//img.uscri.be/pth/78f85019e1c9b1b78736ed52b8a38dc2c9e176c4
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,90 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Guide homéopathique de la Sage-Femme

De
94 pages
Pour une femme enceinte et l’enfant qu’elle porte, l’homéopathie offre des trésors d’une médecine sûre, efficace, et sans risque de toxicité. Dès l’annonce de la grossesse, le cheminement de la maman est traité dans des fiches thérapeutiques lisibles d’un coup d’œil. Ouvrage pratique destiné aux sages-femmes et aux médecins obstétriciens, utilisable par les homéopathes débutants ou les patientes, stimulant pour les homéopathes confirmé, ce guide a pour ambition d’être abondamment annoté, complété, surligné. Qu’il soit vivant, dans votre poche ou sur votre bureau, il aura atteint son but !
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

2
Guide homéopathique
de la Sage-Femme
Élisabeth Latour
Docteur Max Tétau
Guide homéopathique
de la Sage-Femme




Collection Homéopathie et Biothérapies
d’expression hahnemannienne





Éditions Le Manuscrit
Paris
DEJA PARU DANS LA MEME COLLECTION 
Pathologie respiratoire et ORL en homéopathie, Dr Max Tétau
À PARAITRE  
Les bases de l’homéopathie, Dr Max Tétau
Homéopathie et pédiatrie, Dr Pierre Popowski











© Éditions Le Manuscrit / Manuscrit.com
2011
EAN : 9782304035902 (livre imprimé)
EAN : 9782304035919 (livre numérique)
6 AVANT‐PROPOS 
S’il est un domaine où l’homéopathie s’impose, c’est
bien celui du soin à dispenser à la femme enceinte.
Qu’elle soit « lourde d’un cher espoir » ou au moment
de l’accouchement, ou après, pour la remettre rapidement
sur pied, allaiter, prendre en charge les problèmes du
nouveau-né, le médicament homéopathique est
incontournable.
En effet nos médicaments ont, entre autres,
2 qualités essentielles en l’occurrence.
D’abord, ils sont efficaces. On le savait déjà, mais il
vaut mieux le redire. L’expérience clinique le démontre
amplement. Si l’homéopathie ne guérissait pas, il y a
longtemps que cela se saurait et qu’elle aurait disparu.
Or, elle guérit que c’en est une merveille !
De plus, ils ne sont jamais dangereux. Le
médicament homéopathique, du fait des très faibles
doses mises en œuvre, n’est ni toxique, ni tératogène. Il
ne risque ni d’incommoder la future maman, ni
d’induire des malformations pour l’enfant qu’elle porte.
Or en consultant Internet et les différentes notices
accompagnant les spécialités allopathiques, ce que ne
manquent pas de faire nos patientes toujours avides
d’information, ce ne sont que précautions d’emploi,
effets indésirables, contre-indications. Les 2/3 des
7 Guide homéopathique de la Sage-Femme
prospectus annexés aux médicaments les plus modernes
leur sont consacrés.
Et, cerise sur le gâteau, la prescription aux femmes
enceintes ou allaitantes est assortie de telles réserves
qu’il faut être bien inconséquent et courageux pour les
administrer en cours de grossesse.
Le médicament homéopathique mettant en jeu des
doses infinitésimales devient donc un élément majeur
pour traiter incommodités et troubles plus courants
frappant la femme enceinte.
Ce guide ciblé sur des pathologies fréquentes en
témoigne.
Destiné aux sages-femmes, et peut-être même à
leurs patientes dans le cadre d’une automédication
prônée par les pouvoirs publics, il se veut clair, précis,
concret, couramment et facilement mis en œuvre.
Ainsi, le vœu-même d’Hahnemann, fondateur de
l’homéopathie, sera respecté, lui qui voulait que sa
méthode soit utile dès les premiers moments de
l’existence.
Et quoi de plus précoce que ce temps où l’enfant se
construit dans le ventre de sa mère et quoi de plus
précieux que cette femme qui donne la vie ?
A cette vie qui s’élabore, le médicament
homéopathique apportera tout son Elan vital.
8 MAIS QU’EST‐CE DONC QUE L’HOMEOPATHIE ? 
L’homéopathie est une thérapeutique originale, donc
un art de soigner, mise au point par Hahnemann
(1755-1843).
Elle met en œuvre une loi pharmacologique simple,
dite « loi des Semblables ».
« Toute substance qui, administrée à un homme en
bonne santé, provoque des symptômes pathologiques,
devient après dilution le médicament capable de guérir
des symptômes semblables chez un malade. »
« Similia similibus curentur. »
Simillimum et similitude sont ainsi mis en œuvre.
Ainsi, par exemple, Ipeca est, à dose pondérable
forte, un vomitif bien connu, provoquant de violentes
nausées. Une fois dilué, il devient un médicament que
nous prescrirons pour traiter des vomissements et des
nausées violentes.
Il nous sera donc utile pour soigner nausées et
vomissements marquant parfois tragiquement le début
d’une grossesse. Et cela sans danger pour la mère et
l’enfant.

L’Opium, à dose forte, constipe. Dilué, à la dose de
4 ou 5CH, il devient un de nos médicaments de la
constipation.
9