La république immobile

La république immobile

-

Livres
400 pages

Description

Est-il trop tard, vraiment, pour réveiller une France endormie ? Pour briser ses conservatismes et ses corporatismes ? Pour réformer un Etat à la fois omniprésent et impuissant qui étouffe le pays et son économie ? Trop tard pour réconcilier ce « cher et vieux pays » avec une modernité qui fut si longtemps son privilège ? Dans ce livre, qui est à la fois un réquisitoire contre « le mal français » de cette fin de siècle et la recherche tonique d’une voie libérale et solidaire à la française, Pierre Lellouche refuse toute forme de pessimisme. Un réquisitoire ? Comment, de fait, pourrait-il en être autrement quand on constate que la société française qui ne demande qu’à bondir vers l’avenir est, aujourd’hui, ligotée, ossifiée dans des archaïsmes idéologiques, des préjugés et des habitudes néfastes ? Quand tout, de la pression fiscale à la législation sur la protection sociales, conspire à l’avènement d’une société étatisée, déresponsabilisant le citoyen, véritable machine à fabriquer chômage de masse et appauvrissement de tous ? Quand enfin, figée dans ses certitudes, cette France-là refuse des méthodes de simple bon sens qui ont déjà métamorphosé nombre de nos partenaires qui renouent avec le plein emploi. Qui, en France, aura le courage de conduire l’indispensable révolution des esprits et des mœurs, de montrer à nos concitoyens que loin de les protéger le fameux modèle social français étatisé et malthusien n’aboutit qu’à produire des générations d’assistés, de citoyens invalides, « allocataires » de subventions publiques plutôt qu’acteurs de leur propre destin ? Et quelle force politique de droite ou de gauche osera, face à cette « République immobile », accueillir avec confiance le mouvement qui s’impose ?

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 01 avril 2014
Nombre de lectures 51
EAN13 9782246531692
Licence : Tous droits réservés
Langue Français
Signaler un abus
Est-il trop tard, vraiment, pour réveiller une France endormie ? Pour briser ses conservatismes et ses corporatismes ? Pour réformer un Etat à la fois omniprésent et impuissant qui étouffe le pays et son économie ? Trop tard pour réconcilier ce « cher et vieux pays » avec une modernité qui fut si longtemps son privilège ? Dans ce livre, qui est à la fois un réquisitoire contre « le mal français » de cette fin de siècle et la recherche tonique d’une voie libérale et solidaire à la française, Pierre Lellouche refuse toute forme de pessimisme. Un réquisitoire ? Comment, de fait, pourrait-il en être autrement quand on constate que la société française qui ne demande qu’à bondir vers l’avenir est, aujourd’hui, ligotée, ossifiée dans des archaïsmes idéologiques, des préjugés et des habitudes néfastes ? Quand tout, de la pression fiscale à la législation sur la protection sociales, conspire à l’avènement d’une société étatisée, déresponsabilisant le citoyen, véritable machine à fabriquer chômage de masse et appauvrissement de tous ? Quand enfin, figée dans ses certitudes, cette France-là refuse des méthodes de simple bon sens qui ont déjà métamorphosé nombre de nos partenaires qui renouent avec le plein emploi. Qui, en France, aura le courage de conduire l’indispensable révolution des esprits et des mœurs, de montrer à nos concitoyens que loin de les protéger le fameux modèle social français étatisé et malthusien n’aboutit qu’à produire des générations d’assistés, de citoyens invalides, « allocataires » de subventions publiques plutôt qu’acteurs de leur propre destin ? Et quelle force politique de droite ou de gauche osera, face à cette « République immobile », accueillir avec confiance le mouvement qui s’impose ?