Vivre en harmonie avec les énergies près de soi
128 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Vivre en harmonie avec les énergies près de soi

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
128 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

Notre monde en est un d’énergie. Prendre le temps de comprendre le fonctionnement de cette énergie, c’est prendre le temps de se connaitre ainsi que l’univers en lequel nous évoluons. Différentes sciences nous permettent actuellement de prendre conscience de cette réalité présente
tout autour de nous. Ils amènent notre conscience à percevoir le monde différemment.
Il n'appartient qu'à nous de mettre les éléments en place afin de vivre en harmonie avec ce monde. Personne ne peut le faire pour nous, car nous sommes le créateur de notre vie et de notre réalité. C’est donc à nous de reprendre notre vie en main.
Nous n’évoluons pas dans un monde de séparation, mais bien dans un monde d’unicité, un monde où tout est énergie. À l’aide d’outils faciles à intégrer dans notre quotidien, de temps et de persévérance, il nous est maintenant possible de ne faire qu'un avec lui et d'y vivre en harmonie.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 18 janvier 2019
Nombre de lectures 32
EAN13 9782897868802
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Copyright © 2018 Brigitte Lussier
Copyright © 2018 Éditions AdA Inc.
Tous droits réservés. Aucune partie de ce livre ne peut être reproduite sous quelque forme que ce soit sans la permission écrite de l’éditeur, sauf dans le cas d’une critique littéraire.
Éditeur : François Doucet
Révision linguistique : Maryse Faucher
Correction d’épreuves : Émilie Leroux, Myriam Raymond-Tremblay
Conception de la couverture : Catherine Bélisle
Photo de la couverture : © Getty images
Mise en pages : Sébastien Michaud
ISBN papier 978-2-89786-878-9
ISBN PDF numérique 978-2-89786-879-6
ISBN ePub 978-2-89786-880-2
Première impression : 2018
Dépôt légal : 2018
Bibliothèque et Archives nationales du Québec
Bibliothèque et Archives Canada
Éditions AdA Inc.
1385, boul. Lionel-Boulet
Varennes (Québec) J3X 1P7, Canada
Téléphone : 450 929-0296
Télécopieur : 450 929-0220
www.ada-inc.com
info@ada-inc.com
Diffusion Canada : Éditions AdA Inc. France : D.G. Diffusion Z.I. des Bogues 31750 Escalquens — France Téléphone : 05.61.00.09.99 Suisse : Transat — 23.42.77.40 Belgique : D.G. Diffusion — 05.61.00.09.99
Imprimé au Canada

Participation de la SODEC.
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) pour nos activités d’édition.
Gouvernement du Québec — Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres — Gestion SODEC.
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Lussier, Brigitte, 1975-, auteur
Vivre en harmonie avec les énergies près de soi / Brigitte Lussier.
ISBN 978-2-89786-878-9
1. Actualisation de soi - Miscellanées. 2. Énergie psychique. I. Titre. BF1045.S44L87 2018 131 C2018-941965-2
Table des matières
Introduction
PREMIÈRE PARTIE :
Tout est une question d’énergie
Chapitre 1 : Tout est une question d’énergie
La science quantique
La théorie des cordes
Est-ce que le vide est bien vide ?
Sommes-nous matière ou énergie ?
Les différents taux vibratoires
Taux vibratoire des pensées, des mots, des émotions et des actions
Taux vibratoire personnel
Chapitre 2 : L’énergie résiduelle
L’énergie résiduelle
Une question de correspondance énergétique
Rencontre entre différentes fréquences vibratoires
Chapitre 3 : L’énergie vibratoire personnelle
Qu’est-ce que le taux vibratoire personnel ?
L’alimentation
Les vêtements
Les couleurs
Pensées, paroles et actions
Les émotions
L’empreinte énergétique
Voir notre réalité selon notre fréquence vibratoire
Chapitre 4 : Les dimensions
Divisions du monde astral
Ce que dit la science de l’existence des dimensions
Dimensions et énergies vibratoires
Dans quelle dimension évoluons-nous actuellement ?
Nous pouvons percevoir ces dimensions
Ne pas oublier la réalité dans laquelle nous évoluons
Le temps
Chapitre 5 : La séparation, une illusion
L’intrication
L’intrication et les jumeaux
L’intrication et le big bang
Les liens énergétiques
Chapitre 6 : Nous sommes des êtres multidimensionnels et sensitifs
Nous sommes énergies
La conscience et la neuroscience
Les chakras
Les chakras et notre multidimensionnalité
Nous sommes des êtres sensitifs
Les nouveaux enfants
Être sensitif dans la vie de tous les jours
Les ressentis sont bénéfiques
Chapitre 7 : L’énergie terrestre
La théorie de l’hologramme
Un monde holographique
La trame énergétique de la Terre
La Terre présente une structure énergétique similaire à celle du corps humain
Trop, c’est comme pas assez !
Les vortex créés par les humains
Les sources d’eau
Le vortex, un passage vers d’autres réalités
Fixe ou mobile
Trou de ver
Chapitre 8 : Les types d’entités
Hiérarchie des êtres de l’astral
Qu’est-ce qu’une entité ou une âme errante ?
Même les enfants peuvent devenir des âmes errantes
Les orbes
Être passeur d’âmes
Les êtres du haut astral
Le bas astral
Pourquoi ai-je des entités près de moi ?
