//img.uscri.be/pth/31e746fcb186ddf85422e25049244ce1a5db09b2
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 31,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Révolutions Caraïbes

De
426 pages
Cet ensemble d'études consacrées à la Méditerranée des Caraïbes décrypte les années 1759-1770. Elles constituent le prologue d'un processus de révoltes, de destruction du système esclavagiste, l'affirmation d'une volonté d'indépendance qui balaient le champ d'îles et les portions continentales, sonnant la fin du vieux monde colonial aristocratique. Avec la guerre de Sept Ans débute une séquence historique dans la serre chaude des Caraïbes.
Voir plus Voir moins
ORUNO D. LARA
RÉVOLUTIONS CARAÏBESLES PREMIÈRES LUEURS 17591770
RÉVOLUTIONS CARAÏBES LES PREMIÈRES LUEURS1759-1770
ORUNO D. LARA RÉVOLUTIONS CARAÏBES LES PREMIÈRES LUEURS1759-1770
RÉVOLUTIONS CARAÏBESLES PREMIÈRES LUEURS 1759-1770est la quatrième étude d’une série qui a déjà été publiée en trois volumes,L’HISTOIRE AU FIL DES ISLES (Études Caraïbes I, II, III), Paris, L’Harmattan. AVERTISSEMENT PRÉLIMINAIRE En vertu de la législation en vigueur, relative à la propriété intel-lectuelle et à la protection des œuvres écrites, tout emprunt au texte du présent ouvrage devra porter en référence la mention de son titre et du nom de l’auteur. Illustration de couverture :Premières lueurs, cliché d’ORUNO D. LARAOuvrage publié avec le concours du Centre de recherches Caraïbes-Amériques – CERCAM oruno-d-lara-cercam-le blog.com© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-05946-4 EAN : 9782343059464
À MON GRAND-ONCLE MAXENCE RÉACHE
DESCENDANT DESSAUVAGES BRÉSILIENSET DES NÈGRES DE GUADELOUPE
EN MÉDITERRANÉE DES CARAÏBES
DANS LA SECONDE MOITIÉ DU XVIIIe siècle
LA GUERRE DE SEPT ANS SE TERMINE (EN 1763)
POINTE ALORS UNE LONGUE PHASE DE RÉVOLUTIONS ENDOGÈNES… (DE 1764 À 1769)
LES PREMIÈRES LUEURS APPARAISSENT DANS LES COLONIES FRANÇAISES… SUR LE CONTINENT NORD EN LOUISIANE
À SAINT-DOMINGUE…
ET DANS LES TREIZE COLONIES DE LA GRANDE-BRETAGNE…
AVANT QUE S’EMBRASE DOMINGUE / HAÏTI
AUTOUR
DE
SAINT-
TOUT L’ESPACE INSULAIRE ET CONTINENTAL DES CARAÏBES-AMÉRIQUES…
Les séries d’archives coloniales citées en référence - A, B, C, E, F, DFC (Dépôt des Fortifications des Colonies) - sont conservées aux Archives nationales d’outre-mer, ANOM, Aix-en-Provence.
Derrière ces troisÉtudes: celui d’un gros, il y a un fantôme mémoire universitaire de plus de 400 pages rédigé en 1969. Ce premier travail de recherche se fondait principalement sur des réflexions personnelles, des questions que je me posais et sur des archives manuscrites que j’avais dépouillées au cours de mes années 1 de proscrit en particulier au Public Record Office de Londres avant de revenir à Paris. Mes études de Mathématiques, la théorie des espaces abstraits et la thèse de doctorat de Maurice FRÉCHET, m’avaient poussé à entreprendre des investigations portant sur la Méditerranée des Caraïbes dans la seconde moitié du XVIIIe siècle : la décennie 1759-1769.J’ai voulu - je m’en suis aperçu plus tard - me réapproprier mon héritage spatio-temporel : la Guadeloupe, mon archipel natal, englobé dans l’espace des Caraïbes. Le concept de totalité en histoire m’intriguait. Mes cours d’Analyse Supérieure (Mathématiques) m’avaient convaincu de l’inutilité des définitions et de l’impossibilité de circonscrire uneHistoirede la Guadeloupe ou uneHistoire de la Martinique, encore moins uneHistoire de la Guyane française détachée de son bloc géographique, le bouclier guyanais composé de ses cinq éléments fondamentaux : Guayana vénézuélienne, Suriname, Guyana anglaise, Guyane/Cayenne et Guyane brésilienne (Amazonie). J’en avais discuté avec deux historiens, Pierre VILAR qui enseignait à la Sorbonne et Jean BOUVIER, plus tard son successeur, mon directeur de thèse de Doctorat soutenue à Paris en octobre 1971. Je me souviens en avoir parlé à Fernand BRAUDEL, alors professeur au Collège de France. Nous nous étions connus en Suisse, à Genève,
1 ORUNO D. LARA,La Magie du Politique. Mes années de proscrit,Éditions L’Harmattan, Paris, 2011. 9