De la force et de la violence chez Thucydide

De la force et de la violence chez Thucydide

-

Français
242 pages

Description

Ce livre interroge les concepts de force et de violence dans l'oeuvre de Thucydide. En particulier, nous essayons de lire son histoire par le biais de la lutte violente pour la domination. Comment Thucydide comprend-il la domination, mais surtout le conflit de deux forces différentes, celle d'Athènes et celle de Sparte ? Comment reconstruit-il la naissance et la formation des premières forces dans le monde grec ? Comment décrit-il la violence qui transforme le sort des villes impliquées dans cette guerre ? Pouvons-nous dire que pour Thucydide l'histoire est essentiellement le lieu de la souffrance humaine ?

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 29 janvier 2019
Nombre de lectures 8
EAN13 9782140111891
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Nikos FOUFAS
DE LA FORCE ET DE LA VIOLENCE CHEZ THUCYDIDE
OUVERTURE PHILOSOPHIQUE BIBLIOthèque
DE LA FORCE ET DE LA VIOLENCECHEZTHUCYDIDE
Collection « Ouverture philosophique » Série « Bibliothèque » dirigée par Dominique Chateau, Jean-Marc Lachaud et Bruno Péquignot Une collection d’ouvrages qui se propose d’accueillir des travaux originaux sans exclusive d’écoles ou de thématiques. Il s’agit de favoriser la confrontation de recherches et des réflexions, qu’elles soient le fait de philosophes « professionnels » ou non. On n’y confondra donc pas la philosophie avec une discipline académique ; elle est réputée être le fait de tous ceux qu’habite la passion de penser, qu’ils soient professeurs de philosophie, spécialistes des sciences humaines, sociales ou naturelles, ou… polisseurs de verres de lunettes astronomiques.
La série « Bibliothèque » comporte des ouvrages qui inaugurent ou complètent la connaissance des philosophes en explorant leur problématique, leur argumentation et leur héritage.
Dernières parutions Paul DUBOUCHET,GIRARD ET TRESMONTANT, BALAYEURS ET CONSTRUCTEURS. POUR LE MONOTHEISME, 2019. PascalGAUDET,LE PROJET DEMOCRATIQUE. RECHERCHE KANTIENNE,2018.
Nikos FoufasDE LA FORCE ET DE LA VIOLENCECHEZTHUCYDIDE
Du même auteur aux éditions L’Harmattan La critique de l’aliénation chez le jeune Marx, 2016. Marx et la Grèce antique, 2016. L’aliénation dans la phénoménologie de l’esprit, 2017. La critique de la positivité chez le jeune Hegel, 2018. © L’Harmattan, 2019 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-16534-9 EAN : 9782343165349
Mon délassement, ma prédilection, mon traitementcontre tout platonisme fut de tout temps Thucydide. Thucydide, et peut-être le «Prince» de Machiavel, me sont particulièrement proches par leur volonté absolue de ne pas s’illusionner, et de voir la raison dans laréalité– non pasdans la « raison », et encore moins dans la « morale ». Rien ne guérit plus radicalement que Thucydide de la lamentable et fallacieuse idéalisation moralisante des Grecs, que tout jeune homme qui a reçu une « formation classique » emporte dans la vie en récompense du dressage subi au Lycée. Il faut ne pas en sauter une ligne, et savoir déchiffrer ses arrière-pensées aussi distinctement que ses paroles : il est peu de penseurs aussi riches en arrière-pensées. {…} C’est en fin de compte lecouragedevant la réalité qui marque la différence de tempérament entre un Thucydide et un Platon : Platon est lâche devant la réalité –par conséquent, il se réfugie dans l’idéal : Thucydide se maîtrise, par conséquent, il maîtrise aussi les choses…
Friedrich Nietzsche,Crépuscule des idoles ou Comment philosopher à coups de marteau,Éditions Gallimard, Paris, 1974.
INTRODUCTION
Cet ouvrage se donnera comme tâche une réflexion au sujet de 1 l’Histoire de laGuerre du Péloponnèse, écritepar Thucydide (né vers 460 avant notre ère approximativement dans le dème d’Halimunte d’Attique et mort entre 400 et 397-395 avant notre èreprobablement à Athènes), œuvre essentiellement rédigée pendant le déroulement de cette guerre (431-404 avant notre ère). Plus particulièrement, notre questionnement principal peut être formulé dans la question suivante :comment Thucydide définit-il la violence et la force dans son œuvre ?Cette question de base nous a amené très rapidement à poser quelques autres questions concernant laGuerre du Péloponnèse:Thucydide et les problèmes que ce texte relève  de qu’est-ce que c’est « l’hégémonie athénienne » selon lui ? Est-ce que Thucydide a une idée cohérente de l’hégémonie athénienne ? Autrement dit, en quoi consiste l’hégémonie - l’ܻȡȤޣathénienne - telle que Thucydide la présente dans son récit du conflit entre Athènes et Sparte ?Mais, il y a certaines questions qui peuvent mieux s’articuler dans une interrogation plus fondamentale quant à l’œuvre de Thucydide telle que nous la comprenons : comment la violence est-elle liée à la démocratie athénienne, à savoir à sa propre politique hégémonique ? Encore, de quelle façon Thucydide met-il en place les moments de la violence, comment présente-t-il le déroulement des situations qui finissent par l’explosion et la manifestation d’une violence et d’une force extrêmes ?Ainsi, notre réflexion essaiera de comprendre dans un premier moment, les prémisses méthodologiques de la pensée et de l’écriture de Thucydide, données au lecteur dans le
1 Dès lors, nous nous référerons au texte de Thucydide comme «la Guerre du Péloponnèse».
9