Les entités savent qui nous sommes
Ressentis associés aux différents êtres du monde invisible
L’apparence des entités
Rétablir notre lien avec le haut astral
Tolérer ou non une entité près de soi
Chapitre 9 : Les types de hantise
L’énergie résiduelle
Hantise de lieu (terrain et résidence)
Hantise d’objet et de meuble
Hantise de personne
Les hantises karmiques
Emprise d’une personne
La possession
Est-ce une hantise ?
Il est possible de créer ce que nous expérimentons !
DEUXIÈME PARTIE
Comment vivre en harmonie avec les énergies
Chapitre 10 : Nous sommes les maîtres de notre vie
La pleine conscience
Nous sommes les créateurs de notre vie
Ensemble, nous pouvons changer les choses !
Nous choisissons nos réactions face aux événements que nous vivons
Vivre ses émotions
Prendre le temps de se connaître
Est-ce que cela m’appartient ?
L’énergie existe, tout simplement
Chapitre 11 : La protection
Affirmer fermement son intention de ne plus tolérer la présence d’entités
Mettre ses limites et les faire respecter
Nous devons persévérer
Lâcher prise sur la situation
La protection et la purification
Augmenter son taux vibratoire personnel
Augmenter le taux vibratoire d’un lieu
Comment élever son taux vibratoire ?
Chapitre 12 : Augmenter son taux vibratoire
Avoir des pensées, des paroles et des attitudes positives
Avoir la maîtrise de ses émotions
Diriger son attention vers le beau, le bon et le vrai
Cesser d’avoir peur
Être dans le moment présent
Se permettre des moments de silence
Méditer
S’ancrer à la Terre-Mère et au Père céleste
Renforcer sa bulle d’énergie
La prière
Faire des activités que l’on aime
Faire de l’exercice
Nourrir son esprit de bonne énergie
Bien s’hydrater
Se ressourcer dans la nature
Respirer
La fumigation de ses énergies personnelles
Couper les liens énergétiques nuisibles
Prendre une douche en pleine conscience
Utiliser le sel afin de se purifier
Recevoir un soin énergétique
Chapitre 13 : Augmenter le taux vibratoire d’un lieu
Habiter notre maison
Choisir consciemment le type d’énergie que nous y déposons
L’énergie doit circuler
Choisir judicieusement nos meubles
Décorer notre demeure
La luminosité d’une pièce
Faire le ménage énergétique régulièrement
Accueillir l’énergie positive et ne pas tolérer l’énergie négative
Maintenir un taux vibratoire à l’aide d’encens, d’huiles essentielles et de minéraux
Les anges, les maîtres et les guides peuvent nous aider
Chapitre 14 : Comment puis-je aider mon enfant qui a conscience du monde de l’invisible ?
Ma fille voit des esprits !
Que puis-je faire ?
Même si c’est notre enfant, il faut garder notre discernement
Choisir à qui en parler
Éviter de lui communiquer notre peur
Demander un avis médical si nous le désirons
Favoriser la participation de l’enfant
Respecter la volonté de l’adolescent
L’aider à comprendre qu’il a du pouvoir
Éviter que la situation ne devienne une obsession
Aider à favoriser son ancrage
Parler à son enfant des archanges, des anges et des guides présents près de lui
L’aider à déposer l’énergie qu’il désire dans sa chambre
Chapitre 15 : L’amour
Le chakra de l’amour inconditionnel
L’amour en tant que motivation
L’amour et la présence d’entités
Conclusion
Références
Introduction
I l y a quelques années, j’ai eu la chance d’animer une émission de radio que j’avais intitulée Qui sommes-nous ? 1 Durant cette émission, j’explorais qui nous étions ainsi que notre lieu d’incarnation actuel, c’est-à-dire la Terre et notre univers. Cette exploration se voulait globale. Je tentais d’aborder les différents aspects de notre être sous différents angles. J’avais envie de recoller les morceaux du puzzle que nous avons si bien dispersés.
En effet, le monde dans lequel nous vivons actuellement aime que tout soit bien identifié, que tout soit bien défini et structuré. Nous avons l’impression ainsi d’avoir une vue globale de la situation et de mieux en comprendre tous les aspects. Comme nous le disons : « Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place ». Mais n’avez-vous pas l’impression que c’est le contraire qui se produit ? Qu’en classant et en étiquetant les différents éléments, nous perdons la notion d’unité et de complémentarité de ce monde ? Qu’en fait, nous divisons ce qui est uni ? Et que nous perdons ainsi la compréhension de la réalité dans laquelle nous vivons aujourd’hui ?
Nous avons développé des champs d’études tels que la sociologie, la philosophie, la psychologie, etc. Ces champs d’expertise abordent tous les mêmes sujets et éléments avec un angle différent. Puisque nous les abordons avec un point de vue différent, nous les avons nommés différemment. C’est donc dire qu’une même chose sera identifiée par différents termes selon l’angle d’étude choisi. Les lunettes que nous décidons de porter nous font voir d’une manière bien précise le monde qui nous entoure. Je crois qu’actuellement, ces lunettes divisent notre compréhension du monde au lieu de nous faire voir un monde d’unité.
Et si je vous disais que le monde n’est pas si compliqué et que la base de tout ce qui nous entoure est uniquement une question d’énergie ? Que les différentes lois universelles provenant de différentes sphères d’étude peuvent toutes être comprises simplement en tournant notre regard vers le monde de l’énergie ? Est-ce que cela aurait du sens pour vous ? Est-ce que cette affirmation ne vient pas faire vibrer une partie de votre être ?
