//img.uscri.be/pth/fa5b23f7a8efe14c3d241fd45a8eac60722a8569
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,15 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

L'encre de ta mémoire

De
146 pages
C'est le récit d'un enfant malade, qui meurt. C'est une histoire pour redonner vie, pour redonner des mots à ceux qui les ont perdus parce qu'ils se croyaient seuls, parce qu'ils pensaient que ce qu'ils avaient vécu était indiscible. C'est une histoire de femmes, de mères, d'enfants, l'histoire de deux amies, celle d'un enfant gai et frondeur, un récit imprégné d'espérance et de foi en l'amour
-
Voir plus Voir moins

L'ENCRE DE TA MÉMOIRE
En hommage à Sébastien} ton fils

Collection Au-delà du témoignage
dirigée par Dominique Davous Quand le meilleur devient le pire! Quand soudain, sur le chemin surgit l'événement, celui-là même qui peut vous terrasser et vous laisser au bord, celui-là même aussi qui peut faire de vous un autre. .. Des hommes, des femmes racontent et se racontent. Ils utilisent l'écriture comme un filet pour empêcher la chute. Ils refusent la violence du silence qui enferme. Ces hommes, ces femmes qui écrivent ne s'arrêtent pas au pourquoi mais s'engagent sur le chemin du pour quoi, en vue de quoi... Ils retraversent leur vécu et en dégagent les lignes de force. Ils introduisent la pensée dans l'expérience, rejoignent l'universel dans le singulier et risquent une parole critique pour suggérer d'autres possibles. Ils jettent un pont vers le lecteur et l'incitent à les rejoindre. Dominique Davous, que la mort d'un de ses enfants a conduite à l'écriture, dirige la collection Au-delà du témoignage, dont elle propose qu'elle devienne pour ceux qui la fréquenteront, auteur ou lecteur, un jardin où l'on se promène avec envie... contre le pire et pour le meilleur. Dans la collection Ecritures Dominique DAVOUS, l'aube du huitième jour... Capucine, 1997. A Déjà parus
Aline BOULETREAU,Un enfant né très prématurément, 1999. Jeanne JORAT, Une enfant face au sida, Daphné ou l'art de vivre, 1999. Marie DELL' ANIELLO, Gilles DESLAURIERS, Rencontre entre un thérapeute et une famille en deuil, 2000. Jeannine DEUNFF, Dis maîtresse, c'est quoi la mort ?, 2001. Annick ERNOULT, Dominique DAVOUS, Animer un groupe d'entraide pour personnes en deuil, 2001. Jacqueline LAVIT..LONNIERE, Elizabeth CLEMENTZ, Naître tout simplement,2001. Jo GRIT..,Guilhem, La plongée, une passion interrompue, 2001. Michèle BROMET-CAMOU, Milie, enfant à naître... un certain regard sur l'autisme,2002. Christiane CAMURAC, Deuil et racines, retour aux Corbières, 2002. Micheline CARPENTIER,Quelques mots sur une absence, 2002. Martine COUDERC, Boule de feu, comprendre les grands brûlés, 2003.

CLAIRE DEVEZE

L'ENCRE DE TA MÉMOIRE
En hommage à Sébastien) ton fils

@

L'Hannattan.

2002

5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris - France L'Hannattan. Italia s.r.1. Via Bava 37 10124 Torino L'Hannattan Hongrie Hargita u. 3 1026 Budapest ISBN: 2-7475-4243-2

A Sébastien, A Nathalie, à Guillaume et à Pierre Alexis,

«On ne peut bien voir que dans l'absence On ne peut bien dire que dans le manque» Christian Babin

- Ce n'est pas une histoire.
C'est le récit d'un enfant malade, qui meurt - Alors c'est une histoire affreuse, plus triste encore que toutes les autres parce que c'est un enfant qui meurt?

- Non, c'est une histoire pour redonner vie, pour redonner des mots à ceux qui les ont perdus parce qu'ils se croyaient seuls, parce qu'ils pensaient que ce qu'ils avaient vécu était indicible.

