La banque pour néophytes

La banque pour néophytes

-

Livres
207 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L'objectif de cet ouvrage est de mettre en évidence les connaissances de base sur les opérations courantes de guichet et de caisse dans le but d'outiller les opérationnels de banque sur tous les aspects techniques et commerciaux. Il est destiné à un public professionnel désirant approfondir ou consolider ses connaissances en opérations bancaires de base.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 01 septembre 2017
Nombre de lectures 1
EAN13 9782336796420
Langue Français
Signaler un abus
Co..ection « ÉtNdes africaines » dirigée par Denis Pryen et son équipe Forte de plus de mille titres publiés à ce jour, la collection « Études africaines » fait peau neuve. Elle présentera toujours les essais gén éraux qui ont fait son succès, mais se déclinera désormais également par séries thémati ques : droit, économie, politique, sociologie, etc. Dernières parNtions Auguy MAKEY,Misère de la philosophie négro-africaine, 2017. Edwige KOUADIO,enfants de laDu fosterage à l’adoption plénière. L’adoption des pouponnière d’Adjamé (Abidjan, Côte d’Ivoire),2017. Patrice MOUNDZA,Le quotidien des artères urbaines du Congo, 2017. Jean-Emery ETOUGHE-EFE,eLes bars populaires de Libreville. Des construits d sociabilités, 2017. Guy MVELLE et Laurent ZANG (Dir.),L’Union africaine quinze ans après, Tome 2, 2017. Guy MVELLE et Laurent ZANG (Dir.),L’Union africaine quinze ans après, Tome 1, 2017. Joachim Emmanuel GOMA-THETHET, Marcel IPARI, Raymon d Timothée MACKITHA, Introduction à l’histoire et aux civilisations des peuples de la Lékoumou (Congo), 2017. Alhousseini MOULOUL,L’intégration économique et juridique en Afrique, 2017. Martial JEUGUE DOUNGUE,La garantie des droits fondamentaux au Cameroun, 2017. Mamadou Billo BARRY,Gouvernance et coopération internationale en éducat ion, Le cas de la Guinée, 2017. Christine THÉODORE,o. ÉchangesObjets d’initiation. Rencontre avec un chasseur doz d’objets d’initiation et modifications des interactions, 2017. Pierre GIGUÈRE,L’accès à l’habitat dans l’Afrique des villes. Un t oit pour l’Afrique, 2017. Daniel MULENDA LOMENA EMAMBA,La gestion de l’intégration des entreprises par la préservation des écosystèmes naturels, 2017. Ces dix derniers titres de la collection sont class és par ordre chronologique en commençant par le plus récent. La liste complète des parutions, avec une courte présentation du contenu des ouvrages, peut être consultée sur le sitewww.harmattan.fr
Tidiani SidiDe La Danque our néohytes L’aDécédaire des oérations Dancaires du guichet à la caisse Avec un Donus de 200 QCM & leurs réonses
Du même auteur L’essentiel du management d’une banque commerciale, L’Harmattan, 2016, Paris. La pratique de l’activité bancaire & financière en zone Uemoa, L’Harmattan, 2016, Paris. Les chantiers de mise en place du dispositif Bâle I I et Bâle III & les normes IFRS/IAS : quelques pistes de réflexion pour les banques afric aines, Edition, Munich Personal RePEc Archive Paper N°65848 du 30 juillet 2015, Allemagne. Le Mali doit-il rester dans la zone Franc ?, Edition, Munich Personal RePEc Archive Paper N° 66275 du 27 Août 2015, Allemagne. © L’HARMATTAN, 2017 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr EAN Epub : 978-2-336-79642-0
Je dédie volontiers ce modeste travail, à taille hu maine, à ma très chère défunte sœur Ramatoulaye SAMAKE affectueusement appelée « Matou pour les uns ou Marie-Ange pour les autres ». Tu nous as quittés dans la fleur de l’âge. Plaise au Bon Dieu d’accueillir ton âme dans son Grand Paradis. Amen.
« Toute âme goûtera la mort. Mais c’est seulement a u Jour de la Ré-surrection que vous recevrez votre entière rétribution. Quiconque donc est écarté du Feu et introduit au Paradis, a certes réussi. Et la vie présente n’e st qu’un objet de jouissance trompeuse ». Saint Coran, S3 :185
