//img.uscri.be/pth/393a9edb4f598067d51398b88cb58a70b0cbf302
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 20,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Bruissements de mots

De
284 pages
Virginie est une jeune femme joyeuse et courageuse, un tantinet espiègle. Elle peine à lire et à écrire, à saisir la souris et à tourner les pages et pourtant son coeur ouvert a noirci bien des pages qu'elle illumine de sa vérité sans ambages et de son talent de poétesse. Le grand rêve de sa vie était d'écrire un livre et de semer à tous vents. À l'aube de ses quarante ans, le voilà incarné dans l'encre. "Entrez dans ses souvenirs", comme elle vous y invite. Vous ne serez pas déçus. Vous rirez et vous pleurerez avec elle et vous aurez le coeur content et réconforté.
Voir plus Voir moins
réalise enfin son grand rêve d’enfant et c’est un grand
Virginie Baïocchi
BRUISSEMENTS DE MOTS
L’envol de la colombe blessée
Préfaces du docteur Catherine Cordier et de Christian Heslon Postface de MarieOdile de Gisors
Bruissements de mots
Histoire de Vie et FormationCollection dirigée par Gaston Pineau avec la collaboration de Pierre Dominicé (Un. de Genève), Martine Lani-Bayle (Un.de Nantes), José Gonzalez Monteagudo (Un. de Séville), Catherine Schmutz-Brun (Un. de Fribourg), André Vidricaire (Un. du Québec à Montréal), Guy de Villers (Un. de Louvain-la-Neuve).Cette collection vise à construire une nouvelle anthropologie de la formation, en s'ouvrant aux productions qui cherchent à articuler "histoire de vie" et "formation". Elle comporte deux volets correspondant aux deux versants, diurne et nocturne, du trajet anthropologique. Le voletFormation s'ouvre aux chercheurs sur la formation s'inspirant des nouvelles anthropologies pour comprendre l'inédit des histoires de vie. Le voletHistoire de vie, plus narratif, reflète l'expression directe des acteurs sociaux aux prises avec la vie courante à mettre en forme et en sens. Dernières parutions VOLET:HISTOIRE DE VIELéa TARDIEU,Itinéraire d’une humaniste rebelle, Du quartier latin au Cévennes ardéchoises, 2017. Patrice SANCHEZ,Renaissance d’une apocalypse cérébrale, 2016. Fadel KANJE,Transhumances interculturelles d’un Arabe de Nazareth, 2016. Gilles DUGAL,Aux frontières du sacré et du politique,2016.Martine LANI-BAYLE,Récits et résilience, quels liens ? Chemins de vie, 2016. Jean-Charles BONDU,STO : Sans Taire les Oubliés. Souvenirs éparpillés, 2016. Corine CHAPUT-LEBARS,Histoires de naissances. Naissances d’histoires,2016. Simone LANDRY,Autopsie d’un mariage. De l’emprise à l’échappée, 2015.
Virginie Baïocchi
Bruissements de mots
L’envol de la colombe blessée
Préfaces du docteur Catherine Cordier et de Christian Heslon Postface de Marie-Odile de Gisors
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-13280-8 EAN : 9782343132808
Ce que j'ai à dire … « Ce que j’ai à dire est fragile comme la neige et fort comme le déluge »Anaïs Nin
Je dédie ce livre à mes grands-parents, à vous, Pépé et Mémé Vous m’avez toujours soutenue, portée, aidée, choyée Je veux vous remercier à travers ce livre, même s’il n’y pas de mots pour vous dire merci pour tout ce que vous m’avez apporté sur cette terre. Je le dédie aussi à ma petite Maman, Dominique, en la remerciant de m’avoir élevée telle que je suis et de n’être jamais partie. Enfin, je le dédie à mon frère Sébastien qui a participé aussi à mon éducation. Sans oublier Pascaline, Francine, Chantal Baïocchi et Gérard, et ma famille d’accueil et de cœur.
RemerciementsJe remercie mes Orthophonistes de m’avoir permis de sortir les mots de ma tête de mon cœur et de mon âme. C’est avec elles que mon livre a commencé son existence. Je remercie Jocelyne et Suzanne de leur aide précieuse pour le mettre en forme. Je remercie le Dr Catherine Cordier et Christian Heslon pour leurs belles préfaces émouvantes. Je remercie le Docteur Mulle et le Docteur Vincent, et tout le personnel de la Lironde, pour leur soutien, et pour m'avoir aidé à garder la tête hors de l'eau durant les années que j'ai passées au foyer de Joinville. Enfin, je remercie l’Institut du M.A.I., en particulier sa directrice : Élisabeth Bourbonnais ainsi que Séverine Legeay, formatrice en action sociale, de m’avoir permis de travailler tout au long de l’année avec Marie-Odile de Gisors. J’ai pu ainsi bâtir mon livre avec elle et rencontrer Gaston Pineau qui a fait naître des étoiles dans mes yeux en publiant mon livre, réalisant ainsi mon rêve d’enfant.
9