//img.uscri.be/pth/cb9d2e32cb79709cca105e59b7561b0a50ef592c
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La pensée esthétique de José Vasconcelos dans son sens originaire

De
280 pages
La philosophie latino-américaine s'est divisée en deux orientations principales : soit dévalorisée parce que l'on considérait qu'elle ne faisait que reprendre la pensée européenne ; soit on a tenté de la sauver à partir de perspectives étrangères à la philosophie. Roberto Luquin s'interroge sur le sens que peut avoir une recherche sérieuse sur la pensée spéculative d'un philosophe latino-américain. Il soutient que le vasconcelisme est une authentique pensée philosophique, il s'agit d'un geste créateur qui a su faire le lien entre la pensée philosophique et la pratique politique.
Voir plus Voir moins
et ensuite, pour conIgurer une philosophie esthétique. Par conséquent, au-delà des déIciences présentes dans toute œuvre, l’auteur soutient que
l’usage de la capacité réLexive pour penser par soi-même, pour édiIer sa
la îlosofía de Henri Bergson en el pensamiento de José Vasconcelos » en González, H., Inactualidad del bergsonismo ?, Buenos Aires, Ediciones Colihue, 2008. Et « José Vasconcelos : mito iberoamericanista o îlosofía estética iberoamericana » en
Roberto Luquín Guerra
LA PENSÉE ESTHÉTIQUE DE JOSÉ VASCONCELOS DANS SON SENS ORIGINAIRE
Le contexte historiographique de la philosophie en Amérique hispanique
25/11/2015 16:19
La pensée esthétique de José Vasconcelos dans son sens originaire Le contexte historiographique de la philosophie en Amérique hispanique
La Philosophie en commun Collection dirigée par Stéphane Douailler, Jacques Poulain, Patrice Vermeren  Nourrie trop exclusivement par la vie solitaire de la pensée, l'exercice de la réflexion a souvent voué les philosophes à un individualisme forcené, renforcé par le culte de l'écriture. Les querelles engendrées par l'adulation de l'originalité y ont trop aisément supplanté tout débat politique théorique.  Notre siècle a découvert l'enracinement de la pensée dans le langage. S'invalidait et tombait du même coup en désuétude cet étrange usage du jugement où le désir de tout soumettre à la critique du vrai y soustrayait royalement ses propres résultats. Condamnées également à l'éclatement, les diverses traditions philosophiques se voyaient contraintes de franchir les frontières de langue et de culture qui les enserraient encore. La crise des fondements scientifiques, la falsification des divers régimes politiques, la neutralisation des sciences humaines et l'explosion technologique ont fait apparaître de leur côté leurs faillites, induisant à reporter leurs espoirs sur la philosophie, autorisant à attendre du partage critique de la vérité jusqu'à la satisfaction des exigences sociales de justice et de liberté. Le débat critique se reconnaissait être une forme de vie.  Ce bouleversement en profondeur de la culture a ramené les philosophes à la pratique orale de l'argumentation, faisant surgir des institutions comme l'École de Korcula (Yougoslavie), le Collège de Philosophie (Paris) ou l'Institut de Philosophie (Madrid). L'objectif de cette collection est de rendre accessibles les fruits de ce partage en commun du jugement de vérité. Il est d'affronter et de surmonter ce qui, dans la crise de civilisation que nous vivons tous, dérive de la dénégation et du refoulement de ce partage du jugement. Dernières parutions Danilo BILATE,Nietzsche et l’affectologie. Pour une éthique des affects, 2015. Fedra CUESTAS,Marginalité et subjectivité, La subjectivité dans les seuils du social, 2015 Samuel-Gaston AMET,Le néocriticisme de Renouvier. Fondations des sciences, 2015. Hector MENDEZ,Le pouvoir populaire, 2015. