SNCF - Un scandale français

-

Livres
144 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


Le prix de la SNCF !
"À ce stade, il faut bien s'entendre sur les mots. Le train, en tant que moyen de transport, est utile à la nation. Il a été un formidable outil d'aménagement de l'espace. Non, ce qui est un scandale français, c'est l


Le prix de la SNCF !



"À ce stade, il faut bien s'entendre sur les mots. Le train, en tant que moyen de transport, est utile à la nation. Il a été un formidable outil d'aménagement de l'espace. Non, ce qui est un scandale français, c'est la gestion de la SNCF et, pire encore, l'enfumage méthodique et systématique des citoyens consommateurs que nous sommes. Avec la SNCF, nous n'avons qu'un seul droit : payer et nous taire."



Pascal Perri, économiste des transports, a modélisé ce que coûte vraiment le train à la communauté nationale :




  • des milliards d'euros de dette et les provisions retraite qui pèsent sur nos impôts et pèseront sur nos enfants


  • des milliers d'emplois détruits chaque année et un manque à gagner pour les entreprises


  • des lignes mal entretenues et un accroissement du désert ferroviaire



Il propose de redéfinir les priorités et de rendre la parole aux citoyens, contribuables ou consommateurs. Un essai décapant qui va vous faire aimer le train !




