46669

46669

-

Livres
132 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Comment transmettre l'Histoire de sa famille décimée dans les camps de la mort? Après un voyage à Auschwitz, l'auteur reprend le flambeau de la mémoire au moment où sa mère, rescapée de l'Holocauste, perd la sienne.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 01 novembre 2005
Nombre de lectures 318
EAN13 9782336269795
Signaler un abus

46669
Auschwitz - allers / retours

www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan 1@wanadoo.fr ~L'Harmattan,2005 ISBN: 2-7475-9449-1 EAN : 9782747594493

Dany CHOUKROUN

46669
Auschwitz
-

allers / retours

Préface de Henry HULAWKO

L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique; 75005 Paris FRANCE
L'Hannattan H.ngrie Kënyvesbolt Kossuth L. u. 14-16 1053 Budapest
Espace L'Harmatta. Kinshasa

Fac..des

Sc. Sociales, Pol. et Adm. ; BP243, KIN XI de Kinshasa - RDC

L'Harmattan Italia Via Degli Artisti, 15 10124 Torino ITALIE

L'Harmattan Burkina Fas. 1200 logements villa 96 1282260
Ouagadougou 12

Université

Graveurs de mémoire Collection dirigée par Jérôme Martin

Dernières parutions

René VALENTIN, C'était notre grand-père, 2005. Serge KAPNIST, Passager sans bagage, 2005. Maurice VALENTIN, Trois enjambées, 2005. Paul HEUREUX, Souvenirs du Congo, 2005. Jean-Pierre MARIN, Auforgeron de Batna, 2005. Joël DINE, Itinéraire d'un coopérant, 2005. Paul GEORGELIN, La vallée de mémoire, 2005. Pierre BIARNES, Lafin des cacahouètes, 2005. Emilia LABAJOS-PEREZ, L'exil des enfants de la guerre d'Espagne,2005. Robert CHARDON, Mes carnets de bord, 2005. Yves PIA, Aline, destinée d'une famille ardennaise, 2005.

En mémoire de Dyna,

A mes parents, A mes enfants: Mimi, Kikoute et Toto A mes deux tendres « boulets ».

Telle est la vie des hommes. Quelques joies, très vite effacéespar d'inoubliables chagrins. Il n'est pas nécessaire de le dire aux enfants. Marœl PAGNOL (le château de ma mère)

Il ne s'agit plus de pleurer!

Il faut vivre.

Jules VALLES

(L'enfant)

A mes petits-enfants.
J'ai fait prendre le matricule de ma mère en photo car ce cliché vaut bien toutes les paroles. Il ne faut pas oublier qu'il fut un temps où l'on marquait les gens comme on marque du bétail. Ce bras appartient à votre arrière-grand-mère et ces chiffres y ont été tatoués le jour où elle est entrée à Auschwitz-Birkenau, le plus grand des camps d'extermination. On y gazait et y brûlait six mille personnes quotidiennement. Leurs cendres étaient dispersées dans tous les lacs et rivières des alentours ou conditionnées pour servir d'engrais. Leurs cheveux étaient récupérés, lavés, tissés. Leurs affaires personnelles étaient réexpédiées en Allemagne. Une partie de notre famille a ainsi été spoliée, utilisée comme esclave, affamée, martyrisée, assassinée, gazée, brûlée. Je suis là pour vous raconter ce que je sais et répondre à vos questions. Vous découvrirez comment, issue du « Baby Boum» de l'après-guerre, j'ai pu grandir et me construire au sein d'une famille sur laquelle a toujours plané l'ombre des « Camps de la Mort ».

Préface Vivre après Auschwitz
Ces derniers temps, inspirés par le soixantième anniversaire de la libération d'Auschwitz par l'Armée Rouge, de nombreux ouvrages ont paru évoquant la Shoah (sans oublier les émissions radio et télévision). Celui que nous propose Dany Choukroun nous y ramène mais va au-delà. Sa mère, notamment, a été déportée et en est revenue. Elle était assez jeune pour se marier et avoir des enfants. Ces derniers ont entendu ses souvenirs quand ils furent en état de comprendre. La rescapée n'est plus en mesure de raconter mais les enfants et petits-enfants ne sauraient se libérer de cet « héritage ». Dany l'a porté en elle, avant de décider de l'évoquer. Oh! Certes, elle ne s'en tient pas à cet épisode. Le souvenir d'Auschwitz n'a pas empêché les enfants et descendants de vivre leur vie. Il apparaît évident qu'elle n'a pas choisi l'oubli. Un voyage à Auschwitz donne « vie» à ce qui n'était que
« souve111rS ».

Ayant décidé d'évoquer le cursus familial, elle ne peut s'en tenir là. Auschwitz est présent, évoqué par sa mère. Elle-même ne peut que transmettre un héritage. Mais il y a la vie de famille qui prend corps au retour... La rescapée reprend goût à la vie, se marie, a des enfants qui, à leur tour, en ont. Nous avons donc, dans cet ouvrage saisissant, le rappel du passé et l'évocation d'un présent qui a sa propre vitalité. Les deux parties se font suite et se complètent. Après Auschwitz (toujours présent dans les mémoires), nous avons l'évocation vivante d'une vie de famille.

Nous suivons la continuité du récit qui nous introduit dans la vie d'une famille créée malgré Auschwitz et qui, vivant en un autre siècle, n'accepte pas l'oubli. Là réside la particularité de cet ouvrage: Auschwitz est présent mais il y a un « après ». Rares sont ceux qui unissent, dans leurs évocations, les deux périodes. Dany Choukroun le fait et le lecteur l'accompagne avec un intérêt qui ne faiblit pas. Il lui est reconnaissant d'avoir réuni ces deux périodes. Il en ressort et on lui en sait gré que, d'une génération à l'autre, l'oubli n'est pas concevable. Henry Bulawko
Journaliste - Ecrivain Président de l'Union des Déportés d'AuschwitZ

12

Liberbaum Dyna née le 13.03.1891 Arrêtée le 24 août 1942 Partie de Drancy le 23 juin 1943 par le convoi SS à destination d'Auschwitz (pologne) Arrivée à Auschwitz -Birkenau le 2S juin 1943 DISPARUE A L'ARRIVEE. Liberbaum Dora née le 06.04.1918 Arrêtée le 24 août 1942 Partie de Drancy le 23 juin 1943 par le convoi S5 à destination d'Auschwitz (Pologne) Arrivée à Auschwitz-Birkenau le 25 juin 1943 Matricule 46669 Séjour au camp jusqu'en décembre 1944 Transférée à Bergen-Belsen (Allemagne) Libérée par les Anglais le 24 mai 1945 Liberbaum Simon né le 06.03.1916 Arrêté le 20 août 1941 Parti de Compiègne le 27 mars 1942 à destination d'Auschwitz (pologne) Arrivé à Auschwitz le 30 mars 1942 Matricule 28041 ASSASSINE A AUSCHWITZ le 29 avril 1942 Liberbaum Zwia épouse Zylberfajn née le 18.09.1910 Arrêtée et internée à Drancy Partie de Drancy le 23 juin 1943 par le convoi 55 à destination d'Auschwitz (pologne) Arrivée à Auschwitz-Birkenau le 25 juin 1943 Matricule 46747 Séjour au camp jusqu'en décembre 1944 Transférée à Bergen-Belsen (Allemagne) Libérée par les Anglais le 24 mai 1945