Musique et sculpture redessinent un îlot

Musique et sculpture redessinent un îlot

Livres
3 pages

Description

A La Celle-Saint-Cloud, l’architecte Adam Yedid a livré une composition fragmentée qui accueille une école de musique et des ateliers. Une réalisation inspirée - sans pastiche aucun - des constructions avoisinantes.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 08 juin 2012
Nombre de visites sur la page 9
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Musique et sculpture redessinent un îlot

A une quinzaine de kilomètres de Paris, La Celle-Saint-Cloud (Yvelines), « avec son église, ses vieilles demeures cossues et son château - où sont reçus les chefs d’Etat étrangers - apparaît comme un bourg hors du temps », observe Adam Yedid, architecte du « Carré d’Art », la nouvelle école de musique - complétée par des ateliers de sculpture - dont vient de se doter la municipalité. C’est pourquoi, quand les deux autres équipes en lice ont proposé des constructions monolithiques de facture contemporaine mais en rupture avec le caractère historique du site, Adam Yedid a choisi au contraire de se couler dans les traces du passé, jouant sur la fragmentation des volumes et la reprise des toitures en pente du bâti environnant. Une manière pour lui « d’assurer la permanence de l’édifice en l’inscrivant dans un système urbain préexistant, sans bousculer la tranquillité du village qui n’avait aucune raison de l’être », explique-t-il, reprenant à son compte l’idée de son illustre confrère autrichien Adolf Loos (1870-1933) selon lequel, en milieu urbain, « il faut concevoir des bâtiments qui donnent l’impression d’avoir toujours été là ».