Chrysalide
17 pages
Français

Chrysalide

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

« Quand vient l’aube dans ses limbes frais, la nuit se pare de ses plus beaux atours. Le spectacle est clos, le dernier rêveur encore étourdi va quitter la scène. Des étoiles scintillantes au fond du cœur. »
Des marins en quête d’immuable, des sorcières qui dansent au fond des bois, des rencontres avec l’âme et la vie ; tant les siennes que celles des autres, c’est quelques-unes des promesses de Chrysalide. Loïc, Enya, Mathilde, Eyvon, Benjamin ou bien encore Cynthia sont parmi les personnages qu’on rencontre au fil des pages pour un moment de partages. Ainsi, on aime découvrir avec la petite Mathilde, les secrets de sa grand-mère et on s’interroge avec Benjamin sur cet étrange décor changeant sans queue ni tête. Quant à la lumineuse perfection d’Enya…

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 13 décembre 2019
Nombre de lectures 14
EAN13 9782955194270
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

CHRYSALIDE
CHRYSALIDE
Nouvelles ~ Histoires courtes pour séveiller
Petites histoires pour
comprendre -un peu-la vie ou au moins essayer…Hélène Chambaud
Édition de la Goutte dÉtoile
ISBN : 978-2-9551942-7-0 ère Dépôt légal: 2019, mai1 édition Tous droits de traduction, de reproduction, dutilisation, dinterprétation et dadaptations réservés pour tous pays. Couverture : Laure Keesing © Édition de la Goutte dÉtoile, 2019 9 rue de la Goutte, 88210 Hurbache
À ma sœur de cœur,
indéfectible soutien et fidèle lectrice de chacun de mes écrits.
Merci ma Viny.
Nous ne savons pas quoi faire de cette courte vie, et pourtant nous en désirons une autre qui soit éternelle.
Anatole FRANCE
Prologue
Jai toujours aimé les mots. Leur puissance, limaginaire quils permettent de développer.
lévocation,
Du plus loin où mes souvenirs me plongent, je me vois petite fille en couettes avec un livre à la main. Je dévorais tous les romans et ne cessais de les relire, inlassablement, nayant pas assez de choix dans ma vaste bibliothèque que je dévorais trop vite, au grand dam de mes parents. Puis lécriture a suivi. Au détour de poèmes et de proses anodines. Et elle a fini par simposer. Comme une évidence. Une rivière dont on ne peut arrêter le cours. Magistrale, fine, me laissant un peu déroutée à chaque séance où il fallait un peu plus se livrer. Je voulais offrir un peu en retour de tous ces moments merveilleux passés avec des lianes de mots entremêlées. Romans, aventures, réflexions qui memmenaient dans des contrées toujours plus magiques à chaque rencontre…
Alors à mon tour de donner une couleur à des phrases, des ressentis et des émotions. Jespère que vous passerez un agréable moment en compagnie de ces lettres en noir et blanc et quelles laisseront après leur passage un joli chemin coloré, une petite trace dans la vie de chacun.
Je vous souhaite de tout cœur un beau voyage en lecture! Hélène
Je tiens à préciser que seuls quelques neurones et potentiellement autant de sachets de thé ont été martyrisés pour lécriture de ce recueil.
Les larmes dune perle deau
Lamour nest pas seulement un sentiment, il est un art aussi.
Honoré de BALZAC
Quand vientl’aube…Quand vient laube dans ses limbes frais, la nuit se pare de ses plus beaux atours. Le spectacle est clos, le dernier rêveur encore étourdi va quitter la scène. Des étoiles scintillantes au fond du cœur. Quand vient laube réchauffer nos âmes, la nuit enveloppe de sa douce moiteur un ailleurs si proche, une rondeur de terre à portée d’ailes… Quand vient l’aube, la vie se réveille doucement en rose orangé. Imagine un jour. Un jour où laube a décidé de ne pas se lever. Où la terre noffre à la vie que ses teintes indigo profond. Imagine le jour où laube naissante ne peut venir, car le soleil nest plus. Ses rayons chauds néclairent plus les visages des enfants. Comment un tel jour pourrait-il arriver ?
Les larmes d’une perle d’eau
Je vais te raconter une histoire. Lhistoire de tous ceux qui pourraient oublier. Oublier daimer. Ce nest pas une histoire de farfadet ni de lutin. Ce nest pas non plus une histoire dautrefois ou dun passé si lointain. Non, cest simplement lhistoire intemporelle de ceux qui aujourdhui peuplent une planète mère. Une planète qui pourrait oublier dêtre bleu azur. Il y a mille lunes, il y a un siècle, une éternité, lhomme et la terre ne faisaient quun. Elle respirait doucement de ces certitudes enfouies. Il vivait à lombre de ses richesses. Il cultivait ce quelle offrait de plus beau. Lharmonie régnait. De tous les coins du globe, on entendait le gazouillis heureux des oiseaux enchantés. Les fleurs se miraient dans londe translucide. Leurs pétales ondulaient doucement au gré des vents. La vie passait. Laurore renaissait. Lorange poudré de jaune se paraît. La chaleur réchauffait les cœurs. Les visagessoffraient. La vie se donnait. Et puis vint le jour daprès. Le jour avec lequel tout a basculé. Dun nénuphar aux mille pétales, une jeune perle deau est née. Irisée, luminescente, elle laissait la lumière jouer avec ses teintes aux couleurs que tous admiraient. Une vieille femme venait tous les jours la contempler. Dans ses yeux fatigués qui avaient vu mille et un jours, elle laissait perler des larmes salées. Elle disait à qui voulait lentendre que cette perle deau était si parfaite que quiconque lapprocherait pour la posséder briserait à jamais le cycle de vie. Elle priait chaque jour pour cette paix retrouvée. Elle venait pendant des heures ladmirer et la choyer. Elle la laissait contre elle se lover. Les doux chatoiements palpitaient. Comme un cœur de corolle décoré.Elle lavait nommée. Car on ne peut choyer et aimer que ce que lon reconnaît, disait-elle.