Les leviers de la performance pérenne

-

Livres
161 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


Comment aider les entreprises à échapper au déclin ou encore à renouer avec la croissance ?



A partir d'une approche nouvelle faisant de tout dirigeant à la fois un architecte, un biologiste et un médecin en puissance, l'auteur s'attache à présenter les différents leviers théoriques qui fondent la performance pérenne et leur mise en oeuvre pratique. Pour ce faire, il analyse les difficultés qu'affrontent les organisations de notre époque et qui se matérialisent par l'apparition de déséquilibres plus ou moins rapides et plus ou moins importants ; face à eux, les organisations de tout type et de tout secteur sont condamnées, au mieux à des ajustements perpétuels, au pire à des mutations en urgence et vitales pour leur avenir. Pour rendre tout cela concret, il détaille le mode opératoire d'une démarche de "transformation", lorsque celle-ci est devenue nécessaire.



L'auteur poursuit quatre objectifs :




  • partager son expérience ;


  • montrer que chaque organisation recèle un potentiel latent d'amélioration de ses performances ;


  • présenter le modus operandi de la méthode ;


  • transmettre une pédagogie.




  • Les maîtres et leurs chiens


  • Bienveillance et fermeté


  • "On ne voit bien qu'avec le coeur"


  • Trop, c'est trop


  • La violence, une fausse solution


  • Ce n'est pas de sa faute !


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 20 novembre 2014
Nombre de visites sur la page 126
EAN13 9782212282634
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0127 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

Les leviers
de la performance pérenne

Groupe Eyrolles
61, bd Saint-Germain
75240 Paris Cedex 05

www.editions-eyrolles.com

En application de la loi du 11 mars 1957, il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement le présent ouvrage,
sur quelque support que ce soit, sans autorisation de l’éditeur ou du Centre français d’exploitation du droit de copie, 20,
ruedesGrands-Augustins, 75006Paris.

©Groupe Eyrolles, 2014
ISBN: 978-2-212-56035-0

Alain Sourisseau

Avec la collaboration d’Arnaud Sourisseau

Les leviers
de la performance pérenne
Architecture et médecine des organisations

« La prospérité est un état qui ne connaît point de repos. »
Sénèque (4 av. J.-C. / 65 ap. J.-C.)

Philosophe romain

Remerciements

Mes remerciements vont en tout premier lieu à mon ils Arnaud avec
qui j’ai inalisé cet ouvrage et qui a contribué largement à l’enrichir par
nombre de schémas illustrant notre propos.

Ils vont ensuite à Christophe Pouthier qui a bien voulu partagé avec
moi certaines analyses sur la nouvelle donne du marché.

Ils vont enin à mon « Comité de lecture » très actif et impliqué :
Anne-Cécile ma femme, supportrice du premier jour, Jean-Pierre
Arbon, le dirigeant-poète, Jean-Charles Morisseau, l’ami entrepreneur
rompu à la méthode et homas Christin le futur client qui l’ignorait.
Ensemble, ils m’ont plusieurs fois « remis à l’ouvrage » par leurs
questionnements constants et exigeants.

© Groupe Eyrolles

Sommaire

Remerciements.................................................................................... VII
Avant-propos........................................................................................ XIII
Introduction......................................................................................... XVII

Partie 1 -Une nouvelle façon de regarder
les organisations
Chapitre 1 -Les organisations, objets d’architecture
et sujets biologiques............................................................................ 3
Objet d’architecture........................................................................4
Sujet biologique..............................................................................5
La production de sens..................................................................... 6
La production d’intelligence............................................................ 7
La production de compétence........................................................ 8
Chapitre 2 -La performance globale repose sur trois leviers......... 11
Les critères de la performance.......................................................11
Les trois leviers à activer................................................................. 12
La conduite des opérations............................................................13
Les institutions.................................................................................20
Le système d’intelligence de la décision ......................................28
La construction de modèles de données......................................31
La nomenclature portefeuille-produits............................................. 32
La nomenclature des coûts variables............................................... 34
La nomenclature des centres de coûts............................................. 35
Définir des règles de gestion et des indicateurs
de performances............................................................................. 37
En conclusion ..................................................................................43
Chapitre 3 -Faire naître la performance
ou l’art de la triangulation.................................................................. 49

© Groupe Eyrolles

X

Les leviers de la performance pérenne

Partie 2 -Des organisations à l’épreuve
des déséquilibres
Chapitre 4 -Les organisations évoluent dans un environnement
au mouvement perpétuel....................................................................
Une nouvelle donne contextuelle de marché ..............................
De l’ancienne économie à l’économie de la connaissance...............
Les trois facteurs clés constitutifs de la nouvelle donne.. ................ ..
Des organisations condamnées à s’adapter.................................
L’exigence d’adaptation perpétuelle des produits...........................
L’exigence d’adaptation perpétuelle de la structuration..................
L’exigence d’adaptation perpétuelle des hommes...........................
Les symptômes d’alerte..................................................................
Le défaut d’adaptation.................... ................ ................................
La dégradation de la trésorerie.......................................................
Trois grandes familles de symptômes ...........................................
re
1 famille: les symptômes liés à l’activité de l’entreprise.................
e
2 famille: les symptômes liés à la rentabilité de l’entreprise............
e
3 famille: les symptômes liés aux ressources humaines..................
Une réponse : le questionnement systématique
de la structuration ...........................................................................
Chapitre 5 -Les organisations sont sujettes
à des dysfonctionnements structurels...............................................
Les malfaçons d’architecture..........................................................
Les pathologies d’animation..........................................................
Les lacunes du système d’intelligence de la décision .................
Des organisations condamnées à des restructurations globales
Les maladies silencieuses......... .................. .....................................
Une réponse : transformer la structuration et piloter
la mue culturelle.............................................................................

