//img.uscri.be/pth/f0a9a3fd8daef5ff78225afaab124d7ae3060a3b
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,15 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Un linceul pour trois

De
123 pages
Victoria, une femme qui devient mère de deux garçons qu'elle aime au plus profond de son cœur. Victoria, une femme qui découvre l'inceste subi par ses enfants. Victoria, une femme résolue qui décide de parler, de se battre pour eux, encore petits, de se battre pour elle, parce que c'est affaire de respect. Dans ce livre, elle fait le récit de cette découverte et du parcours judiciaire qu'elle mène avec ténacité pour la reconnaissance des faits, pour permettre à ses enfants de se construire malgré le traumatisme.
Voir plus Voir moins

Un linceul pour trois

site: www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr e.mail: harmattanl@wanadoo.fr (QL'Harmattan, 2005 ISBN: 2-7475- 9492-0 EAN : 9782747594929

Victoria Grant

Un linceul pour trois
Témoignage parental sur l'inceste. Repères psychologiques et judiciaires.

L'Harmattan

L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique; 75005 Paris FRANCE
L'Bannattan Hongrie Kônyvesbolt Kossuth L. u. 14-16 1053 Budapest Espace L'Harmattan Kinshasa L'Harmattan Italia L'Harmattan Burkina Faso

Fac..des Sc. Sociales, Pol. et Adm. ; BP243, KIN XI Université de Kinshasa - RDC

Via Degli Artisti, 15 10124 Torino ITALIE

1200 logements villa 96 12B2260 Ouagadougou 12

Au-delà du témoignage Collection dirigée par Dominique Davous
Ces femmes, ces hommes qui écrivent dans cette collection confrontent le lecteur à la puissance du témoignage, conçu aussi bien comme rapport à l'événement extraordinaire - celui qui fait de vous un autre que comme rapport au quotidien ordinaire de la démarche d'une vie construite dans la durée. Puis, retraversant leur vécu, ils en dégagent les lignes de force, ils introduisent la pensée dans l'expérience, rejoignent l'universel dans le singulier et, au-delà de leur témoignage, risquent une parole critique pour suggérer d'autres possibles. L'expérience vivante de leur histoire incite le lecteur à la laisser résonner en eux. L'enfant est au cœur de la collection, l'enfant à naître, l'enfant vivant, l'enfant bien portant qu'il soit bien ou mal-traité, l'enfant malade, l'enfant qui meurt aussi. La collection porte des regards sur la médecine, les soins, des démarches thérapeutiques, l'éducation.

-

Déjà parus Michèle VIALLET, Dans la tourmente de l'épilepsie, 2005. Anne CURMI, La cicatrice. Une traversée du cancer, 2005. J.-J. GERARD et B. BERGIER, De chair et de sens, 2004. Frédéric SPIRA, Mourir, vivre... ou survivre? Itinéraire d'un Éducateur Spécialisé, 2004. Claire DEVEZE. L'encre de ta mémoire - En hommage à Sébastien ton fils. Préface de Nathalie NAVARRO. 2003. Martine COUDERC. Boule de feu - Comprendre les grands brûlés. Préface Dr Jean-Marie GOMAS. 2003. Micheline CARPENTIER. Quelques mots sur une absence. 2002. Christiane CAMURAC. Deuil et racines. 2002. Michèle BROMET-CAMOU. Milie, enfant à naître... un certain regard sur l'autisme. 2002. Jacqueline LAVILLONIERE & Elizabeth CLEMENTZ. Naître tout simplement. 2001. Jo GRIL. Guilhem... la plongée une passion interrompue. Postface David SMADJA. 2001. Annick ERNOUL T & Dominique DAVOUS (auteurscoordonnateurs). Animer un groupe d'entraide pour personnes en deuil. Préface Dr Christophe FAURE. 2001. Jeannine DEUNFF (coordonné par). Dis maîtresse, c'est quoi la mort ? Préface M-Frédérique BACQUE. 2000.

PR6FAC,6

Une femme qui devient mère. Une femme qui a deux garçons qu'elle aime du plus profond de son cœur. Victoria est cette mère confrontée à l'impensable qui lui semble inaudible par la Justice. Un témoignage bouleversant sur les méandres du combat contre l'inceste et la reconnaissance de ces mamans seules dans leur solitude juridique, seules dans leur souffrance maternelle, seules face à la trahison de l'abuseur. Seules. Témoigner, crier sa douleur et taire sa culpabilité morale, guider les mères prises dans l'étau énigmatique d'une Loi qui tarde à entendre leur parole et celle de leurs enfants. Que ce livre devienne un guide précieux pour que s'arrête la tourmente des mères et de leurs enfants. Que ces mères cessent d'être seules.

Patricia DE ALMEIDA Psychologue clinicienne bénévole à l'Association Inceste pour Revivre de Nantes.

SOS

Je dédie ce livre à tous les parents qui ont ou vont traverser le long chemin de la protection d'un ou de plusieurs de leurs enfants contre l'inceste ou la pédophilie...

