Les mondes virtuels

-

Livres
107 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L'invention des mondes virtuels en 1996 est comparable à la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb en 1492. Une économie s'y développe, des liens humains s'y créent par avatars interposés, de nouvelles sociétés s'y organisent. Cet ouvrage propose un état des lieux original, utile à tous ceux qui veulent découvrir ou mieux connaître cet univers qui passionnent des millions d'internautes aujourd'hui.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juillet 2012
Nombre de visites sur la page 7
EAN13 9782296499959
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

Q

es

François-Gabriel ROUSSEL
ns contemporaines
Q
LES MONDES VIRTUELS
Panorama et perspectives

Questions contemporaines
Série Questions de communication







Les mondes virtuels



















Questions Contemporaines
Collection dirigée par
B. Péquignot et D. Rolland

Chômage, exclusion, globalisation… Jamais les « questions
contemporaines » n’ont été aussi nombreuses et aussi complexes à
appréhender. Le pari de la collection «Questions Contemporaines » est
d’offrir un espace de réflexion et de débat à tous ceux, chercheurs,
militants ou praticiens, qui osent penser autrement, exprimer des idées
neuves et ouvrir de nouvelles pistes à la réflexion collective.

Derniers ouvrages parus

Kilien STENGEL,? LaUne cantine peut-elle être pédagogique
place de la transmission dans la restauration scolaire, 2012.
Manuel COÍTO,Le pacte social réexpliqué aux citoyens déchus,
2012.
Matthieu GOSZTOLA,Le génocide face à l’image,2012.
Marie-José RINALDI-LARRIBE,Peut-on encore rêver
d’Europe ?, 2012.
Nicole PÉRUISSET-FACHE,L’humanisme et l’espoir, 2012.
Pierre GROU, Dominique MERTENS-SANTAMARIA, Katia
RADJA, Patrick SCHEMBRI,Pour une nouvelle industrialisation
des régions françaises, 2012.
Jean-Marc ROYER,La science, creuset de l’inhumanité, 2012.
Stéphane SCRIVE,L’Europe au temps des Neuf ou la fin des
illusions, 2012.
Marie SAIGET,L’ONU face aux violences sexuelles de son
personnel, 2012.
Vanessa FARGNOLI,Viol(s) comme arme de guerre,2012.
Jean-Jacques LEDOS,Petite contribution à l’histoire de la radio,
2012.
Jean-Jacques LEDOS,Petite contribution à l’histoire de la télévision,
2012.
Julien DENIEUIL,Concentration éditoriale et bibliodiversité, 2011.
Roland GUILLON,La Méditerranée à l’épreuve de la
globalisation, 2012.
Esther RESTALa société patriarcale face à la résistance des femmes,
2012.
Esther RESTA,Du matriarcat au patriarcat, 2012.

François-Gabriel ROUSSEL





Les mondes virtuels

Panorama et perspectives
















L’Harmattan

Du même auteur

DANS LE LABYRINTHE DES RÉALITÉS. La réalité du réel,
au temps du virtuel, ouvrage coécrit avec Madeleine
JELIAZKOVA-ROUSSEL, L’Harmattan (Coll. Ouverture
philosophique), 209, 158p.


















© L’HARMATTAN, 2012
5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-296-99456-0
EAN : 9782296994560

AVANT - PROPOS




S'attaquerau projet d'un livre sur les mondes
virtuels relevait de la gageure : en effet, apparus sur Internet
en 1996, les mondes virtuels, qui sont près d'un millier
aujourd'hui, ont presque tous moins de cinq ans. Un des
leaders actuels,League of Legends, donne bien la mesure du
phénomène : lancé en 2009, ils comptait déjà plus de 32,5
millions d'inscrits au début de l'année 2012.

Parailleurs, les chiffres d'affaires des différentes
économies virtuelles, transparents jusqu'en 2009-10, sont
aujourd'hui des secrets bien gardés, que l'on ne découvre
que lors d'une publication très officielle, mais tout à fait
exceptionnelle, comme l'entrée en bourse (la vraie, dans la
vie réelle) des éditeurs de jeux qui les ont conçus. Et les
différences d'informations, selon les sources, montrent
l'ampleur de la guerre des chiffres qui y règne.

Pourautant, il nous a semblé nécessaire de faire un
point, en 2012, pour donner un état des lieux de ces
univers virtuels.










5






"La réalité n'est plus réelle,
1
cela est bien entendu".


1
Dictionnaire critique de la Communication, sous la direction de Lucien
SFEZ, 2 vol., P.U.F., Paris, 1993, vol. 1, p. 235.

QU'APPELLE-T-ON VIRTUEL ?



Levirtuel est un terme que l'on utilise
quotidiennement, sans toujours bien en cerner le sens, d'autant qu'il
recouvre des réalités et des concepts très variés.

Levirtuel, au sens où il est employé communément
aujourd'hui, est une réalité numérique, unique et
éphémère. Individuelle ou collective, elle est dématérialisée,
sans présence physique, mais bien présente sur nos écrans
2
d'ordinateur et dans notre psychisme.

