Tragine bandit de l'ariège

-

Français
132 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L'histoire du tisserand Pierre Sarda, dit Tragine, est celle d'un mandrin pyrénéen solitaire. Ses mobiles sont l'honneur et la justice, et aucunement le profit matériel. Fier et querelleur, il est prêt à tout sacrifier pour aller jusqu'au bout de sa vengeance. Doué d'une énergie vitale hors du commun, le bandit de l'Ariège ne lâche jamais prise et poursuit ses ennemis avec une pugnacité prodigieuse, devenue légendaire dans ses montagnes. Combattant acharné, Tragine est aussi un homme de cœur, un amant et un père. Ses contemporains ne s'y trompent pas et le soutiennent comme ils peuvent. Ce personnage haut en couleurs, dans une société locale qui l'est tout autant, continuera pendant longtemps de hanter les esprits comme il a hanté celui des pouvoirs publics tout au long de sa vie.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 25 avril 2014
Nombre de lectures 420
EAN13 9782365751780
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0060€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Pierre-Jean Brassac
Tragine, bandit de l’Ariège
La vie aventureuse
de Pierre Sarda dit Tragine Roman des Terroirs de France
Avant-propos
Ce livre, je le dois au généreux concours de Jean-J acques Pétris, aimable érudit et savant connaisseur de l’histoire de son pays ariége ois.
Il m’en a non seulement donné l’idée lors d’une ren contre sur le Salon du Livre de Tarascon-sur-Ariège, qu’organise chaque année l’ass ociation L’Oiseau-Lyre, il m’en a aussi fourni la matière brute. Je l’en remercie viv ement.
Grâce à lui, j’ai pu imaginer ce qu’avait été la vi e de Pierre Sarda en Ariège, dans la e première moitié du XIX siècle.
Les données collectées par Jean-Jacques Pétris, et d’ailleurs publiées par lui en 1998, constituent la trame de cette histoire qui, bien qu e romancée, s’efforce de rester fidèle à la réalité historique des faits connus. Quand les i nformations font défaut, la fiction vient au secours de l’histoire et propose au lecteur les hypothèses les plus vraisemblables.
Les mésaventures de Pierre Sarda sont l’illustratio n dramatique d’un chaos personnel où de petites causes ont de grands effets. Délation et vengeance en sont les leitmotive.
Les responsabilités et la culpabilité véritables d’ un modeste tisserand, jugé au temps de Louis-Philippe par des magistrats sourcilleux, semb lent aujourd’hui impossibles à établir.
Les protagonistes
Araut-Labesque, Jean, ami de Tragine et habitué du café de Larcat ;
Audouy, Jean-Baptiste, fermier à Arvigna, découvre le corps de ThéodoreSartre ;
Bédeille, Jean-Paul, cambriolé au mois de mai 1838 ;
Bielle, Jean-Baptiste, Basile, codétenu de Tragine à Foix [1838], s’évade avec lui ;
Blaga, M., procureur du roi ;
Boyer, Saturnin Henri Justin de, suppléant du pdt d e la Cour d’Assises ;
Canal, André ;
Canal, Antoine, instituteur à Roquefixade ;
Canal, Baptiste, dit Labeda, paysan à Leychert ;
Canal, Guillaume, maire de Leychert ;
Canal, Jean, dit Paybel, paysan à Leychert ;
Canal, Madeleine, dite « La Brigade », épouse de Pi erre Sarda ;
Cassagne, Victor, maire de Foix [en 1838] ;
Causson, Antoine, banquier à Lavelanet ;
Céli, Justin, brigadier logé chez Guillaume Pic ;
Clauzel, métayer à Montgailhard ;
Darnaud, juge ;
Delanondedieu, Antoine, ex-dragon, aide de Bertrand Joulé ;
Delanondedieu, Joseph, ex-tirailleur, aide de Bertrand Joulé ;
Delestaing, Maître, avocat âgé de Tragine ;
Dénat, M., procureur du roi [en 1837] ;
Dupuy, Raymond, curé de Leychert ;
Escaillé, Joseph, maire d’Arvigna ;
Esquirol, Jean, cantonnier de Leychert ;
Estèbe, Raymond, codétenu de Tragine à Foix [1838] ;
Fau, Alexandre, médecin lors du procès ;