Un Cours en miracles en toute simplicité

-

Livres
162 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Un Cours en miracles (UCEM) – le guide spirituel autodidactique pour apprendre à aimer et à pardonner – a captivé l’esprit et le coeur de millions de personnes. Apportant la paix intérieure là où régnaient la peut, et la douleur, son message universel possède un pouvoir de guérison insurpassable. Pourtant, plusieurs lecteurs disent avoir de la difficulté à saisir les principes fondamentaux ou à assimiler les leçons. Donc, même s’ils aspirent à la liberté spirituelle offerte par le Cours, ils laissent le livre de côté en espérant y revenir un jour.
Alan Cohen, qui étudie et enseigne UCEM depuis plus de 30 ans, reprend ici les idées principales du Cours pour en donner une version plus terre à terre sous la forme de 22 chapitres concis et faciles à comprendre. À l’aide d’exemples amusants, de récits et d’exercices concrets, ce guide unique et simple à utiliser se révélera un outil inestimable autant pour les lecteurs de longue date d’UCEM que pour les néophytes.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 27 juillet 2017
Nombre de visites sur la page 29
EAN13 9782897677466
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0090 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

Éloges pour Un cours en miracles en toute simplicité
« Excellent, excellent, merveilleux, merveilleux, profondément touchant, exactement ce dont
nous avions besoin ! Simple, facile à lire et rempli de petites histoires charmantes, ce livre
aidera énormément tous ceux qui étudient Un cours en miracles à mieux comprendre ses
concepts et ses principes les plus élémentaires. »
— Jon Mundy, PhD, auteur de Vivre un cours en miracles
« Un cours en miracles en toute simplicité est une petite merveille, impressionnante et
bienvenue. C’est une perle ! Vous y trouverez des histoires merveilleuses et des souvenirs
personnels partagés avec une grande générosité. Dans ce livre merveilleux, Alan Cohen
démontre qu’il sait vraiment enseigner. Prenez note, vous qui étudiez ou enseignez UCEM : un
auteur accompli vient ajouter sa voix à celle de la troupe des auteurs d’UCEM, et je lui en suis
très reconnaissant. »
— Rév. Tony Ponticello, ministre exécutif, Community Miracles Center
« Alan Cohen décrit Un cours en miracles comme une carte pour sortir de l’enfer – une façon
d’échapper à la mentalité de l’ego fondée sur la peur, l’indignité, le manque et la séparation.
Dans ce livre éclairant, Alan nous montre comment lire cette carte ! »
— Robert Holden, PhD, auteur de Holy Shift ! : 365 Daily Meditations from A Course in Miracles
« Alan Cohen est un auteur respecté qui enseigne ces principes depuis des années.
Récemment, Un cours en miracles en est venu à occuper une place prépondérante dans sa vie
personnelle et professionnelle. Dans ce livre, il apporte à l’enseignement d’UCEM la clarté, la
perspicacité spirituelle et la joie qui le caractérisent. Merci, Alan, pour ce livre merveilleux,
pratique et opportun qui, j’en suis sûr, sera reçu comme une véritable bénédiction aussi bien par
les étudiants dévoués que par les débutants. »
— Ian Patrick, fondateur et gérant du Miracle Network au Royaume-Uni.
« Un cours en miracles en toute simplicité est un cadeau merveilleusement utile que tout «
chercheur » appréciera et savourera à sa juste mesure. L’intelligence et la sagesse des
exemples utilisés pour illustrer le message d’UCEM font de ce livre un vrai régal. Merci, Alan ! »
— Tom Carpenter, auteur de Dialogue sur l’éveil
« Pour plusieurs, l’impénétrabilité d’Un cours en miracles est telle que le livre aurait pu tout aussi
bien être écrit dans une langue étrangère. Par chance, il existe des livres tels que celui-ci. Avec
sa perspicacité, son grand cœur et sa joie coutumière, Alan nous offre ici l’une des meilleures
introductions à UCEM qu’il m’ait été donné de lire. Chaudement recommandé ! »
— Kenneth Bok, animateur d’une chaîne YouTube consacrée à UCEMCopyright © 2015 Alan Cohen
Titre original anglais : A Course in Miracles made easy
Copyright © 2017 Éditions AdA Inc. pour la traduction française.
Ce livre est publié avec l’accord de Hay House, Inc.
