fond — qui
corresCentimètre cm 1 cm = 10 mm Tapez : cm. pondent respectivement à la marge de reliure et à la marge
extérieure — prennent les noms À gauche et À droite.
L’orientation de la feuille s’effectue d’après les valeurs des Quelles que soient les valeurs entrées, vous pourrez
discases Largeur et Hauteur, mais également en cliquant sur poser des objets dans les marges, par exemple une photo
le bouton correspondant à l’orientation voulue. Quand à fond perdu. Par défaut, les valeurs sont de ½ pouce, soit
vous utilisez souvent un même format avec une orien- 12,7 mm. En cliquant sur l’icône (qui devient alors ),
tation particulère, vous pouvez enregistrer le format en toutes les marges deviennent identiques.
déroulant la liste des formats jusqu’à l’option Format de
page personnalisé . LES COLONNES
Vous pouvez définir le nombre de colonnes de votre
publication (par défaut 1), ainsi que la gouttière (ou espace) entre
chaque colonne. InDesign placera des repères de colonne
dans lesquelles vous pourrez par la suite dessiner ou placer
des blocs de texte (ou d’image).
Une fois toutes les options choisies, cliquez sur OK. Une
page affichée à la taille maximale pour l’écran apparaît.
Avec cette commande de Vous pouvez y voir les repères de marge en magenta et les
la liste de formats, on peut repères de colonne en violet. Les repères de marge
constienregistrer un format de tuent un rectangle (empagement). Sur les côtés verticaux
page personalisé: taille et de la page sont superposés les repères de colonne (voir plus orientation.
loin la description des repères).
Si vous vous êtes trompé dans les valeurs du format du
document, fermez le fichier et créez-en un nouveau.
35INDESIGN CS5 ET CS5.5
LES ÉLÉMENTS DE BASED’INDESIGN
LES RÉGLAGES DU FOND PERDU ET LA MÉMORISATION DES RÉGLAGES
DE LA ZONE DE LIGNE-BLOC
Quand vous créez un nouveau document, InDesign affiche
la fenêtre Nouveau avec les derniers préréglages. Pour ne Le fond perdu définit la zone dans laquelle les objets
pas afficher la fenêtre de configuration, vous pouvez taper doivent déborder au-delà des bords du format de la page
le raccourci ∏¢N [Alt Ctrl N]. pour assurer une rogne correcte lors de la fabrication de
la publication (la valeur est comprise entre 3 et 5 mm). Les
zones correspondant au fond perdu sont marquées par des Si vous créez souvent des documents ayant la même
filets rouges. configuration (même nombre de pages, même format de
page…), vous pouvez enregistrer chacun de ces formats de
document depuis la fenêtre Nouveau ou encore depuis le La zone de ligne-bloc définit un espace dans lequel vous
menu Fichier, puis Paramètres prédéfinis du document et placerez des informations (marques de pliure, date de
enfin Définir.modification et nom du fichier gérés par des variables de
texte…) ou des instructions pour l’imprimeur (selon les
options d’exportation, cette zone est conservée lors de Dans le premier cas, le format enregistré aura la
configul’export en PDF). Tous les éléments (ou parties d’éléments) ration active (et le nom spécifié dans la fenêtre
d’enresitués dans ces zones disparaissent quand le document est gistrement). Dans le second cas, vous pourrez préparer
rogné à sa taille finale. Pour les définir, cliquez sur le bou- plusieurs formats prédéfinis qui deviendront visibles dans
ton Plus d’options et saisissez les valeurs souhaitées dans le sous-menu Paramètres prédéfinis du document du
les champs correspondants. Les zones correspondant aux menu Fichier.
lignes-blocs sont marquées par des filets bleus.
Marge de tête.
Repère de colonne.
La première double
page du document.
Marge de grand Gouttière.
fond (ou droite).
Marge de petit fond
(ou gauche).
Marge de pied.
Ligne-bloc.
Fond perdu.
Les pages du document affichées en vis-à-vis.
