L'étrange destin du Docteur Voronoff

-

Français
263 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Alors que la psychanalyse commence à répandre les théories freudiennes plaçant la sexualité au centre des psychoses et névroses, le Docteur Voronoff, lui, soigne les organes génitaux. Excellant dans l'art des greffes, il agit en chirurgien et non en psychologue. Pour lui, le désir est entre les jambes et non dans le cerveau. En avance sur son temps, Voronoff découvre l'importance fondamentale des glandes sexuelles dans les comportements et l'esprit humains. Mais sa réputation sulfureuse finira par se retourner contre sa valeur scientifique dans un combat entre éthique et raison.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 mai 2017
Nombre de lectures 7
EAN13 9782140038006
Langue Français
Poids de l'ouvrage 21 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
René Prédal
L’étrange destin du Docteur Voronoff En quête d’une jeunesse éternelle ?
L’étrange destin du Docteur Voronoff
L’étrange destin du Docteur Voronoff
Médecine à travers les siècles Collection dirigée par le Docteur Xavier Riaud L’objectif de cette collection est de constituer « une histoire grand public » de la médecine ainsi que de ses acteurs plus ou moins connus, de l’Antiquité à nos jours. Si elle se veut un hommage à ceux qui ont contribué au progrès de l’humanité, elle ne néglige pas pour autant les zones d’ombre ou les dérives de la science médicale. C’est en ce sens que – conformément à ce que devrait être l’enseignement de l’histoire –, elle ambitionne une « vision globale » et non partielle ou partiale comme cela est trop souvent le cas. Dernières parutions PhilippeSCHERPEREEL,Philosophie et médecine, 2017. Xavier RIAUD,Dent et archéologie, 2017. Michel A.GERMAIN,Les tables d’opération. De l’Antiquité à nos jours, 2016. PhilippeSCHERPEREEL,Médecins et infirmières dans la guerre de Crimée. 1854-1856, 2016. Mélanie DECOBERT,Odontologie médico-légale et Seconde Guerre mondiale, 2016. François RESCHE,Le papyrus médical Edwin Smith, 2016. er XavierRIAUD,et ses dentistesNapoléon I , 2016. PhilippeSCHERPEREEL,Albert Calmette. « Jusqu’à ce que mes yeux se ferment », 2016. PhilippeSCHERPEREEL,Pietro d’Abano. Médecin et philosophe de Padoue à l’aube de la Renaissance, 2016. e BernardDEMARSANGY,La Psychiatrie vécue auXIXsiècle. Lettres à Louisa, 2016. e Isabelle CAVÉ,siècleEtat, santé publique et médecine à la fin du XIX français, 2016. Julien MARMONT,L’Odontechnie ou l’art du dentiste. Poème didactique et descriptif en quatre chants, dédié aux dames, 2016. Patrick POGNANT,La Folle Clinique sexuelle du professeur P***. De la Belle Époque aux Années folles, 2016. Michel CHAUVIN,Le Geste qui sauve. L’étonnante histoire du défibrillateur cardiaque externe, 2016. Henri LAMENDIN,Docteur Albert Calmette (1863-1933). Pasteurien et co-inventeur du BCG, 2016. Xavier RIAUD(dir.),Médecine à travers les siècles. Entre rencontres et découverte, 2015.
René Prédal
L’étrange destin du Docteur Voronoff
En quête d’une jeunesse éternelle ?
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr ISBN : 978-2-343-12084-3 EAN : 9782343120843
Remerciements à Caroline Eades, Christophe et Marie-Aimée Prédal
1
« Notre soif de récit est inextinguible, et l’énergie de la fable l’emporte toujours sur la nuance de l’analyse »
Patrick Boucheron (Téléraman°3399, 04/03/2005)
Voronoff ? Le chirurgien qui greffait des testicules de singes aux vieux riches de la Riviera dans les années 20 ? En effet, précisément pour leur rendre l’énergie. Mais en écrire le récit est une autre histoire. Le professeur à la Sorbonne spécialiste de la période médiévale et de la Renaissance déclare que la question à se poser est paradoxalement : « où placer sa caméra ? Faut-il faire des visages ou des paysages, être au plus près de l’événement tel qu’il fut vécu ou le survoler de haut, loin de l’expérience et de la conscience des acteurs ? », à savoir user d’ « un art du montage, donc du rythme et du mouvement, une façon probe et efficace d’échafauder une intrigue ». Donc acte. Pour être au plus près de la réalité, nous allons plonger dans un film fantastique de l’Universal hollywoodien des années 30 ou de la Hammer londonienne de la décennie 60, époques fort justement célèbres des créatures de l’épouvante, en noir et blanc ou en couleurs, Voronoff Dracula, version Bela Lugosi ou Christopher Lee, délirants savants fous aux rêves faustiens dont nous ne saurions être que de modestes enquêteurs fascinés, entre John Harker diariste victime et Van Helsing scientifique vainqueur, personnages imaginés par Bram Stoker juste au moment – à deux ans près – où était inventé le cinéma. Et puisqu’il n’y a pas de grand film sans flash-back, notamment lorsqu’il s’agit de ressusciter des mythes, nous pourrions commencer par la fin, comme Joseph L. Mankiewicz débutantLa Comtesse aux pieds nusen 1954 par l’enterrement, un jour de grande pluie dans un cimetière de la Riviera italienne, d’une star oubliée au destin