Il n’est pas nécessaire d’apprendre la biologie cellulaire, d’étudier la philosophie et les différentes théories de Socrate, de Platon, etc., mais simplement de porter notre regard vers l’infiniment petit. Car actuellement, c’est dans l’infiniment petit que nous sommes à même de trouver une compréhension de notre univers qui appuie tout naturellement les différents savoirs provenant de nos ancêtres. Savoirs que nous retrouvons aujourd’hui dans le monde de l’ésotérisme, du nouvel âge, de la croissance personnelle, etc.
Je vous invite à découvrir l’univers dans lequel nous évoluons en ayant comme références des notions scientifiques, neuroscientifiques, quantiques, énergétiques ainsi que de ma compréhension personnelle. Je vous invite à découvrir une compréhension de l’univers réunissant tous ces principes, qui m’ont fait voir que nous parlons tous systématiquement de la même chose lorsque nous tentons de savoir comment agir dans cet univers. La technologie nous permet actuellement de voir et de comprendre l’infiniment petit. Elle m’a fait remarquer qu’il y a un dénominateur commun qui se trouve dans ce monde qui nous était inaccessible jusqu’à dernièrement. Elle a mis en évidence que tout est une question d’énergie.
Je désire partager avec vous ces notions qui nous permettent de comprendre que notre monde est composé de matériel et d’immatériel. Qu’il est faux de croire que ce sont deux mondes séparés l’un de l’autre, alors qu’ensemble ils composent la réalité dans laquelle nous évoluons actuellement ! En effet, nous sommes continuellement en interaction avec un monde d’énergie. Ce monde est invisible à notre regard, mais il est réellement présent et a un impact dans notre être. Tout comme nous avons un impact sur l’énergie qui nous entoure. C’est donc dire que nous côtoyons différents êtres non visibles et que nous chevauchons naturellement, sans en avoir nécessairement conscience, différents plans et différentes dimensions. Je souhaite vous amener à réunir ce que nous avons séparé, afin de mieux en comprendre la portée, et je désire vous démontrer qu’il est possible de vivre harmonieusement avec l’énergie qui nous entoure.
En 2013, mon conjoint et moi avons fondé S.E.P. Paranormal, qui est un groupe de gens désirant aider les personnes à comprendre ce qu’elles vivent et leur donner des outils afin qu’elles puissent reprendre le contrôle de leur vie. J’ai remarqué que lorsque vient le temps de leur enseigner ces outils, j’en viens systématiquement à aborder des notions telles que l’énergie vibratoire, le pouvoir de l’intention, le fait d’être le créateur de sa vie, l’instant présent, etc. Ce sont pourtant des notions que nous retrouvons dans le monde du développement personnel et spirituel, et non pas dans ce que nous avons classé comme paranormal. Mais ces éléments sont réellement les clés pour réussir à vivre harmonieusement avec le monde de l’invisible. J’aborde les différentes situations avec des notions spirituelles, énergétiques ou encore paranormales, car ce sont les mêmes enseignements que nous proposons, puisque ces mondes constituent un seul et même monde.
Cessons de diviser ce qui constitue le monde dans lequel nous évoluons actuellement. Cessons d’étiqueter les éléments, car ce sont une seule et même chose, c’est-à-dire de l’énergie. Tout est une question d’énergie et c’est cette énergie qui fait l’union entre toutes choses. Cessons de vivre dans un monde d’illusion et de séparation. Reconnectons-nous avec notre monde, qui en est un d’union et d’interconnexion.

1 . L’émission Qui sommes-nous ? était diffusée sur la radio Versastyle, maintenant connue sous le nom de Radio du cœur.
PREMIÈRE PARTIE
Tout est une question d’énergie
Chapitre 1
Tout est une question d’énergie
L ’affirmation « Tout est une question d’énergie » est de plus en plus populaire. Nous la croisons régulièrement, principalement lorsque nous tentons de comprendre le monde dans lequel nous évoluons. Cette affirmation semble expliquer les différentes lois régissant possiblement notre univers, soit la loi de l’attraction, la loi du pouvoir créateur, la loi de l’intention, etc.
Ces lois ne sont pas des nouveautés. Elles sont véhiculées depuis déjà plusieurs années et certaines proviennent même de nos ancêtres. Lorsque je parle d’ancêtres, je parle des êtres ayant vécu en un temps si lointain que le papier et le crayon n’existaient pas pour conserver ce savoir et cette sagesse. Ces connaissances ont été partagées oralement de génération en génération et sont encore aujourd’hui d’actualité.
Mais ne vous êtes-vous jamais demandé d’où proviennent ces lois et cette manière de percevoir notre univers ? N’avez-vous jamais voulu comprendre la source même de ces affirmations ? Moi, oui. Et, même si je ressentais que c’étaient des vérités, mon mental avait besoin de connaître leurs origines afin de les accepter comme de véritables réalités. En effet, il est venu un temps où mon âme savait que je devais m’aligner sur ces éléments, mais que mon côté humain, mon mental, avait besoin d’en savoir plus pour totalement les accepter et ainsi les intégrer à ma vie de tous les jours.
Aujourd’hui, nous avons la chance de pouvoir aller directement à la source même de la composition de toute chose et de tout être. D’aller observer l’origine même de tout ce qui est, que ce soit matériel ou immatériel. Cela est effectivement possible, car la technologie nous permet actuellement d’y accéder alors que ce n’était pas le cas il y a plusieurs années. En effet, les scientifiques ne pouvaient pas observer l’infiniment petit et ils ont donc basé leur compréhension de notre univers sur ce qui était observable et mesurable, soit l’immensément grand.