36 LA GESTION DU TRAVAIL
LA MISE EN PL ACE DU DOCUMENT
Rappelons que ces blocs, aux dimensions du rectangle
d’empagement, sont utilisés dans les pages courantes lors
du placement automatique d’un texte.
LES REPÈRES DE MARGE
Les repères de marge définissent le rectangle
d’empagement ; ce dernier a les dimensions de la page, moins celles
des marges. Il détermine les dimensions du bloc de texte
qui sera créé quand vous cliquerez sur la page avec l’icône
de placement de texte importé.
Pour les modifier, lancez la commande Marges et colonnes
En cliquant ici, on dans le menu Page. Une fenêtre de configuration s’affiche
affiche cette fenêtre
pour définir les nouvelles valeurs de marge. Si vous effec-pour enregistrer le
tuez cette opération dans la page courante, elle n’affecte document prédéfini.
pas les autres pages ; en revanche, si vous modifiez les
marges à partir des pages de gabarits (affichées par un
Les configurations enregistrées seront également dispo- double-clic sur leurs icônes dans le panneau Pages), toutes
nibles dans le menu local Document prédéfini du haut de les pages courantes subiront les modifications. S’il y a un
la fenêtre Nouveau. bloc de texte type dans la page de gabarit, il devra être
redimensionné séparément.
Les repères et les grilles
Les repères et les grilles offrent une aide précieuse à la mise
en place des éléments sur la page. En effet, ils constituent
non seulement un guide visuel, mais, grâce à leur
magnétisme, ils facilitent également le positionnement des objets.
LES DIFFÉRENTS TYPES DE REPÈRES
Dans cette fenêtre, on peut modifier les valeurs de marge.Dans la page, InDesign propose trois types de repères: les
repères de marge (en magenta), les repères de colonne
(en violet) et les repères de règle (en cyan par défaut mais La fenêtre Marges et colonnes comporte une option
Actimodifiable à volonté). À ces repères s’ajoutent, si vous ver l’ajustement de la mise en pages ; celle-ci permet un
avez coché l’option Bloc de texte type , les lignes des meilleur repositionnement des éléments déjà présents sur
blocs types (elles ont la couleur du calque, par défaut les pages quand vous en changez les marges. Pour que
cerbleu clair) et les repères commentés (de couleur verte) qui tains alignements soient mieux respectés, les blocs doivent
apparaissent lors de la construction de blocs ou lors de être entourés de repères.
leur positionnement.
LES REPÈRES DE COLONNE
LES LIGNES DES BLOCS TYPES
Lors du placement automatique d’un texte, ces repères
Il ne s’agit pas de repères car ces lignes ne sont pas magné- provoquent l’écoulement du texte de colonne en colonne;
tisées. Elles sont cachées sous les repères de marge et ne cependant, le bloc démarre à la hauteur et depuis la
deviennent visibles que si vous modifiez (menu Page) colonne où s’est effectué le clic, sauf si le bloc de texte type
ou masquez (menu Affichage ou menu contextuel) les a été défini à la configuration du document.
repères de marge. Ces lignes délimitent le bord du bloc
présent dans la page type ; ce dernier ne peut être modi- Les repères de colonne peuvent être manipulés à partir de
fié ou effacé dans une page courante que s’il a été rempli. la commande Marges et colonnes du menu Page — un
En effet, il ne s’agit pas de repères mais d’un bloc de texte changement des valeurs de marge entraîne un
changevisible dans le gabarit qui s’affiche via le panneau Pages (ou ment des largeurs de colonnes, mais, si le texte a déjà été
F12). Ce bloc (ou ces blocs dans le cas d’un document recto placé, seuls les repères, et non pas les blocs, sont modifiés.
verso) a été obtenu lors de la configuration du document
en cochant l’option Bloc de texte type.
