//img.uscri.be/pth/6e257894119254edae73cc5465814b95fb2a90f1
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : MOBI - PDF - EPUB

sans DRM

Touchée ma vie en plein coeur

De
114 pages

Découvrez dans cet ouvrage Océane qui se bat pour le respect de la femme au travail ; Océane, battante et humaine, pleine de conviction, travailleuse et honnête.


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Couverture

Image couverture

 

 

AVANT DE DÉMARRER, JE SOUHAITE PRÉCISER QUE CES LIGNES TRÈS PERSONNELLES RETRACENT DES FAITS VÉCUS ET VRAIS.

Dédicace

 

Faute de moyens je n’ai pas pu sortir le livre avant ; avec toutes mes excuses aux lecteurs.

 

À mon fils… A.

À son père… R. que j’aimais, mon premier amour…

Je reconstruis…

À l’amour inconnu que je souhaiterais connaître et que j’espère connaître encore…

À 34 ANS Presque 35 maintenant, 12 sept 75

Préambule

Une histoire… mais comment faire pour révéler une vérité dérangeante plus troublante que fascinante… c’est toute une histoire dramatique qui pourrait enfin « toucher » dans le vrai sens du terme les intolérances et les discriminations sexistes ; mais de quel degré parlons-nous ? Et surtout vers où pouvons-nous aller ?

Je souhaiterais vraiment heurter mes lecteurs : les sensibiliser afin qu’ils ne deviennent pas un individu sans bornes, capable de maltraitance verbale et physique.

Nous parlons, entre nous, de harcèlement moral et sexuel.

Quels « grands » mots… qui troublent… qui font peur… Mais en fait qui existent réellement… Dans la plupart des cas, c’est une parole contre une autre… où sont vraiment les coupables (nos actes et nos paroles ont des incidences sur notre entourage). Tout le monde est concerné.

La vie peut basculer d’un instant à l’autre, il n’y a de répit pour personne : chacun, chacune, peut un jour ou l’autre être une victime… ou alors être un harceleur potentiel. La violence verbale, nous la côtoyons tous les jours et nous nous en défendons. En somme, pouvons-nous devenir violents… ? Sans maîtrise de nos émotions négatives et de nos pulsions profondes… oui. Mais tout individu qui reste dans le respect de son prochain, qui respecte ses propres limites est sauvé ! Le tout est de savoir stopper des situations dégradantes et prendre les choses en main – ce qui demande une certaine maturité et une bonne maîtrise de soi.

Pour toutes les femmes victimesimages1

 

 

JE N’OUBLIERAI JAMAIS LES SOUFFRANCES PSYCHOLOGIQUES QUI MARQUENT L’ÂME ET L’ESPRIT À JAMAIS. « Des blessures au visage et à l’âme… »

PAR CES LIGNES POUR LESQUELLES JE N’AI AUCUNE HONTE.

« LA VÉRITÉ TOUTE LA VÉRITÉ ET RIEN QUE LA VÉRITÉ… »

« QUI M’ÉCOUTE ME CROIT… QUI NE ME CROIT PAS, S’EN VA… » merci pour DALIDA

« AIDE-TOI ET TU AIDERAS… »

 

 

I) L’enfance & les études…

Océane, charmant prénom – jolie personne dans laquelle se cache une âme sensible et pleine de bonnes intentions… Sa vie va lui réserver de méchantes surprises. Sa devise : toujours « écouter » la voix de son cœur. Native d’un petit village de campagne et encadrée de bons parents qui, eux aussi, malgré les difficultés de la vie (la perte de proches dans des circonstances dramatiques) ne songent qu’à leur bonheur ; surtout ne pas vivre la dureté de l’enfance maternelle. Donner beaucoup d’amour, d’attention et de protection ; protéger ses enfants face à la méchanceté du monde extérieur. Créer une bulle protectrice et créer l’utopique espoir de Candide : « tout le monde est beau et gentil… » Les valeurs sont là, telles que :

• le respect d’autrui,

• la politesse,

• la gentillesse,

• la franchise.

Mais aussi des faiblesses au travers de cette gentillesse comme…

• la naïveté,

• la sensibilité face au monde extérieur.

Il y a aussi des passages d’introversion et d’extraversion par lesquels notre héroïne va apprendre à déceler : les limites entre la jeune fille et la femme ; les charmes qu’elle ne se connaissait pas et surtout son esprit charismatique… Elle va apprendre à discerner les personnes de leurs intentions.

Malgré tout, elle a toujours eu une sagesse d’esprit et la capacité de pardonner et d’aimer…

Elle va apprendre la persévérance et l’autoprotection face à la méchanceté des autres qui est la finalité d’émotions négatives telles que l’envie, la jalousie, la tentation, l’intolérance, le jugement, les préjugés qui viennent toujours « par-derrière »…

Logiquement Océane, adulte protégera les siens et pourquoi pas autrui…

Pour mieux comprendre… pourquoi ne pas prendre la place de notre héroïne. Par ce biais, son histoire va nous transpercer de toutes parts et nous montrer sa simplicité d’âme et d’esprit ainsi que son courage malgré les événements.