Ils ont établi des règles mathématiques qui, une fois transposées dans des situations réelles, nous permettaient de comprendre notre univers et certaines de ces lois. C’est la science que nous avons reçue comme enseignement dans notre jeunesse et qui est encore mise de l’avant aujourd’hui dans notre système d’éducation. Les théories de Newton et d’Albert Einstein sont issues de cette période scientifique. Une science structurée comme nous les aimons, c’est-à-dire avec une règle fixe dans laquelle il nous suffit d’inclure les données afin d’obtenir une seule réponse possible. Il fut un temps où nous avons réellement cru que notre univers était déterminé par ces lois et ces théories de la science classique. Une science où règnent l’ordre et la précision.
Au fil du temps, la technologie nous a permis de tourner notre regard vers un monde que nous n’avions pu encore explorer. Un monde de plus en plus connu et documenté actuellement. Je dirais même que son étude est en plein essor et que nous commençons seulement à comprendre toute l’importance de ces découvertes. C’est la science de l’infiniment petit, allant jusqu’au subatomique, qui a été nommée la science quantique et qui nous permet de voir le monde avec une compréhension totalement différente et d’affirmer que tout est une question d’énergie.
Avant d’aller plus loin dans cet univers, je dois vous dire que les découvertes qui y ont été faites ont créé une onde de choc, car aucune des règles établies par la science classique ne s’appliquait au monde de l’infiniment petit. C’est donc dire que les lois que plusieurs prenaient comme les bases mêmes de notre univers devenaient impossibles à appliquer lorsque nous entrions dans l’infiniment petit, le monde des particules et de l’énergie.
Cette science fut rejetée du revers de la main et considérée comme une non-science par plusieurs scientifiques qui étaient certains, et ce hors de tout doute, que l’infiniment grand était ce qui déterminait la nature même de notre univers. Encore de nos jours, certaines théories quantiques sont remises en question et certains scientifiques ne considèrent pas la science quantique comme une vraie science grâce à laquelle nous pourrions affirmer connaître la nature de toute chose. Mais les sciences évoluent rapidement, et ce qui était difficilement acceptable pour plusieurs il y a de nombreuses années est maintenant devenu les assises de notre réalité.
La science quantique
Ce qui a stupéfié les scientifiques, c’est la découverte d’un monde aux antipodes de la science déjà existante et qui jusqu’ici déterminait notre réalité. Avec la science quantique, nous plongeons au centre même d’un monde de mouvements, d’ondes, de particules, de possibilités et de probabilités. Ici, rien n’est fixe. Rien n’est défini et tout est possible. L’une des premières découvertes fut que peu importe ce que nous observons dans l’infiniment petit, il y a des électrons, des photons et un noyau qui composent les atomes. Mais il est surprenant de découvrir que dans la structure même de ces atomes, il y a plus d’espace (de vide) que de matière ! C’est donc dire que la base même de tout ce qui existe est composée de matière dans laquelle nous retrouvons plus de vide que d’éléments matériels.
Prenez le temps de regarder tous les objets qui vous entourent. La chaise, la table à laquelle vous êtes installé actuellement. L’ordinateur que vous avez à la portée de votre main. Observez tout ce qui se trouve près de vous. Imaginez pouvoir plonger votre regard jusque dans les atomes qui composent ces objets et découvrir qu’il y a plus d’espace vide que de matière. Cela peut sembler difficile à concevoir alors que nous savons aujourd’hui que c’est bel et bien une réalité. Si cela peut nous être encore difficile à concevoir aujourd’hui, imaginez l’impact d’une telle chose lorsque vous posez pour la toute première fois votre regard sur cette réalité. Cette découverte à elle seule venait de chambouler le monde scientifique de ce temps.
Lorsque nous portons de nouveau notre attention au niveau de l’atome, nous pouvons observer un autre élément qui a surpris les scientifiques et qui n’a toujours pas d’explication précise. Lorsque nous examinons les atomes, nous pouvons voir que les électrons en mouvement autour du noyau de l’atome changent tout simplement d’orbite, et ce, sans aucune raison précise et de façon totalement aléatoire. Il est impossible de prédire le moment où le changement surviendra et encore moins de prédire sur quelle orbite ira l’électron. Ce changement d’orbite a été appelé « saut quantique ». Et l’importance de ce mouvement se trouve dans sa résultante. C’est-à-dire que lorsque le changement d’orbite se produit, il y a libération d’énergie. C’est donc dire que les atomes sont naturellement des émetteurs d’énergie.
Cette énergie produite par les sauts quantiques au niveau des atomes peut être vue par les personnes ayant la capacité de voir les énergies. En effet, il est possible d’apercevoir cette énergie que nous retrouvons autour de tous les objets qui existent. Cette énergie est majoritairement neutre, et personnellement je la vois comme une énergie claire et transparente. Cette énergie a une vitesse vibratoire très près de l’énergie composant la matière et est donc la plus facile à percevoir pour les humains. Je compare un peu ce type d’énergie au premier corps énergétique que nous avons tous et qui démontre la quantité d’énergie que nous possédons.