37INDESIGN CS5 ET CS5.5
LES ÉLÉMENTS DE BASED’INDESIGN
En déverrouillant les repères de colonne (menu contextuel LES REPÈRES DE RÈGLE
ou menu Affichage/Grilles et repères), vous pouvez les
manipuler directement sur le document par glissement des Vous pouvez les obtenir de deux façons : par
programmation à partir de la commande Créer des repères du menu lignes violettes (gouttières ou bords de colonne) et
visualiser leurs coordonnées dans le panneau Contrôle. Page ou manuellement par glissement depuis les
graduations des règles pour un placement parallèle à la règle (ou
double-clic sur une graduation pour un placement
perpendiculaire au niveau de cette graduation). Avant de voir com-On déverrouille les
ment les créer, examinons quelques propriétés.repères de colonne par
ce menu contextuel
pour le manipuler. Les propriétés des repères
Couleur et affichage des repères
Placés de manière paramétrée ou manuelle, les repères
apparaissent en couleur cyan ; vous pouvez changer cette
dernière à partir de la commande Repères de règle du
menu Page. Ces réglages ne s’appliquent que sur les futurs
repères; cependant, ils peuvent être spécifiés par repère
comme nous le verrons plus loin.
Ce type de manipulation permet d’obtenir des colonnes de La fenêtre permet de définir à partir de quel taux
d’affilargeur différente. Comme cela a été signalé, il conviendra chage (Seuil) les repères ne doivent plus être visibles ;
d’effectuer ces opérations dans les pages types si vous sou- cependant, si des repères ont déjà été positionnés avec un
haitez voir le changement dans toutes les pages courantes, seuil inférieur à celui que vous programmez, ils resteront
mais aussi d’adapter puis de créer les blocs aux largeurs visibles même si le taux d’affichage devient inférieur au
des colonnes. seuil que vous avez fixé.
Cette valeur indique en dessous de quel taux les repères
disparaissent. Ces options ne s’appliquent qu’aux repères
sélectionnés ou aux futurs repères placés.
Les calques de repères
Une fois déverrouillés, les repères de règle sont
manipulables à volonté (déplacement, copie, effacement…). Vous
pouvez créer un calque spécial pour les y placer. Pour
cela, depuis le panneau Calques, cliquez sur l’icône
en enfonçant la touche ∏ [Alt] de manière à nommer le
calque (repères ou guides, par exemple). Par la suite, vous
On glisse les repères de colonne. On adapte le bloc et on en crée un. pourrez cacher son contenu (donc les repères) en cliquant
sur l’œil ( ) en regard du nom du calque, ou le verrouiller
en cliquant dans la case de la seconde colonne (le signe
ASTUCE Pour retrouver les colonnes égales, lancez la apparaîtra). Pour continuer à travailler, il faudra activer
commande Marges et colonnes (menu Page) : le nombre un autre calque en cliquant sur son nom dans le panneau
de colonnes est remplacé par « personnalisé » ; utilisez les Calques. Vous pouvez aussi utiliser les options de calque
triangles pour rétablir le nombre initial de colonnes. pour cacher ou verrouiller les repères sur un calque donné.
38 LA GESTION DU TRAVAIL
LA MISE EN PL ACE DU DOCUMENT
Touche Contrainte sur le repère ASTUCE B ien que déverrouillés, les repères placés sur
une page de gabarit restent inaccessibles sur les pages Le repère se place sur une valeur juste
Ócourantes. Pour sélectionner un repère du gabarit, à l’ins- des graduations.
tar d’un bloc type, enfoncez les touches Ó¢ [Ó Ctrl] et
Le repère devient long et s’affiche sur la cliquez sur le repère : il apparaît alors avec la couleur du ¢ [Ctrl]
double page (c’est le repère de planche).calque.
En partant du croisement des graduations, ∏¢
[Atl Ctrl] on obtient un croisement de repères.L’obtention paramétrée des repères
Le repère vertical devient horizontal
∏ [Atl]
Si vous lancez la commande Créer les repères du menu ou inversement.