  • Le lion SNCF et l'âne RFF


  • Le TGV... et le reste


  • L'île-de-France


  • La politique commerciale


  • L'ambition de l'aménagement du territoire


  • Les relations sociales

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 07 juillet 2011
Nombre de visites sur la page 110
EAN13 9782212009040
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0082 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
P a s c a l P e r r i
Retards, emplois détruits, manque à gagner, dette secrète, subventions déguisées… SNCF SNCF UNSCANDALEFRANÇAIS
Le prix de la SNCF !
«À ce stade, il faut bien s’entendre sur les mots. Le train, en tant que moyen de transport, est utile à la nation. Il a été un formidable outil d’aménagement de l’espace. Non, ce qui est un scandale français, c’est la gestion de la SNCF et, pire encore, l’enfumage méthodique et systématique des citoyens consommateurs que nous sommes. Avec la SNCF, nous n’avons qu’un seul droit : payer et nous taire.»
Pascal Perri, économiste des transports, a modélisé ce que coûte vraiment le train à la communauté nationale : milliards d’euros de dette et les provisions retraite qui pèsent des sur nos impôts et pèseront sur nos enfants des milliers d’emplois détruits chaque année et un manque à gagner pour les entreprises  des lignes mal entretenues et un accroissement du désert ferroviaire
Il propose de redéfinir les priorités et de rendre la parole aux citoyens, contribuables ou consommateurs. Un essai décapant qui va vous faire aimer le train !
Pascal Perridirige PNC, un cabinet de conseil en stratégie et enseigne l’économie du modèle low cost en école de commerce. Commentateur économique, il intervient dans Le Grand Journal de l’économie sur BFM, et sur RMC dans Les Grandes Gueules.
“Je ne laisserai pas les passagers otages de situations inacceptables, de lignes de RER vétustes où chaque jour un million de personnes s’entasse. Si l’Etat doit SARKOZY reprendre la main, l’Etat la reprendra.” 21 mai 2008  NICOLAS
www.loaloa.netSNCF
Code éditeur : G54324  ISBN : 9782212543247
SNCF : un scandale français
Retards, emplois détruits, manque à gagner, dette secrète, subventions déguisées
Groupe Eyrolles 61, bd Saint-Germain 75240 Paris cedex 05
www.editions-eyrolles.com
Du même auteur chez le même éditeur
La bataille du pouvoir d’achat, Comment la gagner, 2008.
er Le Code de la propriété intellectuelle du 1 juillet 1992 interdit en effet expressément la photocopie à usage collectif sans autorisation des ayants droit. Or, cette pratique s’est généra-lisée notamment dans l’enseignement, provoquant une baisse brutale des achats de livres, au point que la possibilité même pour les auteurs de créer des œuvres nouvelles et de les faire éditer correctement est aujourd’hui menacée. En application de la loi du 11 mars 1957, il est interdit de reproduire intégrale-ment ou partiellement le présent ouvrage, sur quelque support que ce soit, sans autorisation de l’Éditeur ou du Centre Français d’Exploitation du Droit de copie, 20, rue des Grands-Augustins, 75006 Paris.
© Groupe Eyrolles, 2009 ISBN : 978-2-212-54324-7
Pascal PERRI
SNCF : un scandale français
Retards, emplois détruits, manque à gagner, dette secrète, subventions déguisées
Sommaire
Introduction.............................................................
1.
Le lion SNCF et l’âne RFF................................. Une opération de bonneteau ............................... Le principe du juste prix....................................... La question des péages ....................................... La tarification au coût marginal ........................... Petite fable ferroviaire ......................................... À qui perd gagne !................................................
2.Le TGV… et le reste.......................................... Le TGV, c’est notre vache à lait ! .......................... Une activité très largement subventionnée ......... Des pertes abyssales ........................................... Le pire est à venir ................................................ Plus vite oui… Mais à quel prix ? ..........................
3.L’Île-de-France.................................................. La haine ! ............................................................. © Groupe EyroLllaesgrève vue par les grévistes..............................
1
7 7 12 14 17 25 26
31 31 38 41 43 46
51 51 54
VISNCF : un scandale français
Pénalités ............................................................. La tête dans les étoiles ! ...................................... Des territoires discriminants................................ Des emplois détruits............................................ Pas de croissance durable sans efficacité des transports...................................................... Une urgence.........................................................
4.La politique commerciale................................ Des tarifs à la tête du client ? ............................... Leyield management........................................... L’iDTGV, une idée de génie .................................. Le temps, c’est de l’argent ...................................
5.L’ambition de l’aménagement du territoire... Les marchandises avant les hommes................... Anamorphose ...................................................... La SNCF a fait une croix sur certaines lignes ........ La défaillance du fret ........................................... Londres plus proche que Paris.............................
6.Les relations sociales...................................... Pour une gouvernance plus éclairée .................... Pour un accord d’intelligence sociale................... Les non-dits du service minimum.........................
Il est encore temps de réinterroger le modèle Conclusion (et plaidoirie) !....................................
Les chiffres clés.......................................................
Index.........................................................................
57 59 61 64
69 71
77 77 81 84 87
89 89 93 95 98 101
103 103 109 111
113
127
129
© Groupe Eyrolles
Introduction
LA SNCF, UN SCANDALE FRANÇAIS ?
À ce stade, il faut bien s’entendre sur les mots. Le train, en tant que moyen de transport, est utile à la nation. Il a été un formidable outil d’aménagement de l’espace. Non, ce qui est un scandale français, c’est la gestion de la SNCF et, pire encore, l’enfumage métho-dique et systématique des citoyens consommateurs que nous sommes. Avec la SNCF, nous n’avons qu’un seul droit : payer et nous taire. Je pense aux Français dont les régions ne sont pas irriguées par des lignes à grande vitesse, aux « usagers » qui restent des heu-res sur des quais de gare car rien ne saurait mettre en cause le droit de grève constitutionnel des « salariés du service public », je pense aussi aux Franciliens qui, jour après jour, cumulent les retards et les conditions de transport indignes dans des trains vieillots.
À côté de cette image des chemins de fer, il y a l’image de l’opérateur ultramoderne, l’image du TGV français et du record du monde de vitesse. Le train à © Groupe Eyrolles
2SNCF : un scandale français
grande vitesse est incontestablement une grande réussite commerciale et technologique. Il est confor-table et performant. Partout où il s’est imposé, comme entre Bruxelles et Paris, Marseille et Paris, Strasbourg et Paris, Londres et Paris, il est devenu le leader du marché, reléguant le transport aérien à un rôle secondaire. Mais est-il pour autant un monopole vertueux ? Un monopole qui fait baisser les prix ? La réponse est malheureusement non. Et sans ambi-guïté. Là où le TGV a chassé l’avion du marché, les prix sont élevés, voire très élevés. La SNCF se comporte ici comme une entreprise privée en situation de quasi-monopole. Est-elle dans son rôle ? Nous allons voir que le vrai scandale est dans les comptes de l’entre-prise. Non seulement la SNCF fait augmenter les prix des billets pour renforcer son résultat, comme si elle était vraiment une entreprise du marché, mais, de l’autre main, ès qualités d’entreprise publique, elle est très largement subventionnée par son actionnaire l’État et, par conséquent, par chacun d’entre nous qui sommes aussi potentiellement ses « clients ». Pour la SNCF, c’est donc le système « ceinture et bretelle » : entreprise privée quand il s’agit de présenter des comptes excédentaires, entreprise publique quand il s’agit de recevoir des abondements publics.
© Groupe Eyrolles