L

L'hypertension artérielle

-

Français
176 pages

Description

Les pathologies cardiovasculaires augmentent chaque année et constituent un véritable fléau pour notre santé nationale et pour nos caisses d’assurance !

Parmi ces pathologies préoccupantes dans tous les pays “industrialisés”, l’hypertension artérielle (HTA) touche sournoisement beaucoup d’adultes mais aussi des sujets de plus en plus jeunes.

L’HTA n’est pas un état bénin car les conséquences pathologiques peuvent être vitales pour notre santé. Une HTA “non traitée” par une réforme globale de vie ou par une médication allopathique quelquefois indispensable, peut engendrer des accidents vasculaires cérébraux mais aussi des insuffisances rénales, des impuissances... Ces éléments éloquents suffisent à démontrer l’urgence de la prévention de l’HTA.

Est-il donc possible par des conseils d’hygiène globale, d’alimentation, de relaxation, de gestion du stress, de psychothérapies et de compléments alimentaires, de pallier à cet état de risque que constitue l’HTA ?

Comme à son habitude, l’auteur, professeur de naturopathie et praticien, répond de manière simple et pédagogique, et propose une stratégie naturopathique relevant de la logique et du bon sens.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 05 février 2014
Nombre de lectures 9
EAN13 9782889113804
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
cover

CHRISTIAN BRUN

L’hypertension artérielle

Stratégies naturopathiques

Préface du Dr Yves Augusti

image

Autres ouvrages du même auteur(aux Éd. Jouvence)

- 12 plantes et leurs huiles essentielles, 2003

- Le cholestérol… exactement ! 1997/2003

- Le diabète… exactement ! 1999/2002

- Le pouvoir psychique des aliments, 2001

- Arthroses, arthrites et rhumatismes, 1998/2001

Extraits de la collection Trois Fontaines

- La bio malmenée (Jacques-Pascal Cusin)

- La faim des régimes (Dr Gilles Demarque)

- Marche et méditation (Pierre-Yves Brissiaud)

- Rajeunir et rester jeune (Norman W. Walker)

- Régénérez votre foie (Sandra Cabot/Marie-France Muller)

- Les réseaux géobiologiques (P.-J. Garel/G. et N. Fleck)

- Le syndrome des jambes sans repos (Dr Jacques Jaume)

- 10 jours pour se régénérer (Leslie Kenton)

- Acide-base : une dynamique vitale (Dr Ph.-G. Besson)

- Et si vous étiez allergique ? (Dr Élisabeth Sambian-Noël)

- Les compléments alimentaires naturels (Christopher Vasey)

- Je me sens mal, mais je ne sais pas pourquoi ! (Ph.-G. Besson)

- L’eau : source vitale de votre santé (Christopher Vasey)

- L’équilibre glycémique (Jacques Fontaine)

- L’ostéoporose… exactement ! (Dr Philip Keros)

- J’ai mal partout ! (Dr Ph.-G. Besson)

- Sainte Hildegarde (Daniel Maurin)

CATALOGUE GRATUIT SUR SIMPLE DEMANDE

ÉDITIONS JOUVENCE

France : BP 90107 – 74161 St-Julien-en-Genevois Cedex

Suisse : CP 184 – 1233 Genève-Bernex

Site internet : www.editions-jouvence.com

E-mail : info@editions-jouvence.com

© Copyright 2005 Éditions Jouvence

ISBN 978-2-88911-380-4

Composition : Nelly Irniger, Fillinges (74)

Couverture : Dynamic 19, Thonon-les-Bains (74)

Tous droits de traduction, reproduction et adaptation réservés pour tous pays

SOMMAIRE

Préface du Dr Yves Augusti

Introduction

1E PARTIE

Qu’est-ce que l’hypertension artérielle

• La prise de tension artérielle

• Comment dépister une HTA ?