Page, une fenêtre apparaît et permet de créer une grille
de montage qui découpe votre document de façon à faci- Si les repères ont été déverrouillés (Verrouiller les repères
liter la création de blocs ou les placements d’objets. Cette non cochée dans le menu Affichage/Grilles et repères ou
grille de lignes et/ou de colonnes est définie à partir des menu contextuel), un repère qui vient d’être placé (encore
bords (gauche et droit) de la page ou des bords de marge sélectionné) peut être positionné en entrant ses
coordon(option Aux marges ou À la page). En cochant Aperçu, nées dans la case X ou Y du panneau Contrôle. Les
coorvous contrôlez le positionnement de cette grille. données sont définies à partir de l’origine des règles, qui par
défaut coïncide avec l’angle supérieur gauche de la page.
Pour déplacer l’origine, faites glisser la case de croisement
des règles à l’endroit voulu; pour changer les unités, affichez
le menu contextuel dans les graduations de la règle.
ASTUCE D ans le panneau Contrôle, quand un repère est
sélectionné, on passe d’un repère à l’autre en cliquant sur
l’icône (ou ).
Les manipulations de repères
Cette commande permet de
Pour être manipulé, un repère (déverrouillé) doit être sélec-créer une grille de repères (ici,
tionné en cliquant dessus (l’outil Flèche devient ou la gouttière des rangées est
nulle pour obtenir des zones quand le repère est pointé) ou en traçant avec l’outil Flèche
horizontales équivalentes). un cadre qui ne touche pas de blocs. Cependant, s’il a été
placé sur le gabarit, sa sélection sur la page courante n’est
possible que si vous enfoncez les touches Ó¢[Ó Ctrl] et
cliquez sur le repère ; il apparaîtra alors avec la couleur du
Si vous relancez cette commande pour modifier un premier calque et ne fera plus partie du gabarit.
réglage, cochez l’option Supprimer les repères de règle
existants ; vous pouvez aussi ajouter un autre calque pour Les couleurs des repères
recevoir les nouveaux repères. Les repères de colonne qui
Quand un repère est sélectionné (ou qu’il vient juste d’être apparaissent avec cette commande n’ont aucune influence
placé depuis les règles), vous pouvez changer sa couleur sur le flux de texte lors de son placement automatique ; ils
par la commande Repères de règle affichée par clic droit ne constituent qu’une aide visuelle (mais magnétisée) à la
(menu contextuel). Cette couleur ne sera visible qu’une fois mise en pages.
le repère désélectionné.
L’obtention manuelle des repères Les déplacements et copies
Pour placer les repères manuellement, les règles doivent Un repère d’une page courante peut être sélectionné (seul
être affichées. Leur placement s’obtient par double-clic ou avec d’autres via Ó, s’ils ne sont plus verrouillés) en vue
dans les graduations de la règle, ou par glissement de la d’être déplacé ou copié. Ce déplacement (avec ou sans
souris depuis les graduations jusqu’à l’endroit voulu. Avec copie) s’effectue de multiples façons:
cette seconde technique, vous pouvez obtenir un meilleur
contrôle du placement en consultant le panneau Contrôle. – par glissement pour un déplacement;
Il existe quelques contraintes pour ce placement, le tableau – par la commande Déplacer les repères (affichée par clic
suivant les résume: droit ou par double-clic sur l’outil Sélection) ;
39INDESIGN CS5 ET CS5.5
LES ÉLÉMENTS DE BASED’INDESIGN
– par le panneau Contrôle (pour une copie, validez en
tapant ∏ ‚ (Entrée) [Alt ‚ (Entrée)]);
– par copier-coller s’il doit être placé sur une autre page
(ou un autre document de même format; il y apparaîtra
à la même position que dans sa page d’origine).
La suppression des repères
Un repère sélectionné s’efface en tapant la touche Efface.
Pour les supprimer tous, utilisez la commande
correspondante du menu Affichage, puis Grilles et repères (obtenue
également par clic droit dans les règles).
Les alignements
Quand un ou plusieurs repères sont sélectionnés, il est
possible d’utiliser les icônes d’alignement, de distribution et
l’option d’espacement du panneau Contrôle.
