//img.uscri.be/pth/1b3874d32c386d58d60643daf3a7e3fbc2a00b8f
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 8,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Chirurgie de l'obésité et diététique

De
92 pages
Ce guide nutritionnel simple et concret permet de tout savoir sur la diététique avant et après une opération de chirurgie de l'obésité. Ce livre propose des recettes simples, des témoignages de patients et l'expérience indispensable d'une spécialiste.
Voir plus Voir moins
JulIà Bonnemaison
Chirurgie de l’obésité et diététique Une spécialiste répond à vos questions
Chirurgie de l’obésité et diététique
PréfàcEŝ dEŝ dOctEurŝ JEàN Càdy,SylvIE GuErOult Et RObErtO ArIENzO
Chirurgie de l'obésité et diététique Une spécialiste répond à vos questions
Éthique et pratique médicale fondée par Richard Moreau Collection dirigée par Roger Teyssou
La collection « Éthique et pratique médicale » est une tribune qui permet à tous les acteurs du monde de la santé, professionnels, enseignants, administrateurs, économistes et patients d’exposer leurs opinions, de décrire leur expérience et de proposer des solutions aux problèmes posés par une profession en pleine mutation, et ce en toute indépendance et en conformité avec la déontologie et les bonnes pratiques médicales.
Dernières parutions
Bernard SELE,Numerus clausus, De la maltraitance des carabins au naufrage de la médecine générale, 2017.Jacques-Michel LACROIX,La médecine formatée,Médecins et malades face aux nouvelles technologies,2017.Thierry PATRICE,?,Les aléas du vivant, Ordre ou désordre 2017. Jean-Yves de la CAFFINIÈRE,Chirurgie et société. Retour sur 13 articles publiés dans la presse médicale généraliste, 2017. Bahram MATINE et François REGNIER,Des maux en paroles. Médecine et malades venus d’ailleurs, seconde édition revue et augmentée, 2016. Pierre de PUYTORAC et Auriane ARTUSSE,La mort en 60 questions, La mort observée, expliquée, repoussée, 2016. Dominique PERSOONS,Santé riche et Médecine pauvre, 2016. Daniel BIRNBAUM,C’est la lutte finale, 2015. Jacques ROBERT,Mal de mère et maux d’enfants, 2014. France BERETERBIDE,Essais cliniques dans les pays du Sud : entre impérialisme éthique et relativisme moral ?, 2014. Lucien KARHAUSEN,Mythologies médicales, 2014. Nausica ZABALLOS,:Vie et mort d’un hôpital psychiatrique le Camarillo Hospital (1936-1996), 2014. Monica GINNAIO,La pellagre : histoire du Mal de la Misère en Italie, 2013.
Julia BONNEMAISON
CHIRURGIE DE L'OBESITE ET DIETETIQUE
Une spécialiste répond à vos questions
Préfaces des docteurs Jean Cady, Sylvie Gueroult et Roberto Arienzo
L’Harmattan
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris
http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-13390-4 EAN : 9782343133904
SOMMAIRE
Préface :Dr Jean Cady, Dr Sylvie Gueroult, Dr Roberto Arienzo Introduction Mes chers patients Quelles sont les conditions requises pour bénéficier d’une chirurgie de l’obésité ? Quelles sont les opérations possibles ? Choix de l’opération Les 10 commandements 1/ Doucement tu mangeras 2/ Tes repas tu fractionneras 3/Ta satiété tu écouteras 4/ Uniquement entre les repas tu t’hydrateras 5/ Rien de gazeux tu ne boiras 6/ Les protéines tu privilégieras 7/ Les sucreries tu éviteras 8/ Les graisses d’ajout tu limiteras 9/ L’activité physique tu pratiqueras 10/ Un suivi régulier tu feras Le suivi diététique, un accompagnement tout au long du parcours En préopératoire Au cours de l’hospitalisation En postopératoire Exemple de protocoles alimentaires RecettesTémoignages
7
15
20 21 26
29 34 37 40 42 44 48 50 52 54
57 61 64
67
69
75
Préface La chirurgie de l’obésité prend son essor en 1965 quand un chirurgien américain, le Professeur Mason, invente l’opération qui portera son nom et dont le principe est de créer par agrafage un petit estomac tubulaire ce qui permet de réduire l’absorption excessive d’aliments tout en calmant la faim. Pour améliorer ses résultats, il réalise, en 1967, une dérivation digestive, le by-pass, dont le but est de modifier la digestion tout en restreignant l’alimentation par la création d’un petit estomac. Schématiquement, on dispose alors d’une intervention restrictive et d’une opération malabsorptive, en fait mixte. Cet effet malabsorptif est encore majoré dans l’opération de Scopinaro en 1975 puis de Marceau sleeve + switch duodénal. À cette époque, la chirurgie bariatrique ne se pratique que par laparotomie, ses complications postopératoires sont redoutables et ses résultats à distance méconnus. Elle reste donc l’affaire de centres très spécialisés et, il faut bien le dire, dédaignée par la communauté des chirurgiens digestifs. Mais le monde tourne et l’obésité se répand comme une épidémie touchant actuellement 10 % des Français, 25 % des Américains, 50 % des Qataris… De fait, « l’obésité commune » apparaît, du moins en ce qui nous concerne, comme le corollaire de notre société dite de consommation et se révèle comme la maladie des pauvres dans les pays riches et des riches dans les pays pauvres. L’obésité, longtemps méprisée, et d’ailleurs non enseignée par la faculté de médecine, est maintenant reconnue comme une maladie chronique, incurable car
7
récidivante à l’arrêt de tout traitement médical, avec en prime un rebond diteffet yoyo, mais surtout, c’est une maladie mortelle, par les comorbidités qu’elle entraîne : hypertension artérielle, diabète, cholestérol, apnée du sommeil… L’espérance de vie de l’obèse est diminuée en fonction de son indice de masse corporelle avec un plus chez l’homme alors que la souffrance de la femme suit son image corporelle. De plus l’obésité conduit à la mort sociale de par les discriminations qu’elle entraîne. Un espoir va naître de la dernière Révolution française en 1987, grâce au docteur Philippe Mouret qui développe la chirurgie digestive laparoscopique à ventre fermé. Le pronostic opératoire est transformé particulièrement pour l’obèse qui ne présente plus de complications pariétales. De nouvelles opérations basculant entre le restrictif et le malabsorptif vont se développer : d’abord l’anneau gastrique, posé pour la première fois chez l’homme en laparoscopie en 1994, puis le by-pass, voire l’opération de Mason, mais la difficulté de leur réalisation fait encore hésiter la plupart des chirurgiens viscéraux, ce qui renforce le succès de l’anneau jusqu’en 2010, malgré ses complications à distance : glissement, reflux, migration, échecs. Les résultats du by-pass classique dit Roux en Y semblaient supérieurs, mais difficile à réaliser, il était la source de complications postopératoires parfois mortelles. Un chirurgien américain, Robert Rutledge, réalise un by-pass plus simple qu’il baptise mini by-pass. Longtemps controversés, ses travaux vont enfin être reconnus par la communauté chirurgicale et c’est ainsi que notre équipe l’introduit en France sous le nom plus approprié de by-pass oméga en 2005.
8