C'estune représentation très récente des choses
dont le support est Internet. C'est en effet en 1969 qu'a été
lancé aux États-Unis le projet ARPANET (Advanced
Research Projects Agency Network), qui désignait un
nouveau mode de transfert par paquets sur un réseau
naissant de télécommunication qui deviendra la Toile, le
Web. En France, la décision de créer un tel réseau appelé
Tranpac (Transport par paquets) a été prise en 1975 et sa
réalisation était effective en 1978. Et c'est en 1996 que l'on
situe communément l'apparition réelle des jeux en lignes
avec la sortieMéridian 59, actuellement considéré comme
le premier jeu mis en ligne sur Internet.

Cependant,on désigne encore communément par
ce terme ce qui n’est pas réel. Il est vrai
qu'étymologiquement, le termevirtuelvient du latinvirtus virtutis,qui
désigne la force : serait virtuel ce qui n'est qu'en puissance,
donc potentiel, possible.


2
Cf.François-Gabriel ROUSSEL et Madeleine JELIAZKOVA-ROUSSEL,
Dans le Labyrinthe des Réalités, la Réalité du Réel au Temps du Virtuel, coll.
Ouverture Philosophique, L'Harmattan, Paris, 2009, 3e édition 2012.

7

C'estainsi que l'entendent les philosophes : pour
eux, il s'agit d'une notion développée par LEIBNITZ qui
désigne ce qui, sans être actuellement réalisé, possède
assez de perfection pour pouvoir advenir. Et les philosophes
contemporains, comme Bernard DELOCHE ou Pierre
3
LÉVY ,s’alignent généralement derrière Gilles
4
DELEUZE pourétablir uneopposition entre "virtuel" et
"actuel". Pour Bernard DELOCHE, les images numériques
ne sont pas plus virtuelles que les autres images produites
5
par la photographie ou la peinture.

Ilfaut donc bien faire la distinction entre le virtuel
en tant que tel, et Internet, outil souvent qualifié à tort de
"virtuel", qui ne fait généralement que se substituer à
d'autres médias comme la lettre, le téléphone, le Minitel,
mais de manière incroyablement plus performante.

D'abordparce qu'il offre l'immédiateté : il n'y a
plus de délai d'attente entre l'envoi du message et sa
réception. Et c'est avec étonnement que l'on repense au temps
où seul le courrier pouvait acheminer une lettre, un livre,
des photos... Aujourd'hui, nous les envoyons et recevons
instantanément.

Ensuite,parce que nous avons à toute heure du jour
et de la nuit accès aux bibliothèques, aux archives, aux
émissions télévisuelles de la veille, aux magasins du
monde entier. Internet est un instrument planétaire grâce
auquel tous les internautes sont des interlocuteurs
potentiels que l’on peut contacter pour obtenir un bien ou un


3
Pierre LÉVY,Qu’est-ce que le virtuel,coll. Sciences et Société, La
Découverte, Paris 1995.

4
Gilles DELEUZE,Différence et Répétition, P.U.F., Paris, 1968, p. 269.

5
Bernard DELOCHE,Le Musée virtuel, P.U.F., Paris, 2001, p. 147.

8

renseignement. L’outil Internet a donc modifié nos usages
de manière extraordinaire.

Ainsi,si l'on pose une question sur Internet sans
savoir à quel destinataire précis s'adresser, avec quelques
mots clefs on tombe rapidement sur un site ou un blog en
rapport avec notre interrogation et l'on obtient
généralement, dans des délais très brefs, une réponse pertinente.
Imaginons un être humain, seul face à un problème
quelconque au milieu d'une étendue désertique, et qui poserait
à voix haute sa question... à laquelle des voix répondraient
avec bienveillance et souvent avec pertinence. Qui d'entre
nous n'a jamais demandé sur Internet comment paramétrer
un téléphone ou comment mieux utiliser un logiciel ? Mais
ce lien n’est pas ici à proprement parlé virtuel.

Parailleurs, et contrairement au point de vue des
e
philosophes, on constate qu'au XXIsiècle, les univers
numériques, mondes animés et évoluant en permanence,
existent bienactuellement, et ont acquis leur autonomie
dans un ailleurs virtuel, qui devient un véritable espace
d'évasion.

Cetteremarque nous interroge sur la réalité du
virtuel, ou du moins sur ses effets dans la réalité concrète,
palpable et vérifiable, que les constructivistes qualifient de
6
premier ordre.

Or,dès novembre 2007, cinq adolescents ont été
condamnés à Amsterdam pour avoir volé du mobilier
virtuel dans une chambre d’hôtel virtuel, vol s’élevant tout de
même à près de 4.000€. Deux mois auparavant, la justice
hollandaise avait déjà condamné deux jeunes garçons qui

6
Cf. François-Gabriel ROUSSEL et Madeleine JELIAZKOVA-ROUSSEL,
Dans le Labyrinthe des Réalités, la Réalité du Réel au Temps du Virtuel, op.
cit.

9