Si nous acceptons que toute chose soit composée d’atomes, il faut aussi accepter le fait que toute chose émette de l’énergie. C’est donc dire que chaque atome d’un objet est un émetteur d’énergie. Et que chaque objet et personne émet donc de l’énergie. Imaginez, tout ce que vous voyez autour de vous émet de l’énergie, et vous émettez aussi de l’énergie. Cela est maintenant un fait et une réalité. Il ne nous est donc plus possible d’affirmer que nous vivons dans un monde composé uniquement de matière.
La théorie des cordes
Alors que les scientifiques découvraient que la structure de l’atome ne correspondait pas aux règles scientifiques préalablement définies, ils constataient encore plus d’éléments leur paraissant complètement insensés. En effet, lorsque nous portons notre regard sur le monde subatomique, nous retrouvons un monde de chaos, de possibilités et la présence de petites cordes d’énergie en vibration.
Ces petites cordes d’énergie que nous avons découvertes ont la caractéristique d’être constamment en vibration. Par contre, les vibrations émises par ces cordes ne sont pas toutes identiques les unes aux autres. On compare fréquemment ces vibrations aux sons émis par les cordes d’un violon. En effet, les cordes d’un violon ont la capacité de produire différentes notes selon la position de l’archet et son angle. Les cordes vibratoires présentes au niveau subatomique produisent aussi une grande variété de vibrations. De plus, les scientifiques qui adhèrent à la théorie des cordes croient que ces cordes d’énergie en constante vibration sont la base de toutes choses visibles ou invisibles. Ils affirment même que la vibration de la corde déterminerait la nature de la particule. Tout comme la position de l’archet déterminera la note qui sera émise par la vibration de la corde d’un violon, la vibration émise par les cordes énergétiques déterminera la nature de la particule.
En effet, certains scientifiques croient même que la vitesse de vibration des cordes déterminerait la densité des particules. C’est-à-dire que plus la vitesse de vibration des cordes est lente, plus la particule liée à cette corde est dense et visible. Et plus la vibration de la corde d’énergie est rapide, plus la particule associée à celle-ci sera de nature subtile, allant même jusqu’à être invisible à notre regard. Cette notion concernant la vitesse de vibration des cordes et la nature des particules qui leur sont associées est un élément clé pour comprendre notre réalité, car souvenez-vous que tout est constitué d’énergie, et les notions issues de la science quantique semblent appuyer cette affirmation.
Reprenons ces éléments en les transposant à notre réalité. Toutes choses et tous êtres sont composés d’atomes. Dans ces atomes, il y a de toutes petites cordes d’énergie en vibration qui déterminent la nature de la particule. N’oublions pas qu’en plus d’être constitués de petites cordes vibratoires, nous émettons aussi de l’énergie par les sauts quantiques qui se produisent au niveau atomique. Est-ce donc à dire que tout ce qui est visible et invisible n’est tout simplement que de l’énergie sous forme vibratoire ? Je crois que oui. L’accès technologique à l’infiniment petit nous permet aujourd’hui d’affirmer que tout ce qui existe est composé d’énergie vibratoire. Il est maintenant difficile de refuser cette réalité alors que scientifiquement nous avons démontré que c’était bien réel.
Est-ce que le vide est bien vide ?
Lorsqu’il est question de notre univers, nous le percevons souvent comme un monde de séparation. Ce qui peut se traduire simplement par un monde où tout ce qui existe existe de façon indépendante. C’est affirmer que nous existons les uns et les autres sans avoir aucun lien entre nous ni avec ce qui nous entoure. Et si je vous disais qu’il n’en est rien ? J’entends déjà certaines personnes dire que cela est impossible et que ma compréhension est basée uniquement sur des théories ésotériques sans aucun fondement. Laissez-moi vous prouver le contraire en utilisant comme référence ce qui a été et est encore pour plusieurs la référence la plus neutre et la plus objective pour comprendre l’univers dans lequel nous évoluons, soit la science.
Les scientifiques aiment se dépasser et remettre en doute les affirmations faites précédemment par d’autres scientifiques. Et je crois que c’est une force qu’ils ont de ne pas se contenter des résultats obtenus et de toujours aller plus loin dans leurs questionnements et découvertes : toujours tout remettre en question et voir s’il existe d’autres possibilités pour expliquer ce qui a déjà été établi. Donc, certains d’entre eux se sont questionnés sur l’espace vide qui nous entoure. Car, entre vous et moi, il y a encore de nombreuses personnes qui pensent que tout autour de nous, il n’y a que de l’espace vide, et c’est bien souvent cette notion de vide qui nous amène à croire que nous sommes séparés de tout ce qui nous entoure.
Est-ce que le vide est bien vide de tout élément ? Voilà une question des plus intéressantes, et le résultat que les scientifiques ont obtenu a été très surprenant. Il a été démontré que même lorsque nous tentons de mettre sous vide un espace, il demeure en lui de l’énergie que nous appelons des photons. Tout comme l’énergie émise par les objets, cette énergie présente dans les lieux est aussi visible pour les gens pouvant voir l’énergie qui nous entoure.
Selon les lieux et le type d’énergie résiduelle en place, cette énergie peut être observée sous différentes formes, telles que de petits scintillements lumineux, des points lumineux qui s’agrandissent et deviennent une sphère, ou encore une forme plus quadrillée dans l’espace. De plus, j’ai remarqué que cette énergie peut être plus facilement perçue lorsque nous sommes près d’un plan d’eau, ce qui est certainement dû au fait que l’eau possède la propriété d’amplifier les énergies.
