//img.uscri.be/pth/a5a7d34cb83961014874294f7df1385ffc820fe8
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

La blessure

De
348 pages
C'est en 1961, à Bizerte, que Jean Daniel fit l'expérience de cette "blessure" qui faillit lui coûter la vie. Quelques balles d'un fusil mitrailleur, la mort qui soudain se rapproche, insiste, puis s'éloigne. Hésitante renaissance... Pendant plusieurs années, Jean Daniel tient alors une sorte de journal intime. Au jour le jour, ce fut la chronique chuchotée d'une époque en tumulte telle qu'elle se traduisait sur les visages des hommes et des femmes connus et inconnus qui se rendaient au chevet du malade. C'est ce texte qui est ici publié, tel qu'il fut écrit. Ce journal d'hier appelait un contrepoint d'aujourd'hui. D'où, comme une retouche ou un repentir, la seconde partie de ce livre dans laquelle l'auteur revisite quelques temps forts de sa mémoire. Que sont devenus, depuis trente ans, les êtres, les événements, les idées et les sentiments qui peuplaient son journal ? Quels sont, désormais, les nouveaux enjeux et les nouveaux démons de ce "Temps qui vient" ? De la décolonisation à l'implosion du communisme, de la guerre d'Algérie à la guerre du Golfe, de l'improbable à l'imprévisible, d'une France à l'autre, de Sartre et Foucault à Havel et Kundera, et de Camus à Camus, l'itinéraire intellectuel et moral d'un homme qui se voudrait contemporain de sa propre histoire.
Voir plus Voir moins
C'est en 1961, à Bizerte, que Jean Daniel fit l'expérience de cette "blessure" qui faillit lui coûter la vie. Quelques balles d'un fusil mitrailleur, la mort qui soudain se rapproche, insiste, puis s'éloigne. Hésitante renaissance... Pendant plusieurs années, Jean Daniel tient alors une sorte de journal intime. Au jour le jour, ce fut la chronique chuchotée d'une époque en tumulte telle qu'elle se traduisait sur les visages des hommes et des femmes connus et inconnus qui se rendaient au chevet du malade. C'est ce texte qui est ici publié, tel qu'il fut écrit. Ce journal d'hier appelait un contrepoint d'aujourd'hui. D'où, comme une retouche ou un repentir, la seconde partie de ce livre dans laquelle l'auteur revisite quelques temps forts de sa mémoire. Que sont devenus, depuis trente ans, les êtres, les événements, les idées et les sentiments qui peuplaient son journal ? Quels sont, désormais, les nouveaux enjeux et les nouveaux démons de ce "Temps qui vient" ? De la décolonisation à l'implosion du communisme, de la guerre d'Algérie à la guerre du Golfe, de l'improbable à l'imprévisible, d'une France à l'autre, de Sartre et Foucault à Havel et Kundera, et de Camus à Camus, l'itinéraire intellectuel et moral d'un homme qui se voudrait contemporain de sa propre histoire.