Lou Andreas-Salomé - L

Lou Andreas-Salomé - L'alliée de la vie. Biographie

-

Livres
496 pages

Description

Qui était Lou Andreas-Salomé ? Énigmatique malgré sa célébrité, trop souvent estimée essentiellement pour ses amitiés amoureuses avec les grandes figures de son temps, Nietzsche, Rilke, Freud et bien d'autres, les lecteurs méconnaissent la singularité de cette femme aux avant postes de la modernité. Stéphane Michaud, servi par un talent et un savoir indéniables, nous livre sa biographie qui surpasse de loin ce qui a été écrit sur Lou. L'accès à l'intégralité des archives inédites (écrits littéraires, psychanalytiques, correspondances, etc.) permet aujourd'hui de justifier, grâce à une analyse plus approfondie, les passions que cette femme a si souvent déchaînées. Cette entreprise de longue haleine nous fait redécouvrir Lou Andreas-Salomé. La grande crédibilité de cette biographie permet d'engager de nouveaux débats tant sur une époque que sur ses prolongements présents.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 28 juillet 2017
Nombre de lectures 4
EAN13 9782021376548
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Lou AndreasSalomé
Stéphane Michaud
Lou AndreasSalomé L'alliée de la vie
ÉDITION REVUE
Éditions du Seuil
© Dorothee Pfeiffer, Lou AndreasSaloméArchiv, Göttingen, pour toutes les photographies reproduites
ISBN9782757865293 re (ISBN9782020230872, 1 publication)
© Éditions du Seuil, 2000, et février 2017, pour la présente édition
Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 3352 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
Quelles splendeurs cette femme sait découvrir, quel profit elle tire de la rencontre en son juste temps avec les hommes et les livres : sa com préhension est une merveille ; l'intelligence de l'amour lui fait traverser intrépide les mystères les plus ardents, et ceuxci, loin de lui faire aucun mal, l'illuminent de leur pur éclat. Notre première rencontre, qui remonte à bien des années déjà, fut pour moi déterminante : je ne connaissais alors et n'ai rencontré depuis personne qui ait à ce point la vie de son côté et qui, dans la douceur comme dans l'horreur, sache reconnaître l'unique force qui peutêtre se travestit, mais ne cesse de vouloir donner, lors même qu'elle tue. Rilke à Marie de la Tour et Taxis, 29 juillet 1913
Préface à la présente édition
Une exceptionnelle notoriété accompagne aujourd'hui Lou AndreasSalomé. L'éclat de sa vie et de sa pensée, les amitiés qu'elle a nouées dans les métropoles euro péennes, la part qu'elle a prise dans les grands mouve ments intellectuels qui ont façonné notre modernité expliquent ce rayonnement. Relayé par l'édition, le cinéma et même l'opéra, il s'observe dans plus d'une langue et d'une culture. Comme il est naturel, il est intense en Allemagne, à laquelle Lou, pétersbourgeoise de naissance, est liée par ses origines familiales, la langue dans laquelle elle s'illustre comme écrivain et ses lieux de résidence les plus constants, Berlin et Göttingen. Les ÉtatsUnis, terre d'accueil de nombre d'écrivains et de psychanalystes chassés par les persécutions nazies, haut lieu aussi des mouvements féministes, ont de leur côté beaucoup fait pour la découverte de cette pionnière. La part qui revient à la France n'est pas moins essentielle. Qu'il suffise de rappeler le rêve auquel la jeune fille, dans la témérité de ses vingt ans, rallie deux brillants philosophes amoureux d'elle et auxquels elle résistera, Nietzsche et Paul Rée : s'établir à Paris pour y vivre l'utopie d'une Trinité intellectuelle. L'élan de la femme qui fut à la fois une grande amoureuse et une penseuse capable d'accompagner Freud sur les chemins escarpés de sa théorie aura trouvé en France, lointain berceau de
9
L O U A N D R E A S  S A L O M É
ses origines côté paternel, une réception attentive. Les études dont elle a été l'objet, jointes à sa beauté de Nor dique qui conserva longtemps une étonnante jeunesse de traits, auront largement contribué à la faire connaître. Ajoutons que le nom Lou Salomé sonne familièrement aux oreilles françaises. Andreas, patronyme du mari dont elle accole le libellé à son nom de jeune fille, enrichit cet enracinement d'une composante orientale et germanique. Journaliste, essayiste et romancière, femme de théâtre, Lou fut aussi une voyageuse. Elle a aimé les contacts et les rencontres. Ils touchent à la bohème, au monde de la peinture et, plus profondément encore, aux sphères philo sophiques et médicales. Les amitiés féminines ont été chez notre Européenne, en Suède, en Russie, en Autriche, partout où elle est passée, un pôle constant. On ne s'éton nera donc pas de la multiplicité des portraits et des juge ments qu'elle a suscités. Comment saisir le foyer intime du personnage dans la mosaïque que composent les regards des témoins et critiques ? Les biographies récentes pas moins de cinq à Paris, pour les quinze dernières années, inspirées par des options très diverses, para chèvent cette galerie de miroitements, au risque d'irréali ser un peu plus le modèle.
Reflets et miroitements
Le silence dans lequel l'écrivain s'était drapé à la fin de sa vie, pour échapper à l'atmosphère empoisonnée du temps, ne s'est pourtant pas effacé d'un coup. Sa mort en 1937 ne balaya ni la censure ni les obstacles à une publi cation sereine. Pour avoir été largement tissée dans l'étoffe de son temps, solidaire en particulier du destin de penseurs ou de poètes tels que Nietzsche, Rilke et Freud, la vie de Lou eut directement à souffrir des interdits qui entouraient ces grands hommes. Toute tentative d'infor
10