//img.uscri.be/pth/1af21a9086104a31b39bccd152f4824599ba8cac
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF - EPUB - MOBI

sans DRM

L'odyssée ou Le journal d'un migrant

De
50 pages

Chaque année, nombreux sont les candidats à l'immigration qui meurent noyés aux larges des côtes atlantiques et de la Méditerranée. Il faut ajouter les cas dont on ne parle que très peu, notamment les décès par asphyxie dans des camions passeurs ou encore sous l'effet de la chaleur torride lors de la traversée du désert.

Pourquoi les migrants décident-ils de tout abandonner pour se lancer dans une entreprise au lendemain incertain ? L'aventure est-elle sans danger ? Comment les migrants parviennent-ils aux portes de l’Europe ?

Telles sont, entre autres, les questions auxquelles tente de répondre l’auteur, à travers l’histoire de Martin, un jeune diplômé d’Afrique de l'Ouest qui s'est lancé dans l'aventure.


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Couverture
Copyright
Cet ouvrage a été composér Edilivre
175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis
Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50
Mail : client@edilivre.com
www.edilivre.com
Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction, intégrale ou partielle réservés pour tous pays.
ISBN numérique : 978-2-332-67906-2
© Edilivre, 2015
Dumême auteur
Du même auteur :
Kibou no beru(Voile d’espoir), poésie, Tokyo, Japon, 2012. Relever le défi du droit, manuel juridique, Éditions Continents, Lomé, mars 2013. De cœurs en cœur, poésie, Éditions Continents, Lomé, avril 2013. Mousoo (Rêverie), poésie, Tokyo, Japon, mai 2013. Salves d’Afrique, poésie, Éditions Continents, Lomé, décembre 2013. D’un cœur d’enfant, Éditions Edilivre, Paris, 2014.
Dédicace
À tous les hommes, femmes et enfants, victimes de l’illusion de l’eldorado européen.
Préface
La migration est un phénomène aussi vieux que l’humanité. Elle a, en tout temps, servit de base à la mobilité des hommes, au brassage des cultures et au rapprochement des civilisations. Toutefois, aujourd’hui, avec la mondialisation, l’évolution démographique, les disparités persistantes en matière de revenu et d’opportunités, les conflits et les catastrophes naturelles, la migration apparaît de plus en plus pour certains comme le corridor le plus sûr qui ouvre les portes de lendemains meilleurs. L’odyssée où le journal d’un migrant, de Steve BODJONA vient illustrer les causes, les difficultés et les conséquences du phénomène migratoire, voire le rejet dont le migrant peut faire l’objet, une fois dans le pays de destination. Ce qui fait le mérite de cet ouvrage que je salue, c’est qu’il fait revivre, dans un style simple mais émouvant, la dramatique réalité des difficultés et des misères du parcours migratoire : l’éloignement familial, l’endette-ment, le vol, les agressions dont sont victimes les migrants, la prostitution, la maladie, l’insécurité, la précarité, la peur, et dans des cas extrêmes, la mort. L’odyssée éveillera certainement chez le lecteur, les acteurs et les spectateurs impliqués dans la gestion des questions migratoires, la nécessité de toujours plus s’engager pour la promotion d’une migration régulière, d’un meilleur encadrement des migrations en général dans le respect des droits des migrants et, aussi, la mise en place des conditions nécessaires permettant d’assurer une meilleure adéquation entre la migration et le développement. Nul doute que cet opuscule viendra susciter plus de détermination des gouvernements et des différents acteurs à créer, surtout dans les pays de départ, les conditions favorables au bien-être de leur population. Nous croyons que cette somme exceptionnelle de renseignements sur les périples des migrants constituera une référence vers laquelle les candidats à la migration se tourneront toujours avant de se lancer dans l’aventure. A la lecture de l’ouvrage, l’on se rend compte que l’auteur, sans nier les bienfaits de la migration, veut amener les jeunes à prendre conscience de certains faits qu’ils ignorent et qui les bercent trop souvent dans l’illusion d’un eldorado occidental. Mon désir de voir les migrants – pour la plupart de jeunes diplômés – tenter l’aventure dans des conditions qui répondent aux normes mais surtout, mon espoir de ne pas, chaque jour qui passe, être le témoin auditif et spectateur passif à l’annonce de leur décès, est si grand que lorsque l’auteur m’a demandé de préfacer son tapuscrit, mon hésitation a très vite laissé place à une réelle volonté d’extérioriser certaines de mes convictions les plus profondes et l’extrême douleur que j’éprouve devant ces scènes journalières de morts dans le désert et dans les mers. A travers l’odyssée, Steve BODJONA dresse tout simplement le portrait du jeune africain – et plus encore du jeune migrant d’outre contrée – qui, faute de mieux dans son pays, veut tenter l’aventure européenne. Le souci de la recherche désespérée du bien-être finira-il par prendre le dessus sur les risques qu’il court ? Comme le souligne le Directeur général de l’Organisation Internationale pour les Migrations, Monsieur William Lacy Swing, “Il faut que le désespoir soit grand pour que risquer ainsi sa vie en vaille la peine”. Mais cela vaut-il la peine de prendre de tels risques si, “ce qui les attend, c’est un accueil des plus froids ?” L’auteur laisse la latitude à chacun d’apprécier. Puisse cette opuscule apporter à tous une éclaircie salutaire sur les réalités du phénomène et, à l’auteur, le fait sensibilisateur escompté. Jean-Pierre Kouakou Afognon SEDAMINOU Chef de la division de la protection des personnes et des biens Direction des Togolais de l’Extérieur Ministère des Affaires Etrangères
et de la Coopération du Togo
Avertissement
Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite. L’auteur ne prétend pas non plus retracer dans toute son exactitude le ou les itinéraires généralement empruntés par les migrants dans leur randonnée vers les portes de l’Europe.
Au péril de sa vie
Partir à tout prix
Traverser le désert En récitant le Pater Dans l’antre de la mort Courir après l’or Lampedusa Tu nous hanteras De ces souvenirs amers D’une mer en colère Lampedusa Qui agira ...