//img.uscri.be/pth/f5d0b474bae68f663a380a86aa4e834f29f900dd
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 20,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Manuel d'hématologie

De
138 pages
Ce tome porte sur la physiologie hématologique classique axée sur les modules de cytologie, d'immunohématologie et d'hémostase, enrichie et actualisée comme l'attestent les chapitres portant sur la transfusion sanguine avec ses différentes modalités et alternatives et sur les traitements en hémostase et leurs contrôles biologiques. La bonne compréhension de la physiologie permet une meilleure maîtrise de la pathologie hématologique qui fera l'objet d'un 2ème tome.
Voir plus Voir moins
DOUDOUTHIAM MANUEL D’HÉMATOLOGIE Tome 1 Physiologie
© L’Harmattan, 2017 5-7 rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com harmattan1@wanadoo.fr EAN Epub : 978-2-336-80137-7
PRÉFACE
Ce livre d’hématologie, destiné à la fois aux étudi ants en médecine, en pharmacie et en biologie, est le fruit et le couronnement d’une carrière bien remplie au Service de l’hématologie et de la transfusion sanguine. En effet, Doudou Thiam, professeur titulaire d’héma tologie et ancien doyen de la faculté de médecine de Dakar, a l’heureuse initiati ve de vouloir laisser à la postérité un livre d’hématologie qui sera d’un apport inestimabl e pour toutes celles ou tous ceux qui veulent approfondir leurs connaissances dans cette discipline tant redoutée jadis par plusieurs générations d’étudiants et de praticiens. L’hématologie est une discipline en évolution const ante qui s’est enrichie, ces dernières années, de l’apport de la biochimie, de l a génétique, de l’immunologie et de la biologie moléculaire, entre autres. Ce premier tome, exclusivement consacré à la physio logie hématologique, sera complété ultérieurement par un deuxième tome, consa cré à la pathologie hématologique. Ce tome I, que l’auteur a voulu simple, digeste et accessible à un large public, n’occulte pas pour autant les connaissances les plu s récentes dans le domaine de la physiologie hématologique. L’ouvrage, après des généralités sommaires sur le s ang et le tissu sanguin, se présente sous forme de trois modules : - un module de cytologie ; - un module d’immunohématologie-transfusion sanguin e ; - un module d’hémostase. r Le mérite du PDoudou Thiam est d’autant plus grand que c’est, à m a connaissance, l’un des premiers livres d’hématologi e à l’actif d’un enseignant de l’Afrique noire en langue française. Je ne doute pas un seul instant que cet ouvrage ser a très apprécié par les étudiants et, les praticiens, compte tenu de la rareté des ou vrages en hématologie, même dans les pays du Nord. L’utilisation la plus large possible de ce tome I s erait pour nous une satisfaction, un encouragement et également une source d’inspiration pour les futures générations d’hématologistes. r PLamine DIAKHATÉ Ancien chef pe service p’hématologie Ancien pirecteur pu Centre National pe Transfusion Sanguine i
AVANT-PROPOS
L’hématologie est souvent considérée par les étudia nts comme une discipline assez difficile. Pour tenter de dissiper ce sentiment et éventuellement susciter des vocations, nous vous présentons cette synthèse actualisée de n os supports d’activités d’enseignement, donc de recherche documentaire et s cientifique que nous espérons compréhensible pour tous. Nous souhaitons que cet ouvrage constitue un lègue ou une source d’inspiration, d’une part pour les générations présentes et future s d’étudiants du cycle initial en médecine et en pharmacie et du cycle de spécialisat ion en biologie clinique ou en hématologie, et d’autre part pour tout autre médeci n ou biologiste désireux de mettre à jour ou d’approfondir ses connaissances en hématolo gie. Cet ouvrage est scindé en deux tomes portant l’un s ur la physiologie et l’autre sur la pathologie hématologique. r PDoudou THIAM
REMERCIEMENTS
Tous nos remerciements à tous ceux qui, de près ou de loin, ont contribué à la réalisation de cet ouvrage, particulièrement les pr ofesseurs Ahmadou Moustapha Sow, Lamine Diakhaté, Awa Omar Touré Fall, Saliou Diop, Mr Ibrahima Badji (informaticien), Mmes Fatou Gueye Dione et Fatou Dione Thiandoum (se crétaires).
I.1. Définition
I. GÉNÉRALITÉS
INTRODUCTION À L’HÉMATOLOGIE
L’hématologie est la science bui traite de la physiologie et de la pathologie du sang et des organes hématopoïétibues tels bue la moelle osseuse, le foie, la rate et les ganglions.
I.2. Rappel Le sang est un libuide visbueux de densité 1,05 et de pH 7,4. Il est essentiellement un organe de transport où circulent, dans un milieu libuide appelé plasma, des cellules sanguines et où sont dissoutes des suBstances telles bue les sels minéraux, les vitamines, les enzymes, les hormones, les produits du métaBolisme cellulaire, les électrolytes et les nutriments. Les cellules sanguines proviennent successivement, selon l’ontogénèse, du sac vitellin au niveau des ilots de Wolff et Pander, du foie, de la rate et de la moelle osseuse. À l’âge adulte, leur production est exclusivement médullaire.