• Phénomènes biorégulateurs

• Le terrain prédisposé de l’HTA

• Les conséquences et complications organiques de l’HTA prolongée

Les différentes HTA

• L’HTA labile ou limite

• L’HTA secondaire

• L’HTA iatrogène

• L’HTA permanente essentielle

• L’HTA gravidique ou HTA de la femme enceinte

• L’HTA de l’enfant

• L’HTA de la personne âgée

Symbolisme et HTA

Les principaux facteurs de risque et causes de l’HTA

image Le sexe

image L’âge

image L’obésité

image La sédentarité

image Le diabète

image La pilule contraceptive

image L’alcool

image Le tabac

image Le cholestérol et les triglycérides

image Le stress

image Les hormones thyroïdiennes

image L’insuffisance hépatique

image L’hyperviscosité sanguine

image L’abus de certains médicaments

image Les facteurs nutritionnels

image Les facteurs pathologiques

image L’hérédité

Les produits allopathiques

• Les bêtabloquants

• Les inhibiteurs calciques

• Les diurétiques

• Les inhibiteurs de l’enzyme de conversion

• Les antihypertenseurs d’action centrale

• Les anti-agrégants plaquettaires

• Les antivitamines K

• Les hypolipémiants

2E PARTIE

Stratégies naturopathiques

• Le traitement général de base

• La diétothérapie

• L’exercice physique

• Lutter contre les effets négatifs des stress

• La psychothérapie

• Le sommeil réparateur

Biothérapies et compléments alimentaires

• La phytothérapie

• Les teintures-mères

• L’aromathérapie

• La gemmothérapie

• L’oligothérapie

• La vitaminothérapie

• L’enzymothérapie systémique

• La lithothérapie déchélatrice

• Les sels biochimiques de Schüssler

• L’organothérapie

• L’homéopathie

• Les compléments alimentaires

Action et soins locaux

• La réflexologie

• L’acupuncture

• La balnéothérapie

• Les cures thermales

• La chromothérapie

Les 10 commandements pour vivre avec un cœur sain

Mieux vaut prévenir que guérir : 3 mesures pour “avoir du cœur”

Conclusion

Les joies de l’amour : bonnes ou mauvaises pour le cœur ?

Note sur l’auteur

Bibliographie

Adresses utiles

À Vous, mes quatre fils, pour votre amour et
votre présence de chaque jour.

À P.-V. Marchesseau, pour son esprit
de synthèse et son amitié.

À Vous, Nelly, Jacques et Michel,
pour votre confiance renouvelée.

À Vous, mes Amis de la semaine 7.

Au Dr Yves Augusti, pour ses conseils précieux
et son Amitié.

À Toi, la Vie, pour ta jeunesse, ta fraîcheur,
ta “pétillance” et ta complicité.
Puisses-tu m’animer longtemps !

À Vous, mes Amis, avec qui je partage
notre Idéal, notre Amour de la Vie.

“Il est parfois bon d’avoir un grain de folie.”
Sénèque, le philosophe
(4 av. J.-C. – 65 ap. J.-C.)

“Connais-toi toi-même”
Socrate

PRÉFACE DU DR YVES AUGUSTI

Définir l’hypertension artérielle ? Posez cette question à ceux qui vous entourent et vous serez étonné de la diversité des réponses : le cœur bat trop fort – trop de sang dans les veines – la pression de mon sang est trop forte – mon cœur bat trop vite…

Souvent, ce terme d’hypertension est lié à ce que l’on voit (gonflement des grosses veines aux bras ou au dos de la main), à la rougeur de la peau, à ce que l’on entend (les battements du cœur au niveau de l’appareil auditif) ou à ce que l’on ressent (rapidité du rythme cardiaque). Cette diversité des réponses est peut-être induite par les termes utilisés : on parle d’hypertension mesurée par une pression sanguine. Or, en français, tension et pression ont une signification différente. Cependant, on peut admettre que l’hyperpression amène une tension plus importante des vaisseaux.

Et lorsqu’on demande quelle est la tension “normale”, les chiffres cités sont très variables, allant de 13 à 18 (en cm de mercure), sans préciser que cette variance, réelle, dépend de nombreux paramètres (âge, sexe, le moment de la prise, le repos ou l’activité, les états psychologiques, le stress, le travail intellectuel, etc.).