Comme pour les blocs, on peut définir
des critères pour aligner ou distribuer
les repères sélectionnés.
LES GRILLES
InDesign met à votre disposition deux grilles. La première La grille du document.
joue le rôle de papier millimétré, c’est la grille du
document; la seconde a une fonction typographique, c’est la
Le paramétrage de cette grille s’effectue avec la commande grille de ligne de base : elle permet les alignements des
Grilles des préférences (menu InDesign [Fichier]). En effet,
lignes de texte. Nous l’étudierons dans la partie consacrée
une fenêtre permet de choisir la couleur et le pas — espace à la typographie. Pour afficher la grille du document, lancez
entre deux lignes qui se règle séparément horizontalement
la commande correspondante du menu Affichage ou du
et verticalement —, ainsi que le nombre de subdivisions. menu contextuel (s’il n’y a pas d’objet sélectionné).
Pour obtenir un vrai papier millimétré, entrez une valeur de
10 mm pour le pas et de 10 pour les subdivisions.
Par le menu contextuel, on peut
afficher les grilles d’InDesign.
Un quadrillage couvre l’écran, il se positionne en fonction Le paramétrage de la grille.
de l’origine des règles et deviendra millimétré en fonction
des réglages. Pour replacer l’origine à sa position initiale, Vous ne visualiserez correctement les graduations que si
effectuez un double-clic dans le croisement des règles. La le taux d’affichage est suffisamment grand ; dans le cas
grille se place à l’arrière-plan des objets présents sur la page contraire, les graduations seront placées selon des multiples
mais peut être mise au premier plan (menu Affichage ou des valeurs de paramétrage.
menu contextuel).
40 LA GESTION DU TRAVAIL
LA MISE EN PL ACE DU DOCUMENT
Dans tous les cas, son magnétisme agit sur les lignes de De même, lorsque vous créez ou redimensionnez un objet
subdivision affichées ou non (à condition que l’option ne situé à côté d’un autre objet, un segment doté d’extrémités
soit pas désactivée dans le menu Affichage). fléchées s’affiche pour vous indiquer la coïncidence entre la
largeur ou la hauteur de l’objet adjacent.
Les deux grilles (de ligne de base et du document) exercent
Ces flèches indiquent un magnétisme aussi bien lors du placement ou de la
créaque l’objet en cours de tion de blocs, que de celui de repères. Le magnétisme de la création a la hauteur
grille du document est débrayable à l’aide de la commande de celui déjà présent.
Magnétiser la grille du menu Affichage. Lors d’un traçage
de bloc, le signe indique que le magnétisme de la grille
Les alignements commentésou des repères est actif. Dans le cas de la grille du
document, le magnétisme reste actif même si la grille est cachée.
Les options d’alignement intelligent des objets facilitent le
positionnement des objets par rapport au centre ou aux LES REPÈRES COMMENTÉS
bords d’un élément de page. En plus du magnétisme qu’ils
Les repères commentés sont très pratiques pour mettre exercent sur les objets, les repères commentés indiquent
en évidence de façon temporaire des dimensions, des de manière dynamique l’objet en cours de positionnement.
alignements, des espacements… d’objets pendant que
vous créez ou faites glisser l’objet. Ces repères sont actifs Les espacement commentés
par défaut, ils peuvent être désactivés au clavier en tapant
¢U [Ctrl U] ou par le menu Affichage/Grilles et repères. Ils Cette fonction vous permet de disposer plus facilement des
apparaissent en vert, mais cette couleur peut être modifiée éléments de page, grâce à l’affichage de repères
tempoen affichant les préférences à la rubrique Repères et table raires indiquant la position dans laquelle l’espacement entre
de montage. Des repères de marge (en magenta) peuvent les objets est régulier.
également apparaître quand un alignement, par exemple
avec le centre des marges, est obtenu. Les flèches indiquent
l’alignement et l’égalité
d’espacement entre les
objets en place et celui
déplacé.