Tous droits réservés. Aucune partie de ce livre ne peut être reproduite sous quelque forme que ce soit sans la permission écrite de l’éditeur, sauf dans le
cas d’une critique littéraire.
Syntonisez Radio Hay House à hayhouseradio.com
Éditeur : François Doucet
Traduction : Christian Hallé
Révision linguistique : Féminin pluriel
Correction d’épreuves : Nancy Coulombe, Émilie Leroux
Conception de la couverture : Amélie Bourbonnais Sureault
Photo de la couverture : © Thinkstock
Mise en pages : Sébastien Michaud
ISBN papier 978-2-89767-744-2
ISBN PDF numérique 978-2-89767-745-9
ISBN ePub 978-2-89767-746-6
Première impression : 2017
Dépôt légal : 2017
Bibliothèque et Archives nationales du Québec
Bibliothèque et Archives Canada
Éditions AdA Inc.
1385, boul. Lionel-Boulet
Varennes (Québec) J3X 1P7, Canada
Téléphone : 450 929-0296
Télécopieur : 450 929-0220
www.ada-inc.com
info@ada-inc.com
Diffusion
Canada : Éditions AdA Inc.
France : D.G. Diffusion
Z.I. des Bogues
31750 Escalquens — France
Téléphone : 05.61.00.09.99
Suisse : Transat — 23.42.77.40
Belgique : D.G. Diffusion — 05.61.00.09.99
Imprimé au Canada
Participation de la SODEC.
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) pour nos activités d’édition.
Gouvernement du Québec — Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres — Gestion SODEC.
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Cohen, Alan,
1950[Course in miracles made easy. Français]
Un cours en miracles en toute simplicité : l’art de passer de la peur à l’amour
ISBN 978-2-89767-744-2
1. Course in Miracles. 2. Pardon. 3. Amour. I. Titre. II. Titre : Course in miracles made easy. Français.
BP605.C68C6314 2017 299’.93 C2016-942448-0
Conversion au format ePub par:
www.laburbain.comÀ Cliff et Alden, qui l’ont mis en pratique dans leur viePréface
« Voulez-vous savoir combien il faut de temps pour déchirer Un cours en miracles et le jeter
dans l’océan ? » écrivait un lecteur à Saul Steinberg de Coleman Graphics, le premier imprimeur
d’Un cours en miracles (UCEM). Saul me faisait visiter l’entrepôt de Coleman, rempli de petites
boîtes en carton empilées jusqu’au plafond, chacune contenant les trois gros livres à couverture
rigide bleue de la version originale d’UCEM. « Six mois plus tard, le même type m’a envoyé une
autre lettre me demandant de lui faire parvenir une autre copie du Cours. »
Nous avons tous les deux pouffé de rire. Nous avions l’habitude de ce genre d’histoires. Tous
ceux qui s’attaquent au Cours finissent par ressentir de la frustration et de la résistance.
Combien de fois ai-je entendu : « J’ai acheté le livre il y a quelque temps, j’en ai lu des petits
bouts, mais je n’arrive pas à comprendre. J’ai commencé à suivre les leçons du Livre
d’exercices, puis j’ai arrêté. Je sais que le Cours est un outil puissant qui peut changer ma vie,
mais j’ai du mal à le mettre en pratique. J’espère y revenir un jour. » Un étudiant m’a dit : « La
première fois que j’ai ouvert le livre après l’avoir acheté, une facture en est tombée : son achat
remontait à plus de 10 ans ! » L’auteur et professeur Robert Holden faisait remarquer
malicieusement qu’« Un cours en miracles est le seul livre qui s’est vendu à des millions
d’exemplaires, mais qui n’a été lu que par une poignée de lecteurs. »
Pourquoi un ouvrage aussi formidable, capable de guérir et de transformer nos vies en
profondeur, nous semble-t-il si difficile ? Pourquoi une vérité aussi simple nous apparaît-elle
absconse, énigmatique et déconcertante ? Un cours en miracles, soutient notre ego, est trop
difficile à comprendre. Trop long et compliqué. Trop chrétien. Pas assez chrétien. Trop psy ‐
chologique ; on dirait une thérapie. Pourquoi l’auteur n’emploie-t-il jamais le pronom « elle » ? Je
n’ai pas le temps. J’ai trop de travail. C’est écrit trop petit. Les pages sont trop minces ; on dirait
une Bible. J’assiste toujours aux séminaires de Tony Robbins. Le chien a mangé le Livre
d’exercices. Je suis trop stressé pour me concentrer. Je le lirai quand mes enfants auront quitté
la maison. Certaines affirmations du Cours sont carrément insultantes. Je préfère attendre la
sortie du film. Comment savoir si le psychologue qui a écrit ce livre n’a pas tout inventé ? Si
seulement c’était plus facile.