Alors pourquoi donner tant d’intérêt à cette mesure ? Tout simplement parce qu’il faut éviter deux écueils majeurs :

  • une tension trop forte qui peut déterminer la rupture d’une artère, avec le risque d’une hémorragie cérébrale ou de l’hémorragie foudroyante d’un anévrisme,
  • une tension trop faible qui ralentit le courant sanguin, se traduisant par une fatigue (diminution de l’oxygène porté au cerveau) ou la formation de caillots dans des sites stratégiques (poumon, cerveau et, surtout, artères coronaires avec infarctus du myocarde).

Pour essayer de comprendre cette complexité et avoir une idée des systèmes de régulation nécessaires, on peut s’adresser à la littérature médicale. Mais combien de livres faudrait-il feuilleter, le crayon à la main ? Cette longue recherche pourrait prendre des jours et des jours, au risque d’aboutir à une hypertension due à ce dur travail intellectuel.

Alors, Christian Brun s’est penché sur ce problème. Il a fait pour nous ce travail de recherche pour classer les causes, les signes cliniques, les dangers et les médications. Je crois que le plus difficile, pour lui, a été de nous présenter cette conclusion en des termes parfois rébarbatifs, mais qui peuvent cependant être compris assez facilement.

Christian Brun n’est pas médecin. C’est de sa formation de naturopathe et, depuis de longues années, d’enseignant, complice des patients qu’il a aidés, qu’il a senti le besoin de nous associer à ses réflexions. La naturopathie est un “art de vivre” dans une harmonie oubliée, obligés que nous sommes de subir les contraintes de notre société actuelle.

Retrouver une hygiène de vie, se décontracter, corriger les petits troubles de la santé par les bonnes vieilles tisanes et infusions, surtout modifier sa nourriture, s’écouter quelques instants chaque jour, toute une multiplicité de principes qui peut être adjointe à la médication pharmaceutique souvent nécessaire, parfois obligatoire dans l’urgence.

L’hypertension artérielle est, avant tout, une pathologie amplifiée par notre société et notre mode de vie. Christian Brun nous fait passer ce message. Sachons l’écouter pour le bien de notre corps et de notre cœur. Pour tout ce qu’il nous apprend ou nous fait retrouver, disons-lui un grand Merci !

QUELQUES ABRÉVIATION UTILISÉES

ACATAcyl cholestérol acyl transférase
AGEAcides gras essentiels
AGPIAcides gras poly-insaturés
APOApoprotéines : fraction protéique des lipoprotéines
HTAHypertension artérielle
DHAAcide docosahexaénoïque
EPAAcide eicosapentaénoïque
HDLHigh Density Lipoproteins (bon cholestérol)
LDLLow Density Lipoproteins (mauvais cholestérol)
PGProstaglandines

INTRODUCTION

Pourquoi avoir choisi le sujet complexe des pathologies cardiovasculaires ?

image Parce que le pourcentage de ces maladies circulatoires augmente d’année en année !

En France, 400 000 personnes souffrent de maladies de cette sphère et 50 000 meurent chaque année d’un infarctus du myocarde. N’oublions pas qu’aujourd’hui, les pathologies cardiovasculaires représentent la première cause de mortalité avant le cancer : 4 décès sur 10 ! Les maladies coronariennes représentent, à elles seules, 26 à 27 % de tous les décès dus aux pathologies cardiovasculaires qui, bien plus fréquentes qu’autrefois, atteignent des sujets de plus en plus jeunes. Et 49 % de ces décès ont pour cause principale l’artériosclérose !

L’augmentation pathologique de la pression artérielle est considérée comme l’un des plus importants facteurs de risques cardiovasculaires (environ 15 % des adultes sont atteints d’hypertension artérielle essentielle).

Il existe 3 millions de Français dits coronariens et 9 millions souffrent d’hypercholestérolémie, c’est-à-dire en état de “risque sévère” nécessitant une prise de conscience individuelle et des dispositions alimentaires et médicales particulières. On estime à 1 million les personnes traitées par des hypolipidémiants.

Les maladies cardiovasculaires sont responsables d’autant de morts que l’ensemble des cancers, des maladies infectieuses et des accidentés de la route. Et pourtant, les cancers inquiètent massivement 76 % des femmes et représentent la première cause de mortalité chez les femmes en Europe (http://guidant.fr).

Ces chiffres sont très éloquents et se suffisent à euxmêmes pour démontrer l’urgence de la prévention cardiovasculaire.