//img.uscri.be/pth/f79f1e36074c54d71bd01a4eca4ba55780ccecc0
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,95 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Le quotidien silence

De
85 pages
Le Quotidien silence se présente sous la forme d'un journal personnel, mais en réalité il ne fait qu'en emprunter la forme... La seule possible pour arracher, au quotidien, couche par couche, les souvenirs et les réflexions qui camouflent un secret de famille -indicible par la narratrice. Ce livre ne raconte pas une histoire. Il EST, en lui-même, l'histoire. Beaucoup de ses lecteurs l'ont décrit comme un traité sur l'art de survivre à une enfance mortifère.
Voir plus Voir moins

Le quotidien silenceIsabelle Nouvel
Le quotidien silence
Journal à contretemps
JOURNAL/CARNET (NON FICTION)













© Éditions Le Manuscrit, 2002.
20 rue des Petits-Champs
75002 Paris
Téléphone : 01 48 07 50 00
Télécopie : 01 48 07 50 10
www.manuscrit.com
contact@manuscrit.com

ISBN : 2-7481-0521-4 (fichier numérique)
IS-7481-0520-6 (livre imprimé)
AVANT-PROPOS
Est-ce moi qui ai abandonné l’écriture ? Ou bien
est-ce elle qui m’a quittée ?
Le temps passe, et je n’en sais toujours rien. Elle
memanque,maissansdrame: jepenseàellecomme
à une personne qui m’aurait oubliée, sans que cela
ne soit vraiment grave. Je vis à travers les mots des
autres, et c’est là qu’au fond je me retrouve.
"Pour écrire, il faut vivre" disais-je autrefois. Et
voilà, c’est peut-être tout simplement qu’ayant réa-
lisé toutes mes ambitions ordinaires, avoir une fa-
mille,unamouretunemaisonaumilieudesarbres…
jenevisplus. Oui,pardon: jen’avaisquedepauvres
espérances…Quandonnaîtaumilieuduchaos,dans
unpaysagedéfiguréparlahaineetparlafolie,onne
cherche pas très loin.
Ilestpourtantune voix, un désirfloucomme une
aile, mais lancinant. Quand l’amour se heurte aux
atrocités du quotidien, par exemple. Ou quand j’ai
besoindedésignerunedecesréalitésclandestineset
privées,quepersonnenepourraentendrec’estàdire
souvent. Quand un livre me surprend, me redonne
unevoix,etc’estbeaucoupplusrare. Pasdequoien
faire un roman, ni même un poème. Mais au fond,
pourquoiresteremmurée dans le quotidien silence?
7Le quotidien silence
J’aidoncdécidéd’écrire,trèsrégulièrement,mais
sans contrainte de périodicité, le journal de ces an-
néeshorslesrêves…àmoinsqu’ilsnemerattrapent
enroute,cequipourraitbienarriver. Parfois,toutse
renverseenuninstant. Unevoixautéléphone,qu’on
croyait ne plus jamais entendre. Un événement im-
prévisible. Presque rien, etpourtanttoutestchangé.
J’ymettraiaussidesbribesdemonpassé,decesins-
tants qui restent, parce qu’ils vous parlent à travers
les replis du temps, ou qu’ils sont lourds comme un
chat mort au fond du sac : on sait qu’il faudra bien,
un jour, les consigner.
J’ai retrouvé récemment une citation de Jean Gé-
henno. Je me rappelle de luicomme d’un très vieux
monsieur chez qui j’avais été invitée, petite, à Port-
Blanc: safemmeAnnieétaituneamied’enfancede
mamère. J’étaisàcemomentdansuntraindenuit,et
j’aiposélelivresurmesgenoux. Jesuisrestéelong-
temps sans réfléchir, en regardant vaguement l’obs-
curité au-delà de la vitre. C’était exactement ce que
j’auraisaimédire,aussil’écrivainm’avait-ilvoléma
pensée pendant quelques instants :
"Nous rêvons une vie, nous en vivons une autre,
mais celle que nous rêvons est la vraie"
Toutestlà,autourdemoi: simple,parfait,inerte.
Et les drames ne sont qu’escarbilles vite emportées
par le vent du temps qui passe. Oui, j’ai quelques
passions, mais où sont mes désirs ?
Et ainsi, écrire, sans écrire vraiment. Peut-être,
enfin, les reconnaître.
8