Ironiquement, Un cours en miracles est déjà facile. On pourrait même dire que c’est la chose
la plus facile au monde, car elle jaillit d’une source située bien au-delà des circonvolutions de
notre monde. Il est plus facile d’aimer, de guérir et de pardonner sincèrement que de douter de
soi-même, de s’inquiéter, de vivre des relations tendues, de se battre pour de l’argent et de se
creuser la tête pour trouver une façon de réparer tout ce qui est cassé. Lâcher prise est
beaucoup plus facile que se raccrocher obstinément à quelque chose, faire confiance est plus
valorisant que résister. Un cours en miracles est la réponse par excellence à la question :
Jusqu’à quel point ma vie pourrait-elle être facile ?
Le chemin de la vie n’est pas censé être une lutte de tous les instants. L’idée que tout doit
être difficile est un cauchemar que la peur superpose à la présence de l’amour. Un passage tout
particulièrement poétique du chapitre 14, section IV, décrit à quel point il est facile de suivre ce
chemin quand nous lui en donnons la chance :Quand tu as appris à décider avec Dieu, toutes les décisions deviennent aussi faciles et
justes que de respirer. Cela n’exige aucun effort, et tu seras conduit aussi doucement que
si l’on te portait sur un paisible sentier par un beau jour d’été.
Le but du livre que vous tenez entre vos mains est de vous aider à faire les premiers pas sur ce
sentier où tout est plus facile. Nous allons ramener Un cours en miracles sur terre ; traduire ses
principes élevés et d’une grande portée en outils pratiques et faciles à comprendre ; et vous
permettre de mettre en pratique sa vérité de façon à ce que votre vie ne puisse que s’améliorer.
Je veux chasser toute confusion par rapport à UCEM, réduire son apparente densité,
démystifier ses nobles vérités et vous montrer que ses enseignements sont en réalité d’une
extraordinaire simplicité. Un cours en miracles est tout simplement une carte indiquant le chemin
pour sortir de l’enfer. La leçon 97 du Livre d’exercices nous enseigne que si nous mettons cette
leçon en pratique, nous nous épargnerons plus d’un millier d’années d’efforts inutiles. Si ce livre
peut vous aider à gagner ne serait-ce qu’un dixième de cette durée, le temps que nous aurons
passé ensemble aura été bien utilisé.
Vous pouvez tirer profit de ce livre si vous étudiez UCEM et souhaitez approfondir votre
compréhension du Cours, et même si vous ne l’avez jamais étudié ni mis en pratique, ni même
eu l’intention de le faire. Bien que je vous encourage à explorer le Cours, même si vous ne le
faites pas, vous en saisirez l’essence en lisant ce livre. Si vous n’acquérez ne serait-ce qu’une
parcelle de ce QU’UCEM a à offrir, vous vous en féliciterez.
L’aventure dans laquelle nous sommes sur le point de nous embarquer ensemble pourrait
être la plus importante de toute votre vie. Démêlons ce qui vous fait souffrir et ce qui vous
soulage des terribles imbroglios que le monde engendre. Chassons les illusions qui vous
empêchent de grandir et découvrons la vérité qui fait de vous un être formidable.
Souvenonsnous de la raison pour laquelle la vie mérite d’être vécue et laissons tout le reste retourner au
néant d’où il vient.
Mon expérience avec le Cours
Par un soir d’hiver glacial, j’étais assis à mon bureau en train de regarder fixement une petite
boîte en carton brun qui venait tout juste d’arriver par la poste. J’essayais d’imaginer ce qu’elle
contenait, mais en vain. Je savais seulement qu’elle contenait quelque chose d’important.
J’ignorais encore à quel point son contenu jouerait un rôle crucial dans ma vie et dans celle de
millions d’autres.