Les étiquettes de position
Par défaut, les
Le curseur affiche, dans un cadre gris, les coordonnées X repères commentés
et Y lorsque vous déplacez des objets, les valeurs L et H s’affichent en vert.
lorsque vous les redimensionnez (voir ci-dessous), ou bien
une mesure lorsque vous appliquez une rotation. Vous
Les dimensions commentées pouvez activer ou désactiver ces étiquettes grâce à l’option
Afficher les valeurs de transformation de la rubrique
Des indications de dimensions s’affichent lorsque vous Interface dans les préférences.
créez un élément sur la page. Lors d’une rotation, un axe,
un angle et une valeur d’angle s’affichent pour vous faciliter
l’opération.
L’étiquette affiche les nouvelles valeurs du bloc.
De la même façon, lors du placement d’une image, si vous
créez le bloc à la volée, une étiquette de taille en
pourcenEn dessinant l’objet, on voit Pendant une rrotation, des
tage apparaîtra lors du glissement du curseur de placement ses dimensions. Ici, le trait éléments s’affichent pour
(les valeurs s’afficheront avec l’unité active en enfonçant la vertical indique l’alignement faciliter le travail.
touche Ó). Nous reparlerons de ces options dans la partie avec le centre des marges.
du livre consacrée au placement d’images.
41INDESIGN CS5 ET CS5.5
LES ÉLÉMENTS DE BASED’INDESIGN
Le travail avec
des calques
LES OPTIONS DES CALQUESLa gestion des calques
Certaines options, comme le choix du nom, de la couleur LA DÉMARCHE DE TRAVAIL
de sélection (c’est-à-dire des contours du bloc) et l’état des
repères ne peuvent se régler qu’en affichant la fenêtre d’op-Comme Illustrator et Photoshop, InDesign offre la possibilité
tions par un double-clic sur le nom du (ou des) calque(s) de travailler par superposition de calques. Certains d’entre
sélectionné(s).eux pourront recevoir les textes avec, dans le cas d’une
composition multilingue, un calque par langue ; sur d’autres
calques, vous placerez les illustrations ; sur d’autres, les
repères et sur d’autres encore, les éléments types… Les options du
calque actif.
Vous aurez la possibilité de verrouiller ou de masquer les
calques sur lesquels vous ne travaillez pas. La gestion des
plans, des sélections et, d’une manière générale, du
travail de mise en pages s’en trouvera simplifiée. La plupart
des manipulations de calques s’effectuent à partir du
panneau Calques. D’autres options comme l’affichage, le verrouillage… se
manipulent par le menu du panneau ou encore par les
icônes du panneau ; le tableau suivant les récapitule.Le panneau Calques.
Touche Casecliquée Effet sur les calques
∏¢T ( ) Masquer/Afficher le calque. [AltCtrl T]
L’AJOUT DE CALQUE Masquer/Afficher les
∏ [Alt] autres calques.Il s’effectue en cliquant sur l’icône du panneau Calques ;
la combinaison avec certaines touches augmente les
posAucune Verrouiller/Déverrouiller sibilités : ( ) touche le calque.
Clic sur Particularités Verrouiller/Déverrouiller les avec : ∏ [Alt]
autres calques.
Aucune Nouveau calque au premier plan des
touche calques avec nom et couleur imposés.
Les types de calquesNouveau calque au premier plan et affi-∏ [Alt]
chage de la fenêtre d’options.
À l’instar d’Illustrator, on distingue plusieurs types de
¢ [Ctrl] Nouveau calque au-dessus du calque actif.
calques: les calques classiques (par défaut, il y en a un
Nouveau calque au-dessous du calque actif. nommé Calque 1) qui vont contenir tous les éléments, et ∏¢[Alt Ctrl]
les calques-objets (dont le nom est entre < et >), qui
renferme un objet tel qu’un texte, un bloc image, une ligne ou Vous ne pouvez travailler que sur le calque actif, repéré par
une petite plume à droite de son nom. En revanche, il est encore un groupe (lui-même constitué de calques-objets).
