Cultivez vos points forts

Cultivez vos points forts

-

Français
128 pages

Description

Plusieurs études récentes sur la réussite et l’épanouissement le démontrent : identifier et cultiver ses points forts est plus efficace que chercher à corriger à tout prix ses points faibles.

Mais pouvez-vous citer spontanément votre « talent signature », celui qui vous rend unique tant sur le plan personnel que professionnel ? Comment y parvenir ? Comment, également, aider un proche à trouver sa voie et à exprimer tout son potentiel ?

Vivant et rythmé, illustré par des exemples concrets, cet ouvrage vous propose une méthode simple pour découvrir et libérer ces talents cachés.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 14 février 2018
Nombre de lectures 1
EAN13 9782889055708
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
ValérieJacquemin-Ngom En collaboration avecNicolasDugay
Cultivez vos points forts
Catalogue gratuit sur simple demande Éditions Jouvence Route de Florissant 97 – 1206 Genève — Suisse Site internet :www.editions-jouvence.com Mail :info@editions-jouvence.com
© Éditions Jouvence, 2018 © Édition numérique Jouvence, 2018 ISBN : 978-2-88905-570-8
Maquette de couverture : Éditions Jouvence Maquette intérieure et mise en pages : Virginie Cauchy Illustrations : © Adobe Stock : pictogrammes de couverture (repris à l’intérieur) © treenabeena, fonds © striZh. Illustrations intérieures : © Adobe Stock : fonds © striZh, ampoule : © val2014, pile : © Soul wind.
Tous droits de reproduction, traduction et adaptation réservés pour tous pays.
SOMMAIRE
Pourquoi ce livre ?
Mythes et réalités des points forts et faibles Est-on naturellement centré points forts ou points faibles ? Comprendre pourquoi l’approche point fort est plus efficace La formule du succès au moindre effort Trouver un juste équilibre entre le développement des points forts et celui des points faibles
Étape 1
Découvrir sa motivation-cœur à progresser : le Talent Signature
Et vous, quelle est votre mission ? Pourquoi découvrir votre Talent Signature ? Autodiagnostic de votre Talent Signature 75 exemples de Talent Signature Identifier la force du Talent Signature Devenir Découvreur de Talent Signature
Étape 2
Identifier ses cinq points les plus forts, véritables tremplins vers l’excellence
Pourquoi différencier compétences et points forts ? Faire son choix parmi 25 points forts Trouver ses 10 points forts et performer Identifier deux points faibles à développer Et s’il ne devait rester qu’un seul point faible : le point incontournable ?
Étape 3
Diagnostiquer son style d’apprentissage le plus
confortable
Progresser sans souffrir avec son style d’apprenti ssage Pourquoi diagnostiquer un style d’apprentissage ? Apprendre à repérer le style d’apprentissage chez les autres
Étape 4
Se fixer des axes de progrès
Se fixer des objectifs de progrès sur ses points forts Comment progresser et faire progresser sur les « c ompétences » les plus faibles dites « incontournables » ?
Étape 5
Construire et mettre en œuvre un plan d’actions pour développer ses points forts
Formuler des objectifs d’efforts plus que de résul tats Utiliser la matrice de progrès comme un booster de progrès S’appuyer sur son style d’apprentissage Choisir des personnes ressources pour être accompa gné Planifier des opportunités de développement Se donner un timing de réalisations
Étape 6
Mesurer ses progrès et se féliciter
Apprendre à se féliciter au moindre progrès Démontrer ses capacités de progrès à son cerveau
Conclusion Notes Liste des ouvrages utilisés pour ce livre Remerciements
C’est un débat permanent dans nos écoles, nos entre prises, nos équipes de sports : faut-il en priorité gommer ses points faibles ou travailler sur ses POINTS forts ?
Quelle méthode permet de progresser le plus et le p lus vite possible ?
Au-delà de la progression, c’est aussi un débat int erne avec vous-même, comment devez-vous faire pour être encore meilleur(e) ? S’é reinter est-il la norme ? Faut-il vraiment souffrir pour progresser et être meilleur(e) ?
Prendre du plaisir à l’entraînement, est-ce faire p reuve de laxisme, ne « pas faire suffisamment d’effort » ?
Est-il absolument obligatoire de passer par des pha ses de découragement, de baisse d’estime de soi durant l’apprentissage ?
Les dernières études scientifiques montrent aujourd ’hui qu’il existe une approche différente pour progresser.
Souhaitez-vous capitaliser sur vos points forts ? P rogresser sur certains points faibles plus facilement ? Renforcer votre confiance en vous ?
Ce sont les trois objectifs de cet ouvrage avec une méthodologie accessible à tous et expérimentée dans de nombreuses entreprises en Fran ce et dans le monde.