Les scientifiques ne se sont pas contentés de ce résultat et ont encore poussé plus loin leur questionnement. Ils se sont demandé si nous avions un impact sur les photons qui sont présents dans l’espace tout autour de nous. Encore une fois, les résultats obtenus ont été des plus surprenants, car ils ont réfuté ce que la science a longtemps affirmé comme une vérité, soit que nous n’avons aucun impact sur ce qui nous entoure. Pourtant, les résultats obtenus ont démontré que nous avions un impact sur l’énergie sous forme de photons présente près de nous.
En fait, c’est la composition même de notre être, soit l’ADN, qui aurait cet impact sur les photons environnants. En effet, les scientifiques ont introduit un brin d’ADN dans le tube mis sous vide qui contenait uniquement des photons. Lorsqu’ils ont ajouté un brin d’ADN, les photons ne sont pas demeurés dans leur position initiale. Ils ont tout simplement migré vers l’ADN et se sont positionnés tout près de lui. Il a été ainsi démontré que nous avons un impact sur l’énergie qui nous entoure, et ce, sans en avoir conscience. Simplement en étant présents, nous créons des modifications dans la distribution des photons près de nous.
Sommes-nous matière ou énergie ?
Et si nous tournions notre regard vers nous-mêmes avec ces quelques éléments que nous venons de découvrir ensemble ? Qui sommes-nous ? Sommes-nous faits de matière ou d’énergie ? De quoi sommes-nous composés ? Lorsque nous prenons le temps d’éplucher les différentes écoles de pensée philosophiques, sociales, psychologiques et spirituelles, un constat ressort du lot : nous sommes plus que de la matière. Selon les écoles de pensée, nos différentes composantes sont nommées différemment. Au niveau spirituel, nous parlerons d’un corps, d’une âme et d’un esprit. À première vue, le corps est rapidement étiqueté comme de la matière, car elle est tangible et visible, et l’âme et l’esprit sont des concepts invisibles, intangibles qui sont généralement associés à de l’énergie.
À la suite de notre incursion dans l’univers quantique, pouvons-nous encore dire que notre corps physique est matière ? Mais, en fait, qu’est-ce que la matière ? Selon les concepts de l’énergie quantique, la matière est de l’énergie. C’est cette énergie avec une vibration lente qui rend le corps visible et tangible. Alors, cessons de vivre dans l’illusion de la matière, car la matière elle-même n’est qu’énergie.
En plus d’émettre de l’énergie par ce que nous appelons les sauts quantiques qui se produisent au niveau atomique, nous émettons de l’énergie de différentes manières. En effet, il a été prouvé que nos pensées, nos paroles, nos émotions et nos actions émettent de l’énergie tout autour de nous.
Les différents taux vibratoires
Lorsque nous prenons le temps de nous documenter sur les énergies vibratoires, nous trouvons énormément de caractéristiques pour les décrire. En effet, nous parlerons d’énergie positive et d’énergie négative, d’énergie bénéfique et d’énergie nuisible, d’énergie légère et d’énergie lourde, etc. Ces caractéristiques sont simplement reliées à la vitesse vibratoire des énergies ainsi qu’à la manière dont l’énergie nous affectera. Par contre, il est important de comprendre que chaque personne ressentira différemment une même énergie. Les caractéristiques que nous retrouvons fréquemment pour qualifier les différents types d’énergie sont issues des ressentis vécus par la majorité des gens en contact avec ces types d’énergie. Mais ces ressentis peuvent varier selon le taux vibratoire de la personne.
L’énergie ayant une vibration rapide est souvent qualifiée de légère, car elle présente une densité subtile comparativement à une vitesse vibratoire lente qui a tendance à se rapprocher de la vibration des objets tangibles. L’énergie qualifiée de légère est généralement ressentie positivement par les gens et les fait se sentir bien. C’est pourquoi certains parleront de ce type d’énergie en termes d’énergie positive. L’énergie ayant une vitesse vibratoire lente sera perçue comme plus dense et tangible. Et ce type d’énergie est généralement perçu et catalogué comme de l’énergie dite négative et lourde.
Dans les faits, il n’existe pas d’énergie positive ni négative. C’est de l’énergie vibratoire tout simplement. Mais en raison des ressentis que les gens ont en présence de ces énergies, certaines d’entre elles sont étiquetées comme positives et d’autres, comme négatives. C’est seulement une appellation populaire que nous entendons lorsqu’il est question d’énergie.
Taux vibratoire des pensées, des mots, des émotions et des actions
Nous sommes des êtres qui émettent continuellement de l’énergie. En effet, nous émettons de l’énergie par nos pensées, nos paroles, nos actions et nos émotions. Le type de vibrations lié à ces énergies déterminera la nature de ces énergies : bien, mal, positif, négatif, etc.
Afin de démontrer que les mots sont porteurs d’une énergie, M. Masaru Emoto a ressenti le besoin de documenter l’effet des mots sur les cristaux de l’eau. Pour ce faire, il a pris le temps d’établir un protocole d’intervention précis, un peu comme font les scientifiques pour leurs recherches. Il a soumis une même source d’eau à différents mots. Certains mots étaient alors apposés sur le contenant d’eau. Sur certains contenants, des mots positifs tels que « joie », « bonheur » et « sérénité » ont été collés. Et sur d’autres contenants, il avait apposé des mots plus lourds énergétiquement, tels que « peur », « angoisse », « meurtre », etc. Il désirait démontrer ainsi l’effet que les mots avaient sur les particules d’eau.
