Le silence a le poids des larmes

-

Français
170 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Pour percer l'énigme de son grand-père, l'auteur court les salles d'archives, fait parler des photos jaunies, surfe sur des sites de généalogie, échange des informations avec des personnes dont les grands-parents ont connu son grand-père. Son enquête nous conduit à fréquenter le Paris de Zola, relire des textes d'Aragon, côtoyer les instituteurs de la Troisième République, traverser deux guerres mondiales et revisiter les grandes idéologies qui ont façonné le XXe siècle.Š

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 novembre 2012
Nombre de lectures 23
EAN13 9782296509528
Langue Français
Poids de l'ouvrage 15 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Christian Lejosne
Le silence a le poids des larmes
Mémoire familiale et réalités d’archives
Préface de MarieOdile Mergnac
Le silence a le poids des larmes
Christian LEJOSNE Le silence a le poids des larmes Mémoire familiale et réalités d’archives PRÉFACE DEMARIE-ODILEMERGNAC
L’HARMATTAN
© L'HARMATTAN, 2012 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-336-00162-3 EAN : 9782336001623
C’est extraordinaire comme on peut entendre sans entendre. Applaudir sans applaudir. Il y a comme cela des moments dans notre vie que nous n’avons même pas la peine d’oublier. La craie tout simplement n’a rien marqué sur l’ardoise. Louis Aragon Aux enfants
PRÉFACE
Un appel téléphonique. Christian Lejosne me parle du livre qu’il vient de terminer. La voix est celle d’un tout jeune homme. J’imagine un étudiant passionné de généalogie et profitant des vacances pour faire ses recherches. En fait non. L’auteur est plus âgé. Mais peut-être la voix est-elle restée jeune parce que le temps s’est arrêté pour lui à l’adolescence. À la disparition du grand-père Marcel et de secrets bien lourds… Un secret sur l’arrière grand-père. Marcel était né sans père, mais la famille conservait pourtant une photo jaunie du e « coupable ». Un portrait de la fin du XIX siècle, accompagné de rumeurs familiales vérifiables, mais non vérifiées. Un secret sur l’arrière grand-mère. Elle avait abandonné son fils à l’âge de dix ans. Pourquoi ? Pour qui ? Des photos de famille avaient été conservées par Marcel, montrant une femme et ses filles. Qui sont-elles ? Un secret sur le fils de Marcel. Disparu, effacé de la terre des hommes sans que la famille sache ce qu’il a pu devenir. Les deux qualités essentielles d’un généalogiste, en dehors bien sûr de la rigueur absolue dans les recherches dont Christian Lejosne fait preuve, c’est de savoir retenir le temps qui passe et d’avoir de l’imagination. Car la mémoire des proches disparaît avec eux. Remonter les premières branches d’une généalogie (les grands-parents et leurs pères et mères), c’est entreprendre une course contre la montre. Il faut interroger les plus âgés avant qu’ils ne disparaissent, il faut rassembler les photos ou les lettres avant que les déménagements ne les détruisent, il faut que la parole efface à temps l’absence et la mort. Cette angoisse de ne pas trouver suffisamment vite la personne que l’on cherche, Christian Lejosne l’a connue. Mais il a su faire parler ceux auxquels la vieillesse avait tout retiré, jusqu’au langage. Il a su raviver leurs souvenirs et le plaisir de raconter. Il a su retrouver des journaux intimes vieux d’un siècle. In extremis.
9