Le sang est un tissu moBile constitué de :
II. STRUCTURE DU SANG
II.1. Éléments cellulaires Comprenant : a) des globules rouges (hématies, érythrocytes)sont des cellules anucléées, rondes de 7 µm de diamètre, sous forme de disbue bui Biconcave d’épaisseur variaBle du centre à la périphérie et dont le rôle essentiel est le transport de l’oxygène des poumons vers les tissus et du gaz carBonibue des tissus vers les poumons. b) des globules blancs (leucocytes)bui sont des cellules nucléées capaBles de jouer un rôle essentiel dans le mécanisme de défense anti-infectieuse et anti-tumorale. Les leucocytes sont répartis en trois groupes en fonction de la forme de leur noyau et de la coloraBilité de leur cytoplasme : • Les polynucléairesbui sont classés en : polynucléaires neutrophiles à noyau segmenté et à cytoplasme granuleux ne réagissant pas aux colorants ; polynucléaires éosinophiles à noyau BiloBé et à cytoplasme granuleux prenant les colorants acides, rouge comme l’éosine ; polynucléaires Basophiles à noyau contourné et à cytoplasme granuleux prenant les colorants Basibues, Bleu. • Les monocytes sont des cellules mononucléées de grande taille, de 14 à 21 µm de diamètre, à noyau capricieux pouvant prendre diverses formes et à cytoplasme gris pâle parsemé de fines granulations. • Les lymphocytessont des cellules mononucléées à noyau rond et dense et à cytoplasme peu aBondant en fin liseré. c) des plaquettes (thrombocytes)bui sont les plus petits éléments figurés du sang mais bui jouent un rôle important dans la lutte contre les hémorragies.
II.2. Phase liquide : plasma
Elle est constituée : - de 92 % d’eau + + ++ - d’électrolytes et de sels minéraux (Na , K , Ca ) - de produits du métaBolisme cellulaire (urée sanguine, BiliruBine…) - d’enzymes - d’hormones - de nutriments - de protides - de gaz. Après coagulation du sang et après rétraction du caillot, on oBtient un libuide jaune citrin appelé sérum, dont la composition est proche de celle du plasma, dépourvu de certaines protéines de la coagulation, singulièrement le fiBrinogène.
III. VOLUME SANGUIN
e Le volume sanguin total (VST) correspond au 1/14 du poids total de l’organisme et est exprimé en millilitre par kilogramme. Il est normalement de 76 ml/kg chez l’adulte de sexe masculin et de 68 ml/kg chez l’adulte de sexe féminin. Le VST est composé du volume gloBulaire (VG) et du volume plasmatibue (VP). Le volume plasmatibue correspond aux 55 % du volume sanguin total, soit 41 ml/kg chez l’adulte de sexe masculin et 37 ml/kg chez l’adulte de sexe féminin. Le volume gloBulaire est alors de 35 ml/kg chez l’homme et 31 ml/kg chez la femme. Ces volumes sanguins sont mesurés grâce à l’utilisation de radioisotopes, notamment le chrome 51 pour le volume gloBulaire et l’iode 125 pour le volume plasmatibue. La mesure des volumes repose sur le principe de dilution de la radioactivité dans l’organisme.
IV. EXPLORATION
L’exploration du sang et des organes hématopoïétibues est assurée par l’hémogramme, le médullogramme, l’adénogramme, le groupage sanguin et la détermination de l’activité des protéines de l’hémostase.
IV.1 Hémogramme C’est l’examen de Base de toute exploration hématologibue. Il comprend :
IV.1.1. Un examen quantitatif
A. Numération globulaire
a. Numération des hématies C’est la réalisation du décompte des hématies dans un volume sanguin donné.
b. Numération des leucocytes
C’est le décompte des leucocytes dans un volume donné de sang.
c. Numération des plaquettes
C’est le décompte des plabuettes dans un volume donné de sang.
d. Numération des réticulocytes
C’est le décompte du nomBre de réticulocytes dans un volume donné de sang.
B. Détermination de l’hématocrite (Hte)
L’hématocrite est le volume occupé par les hématies dans une buantité connue de sang total. Il s’exprime en pourcentage.
C. Dosage de l’hémoglobine L’hémogloBine est un pigment respiratoire constituant l’essentiel du contenu de l’érythrocyte. Chez l’homme adulte, il existe 3 types d’hémogloBine (HB) :
D. Constantes érythrocytaires
Elles sont calculées à partir de la numération des hématies, du dosage de l’hémogloBine et de la mesure de l’hématocrite. Il s’agit de : - la concentration corpusculaire moyenne en hémogloBine :