//img.uscri.be/pth/c308bb1ba606711ae42dca00cb62371c0f180442
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 13,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Les ombres du destin

De
176 pages
"La longue angoisse de vivre et de combattre pour obtenir justice s'estompe quand nous désespérons des hommes et de leurs institutions." Ce récit esquisse l'indicible souffrance vécue par une famille au destin tragique. Un accident aux conséquences déplorables et l'acharnement du malheur dans un brutal assassinat transformèrent l'existence de chacun, laissant un goût amer à la vie. Dans ce huitième ouvrage Régis Lapauw offre l'émotion littéraire que l'on avait rencontrée dans Éducateurs...inadaptés.
Voir plus Voir moins
Régis Lapauw
Les ombres du destin
Les ombres du destin
.
Régis LAPAUW
Les ombres du destinRécit
Du même auteur Educateurs… inadaptés,de l’Epi, (D.D.B.) Paris, 1969, Editions 1974 et 1978. Changer… mais le pouvoir,Desclée de Brouwer (épuisé), Paris, 1977. Les forsythias fleuriront,La Pensée Universelle (épuisé), Paris, 1982. Les enjeux de la direction des institutions sociales,Editions Erès, Toulouse , 1983. La pratique du management des entreprises sanitaires et sociales,Editions Privat (épuisé), 1993. Humanitaire et travail social. Les échos du chemin,L’Harmattan, Paris, 2004. Le chemin se fait en marchant,Graveurs deL’Harmattan, collection Mémoire, Paris, 2011.
© L'Harmattan, 20125-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-99290-0 EAN : 9782296992900
à la mémoire de Jacques M.
Pilate lui dit « Qu’est-ce que la vérité ? » Jean (18-28) Le devoir des juges est de rendre la justice, leur métier, de la différer. La Bruyère La justice immanente est rarement imminente. Pierre Dac
La vie est une énigme mortelle haque fois que mes pensées me ramènent à ces évè-C nements oppressants, ma vie s’arrête : aucun souffle, aucun bruit. Au bout d’un instant, l’âme des acteurs côtoyés hier m’envahit. Les survivants troublent ma vision. Dans les épaisseurs de la nuit, nous cheminons vers cetAventinnous nous réunissons, immobiles et où révoltés. La longue angoisse de vivre et de combattre pour obtenir justice s’estompe quand nous désespérons des hommes et de leurs institutions. Cet accident aux conséquences déplorables dont nous fûmes témoins et l’acharnement du destin transformèrent l’existence de Jacques en une sombre saga dont nous gardons le goût amer.  Cette histoire a commencé dans les émotions simples d’une normalité provinciale, catholique par tradi-tion. Ce monde ordonné s’altéra et l’insidieux chaos des vies et des choses ouvrit les portes des hôpitaux et des palais de justice à la suite d’évènements tragiques. Au fil des ans en partageant la vie de Flore et de sa famille, j’ai comme eux enduré ce drame au quotidien. Bien d’autres témoins restent aujourd’hui marqués par ce qu’ils ont
9