Mythes et réalités des points forts et faibles
Est-on naturellement centré points forts ou points faibles ?
« Dans le monde idéal, les paresseux donneront des cours de relaxation. » JEAN-MARIE POUPART, ÉCRIVAIN
« En faisant briller notre propre lumière, nous don nons aux autres la possibilité de faire de même. » MARIANNE WILLIAMSON, ÉCRIVAINE
Votre enfant revient de l’école avec les notes suiv antes : français 17, biologie 14, algèbre 7.
Sur quelle note allez-vous passer le plus de temps de discussion avec votre enfant ?
87 % des parents français (77 % des parents américa ins) répondent l’algèbre, explique Marcus Buckingham, expert américain en sciences soc iales. Même s’ils pensent à féliciter pour les bonnes note s, la matière sur laquelle les parents
vont se focaliser est la matière la plus faible. La plupart d’entre nous sommes habitués à suivreune approche corrective, c’est-à-dire une démarche qui consiste à repérer les points faibles et à tenter de corriger ceux-ci.
Vous intégrez une nouvelle équipe : pour vous aider , votre manager se focalise-t-il autant sur vos points forts que sur vos difficultés ?
Vous décidez de prendre des cours de prise de parol e en public : demandez-vous à renforcer vos points forts ou à corriger vos points faibles ?
Vous faites effectuer des travaux et découvrez une nouvelle pièce : vous concentrez-vous davantage à traquer les défauts ou à repérer tout ce qui est réussi ?
L’approche habituelle part du principe que « pour r éussir, il faut maîtriser toutes les compétences-clés » et que si l’on pouvait améliorer ses points « faibles » jusqu’au niveau standard, on obtiendrait en quelque sorte « l’humain parfait ». Comme nous le verrons,ce n’est pas la seule approche possible !
Exercice Et vous, à ce stade du livre, quels sont vos 5 poin ts forts ?
Et quels sont vos 5 points faibles ?
Avez-vous eu plus de facilité à trouver vos points forts ou vos points faibles ?
Les études montrent que dans 75 % des cas, il est p lus difficile d’identifier ses points forts que ses points faibles. Notre culture nous a formatés à nous concentrer avant tout sur nos points faibles.
Pourquoi une nouvelle approche est-elle nécessaire ?
D’abord parce qu’aucun être humain, organisation ou pays ne peut réussir quoi que ce soit d’extraordinaire en prenant appui sur ses care nces !
Par ailleurs, dans la plupart des cas, les points f aibles se situent dans des zones d’inconfort. Travailler à corriger ses points faibles est un pro cessus lent, peu gratifiant et souvent, finalement, décourageant.
L’approche corrective est trop lente : elle est consommatrice de temps et d’énergie.
Comprendre pourquoi l’approche point fort est plus efficace
En apparence, le potentiel de progression semble pl us important sur les points faibles. Prenons le cas de deux compétences : une compétence A où vous auriez une note de 7 sur 10 et une compétence B où vous auriez une not e de 4 sur 10. Le potentiel de progrès étant représenté par les cases blanches, si vous regardez le schéma ci-dessous, la compétence B semble être la plus forte en potentiel de progrès.
Pourtant, il manque un ingrédient majeur dans cette analyse du potentiel de progrès :
l’efficience, c’est-à-dire le rapport entre le résu ltat attendu et l’énergie nécessaire pour atteindre ce résultat.
Bien sûr, les points faibles peuvent être améliorés , mais le temps d’acquisition va être très long.
Prenons l’exemple de Marc.
Marc est consultant en management. Il utilise une p édagogie détournée : le jonglage.
Il apprend aux participants à jongler à trois balle s en 2 h 30. Il s’agit d’une technique de jonglage simple et Marc possède une pédagogie fabul euse pour la transmettre.
Au bout de 2 h 30, tous les participants parviennen t à jongler, y compris ceux qui n’avaient même jamais essayé, quel que soit leur âg e ou leur expérience.
Cela prouve que la plasticité du cerveau humain nou s permet de tout apprendre à force de pratique, quels que soient nos talents « naturel s » de départ. Ce sont les temps d’apprentissage qui diffèrent terriblement.
Il y a en effet un temps minimum, pour tous ceux qu i n’ont jamais jonglé, pour apprendre la technique la plus simple : il faut au moins 45 minutes. Personne, selon Marc, ne peut apprendre plus vite. À partir de ce m inimum, il existe de grosses différences entre les participants : 15 % réussisse nt en moins d’une heure, alors que d’autres ont besoin des deux heures trente pour réu ssir à lancer (et rattraper) leurs trois balles.
En clair, certaines personnes sont plus douées...