Les résultats obtenus sont impressionnants. Si les mots avaient une connotation positive, les cristaux présentaient une forme harmonieuse, et lorsque les mots avaient une connotation plus lourde ou négative, les cristaux étaient difformes. La différence était frappante et des plus faciles à remarquer. Lorsque nous observons les images obtenues par M. Masaru Emoto, aucun doute ne subsiste quant à l’impact vibratoire des mots sur les particules d’eau. Imaginez maintenant l’effet de ces mots sur notre corps physique, qui est constitué majoritairement d’eau…
Taux vibratoire personnel
Par leurs vibrations, nos paroles, nos pensées, nos émotions et nos actes sont des éléments importants qui détermineront notre taux vibratoire personnel. Nous avons tous et toutes une vibration personnelle déterminée par ce que nous vivons et l’énergie que nous émettons dans l’instant présent. Anick Lapratte a écrit un livre sur ce sujet qui cible bien les éléments composant notre taux vibratoire personnel 2 . Pour l’instant, je n’en dirai pas plus sur ce sujet, car il sera plus amplement développé un peu plus loin. Mais sachez qu’afin de vivre harmonieusement avec les énergies qui nous entourent et de ne pas être sans cesse déstabilisés, il est souhaitable de cultiver un taux vibratoire personnel élevé. Ainsi, nous ressentirons moins l’impact des énergies près de nous et nous vivrons de moins grandes variations énergétiques à leur contact.
Il est par contre important de prendre le temps de faire la différence entre le taux vibratoire et le taux énergétique d’une personne. Le taux vibratoire démontre notre vitesse vibratoire personnelle qui est déterminée par nos pensées, mots, actions, émotions et beaucoup d’autres éléments. C’est un état, alors que le taux énergétique est simplement la quantité d’énergie vitale que nous possédons en nous. L’un est la qualité et l’autre, la quantité.

Après le survol de ces principes, nous pouvons affirmer sans nous tromper qu’une partie de nous est constituée d’énergie plus dense qui compose ce que nous appelons le corps physique. De plus, par notre composition, nous sommes des êtres qui émettent systématiquement de l’énergie. Cette énergie est émise par les sauts quantiques qui se produisent dans les atomes, mais aussi par différents éléments tels que nos émotions, nos pensées, etc. De plus, l’énergie qui constitue toute chose provient de petites cordes vibratoires présentes dans l’atome. Ce serait la vibration émise par ces cordes énergétiques qui déterminerait la nature des particules et la nature de toutes choses.
Tout ce qui existe est constitué d’énergie et dégage aussi de l’énergie en raison des sauts quantiques naturellement produits. C’est donc dire que nous sommes constamment en contact avec de l’énergie émise par les êtres ou les objets extérieurs à nous, tels que les minéraux, les végétaux, les animaux, etc. Nous vivons dans un monde où l’énergie est constamment émise et où tout est en interrelation. N’aurions-nous pas avantage à apprendre à vivre en harmonie avec ce monde ?

2. Anick Lapratte, À quelle fréquence vibrez-vous ? Québec, Éditions Le dauphin blanc, 2016.
Chapitre 2
L’énergie résiduelle
N ous sommes continuellement en contact avec de l’énergie, car nous sommes énergie et tout autour de nous, il y a présence d’énergie. Cela est un fait qui a été largement étudié il y a plusieurs années par les scientifiques, et ces éléments sont maintenant acceptés comme une réalité. Appliquons maintenant ces éléments de façon plus concrète à notre réalité.
Je vais vous demander de prendre une minute de votre temps afin de regarder tous les objets qui vous entourent dans la pièce où vous vous trouvez actuellement. Observez les murs et prenez conscience que les matériaux utilisés ne sont composés que d’énergie. Prenez le temps de changer votre perception du lieu et de regarder en pleine conscience ce qui vous entoure. Je vous invite à refaire ce même exercice de pleine conscience en regardant tous les objets présents dans ce lieu. Ils sont eux aussi composés uniquement d’énergie et, tout comme les matériaux des murs, du plafond et même du plancher, ils émettent de l’énergie qui leur est propre et qui résulte des sauts quantiques qui se produisent en tout temps dans le monde des atomes. Cela revient donc à dire que vous baignez littéralement dans l’énergie environnante contenant les différentes énergies émises par tout ce qui vous entoure.
Comment voyez-vous maintenant les gens qui vous entourent ? Pouvez-vous concevoir que ces êtres soient constitués d’énergie et qu’ils émettent de l’énergie ? Sachez que l’énergie qui émane de vous est plus grande que celle émise par les murs ou les objets, car, par vos pensées, vos paroles, vos émotions et vos gestes, vous diffusez plusieurs ondes énergétiques vibratoires qui se répandent autour de vous. Ces énergies demeurent en suspens dans l’espace où elles ont été émises et deviennent ce que nous appelons de l’énergie résiduelle.
L’énergie résiduelle
Il est vrai que les différentes énergies que nous émettons s’étendent dans l’espace qui nous entoure. Lorsque nous quittons l’endroit, l’énergie ainsi libérée demeure en celui-ci. En d’autres termes, l’énergie en lien avec ce qui se produit dans le lieu demeure un certain temps en suspens dans l’espace. La science vient encore une fois appuyer ce fait. En plus de démontrer que notre simple présence dans un lieu modifie la disposition de l’énergie du lieu, les scientifiques ont observé qu’une fois que nous avons retiré le brin d’ADN du lieu, l’énergie ne reprend pas sa disposition d’origine, mais demeure dans la même position obtenue lorsque l’ADN était présent. La science a ainsi démontré l’existence des empreintes énergétiques d’un lieu.