J’entendais parler d’Un cours en miracles depuis un an, apercevant ici et là des affiches sur
des babillards et surprenant des bribes de conversations. J’étais sceptique. Après avoir exploré
pendant de nombreuses années le monde de l’épanouissement personnel, j’avais vu trop de
publicités mensongères et de charlatanerie. Le titre lui-même ne m’inspirait guère confiance. Un
cours en miracles. S’agissait-il d’un autre attrape-nigaud du nouvel âge, promettant des pouvoirs
de sorcellerie à des naïfs en quête de sens ? Ou une secte à l’affût d’âmes perdues pour garnir
les coffres d’un lointain gourou ? Je n’avais aucun intérêt pour la magie de bas étage. Et
assister à un autre de ces spectacles de foire métaphysiques n’avait aucun attrait pour moi.
Puis, un article publié dans Psychology Today a attiré mon attention. Une illustration à l’eau
de rose représentait trois livres dorés descendant du ciel devant un homme en train de marcher
dans la rue. Malgré l’image ringarde, j’ai lu l’article. À ma grande surprise, j’ai été intrigué. Le
Cours n’était pas ce que j’avais imaginé. Son contenu semblait plus spirituel que matériel,
portant davantage sur la conscience que sur les choses elles-mêmes. Après avoir terminé malecture, j’ai senti le besoin d’obtenir une copie du Cours ; c’était une décision plus instinctive
qu’intellectuelle. Je sais à présent que cette voix intérieure est ce que le Cours appelle le
SaintEsprit. Mais à l’époque, je n’avais pas de mot pour nommer ce guide. Je ne savais qu’une
chose : je voulais découvrir ce qu’il y avait entre les couvertures de ces livres.
Mais il y avait aussi la question du prix : 40 $ plus la livraison. En 1980, 40 $ représentaient
beaucoup d’argent pour moi. Je louais une chambre dans le grenier d’un ami, pratiquais le yoga,
jouais de la guitare et écoutais des enregistrements de discours inspirants. Quelques petits
emplois à temps partiel m’aidaient à payer le coût du loyer qui s’élevait à 150 $ par mois. J’étais
heureux. Avais-je vraiment besoin de trois livres coûtant 40 $ ? Aujourd’hui, je ris quand je
repense à mon hésitation. Ces 40 $ se sont avérés le meilleur investissement de toute ma vie.
J’ai ouvert la boîte de carton et retiré le premier volume, le mot « Texte » était imprimé en
lettres d’or sur la couverture texturée bleu marine. J’ai lu l’introduction :
Rien de réel ne peut être menacé.
Rien d’irréel n’existe.
En cela réside la paix de Dieu.
Tandis que je lisais ces mots, une puissance est sortie de la page pour m’engouffrer comme si
je venais d’ouvrir un portail donnant sur une autre dimension. Je ne comprenais pas ce
passage, mais l’énergie qui émanait du livre était presque irrésistible, stimulant en moi un
enthousiasme spirituel comme je n’en avais encore jamais vécu. J’ai refermé le livre et essayé
d’assimiler le sens de ces mots. Cela s’annonçait pour être tout un voyage…
Au cours des nombreuses années qui ont suivi, Un cours en miracles a toujours joué un rôle
de plus en plus précieux, important et utile dans ma vie. Avec le temps, la vérité qu’il contient
me semble toujours plus vivante. Je ne peux pas me vanter d’avoir été le meilleur étudiant du
Cours. Ma méfiance triomphe trop souvent sur moi, j’ai laissé à mes peurs plus de place que je
ne suis prêt à l’admettre, et j’ai mis du temps à mettre ses leçons en pratique. Pourtant, chaque
fois que je le fais, je ressens un profond réconfort spirituel, et des miracles se produisent dans
mon monde. La profondeur et la portée du Cours sont illimitées. Chaque jour, j’ai l’impression
que le passage ou la leçon que je suis en train de lire a été écrit spécialement pour moi. Le
Cours ne ment pas. Cela fonctionne. C’est un don de Dieu.
Au cours de ces 35 années durant lesquelles j’ai pratiqué le Cours, je ne l’ai jamais abordé
directement avec mes étudiants, préférant plutôt intégrer ses principes dans la trame de mes
écrits et de mon enseignement. Toutefois, au cours des dernières années, j’ai remarqué que ma
reconnaissance et mon enthousiasme envers les valeurs solides comme le roc du Cours allaient
grandissant. De nombreuses méthodes de développement spirituel et d’épanouissement
personnel perdent de leur intérêt avec le temps, alors que le Cours m’apparaît toujours plus
vivant et efficace. Quels que soient les autres sentiers où je me suis aventuré et les autres
maîtres qui ont capté mon attention, je reviens toujours à Un cours en miracles. Pour moi, sa
philosophie et son intention dépassent toutes les autres méthodes que j’ai apprises.