Parce qu'on n'est jamais prêt à affronter cela... Parce que c'est un moment d'extrême fragilité... Parce qu'on y perd ses repères, ses valeurs et ses illusions.. . Parce qu'on doit s'entourer pour se faire aider. . . Parce qu'il ne faut jamais baisser les bras. . . Parce que la douleur psychologique et physique ainsi que le chagrin seront, quelle que soit l'issue, notre quotidien... Parce qu'il faut apprendre à entrevoir les moments positifs, si petits soient-ils, pour encaisser ceux, atroces, de ce long parcours semé d'embûches. .. Parce qu'il faut s'oublier et prendre des risques judiciaires pour eux, rIen que pour eux... Parce que nous sommes adultes et construits alors qu'ils sont en train de se construire... Parce qu'ils sont si fragiles face à leur abuseur. . . Parce que c'est notre rôle de parent de les protéger quoi qu'il arrive et cela au détriment de notre vie...

Parce qu'il faut avancer, construire nos vies, et les aider pour optimiser leur résilience. . . Parce qu'on a besoin de comprendre qui est l'abuseur, pourquoi il fait cela, (et beaucoup trop d'autres questions), et que mes recherches m'ont aidée à tenir... Parce que leur souffrance est ma souffrance...

10

Benjamin vient de se lever de son petit pot bleu: « J'ai mal aux fesses. » Soudainement, je me suis rappelé les fissures annales d'Alexandre, trois ans auparavant. Son refus quand son papa voulait lui changer sa couche. Il en pleurait. Le câlin du soir du papa qui s'éternisait certains soirs derrière une porte fermée. Mes intrusions dans la chambre avec une chaussette (par exemple) que j'avais omis de ranger (sic). Le doute s'installait petit à petit mais Alexandre ne parlait pas. Et, je ne lui posais pas de questions. Les fissures ont duré... duré... Alexandre souffrait, mais malheureusement je n'étais pas préparée à envisager cette situation. Son papa, ce beau gosse, non ce n'était pas possible. Comment se peut-il que 1'homme que j'ai choisi comme mari, comme papa pour mes enfants, que j'ai aimé, admiré, si brillant, bac +5, cultivé, fasse une chose pareille. Non il ne pouvait pas... non. .. non.
Je tiens ici à préciser {'importance de ne pas juger Cesmamans qui ne voient pas {'inceste ou Capédoplii{ie qu'un de ses enfants serait en train de su6ir. Car {'impensa6Ce amène Ce déni; et {'inceste appartient au registre de {'impensa6Ce au même titre que
r infanticide ou Ces tortures. £' impensa6Ce c'est {'atteinte mytlie co{Cectif de Ca fami{Ce} vaCeur refuge. à notre

La situation n'était pas simple. J'ai demandé le divorce en 2001. Ras-le-bol de l'attitude égocentrique du papa, de cette quasi-absence de relations sexuelles et de cette impression malsaine qui flottait. Un jour, de passage chez mes parents, mon frère aîné me téléphone un mercredi matin et me demande s'il peut passer pour me parler. Pas de problème. Je suis disponible.

Il

Mon frère arrive, gêné. Nous allons dans le salon, je m'assoie sur le canapé. Je lui demande ce qui se passe. Il y a un blanc. L'atmosphère devient oppressante. Il me demande où j'en suis dans mon divorce. Je lui réponds que l'on va vers une non-conciliation. Il bafouille, il s'assoit sur le canapé en face, cherche ses mots, sans succès, puis ne sachant pas comment m'annoncer ce qu'il a découvert une ou deux heures auparavant sur Internet, il me tend une feuille imprimée. La tension monte. Je sens que je suis en train de vivre un moment très spécial. Je prends cette feuille un instant en attente entre nos mains, puis je la lis, et là ma vie bascule, mon cœur s'affole. Il s'agit d'une annonce écrite par mon mari et envoyée sur le réseau Internet pour donner rendez-vous à un homme. Je hurle de douleur, je perds pieds, plus rien n'existe que cette feuille qui tremble entre mes mains. Mon frère se précipite sur moi pour me soutenir dans ce moment effroyable. Il ne sait que faire, tente de m'enlacer, de me réconforter, ma douleur le tétanise. Quel frère est préparé à annoncer à sa sœur que son mari le trompe avec d'autres hommes? Heureusement pour sa crédibilité, il a cette preuve écrite, sans cela, mon mental n'aurait jamais réussi à recevoir ce genre d'information. Mon corps se retrouve envahi d'une douleur qui s'échappe par un hurlement lui-même douloureux mais qui libère une énergie dévastatrice. Je suis submergée par une émotion terriblement «ouraganesque ».Mon cœur est ouvert, il saigne à blanc, mon âme flotte. Mes repères s'effondrent. Nous sommes là, côte à côte, dans le salon des parents, seuls face à notre découverte, essayant de gérer la crise. La sidération nous gagne. L'impensable vient de nous toucher. 12