INTRODUCTION GENERALE
ème Au 16 siècle, la danque est « la tadle De changeur ou De commerçant, le lieu où se fait le trafic, le commerce De l’argent ». Le terme « danque » corresponD à une forme féminine De «banc » et Dérive De l’italien «bancaintroDuit en France lors De » l’installation Des danques italiennes à Lyon (Franc e). On comprenD par ces origines commerciales que la danque corresponD au lieu D’éch ange entre les personnes qui souhaitent Déposer, placer leur argent et ceux qui souhaitent emprunter une somme 1 D’argent . ans ce chapitre introDuctif, les spécificités De l ’activité dancaire ainsi que la connaissance De l’environnement dancaire peuvent s’ appréhenDer à travers la maîtrise Des concepts suivants : • Le métier D’interméDiation • L’argent : matière première • La création monétaire • Le quasi-monopole Des opérations De change • Les moDèles De danque universelle à réseau • Les principales activités La collecte des dépôts La distribution des crédits Les services (caisse et guichet par exemple) Le métier d’intermédiation 2 Par Définition, les danques universelles à réseau o u danques De Détail sont Des étadlissements De créDit Détenant le pouvoir De cré ation De la monnaie. Elles font profession hadituelle De recevoir Du pudlic Des fon Ds qu’elles emploient pour leurs propres comptes en opérations D’escompte, opération s De créDit ou opérations 3 financières (métier D’interméDiation). Cette Définition nous r envoie Donc à Deux fonctions imdriquées qu’ont les danques à savoir un e fonction commerciale – liée à leurs activités D’interméDiation – et une fonction économique – liée à la création De richesse et D’emplois, moteur De la croissance écon omique – autour Desquelles elles Doivent s’organiser conformément à la règlementatio n et aux réalités Du marché. A côté De ces opérations susmentionnées, il y a, ég alement, les opérations connexes De danque : virement, transfert, change, location D e coffre-fort, modile money, etc. L’argent : matière première e façon triviale, la danque est une entreprise trè s spécifique car elle fait le commerce 4 De l’argent constituant sa matière première. Elle évolue Dans un environnement fortement concurrentiel Dont la connaissance estsine qua none pour l’exercice De toute activité dancaire. La création monétaire La transformation D’échéance est au cœur même Du pr ocessus De financement Des activités dancaires compte tenu De la nature Des re ssources dancaires (courte Durée
très souvent). Toutefois, la danque peut créer De l a monnaie Dans le caDre Des opérations De créDit (escompte, Découvert par exemp le). L’escompte Soit une entreprise A qui Détient une créance (une traite) sur une entreprise B pour une Durée De 90 jours. Supposons que l’entreprise A sou haite retrouver sa liquiDité avant échéance, alors elle fait recours à sa danque et od tient De la liquiDité (dillets ou monnaie scripturale) en céDant en contrepartie cett e créance moyennant le paiement D’un intérêt (escompte). Le schéma pourrait se prés enter comme suit : Banque Actif Passif Créance/B +20 Compte A + 90 Entreprise A Actif Passif Créances/B +20 Créances B/ -20 Compte A +20 Entreprise B Actif Passif ette +20 La danque peut créer De la monnaie pour financer l’ économie à travers l’acquisition D’un titre financier. onc, la danque crée De la mo nnaie par monétisation D’un actif financier. Le Découvert Par le Découvert, la danque finance Directement l’e ntreprise. La danque acquiert une créance sur l’agent économique et créDite son compte : Banque Actif Passif Créance +100 Compte +100 Entreprise Actif Passif Créance +100 ette +100 5 Par ailleurs, la danque centrale constitue un seconD nœuD Du processus De création monétaire par les danques commerciales. En effet, l es danques se refinancent auprès De la danque centrale. Le desoin De monnaie danque centrale se mesure par le