388 pages
Français

Le contrôle dans les systèmes à base de connaissances: Contribution à l'épistémologie de l'intelligence artificielle (2° Ed.)

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Cet ouvrage propose une théorie de la connaissance et de sa représentation, l'artefacture. Son originalité est de fonder philosophiquement et d'utiliser pratiquement cette théorie. La première partie élabore une méthodologie d'étude du problème du contrôle appliquée aux tableaux noirs (modèle général de résolution de problèmes permettant une coopération des connaissances en intelligence artificielle). Une seconde partie analyse le cognitivisme et l'oppose à la philosophie continentale. L'artefacture se présente comme une épistémologie critique et phénoménologique de l'intelligence artificielle.
1. Contrôle, connaisssance et représentation 2. Eléments pour une méthodologie et une épistémologie du contrôle 3. Caractérisation du contrôle et de la représentation 4. Réalisations 5. Spécifications 6. Cognitivisme computationnel de la connaissance et de la représentation 7. Phénoménologie et épistémologie transcendantales 8. Artefacture Conclusion - Bibliographie - Index

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juin 1994
Nombre de lectures 20
EAN13 9782746234666
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0525€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Cet ouvrage propose une théorie de la connaissance et de sa représentation, l'artefacture. Son originalité est de fonder philosophiquement et d'utiliser pratiquement cette théorie. La première partie élabore une méthodologie d'étude du problème du contrôle appliquée aux tableaux noirs (modèle général de résolution de problèmes permettant une coopération des connaissances en intelligence artificielle). Une seconde partie analyse le cognitivisme et l'oppose à la philosophie continentale. L'artefacture se présente comme une épistémologie critique et phénoménologique de l'intelligence artificielle.
)