57
58
59
62
65
65
68
70
71
71
71
72
72
76
79

8

1

83
84
87
89
91
91

9

2

Partie 3 -Le mode opératoire des mutations
Chapitre 6 -Instruire le changement................................................ 97
Le diagnostic ...................................................................................99
L’instruction générale...................................................................... 100
Les entretiens individuels................................................................ 102
La recollection et l’expertise........................................ ... .016................

© Groupe Eyrolles

Sommaire

XI

L’ordonnance ...................................................................................110
Définition et dessin du modèle cible............................................... 110
L’élaboration du chemin critique..................................................... 114
Chapitre 7 -Mettre en œuvre le traitement..................................... 121
Un accomplissement nécessaire, long et difficile.........................121
L’accompagnement par le langage............................................... 125
Quelle forme de langage tenir ?.................................5.2.1............ .......
Du langage au discours........ ......................................................6 .21....
Conclusion........................................................................................... 129
Table des vignettes................................................................33.. 1.... .........
Schémas illustratifs..........................................................................133
Définitions........................................................................................ 133
Cas concrets ....................................................................................134
Anecdotes........................................................................................ 134
Lexique................................................................................................. 135
Bibliographie41 1.................................................................................. ......

© Groupe Eyrolles

Avant-propos

La conduite du changement fait aujourd’hui partie intégrante de l’art
managérial au quotidien. Il s’agit d’une réalité incontestable au vu des
contraintes que fait peser le marché de l’ofre et la demande sur
l’ensemble des organisations marchandes et l’impératif d’eicacité de
l’euro investi sur les organisations non marchandes, administratives ou
caritatives. Devenue de plus en plus vulnérable et complexe, toute
organisation qui veut vivre est en efet condamnée au jeu du mouvement
perpétuel et de l’adaptation permanente. Tout défaut d’adaptation dans
le bon tempo de ses structures, de ses compétences ou, pire encore, de ses
modèles économiques, l’oblige à réagir et, à défaut, se mettre en péril.
Cet ouvrage, que j’ai rédigé après vingt-cinq années passées,
alternativement ou en parallèle, à la tête d’organisations en mutation ou dans le
rôle de conseil de direction générale, poursuit quatre objectifs.
Le premier est de partager mon expérience en matière d’optimisation
de la performance des organisations. Une expérience non pas faite de
l’application de recettes de création de valeur inancière, à court terme
et largement artiicielles, mais une expérience au contraire fondée sur la
capitalisation d’une connaissance clinique de la vie des organisations
dans toutes leurs composantes économiques et humaines. Cette
expérience a donné naissance à une méthodologie rigoureuse de
valorisation de leurs atouts. Mise en œuvre avec succès auprès d’un grand
nombre d’entreprises de toutes tailles, cette méthode peut varier dans
les buts poursuivis : une simple adaptation aux conditions de marché
jusqu’à la refonte globale de l’organisation, alors vitale pour sa survie.
La méthode proposée se distingue à la fois par son caractère global et
par son caractère universel. Son caractère global signiie qu’elle est
exclusive d’autres outils et ne peut être morcelée ou appliquée
partiellement car seul son tout est gage de son eicacité. À ce titre elle rend
largement inopérante toutes les approches parcellaires qui font la manne
© Groupe Eyrolles

XIV

Les leviers de la performance pérenne

des sociétés de conseil spécialisé : en réduction de coûts, en système
d’information, en coaching de dirigeant, ou encore en organisation…
Son caractère universel signiie également que cette méthodologie
s’applique à toute organisation au sens large du terme, qu’elle soit privée ou
publique, marchande ou non marchande, quelle qu’en soit la taille, quel
que soit son secteur d’activité, quel que soit le modèle économique en
jeu.

Le deuxième objectif vise à démontrer qu’il n’existe pas d’organisation
petite ou grande qui ne recèle un potentiel latent d’amélioration de ses
performances. Les conditions de marché sont en perpétuelle et rapide
évolution : la réalité d’aujourd’hui n’est pas celle de demain. Elle doit
donc être au mieux anticipée, au pire intégréeex post auplus vite.
L’organisation la plus performante est naturellement celle qui
procédera, de la manière la plus ferme et la plus rapide et dans le plus grand
respect possible des hommes et femmes qui la composent, aux
ajustements nécessités par l’évolution de son environnement externe. Il faut
pourtant avoir à l’esprit que les évolutions en cause peuvent revêtir une
certaine radicalité : l’irruption constante de nouvelles technologies,
notamment celles de l’information et de la communication, les remises
en cause brutales qu’elles suscitent, en témoignent abondamment.

Présenter lemodus operandide la méthode constitue le troisième
objec1
tif. « Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement… ». Pour être
opérationnelle, la méthode doit être aisément comprise et assimilée. Pour
tenter de familiariser le lecteur au regard que nous portons sur les
organisations, nous avons ainsi emprunté au langage de l’architecture, de la
biologie et de la médecine. En efet, comme toute construction, les
organisations se structurent à partir d’un certain nombre de principes et
visent à s’insérer dans un environnement extérieur. Comme toute entité
vivante également, les organisations possèdent unephysiologiepropre
et sont animées par l’engagement d’hommes et de femmes. Ces derniers
s’emploient à les faire vivre et à y faire naître de l’intelligence pour les
faire prospérer.

1. Citationtirée du poème « Il est certains esprits» de Nicolas Boileau (1674).

© Groupe Eyrolles