PRÉFACE
Vivre la maladie. Perdre un enfant. Revivre. Ce livre aurait pu rester un ouvrage privé, recueil à l'attention du cercle des intimes, mémoire des moments partagés avec chacun, témoignage du rôle essentiel de tous ceux qui nous ont entourés avec attention, hommage à Sébastien, mon fils, 10 ans. Eternellement la ans. Sébastien, petit prince de courage, puits de lumière et de sagesse, si grand devant la maladie et la mort, ... I Sébastien, petit papillon d'Amour, qui s est envolé ce 11 mars 2001, libre de son corps. Mais si j'accepte, au delà de ma pudeur, que notre histoire devienne publique, c'est parce que je pense que ce livre est porteur d'un message de Vie et d'Amour, message pour chacun. Il dit combien l'instant est précieux, combien il est urgent de vivre aujourd'hui, sans se perdre dans des images d'hier ou de demain que l'on aurait voulues différentes, combien la vie est

belle lorsqu I on la vit avec confiance.

11

PRÉFACE

Il dit combien il est indispensable de ne pas se détourner de la souffrance des autres, par peur de ne pas être à la hauteur ou par culpabilité de sa propre chance; donner... une parole, un sourire, une écoute, un petit rien... qui ajouté à ceux des autres permet à celui qui est exclu, celui qui vit en marge du monde, de se sentir moins seul.

Il dit combien il est indispensable d entourer

I

ses proches

devant

l'épreuve, de laisser parler son cœur et de faire ce qu'il dicte, simplement. Oser aimer et le dire.

Ce livre, c'est aussi un hommage, au travers de Sébastien, à tous ces enfants qui se battent contre la maladie. Comme tous ces enfants magnifiques, Sébastien a fait le deuil avec une grande sagesse de tout ce que la maladie lui volait, comprenant que l'essentiel dans la vie était l'Amour, apprenant, du haut de ses 10ans, capitaine de son équipe de foot, les règles et rythmes du traitement et de l'hôpital, cette école de la patience, savourant avec confiance chaque instant de liberté retrouvée, acceptant une intimité authentique avec ceux qui l'entouraient. Instants magiques de pur Amour au cœur de l'épreuve.

Perdre un enfant, c'est aussi... trouver et suivre la petite luciole qui nous habite, lumière et force intérieure, pour résister aux appels à la mort et accepter les appels à la Vie; trouver une raison de vivre, de se battre pour retourner à la vie, pour ne pas rester dans le vide intérieur qu'une telle épreuve amène, trouver les nouveaux repères pour se ré-inscrire, autrement, dans le monde; 12

PRÉFACE

trouver

sQn propre

chemin; pas» nous dit St Augustin.

« Si tu m'aimes,

ne pleure

C'est Guillaume, mon fils aîné de 12 ans, précieux être en devenir, qui a été ma plus forte raison et urgence de recommencer à vivre. L'assurer de mon Amour, après des mois de présence inattentive pendant la maladie de son frère, l'assurer de son droit de Vivre... J'ai eu la chance d'avoir autour de moi des êtres admirables qui m'ont aidée à me relever et à marcher dans ce monde qui n'était plus le mien. J'ai découvert l'écriture, celle de l'âme, mémoire du passé, garante du souvenir, exutoire du présent, témoin des blessures et réparations d'un être qui se prépare à revivre, miroir d'un être en reconstruction. J'ai eu la chance d'y avoir été invitée par Claire, ma sœur de cœur, qui a reçu à l'autre bout du monde mes mots et mes silences, qu'elle a lus, entendus, écoutés avec une infinie attention, retranscrits avec une infinie précaution. Claire qui m'a prêté la plume de son cœur pour composer, par l'enchevêtrement de nos souvenirs et émotions, un récit, ce récit, cadeau, pour mal, pour nous, pour tous. Nathalie

13