Tout ce qui est vécu dans une pièce laisse donc une énergie dans le lieu. Cette énergie se dépose dans l’énergie de la pièce et compose ainsi un aspect de ce que nous nommons l’énergie résiduelle du lieu. Les événements se produisant dans le lieu sont responsables de la majorité de l’énergie que nous y retrouvons. Par contre, lorsque je parle d’événements, j’y inclus les types de pensées, de paroles et d’émotions vécues durant ces événements.
Par exemple, si nous pénétrons dans un lieu où les gens sont constamment en recueillement et en intériorisation, tel que dans les temples bouddhistes, nous pourrons y ressentir une énergie de calme, de paix intérieure et de légèreté, contrairement à un lieu tel qu’un vestiaire de hockey dans un aréna. Dans celui-ci, il y a de fortes chances que nous retrouvions une énergie de compétition, d’action et de détermination. Plus une même activité se produit régulièrement dans un lieu, plus nous risquons d’observer ce type d’énergie en grande quantité dans l’énergie résiduelle du lieu. La répétition d’une même activité dans un endroit a donc une importance dans la qualité de son énergie.
L’impact énergétique d’un événement n’est pas à négliger lorsqu’il est question de l’énergie résiduelle. Certains événements se produiront uniquement une fois dans le lieu, mais leur impact énergétique sera si grand que nous retrouverons fortement cette énergie dans l’énergie résiduelle de ce lieu. La charge énergétique dégagée par l’événement sera si importante qu’elle s’imprégnera immédiatement dans tout ce qui l’entoure, et que ce souvenir énergétique demeurera dans le lieu. Les événements associés à ce type d’énergie sont malheureusement bien souvent liés à différents drames, tels qu’un suicide, un meurtre, un accident, etc. Mais ce fait ne se limite pas uniquement aux événements négatifs ou dramatiques qui sont arrivés dans un lieu. Un événement libérant une forte énergie de joie, de bonheur, de bien-être aura aussi un impact énergétique dans un espace. Il est plus commun de ressentir les énergies lourdes associées aux événements plus négatifs, car l’énergie ainsi émise est beaucoup plus tangible à nos sens physiques ; mais soyez assuré qu’il y a aussi d’autres types d’énergie dans le lieu.
Il est possible pour certaines personnes de ressentir ces énergies résiduelles. C’est ce que nous appelons la clairsentience. Il est intéressant de noter que la clairsentience est la perception extrasensorielle (PES) la plus fréquente actuellement, c’est-à-dire que c’est la perception extrasensorielle la plus expérimentée par les gens actuellement sur Terre. N’oublions pas que la présence d’énergie résiduelle implique que nous sommes, en tout temps, en contact avec l’énergie de notre environnement et que cette énergie est teintée par les événements qui s’y passent. Il nous est impossible de ne pas être en contact avec l’énergie qui nous entoure. Il serait donc utopique de croire que ces énergies qui nous entourent n’ont aucun impact sur nous.
Énergétiquement, une modulation de notre fréquence vibratoire se produit selon l’énergie avec laquelle nous sommes en contact. Il nous est possible de ressentir cet ajustement sur le plan physique. Ne vous est-il pas déjà arrivé d’éprouver une lourdeur ou une tristesse en présence d’une personne ? Ne vous est-il pas déjà arrivé de vous sentir extrêmement bien dans un lieu ? En ces instants vous avez ressenti physiquement les énergies tout près de vous. C’est ce que nous appelons la clairsentience.
Comme nous l’avons vu précédemment, tout ce que nous vivons laisse derrière nous une énergie résiduelle en suspension dans l’espace où nous l’avons vécu. Les événements demeurent donc présents dans l’énergie du lieu. Ils ont dégagé assez d’énergie pour s’imprégner dans l’énergie résiduelle. Outre par la clairsentience, certaines personnes peuvent prendre conscience autrement de la présence de l’énergie résiduelle. La manière de capter ces éléments variera selon la sensibilité et les capacités de la personne.
Certains pourront entendre des bruits reliés aux souvenirs présents dans l’énergie du lieu. Ces bruits pourront être entendus exactement à la même heure qu’a eu lieu l’événement associé. Par exemple, si une personne s’est suicidée à l’aide d’un fusil, il peut être possible d’entendre de nouveau le coup de feu résonner dans le lieu à l’heure exacte où cela s’était produit. Il est aussi possible que certaines personnes puissent voir la scène se reproduire avec tous les détails qui lui sont associés. C’est donc dire que, tout comme nous, les pièces et les endroits ont leurs propres souvenirs et qu’il peut être possible de capter leur présence.
Les événements qui constituent nos souvenirs sont importants pour nous. Ils sont composés d’actes que nous faisons régulièrement ou de moments importants pour nous. C’est exactement la même chose pour l’énergie résiduelle d’un lieu. Nous avons l’impression que ces événements continuent d’exister. Il est important de comprendre qu’en présence d’énergie résiduelle, il n’y a pas d’entité proprement dite dans le lieu. L’entité ne revit pas constamment la même scène. Nous avons simplement accès aux mémoires du lieu selon notre mode de captation des énergies présentes.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Livres Livres
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents