Femme blanche, Afrique noire

Femme blanche, Afrique noire

-

Français
400 pages

Description

Lors d'un voyage en Afrique avec son amant, Marielle Trolet Ndiaye ressent soudain comme une évidence que sa vie doit se poursuivre ici, au Sénégal. Laissant derrière elle un amant, un compagnon, une profession valorisante, toute une vie confortable mais dans laquelle elle se sentait à l'étroit, elle s'installe dans un petit village sénégalais, Popenguine. Elle y rencontre Tamsir, paysan et pêcheur, dont elle tombe amoureuse et à qui elle donne deux enfants.
C'est le récit d'une renaissance. En adoptant les moeurs, les coutumes, les rites de ce village africain, cette femme fait voler en éclats ses habitudes et ses repères occidentaux. Epousant le rythme de ce village traditionnel, encore épargné par les méfaits de la mondialisation (à la différence de Dakar où elle a aussi passé quelques temps), elle réapprend à vivre selon une autre conception du monde, une autre notion du temps, de l'argent, des rapports humains, amoureux, familiaux...

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juin 2005
Nombre de lectures 45
EAN13 9782246676294
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Lors d'un voyage en Afrique avec son amant, Marielle Trolet Ndiaye ressent soudain comme une évidence que sa vie doit se poursuivre ici, au Sénégal. Laissant derrière elle un amant, un compagnon, une profession valorisante, toute une vie confortable mais dans laquelle elle se sentait à l'étroit, elle s'installe dans un petit village sénégalais, Popenguine. Elle y rencontre Tamsir, paysan et pêcheur, dont elle tombe amoureuse et à qui elle donne deux enfants. C'est le récit d'une renaissance. En adoptant les moeurs, les coutumes, les rites de ce village africain, cette femme fait voler en éclats ses habitudes et ses repères occidentaux. Epousant le rythme de ce village traditionnel, encore épargné par les méfaits de la mondialisation (à la différence de Dakar où elle a aussi passé quelques temps), elle réapprend à vivre selon une autre conception du monde, une autre notion du temps, de l'argent, des rapports humains, amoureux, familiaux...