Aujourd’hui, je désire tellement maîtriser le contenu du Cours que celui-ci occupe désormais
la première place dans ma vie personnelle et professionnelle. Le Cours nous dit qu’en
enseignant ce que nous souhaitons apprendre, nous l’apprenons. Si j’espère et si j’ai bon espoir
que ce livre vous sera utile, je l’ai aussi écrit pour solidifier et approfondir ma propre
compréhension d’Un cours en miracles.
Dans les pages qui suivent, je partagerai avec vous de nombreux récits authentiques
illustrant la façon dont l’UCEM a profondément transformé ma vie et celle de plusieurs autrespersonnes. Si certains étudiants se plaignent que le Cours est trop abstrait, mon expérience
m’enseigne qu’il plonge au cœur même de la vie sur terre, et parfois même dans les zones
d’ombre de la souffrance, et nous transforme en nous prenant tels que nous sommes, malgré
notre abyssale fragilité humaine. Que vous souhaitiez vous libérer de la souffrance ou améliorer
une vie déjà satisfaisante, j’espère que vous serez inspiré par les pages qui suivent à passer à
un niveau supérieur de guérison et d’éveil.
Les circonstances de ma propre histoire sont peut-être uniques, mais il en va tout autrement
de son thème. Nous avons tous eu l’impression d’être perdus, et nous cherchons tous à trouver
le chemin du retour. Ce n’est pas un hasard si Un cours en miracles est entré dans votre vie à
ce moment-ci. Mais que vous décidiez d’étudier le Cours intensément ou de glaner ne serait-ce
qu’un seul concept utile grâce à ce livre, ou même si le simple fait d’entendre prononcer le titre
Un cours en miracles vous amène à envisager la possibilité que les miracles existent et qu’il
puisse se produire un ou plusieurs miracles dans votre vie, le Cours a croisé votre route pour
une raison précise.
À présent, découvrions ensemble quelle est cette raison…Comment tirer le maximum de ce livre
Mes citations d’Un cours en miracles sont tirées de l’édition connue sous le nom « The Only
Complete Edition » publiée par The Foundation for Inner Peace. Cette édition inclut un système
de numérotation du texte qui permet à l’étudiant de retrouver facilement n’importe quel passage.
Pour ce qui est des abréviations, j’utiliserai « T » pour Texte, « L » pour Livre d’exercices pour
étudiants, « M » pour Manuel pour enseignants, et « C » pour Clarification des termes. Les
chiffres qui suivent chaque citation renvoient à la section, au paragraphe et à la phrase d’où la
citation est tirée.
Voici comment fonctionne le système de référence :
T-2.VI.9 : 4-7
Texte, chapitre 2, section 6, paragraphe 9, phrases de 4 à 7
L-132.1 : 4
Livre d’exercices pour étudiants, leçon 132, paragraphe 1, phrase 4
M-5.II.2.5-13
Manuel pour enseignants, chapitre 5, section 2, paragraphe 2, phrases de 5 à 13
C-Ep.1 : 2
Clarification des termes (partie du Manuel pour enseignants) épilogue, paragraphe 1, phrase 2
Comme vous l’avez déjà constaté, je fais référence au Cours de plusieurs façons : Un cours en
miracles ; son acronyme, UCEM ; ou simplement « le Cours ».
Ce livre est composé de deux parties. La partie principale porte sur les principes du Cours et
la façon de les utiliser pour trouver la paix intérieure et la guérison. La seconde partie est une
série de réponses aux questions les plus fréquemment posées au sujet de certains éléments
spécifiques et de la mise en pratique du cours. Au lieu de présenter les deux sections l’une
après l’autre, j’ai décidé d’intercaler les éléments de la seconde section tout au long du livre, de
sorte que vous trouverez une question et une réponse à tous les deux ou trois chapitres de la
partie principale de l’ouvrage.