Les noms des calques-objets sont liés à leur contenu. Dans possible de sélectionner plusieurs calques en même temps
— par Óclics s’ils se suivent dans la liste (et ¢clic [Ctrl clic] le cas d’un bloc de texte, le nom correspond au début de la
saisie; dans le cas d’un bloc image, c’est le nom du fichier dans le cas contraire) — en vue d’en modifier les options ou
l’ordre de superposition. du visuel importé.
42
Verrouillage Affichage LA GESTION DU TRAVAIL
LE TRAVAIL AVEC DES C ALQUES
Les calques classiques; LES SÉLECTIONS SUR LES CALQUES
leCalque 2 a été ajouté.
Dès que vous sélectionnez un objet, le calque qui le
contient s’active et un carré coloré apparaît en regard du
nom. Si plusieurs objets appartenant à différents calques
sont sélectionnés, plusieurs carrés colorés apparaîtront.Les calques-objets.
Quelques exemples d’objet et leur
calque correspondant.
Les deux types de calques ont sensiblement les mêmes Cet objet sélectionné appartient à ce calque, ce carré coloré
propriétés au niveau de l’affichage et du verrouillage. l’indique. La couleur correspond à celle des contours du bloc.
Cependant, les manipulations seront réalisables depuis le
menu Objet et, dans le cas du verrouillage d’élément, un Pour sélectionner tous les objets d’un calque, enfoncez la
cadenas apparaîtra sur l’objet dans la page. touche ∏ [Alt] et cliquez sur son nom: des carrés colorés
apparaîtront en regard des noms des objets sélectionnés
si le calque est développé (par clic sur ). Par Ó∏ clic
[ÓAltclic], vous pouvez ajouter des sélections (ou les
soustraire) et sélectionner le contenu de plusieurs calques.
Sur la page, un cadenas apparaît
ssuur r lle be blloocc d d’’uun n éélléémmeenntt v veerrrroouuiilllléé..
ASTUCE Il est possible de changer le nom d’un
calqueobjet, mais l’opération ne se réalise pas par double-clic. Il faut
d’abord activer le calque-objet en cliquant sur son nom,
puis cliquez une seconde fois sur le nom pour qu’il
apparaisse en surbrillance: on peut alors saisir l’intitulé voulu.
On peut changer l’intitulé On a sélectionné le contenu du
d’un calque-objet par deux calque par ∏clic [Alt clic] sur le
clics (espacés) sur son nom. nom du calque.
À partir du panneau Calques, il est possible de sélectionner
un élément de la page par clic droit sur le nom de l’objet.
InDesign propose également, par la commande Sélec-Le travail sur calques tionner et ajuster un élément , de l’afficher sélectionné au
centre de l’écran.
LA CRÉATION D’OBJET
Avant de créer un objet, si le document comporte plusieurs
calques, activez celui sur lequel vous souhaitez placer
l’objet. Pour cela, cliquez sur le nom du calque afin d’y faire
apparaître une plume à droite de son nom: elle indique
le calque actif. Si l’objet que vous venez de dessiner ou
d’importer ne se situe pas sur le bon calque, transférez-le Avec cette commande, on sélectionne et on affiche l’objet
sur le calque voulu (voir ci-après). (on peut lui affecter un raccourci).
43INDESIGN CS5 ET CS5.5
LES ÉLÉMENTS DE BASED’INDESIGN
Pour obtenir le nouvel ordre, glissez le calque et amenez-le LES REPÈRES ET LES CALQUES
devant ou derrière le calque voulu. Pour déplacer plusieurs
Quand vous placez des repères, ils appartiennent au calque calques, sélectionnez-les par ¢ clic [Ctrl clic] (ou Óclic).
actif. Vous pouvez les masquer ou les verrouiller,
indéLA DUPLICATION DE CALQUEpendamment de l’état du calque, à partir des options du
calque. Pour faciliter les manipulations des repères, vous
Pour copier un calque, glissez son nom sur l’icône du pouvez aussi les placer sur un même calque et le nommer
panneau Calques. Le calque est copié avec son contenu, il «repères».
apparaît au-dessus du calque d’origine.
