Antonio Gramsci et la révolution socialiste

Antonio Gramsci et la révolution socialiste

-

Livres
251 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Pour comprendre Les Cahiers de prison d'Antonio Gramsci et sa « philosophie de la praxis », il faut examiner le contexte historique de ses manuscrits. Ce n'est qu'à travers cet examen que l'on peut éviter une rénovation fictive ou une instrumentalisation de sa pensée. Peut-on affirmer que sa théorie de l'hégémonie est controversée ? Oui, car c'est à la fois une théorie de l'émancipation et une défense de l'insurrection prolétarienne nationale qui fonde un « Etat socialiste », basé sur le léninisme et un avant-gardisme prémices au fétichisme d'Etat. Ce livre éclaire les racines des Cahiers de prison, c'est aussi une réflexion sur son actualité.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 15 octobre 2017
Nombre de lectures 3
EAN13 9782140048180
Langue Français
Signaler un abus
Tatiana Fonseca Oliveira
ANTONIO GRAMSCI ET LA RÉVOLUTION SOCIALISTE La philosophie de la praxis des manuscrits de prison à la lumière des problèmes de la Troisième Internationale
OUVERTUREPHILOSOPHIQUE
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN :978-2-343-13199-3EAN :9782343131993
Antonio Gramsci et la révolution socialiste La philosophie de la praxis des manuscrits de prison à la lumière des problèmes de la Troisième Internationale
Ouverture philosophique Collection dirigée par, Dominique Chateau, Jean-Marc Lachaud et Bruno Péquignot Une collection d’ouvrages qui se propose d’accueillir des travaux originaux sans exclusive d’écoles ou de thématiques. Il s’agit de favoriser la confrontation de recherches et des réflexions, qu’elles soient le fait de philosophes « professionnels » ou non. On n’y confondra donc pas la philosophie avec une discipline académique ; elle est réputée être le fait de tous ceux qu’habite la passion de penser, qu’ils soient professeurs de philosophie, spécialistes des sciences humaines, sociales ou naturelles, ou… polisseurs de verres de lunettes astronomiques. Dernières parutions Jean-Marc ROY,La violence et la règle,Critique de la légalité,2017.Pascal GAUDET,L’institution kantienne de l’humanité, 2017. Gisèle GRAMMARE,La peinture en résonance, 2017.Jacques ARON,Saul Ascher,Un philosophe juif allemand entre Révolution française et Restauration prussienne suivi de Saul Ascher, La Germanomanie (1815) et La Célébration de Luther sur la Wartburg (1818), 2017. Stéphane VINOLO,Connaissance et reconnaissance chez Hobbes et Rousseau. La transparence est l’obstacle, 2017. Lucien R. KARHAUSEN,Dr Georges Canguilhem, Médecin anomal,2017. Jean PIWNICA,Martin Heidegger une affaire franco-française, 2017. Michel FATTAL,Conversion et spiritualités dans l’Antiquité et au Moyen Âge, 2017. Paul DUBOUCHET,René Girard, « cowboy texan », Au fil de ses exploits, 2017.
Tatiana Fonseca Oliveira Antonio Gramsci et la révolution socialiste La philosophie de la praxis des manuscrits de prison à la lumière des problèmes de la Troisième Internationale
“Noi veggiam, come quei c’ha mala luce, le cose”, disse, “che ne son lontano ; cotanto ancor ne splende il sommo duce. Quando s’appressano o son, tutto è vano nostro intelletto ; e s’altri non ci apporta, nulla sapem di vostro stato umano. Però comprender puoi che tutta morta fia nostra conoscenza da quel punto che del futuro fia chiusa la porta”. Dante Alighieri, La Divina Commedia (Inferno, Canto X)
7
Je tiens tout d’abord à dire que je ne pouvais publier ce livre sans exprimer ma reconnaissance et ma gratitude envers certains professeurs et amis: Ivo Tonet, Márcio Bilharinho Naves, Belmira Magalhães, Sergio Lessa, Norma Alcântara Brandão, Sergio Silva, Marcos Del Roio, Jesus Ranieri, Giuliana Franco Leal, Claudete Soares, Geruza Tomé, Benedita Silva, Maria dos Remédios, Liliana Mocciaro, Regina Celi, Antonio Carlos Mazzeo, Maria Izabel Lagoa, Ricardo Antunes, Geraldo Augusto Pinto, Danilo Enrico Martuscelli, Angela Lazagna, Antônio de Pádua Melo Neto, Daniel Romero, Érika Mesquita, Celso de Paula et Enni Galhardo Guedes. Que soient également remerciés ceux qui m’ont accueillie en Italie pendant la période de ma recherche doctorale:Domenico Losurdo, Federico Losurdo, Stefano Azzarà, Guido Liguori, Antonino Infranca, Lucia Bacilieri, Cristiana Nasoni, Tarcisio Porto, Salvatore Tiné, Claudia Pilia, Antonella Lionetti et Manuela Ausilio. Je me dois de mentionner, non sans nostalgie, le nom de Giorgio Baratta, Carlos Nelson Coutinho, Edmundo F. Dias et Alzira Franco Leal (in memoriam). Enfin, je souhaite remercier Gregorio Prestia pour la patience dont il a fait preuve tout au long de la conception de ce travail, ainsi qu’Anita et Yves Toti pour les livres qu’ils m’ont prêtés et les éclaircissements qu’ils ont apportés concernant le sens des mots allemands utilisés dans cet ouvrage. Je remercie également Alison Palvair pour le magnifique travail de réécriture formelle qu’elle a réalisé et qui a rendu possible la publication de ce texte en France. * * * Je dédie ce livre à ma fille Tarsila, à mon neveu Henrique et à la mémoire de mon père Deraldo Oliveira (1924-1994) qui m’a donné mes premières leçons sur le socialisme.
9