Les chapitres sont ordonnés de façon à expliquer d’abord les éléments de base du Cours,
puis les concepts plus avancés et plus subtils que les lecteurs qui souhaitent vraiment maîtriser
ces enseignements voudront explorer davantage. Vous pouvez lire ce livre avant d’étudier le
Cours ou faire les deux simultanément. Ou même si vous n’avez pas l’intention de l’étudier. L’un
des plus importants enseignements d’UCEM est de suivre votre guide intérieur ; donc, si vous
laissez votre intuition superviser votre étude, vous mettrez en pratique les enseignements du
Cours tout en les apprenant.
Pour ce qui est du langage religieux ou chrétien d’UCEM, je tiens à préciser dès le départ que
le Cours n’a aucun caractère confessionnel. Il n’appartient pas en propre à la religion chrétienne
ou à quelque autre religion que ce soit. Son message est universel et à la portée de toutes les
personnes, qu’elles aient ou non une religion. Malheureusement, bien des gens sont rebutés par
tout ce qui leur rappelle la religion, celle-ci ayant été pour eux une source d’expériencesdouloureuses. L’UCEM n’a pas pour but de raviver cette douleur, mais de vous aider à vous en
libérer.
De même, si le mot Dieu est associé dans votre esprit à quelque chose de négatif,
sentezvous libre de lui substituer n’importe quel terme qui vous convient davantage. Puissance
supérieure, source d’énergie, esprit universel, force vitale, la somme de tout ce qui existe ou
ren’importe quel autre terme fera l’affaire. La D Helen Schucman, qui a rédigé le Cours, se
considérait elle-même comme athée. Donc, si une puissance supérieure a voulu trouver et
élever Helen telle qu’elle était, elle peut certainement nous trouver tels que nous sommes. Ne
faites pas de fixation sur la terminologie. Plongeons plutôt ensemble au cœur même de ces
enseignements.
Vous êtes prêt ? Allons-y…
Qu’est-ce qu’Un cours en miracles ?
Un cours en miracles est un système autodidactique d’éveil spirituel qui enseigne comment
atteindre la paix intérieure et obtenir la guérison grâce au pouvoir de l’amour et du pardon.
Le Cours est composé de trois parties : le Texte, le Livre d’exercices pour étudiants et le
Manuel pour enseignants, regroupés en un seul livre. L’UCEM est offert en format papier
et électronique dans la plupart des grandes librairies, sur Internet et dans les centres
d’enseignement du Cours.
Le Texte promeut des vérités universelles qui donnent un sens à notre vie et nous
guident vers la guérison et le bien-être. Les thèmes abordés incluent l’importance de
choisir l’amour plutôt que la peur, notre nature éternelle en tant qu’expression du divin,
notre relation bienveillante avec Dieu, notre innocence immuable, du pouvoir de l’esprit, la
différence entre la vérité et une illusion, comment transformer les relations « spéciales »
en relations « saintes » et retirer l’autorité que nous avons attribuée à des sources
externes. Le Texte explique pourquoi nous souffrons et comment nous guérir.
Le Texte est essentiellement écrit en pentamètre iambique, la forme poétique classique
dans laquelle Shakespeare et plusieurs autres grands poètes ont exprimé des idées
élevées. D’une certaine façon, le Cours est un volume de poésie visionnaire plutôt qu’un
traité théorique.
Le Livre d’exercices pour étudiants comprend une série d’exercices échelonnés sur
365 jours qui aident l’étudiant à mettre en pratique ces principes afin d’améliorer sa vie de
façon concrète et durable. Les leçons débutent de façon toute simple par quelques
minutes de pratique quotidienne, puis se développent progressivement pour générer un
changement global au niveau du système de pensée et de la vie de l’étudiant. Le Cours ne
fait aucun compromis avec son intention d’apporter la libération au lecteur.
Le Manuel pour enseignants explore plus en détail les applications du Cours, en
répondant à des questions plus spécifiques telles que « La réincarnation est-elle une réalité
? », « Comment s’accomplit la guérison ? » et « Comment le monde finira-t-il ? » L’UCEM
considère tous les étudiants comme des enseignants en divinité, donc le Manuel des
enseignants est pour tout le monde.
Vous pouvez étudier les trois sections d’UCEM dans n’importe quel ordre. Puisque le
Livre d’exercices est la clé pour apprendre à mettre en œuvre le Cours dans notre vie
quotidienne, je vous recommande de débuter par les leçons du Livre d’exercices et de
revenir par la suite aux autres volumes lorsque vous en sentirez le besoin. Une étude
simultanée des trois sections facilitera votre compréhension de leur contenu.Deux petites brochures servent d’annexes au Cours ; Psychothérapie : but, processus
et pratique et Le cantique de la prière : prière, pardon, guérison.
