Géographie du Congo

Géographie du Congo

-

Français
334 pages

Description

Destiné aux élèves, aux étudiants et à un large public, cet ouvrage présente d'abord le cadre géographique où vivent les hommes et où se déroulent leurs activités. Ensuite, il met l'accent sur les mouvements de population, l'urbanisation et les différentes activités économiques. Le Congo possède de nombreux atouts naturels et humains qui devraient sous-tendre un développement économique et social harmonieux. Le pays doit malgré tout relever de nombreux défis, décryptés dans ce livre.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2018
Nombre de lectures 16
EAN13 9782140054334
Langue Français
Poids de l'ouvrage 7 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Bonaventure Maurice MENGHO
GÉOGRAPHIE DU CONGO
Bibliothèque africaine e duXXIsiècle
Géographie du Congo
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris www.editions-harmattan.fr ISBN :978-2-343-12355-4 EAN : 9782343123554
Bonaventure Maurice MENGHOGéographie du Congo
Avant-propos Au moment où s’achève la rédaction de cet ouvrage, j’ai une pensée toute particulière pour Pierre Vennetier qui, depuis 1976, avec le Professeur Guy Lasserre, avait encadré tous mes travaux de e recherche (thèse de Doctorat de 3 cycle, thèse de Doctorat d’Etat, articles). Il y a un an, profitant de mon séjour à Bordeaux, je lui avais fait part de mon projet de rédiger « La géographie du Congo ». Tout ravi, il m’avait fortement encouragé, car mon ouvrage devrait être le deuxième après le sien sur « La géographie du Congo », publié en 1966. Nous avions, à cette occasion, longuement discuté du plan et du contenu de l’ouvrage. Tout récemment (en novembre 2015), bien que très affaibli déjà par la maladie – qui a fini par prendre le dessus – Monsieur Vennetier a eu le courage et toujours la même volonté de lire attentivement le texte définitif. Il me disait déjà, dans son dernier mail : « mes jours ne sont pas rassurants ». C’est pourquoi je lui dédie ce travail, même à titre posthume, car je lui dois plus que de la reconnaissance. Je remercie tous les collègues qui ont bien voulu lire le texte, chacun dans son domaine de spécialité. Il s’agit du Professeur M.J. Samba-Kimbata pour la climatologie, J.D. Nzila pour la pédologie, D. Louembé pour la géomorphologie, J. Diamouangana pour la végétation, M. Kongo pour la géographie urbaine. Cet ouvrage est aussi le leur. Je remercie aussi mes jeunes collègues géographes qui se sont chargés de la saisie et de la cartographie. Ils ont travaillé avec motivation. Il s’agit de Ch. Maliki, P. Maba, R. Kinouani, A. Tira. Je souhaite qu’ils fassent bon usage de cet ouvrage qui est aussi le leur et celui de leurs étudiants. Enfin, mes remerciements s’adressent aussi à tous les responsables des administrations publiques qui ont bien voulu autoriser leurs services compétents à mettre à ma disposition les données statistiques. Il s’agit particulièrement de la Direction Générale de l’ANAC, de la Direction Générale du CFCO, de la Direction Générale du Port Autonome de Pointe-Noire, de la Direction Générale des Transports,
7
de la Direction Générale des Mines et de la Géologie, de la Direction Générale de la Santé, des services techniques des Ministères en charge de l’Enseignement, de la Direction de la Scolarité de l’Université Marien Ngouabi, etc.
8
Avertissement A la suite de la « géographie du Congo-Brazzaville » de Pierre Vennetier parue en 1966, et la « géographie de la République Populaire du Congo » de Hélène Bouboutou et Michel Petit, très scolaire, parue en 1976, il s’est avéré nécessaire de publier un ouvrage plus condensé sur la base d’une documentation récente, mais peut-être un peu dispersée : ouvrages spécialisés, rapports d’activités des administrations publiques, rapports à diffusion limitée, articles de revues, etc. Notre but était de faire un manuel classique afin d’offrir à nos collègues enseignants, aux étudiants, aux élèves et au public, un outil de travail. C’est dans cette vision que nous nous sommes efforcé de réunir des données éparses, anciennes et récentes, en les complétant par nos travaux et nos enquêtes de terrain. Mais nous regrettons l’absence fâcheuse des statistiques récentes, en particulier sur les enquêtes agricoles et les transports routiers ; la dernière publication des Services de la Statistique date de 2012. Par ailleurs, c’est volontairement que nous nous sommes tenu aux grands traits de la géographie du Congo, sans trop entrer dans les détails, ce qui ressemblerait à une thèse de géographie. Mais nous pensons avoir donné quelques informations susceptibles de satisfaire la curiosité du lecteur. Mais le lecteur désireux de se faire des idées plus nuancées et plus précises sur certaines réalités, pourrait compléter son information grâce aux travaux plus récents cités dans la bibliographie. Enfin, dans le dernier chapitre de l’ouvrage, nous avons évoqué les principaux défis que le Congo devra absolument relever, s’il désire réellement son développement économique, social et culturel, « … On ne vainc que les obstacles dont on connaît bien la nature, et le but paraît plus proche, lorsqu’on a mesuré les étapes qui permettent de l’atteindre… ». Nous serions heureux que ce travail puisse, pour une très modeste part, contribuer à faciliter la tâche des uns, et à encourager celle des autres.
9