LES TRANSFERTS ENTRE CALQUES
LA FUSION DES CALQUES
Le déplacement d’une sélection d’objets vers un calque
Cette commande permet de convertir un ensemble de
calques en un seul contenant tous les objets. Pour obtenir Un bloc appartenant à un calque peut être transféré
la fusion, sélectionnez les calques à fusionner en cliquant (voire copié) vers un autre calque. Ces opérations sont
(avec ¢ clic [Ctrl clic] ou Óclic) sur leur nom. Une fois la utiles lorsqu’un objet n’a pas été créé sur le bon calque ou
sélection des calques réalisée, activez le calque de desti-lorsque vous avez travaillé sur plusieurs objets d’un même
nation de la fusion en cliquant sur son nom — la plume calque et que leur gestion devient trop délicate. Il devient
s’affichera à droite du nom — et lancez la commande impératif de répartir les objets sur différents calques que
Fusionner les calques dans le menu local du panneau. vous aurez pris soin de créer.
Quand l’objet est sélectionné, un carré coloré s’affiche dans INFO. Q uand vous groupez des objets (menu Objet), ils
le panneau Calques à droite du nom du calque contenant passent sur le même calque (celui contenant l’objet le plus
la sélection. Pour transférer l’objet, glissez ce carré sur le au premier plan).
nom du calque de destination (vous verrez ) ; dès que
vous relâchez, l’objet change de calque, son cadre de sélec- LA SUPPRESSION D’UN CALQUE
tion ou son tracé prennent la couleur du nouveau calque. Il
se place au premier plan de ce calque mais peut être glissé La suppression d’un calque par glissement sur entraîne
pour être positionné selon un plan particulier (voir ci-après). celle des objets qu’il contient ; un message vous l’indique,
sauf si vous effectuez l’opération avec la touche ∏ [Alt]
enfoncée. Le menu du panneau Calques comporte éga- ASTUCE Si le calque vers lequel vous souhaitez transférer
lement une commande qui permet la suppression des un objet est verrouillé ou masqué, enfoncez la touche ¢
calques vides.[Ctrl] pendant le glissement, cela évitera d’avoir à
déverrouiller ou réafficher le calque (dans le cas d’un calque
masLES CALQUES ET L’EXPORTATION PDF POUR ACROBATqué, l’objet disparaîtra).
Lors de l’exportation du document InDesign, si vous
choisissez le format Acrobat 6 ou + (PDF 1.5 ou +), une option per-La copie d’une sélection d’objets vers un autre calque
met de conserver la structure des calques d’InDesign. Dans
Pour obtenir la copie d’une sélection d’objets, pendant son Acrobat, vous pourrez alors afficher ou masquer certains
calques et, ainsi, imprimer plusieurs versions d’une mise en transfert, enfoncez la touche ∏ [Alt] (vous verrez ). Pour
réaliser des effets de superposition de photos normales pages à partir d’un seul document.
et éclaircies, vous pouvez faire des copies par glissement
de calque.
Les manipulations de calques
Les manipulations s’organisent à partir du panneau Calques
mais certaines d’entre elles peuvent être réalisées à partir de
leur menu local : duplication, suppression, fusion…
LE CHANGEMENT DE L’ORDRE DE SUPERSOSITION
Dans le panneau, le calque (ou calque-objet) situé en haut
de la liste correspond à celui du premier plan. En déplaçant
un calque dans la liste, vous pouvez modifier l’ordre d’affi- Les calques d’InDesign récupérés dans Acrobat. On peut y définir
chage des objets qui se superposent ou se chevauchent. leur visibilité (ou leur impression).
44Partie 2
Le travail des objets
1 - La gestion des objets
2 - L’enrichissement des objets et les styles d’objet