Un cours en miracles est l’un des plus profonds enseignements qui aient été donnés à
l’humanité. À sa manière douce, mais dynamique, le Cours a touché la vie de millions de
personnes, libéré des âmes de la tyrannie de la peur, transformé des situations où seul un
miracle pouvait améliorer les choses, et apporter la paix de l’esprit à ceux qui en avaient le
plus besoin. Peut-être êtes-vous déjà du nombre de ceux qui ont bénéficié du Cours — ou
sur le point d’en profiter.1
Le seul choix qui compte
Alors que mon ami Cliff Klein, un fervent lecteur d’UCEM, était en train de regarder la télévision
dans le salon de son appartement de Brooklyn, il a entendu un bruit étrange provenant de la
chambre à coucher. Il s’est levé pour aller voir ce que c’était et s’est retrouvé face à face avec
un cambrioleur qui s’était introduit par la sortie de secours. L’intrus a aussitôt tourné les talons
et décampé. « Attends, lui a lancé Cliff, tu n’es pas obligé de fuir. Je t’aiderai si je le peux. »
Stupéfait, le cambrioleur s’est arrêté et est lentement revenu dans la pièce. Cliff lui a
demandé ce qui l’avait amené ainsi à voler. Le type lui a raconté qu’il avait perdu son emploi et
que sa petite amie l’avait quitté. Il se sentait impuissant et en colère et ne savait plus quoi faire
pour payer son loyer. Cliff l’a invité à s’asseoir et lui a offert une tasse de café. Puis, il a
prodigué au jeune homme quelques paroles d’encouragement et lui a donné un peu d’argent en
disant : « Reviens me voir si tu as envie de parler à quelqu’un. » Le jeune homme a remercié
Cliff et est ressorti par la porte d’entrée.
Vous venez de lire un récit qui résume à la perfection l’ensemble des enseignements d’Un cours
en miracles. À chaque instant, le Cours nous dit, nous rappelle que nous avons le choix entre la
peur et l’amour. Quand Cliff Klein a rencontré ce voleur, les choses auraient pu tourner de
centaines de façons différentes, la plupart pour le pire. Mais en choisissant de voir la situation
comme un appel à l’aide plutôt qu’une attaque, Cliff a obtenu un résultat complètement différent
de celui auquel il aurait été confronté s’il avait agi sous le coup de la peur. Les miracles sont le
résultat naturel de nos actions quand nous choisissons l’amour.
La vie nous semble pénible quand nous sommes confrontés à une suite interminable de choix
déconcertants : Comment vais-je m’entendre avec mon partenaire de vie ? Dois-je divorcer ou
rester marié ? Où vais-je trouver l’argent pour payer les factures du mois ? Est-il possible
d’occuper un emploi qui serait passionnant et rémunérateur ? Que dois-je faire quand je
rencontre des parents ennuyeux ? Où est mon vrai chez moi ? Comment faire pour retrouver la
santé ou rester en santé ? Et ainsi de suite. Pourtant, derrière tous ces choix apparents, le seul
véritable choix est celui entre la peur et l’amour. La peur blesse et l’amour guérit. Tout le reste
est secondaire.
L’esprit envahi par la peur a toujours l’impression qu’il est impossible d’échapper aux
épreuves de la vie. L’UCEM nous dit que la vie n’a pas à être difficile et qu’il est tout à fait
possible d’échapper à ce monde créé par nos peurs. Ramenez tous les choix à ce qui guérit ou
ce qui blesse, réagissez à la peur avec amour, et vous trouverez la paix que vous recherchez.
Il y a seulement deux enseignants, et ils indiquent des directions différentes. Et tu suivras
la voie sur laquelle l’enseignant de ton choix te guidera. Il n’y a que deux directions que tu
puisses prendre, tandis que le temps demeure et que le choix est significatif. Car il n’y aura
jamais d’autre route que celle qui mène au Ciel. Tu peux choisir d’aller vers le Ciel ou
d’aller vers nulle part. Il n’y a pas d’autres choix.
— T-26.V.1.7-12
Comme il est simple le choix entre deux choses si clairement dissemblables.