Son but trouver l’amour…images2

Mais, où, quand et avec qui ?

Le Destin,

Le Hasard… parfois fait bien les choses parfois peut aussi entraîner des conséquences désastreuses !

Ce matin-là, je me réveillais plus tôt que prévu ; c’était jour d’examen. Les cours de BTS étaient acquis avec force et il était temps de prouver qu’une charmante jeune femme blonde de m pouvait comme tout le monde décrocher un diplôme. Douée en informatique et en frappe, j’étais convaincue de ma réussite ainsi que de mon orientation professionnelle : secrétaire de direction dévouée et disciplinée.

Après avoir attrapé mon bus, me voilà confrontée à un entretien oral ; j’ai oublié de vous dire je n’avais quasi jamais eu d’ ami(e) d’enfance durable et que je me retrouvais toujours en grande solitude. J’avais eu une grande amie qui m’avait abandonnée et que j’appréciais « énormément » ; je voulais être amie à vie – amie dans la peau ! Ce fut bien dommage. Dans ce sens, j’acquis assez rapidement la notion d’autonomie ce qui m’évitait de copier qui que ce soit en cours… Par contre j’ai subi des mauvaises influences.

La première personne à m’avoir vraiment « touchée » verbalement fut un instituteur de ce village de province qui avait la fâcheuse idée de se décharger sur ces élèves ; eh oui, ce monsieur, très importante remarque puisqu’il ne faut pas oublier que tous les événements marquants de l’enfance ont des répercussions sévères sur la vie d’adulte, se moquait ouvertement des enfants voire les insultait mais aussi leur arrachait des touffes de cheveux…

En fait j’ai eu le droit d’être écœurée des mathématiques, grâce à lui, ce qui me valut une sonnette d’alarme dans mon bulletin de notes (alors que j’ai toujours été très studieuse…) premier grand blocage causé par un adulte par des maltraitances verbales mais aussi physiques. Du coup je me suis rattrapée sur les dictées et l’orthographe où je suis devenue bien vite très talentueuse. J’ai su, par ma force de caractère, avancer comme tout le monde et trouver la force de finaliser mes études.

Premier homme à tourner autour de mon bureau à l’âge de six voir sept ans… pour rester concentré bon courage ! Bien entendu étant donné ma taille j’étais traitée de « grande perche » et de toutes les petites moqueries habituelles que vous devez connaître étant donné qu’à cet âge je portais un appareil dentaire. D’autres personnes de ma famille ont été victimes de cet individu. Ce passage de mon enfance fut dur à avaler avec en plus une claque reçue sans raison valable d’un autre instituteur ; il faut dire qu’ils étaient costauds à cette époque !

À vingt et un ans, je suis sortie de mon lycée avec mon diplôme en poche ! Sportive de nature… Je descendais souvent à mon lycée en V.T.T. Surtout pour voir mon premier amour. Un coup de foudre.

Ah oui… zut j’ai oublié de vous dire qu’après ce passage très dur, j’avais décidé de faire beaucoup de jogging et de ressembler à ces filles que tout le monde admirait tant … dans le but de réussir ma vie. C’est à treize ans que j’ai commencé à porter des lentilles de contact qui furent une révélation pour moi… j’étais enfin réconciliée avec mon image ; oubliés les complexes, les rondeurs, l’appareil dentaire, j’étais vraiment partie pour être une jolie fille.

images3Mais avant cela une épreuve très dure m’avait fragilisée : la perte affective d’un des plus importants êtres de ma vie et qui m’avait apporté beaucoup de valeurs… mon grand-père Paul ! « pépé »

Il était parti très vite ; personne ne s’y attendait ; perte inestimable. Il prenait beaucoup de son temps pour ses petits-enfants. Il me comprenait, c’était le meilleur des grands-pères qu’une petite fille puisse espérer… ces qualités étaient innombrables… un cœur en or. Il jouait toujours aux barbies à mes côtés, il savait m’apporter tout le réconfort que je recherchais. C’est lui qui m’a montré nos belles montagnes et qui m’a appris à les aimer de tout mon cœur. J’aimais beaucoup la vallée de mon enfance. Je ne l’oublierai jamais et j’espère revoir mon grand-père avant ou après ma mort. C’est vrai, il paraît que l’âme ne meurt jamais et que nous sommes ici pour apprendre et acquérir les qualités humaines qui nous manquent encore… C’est pour cela qu’il y a des églises et qu’elles montent vers le ciel – c’est...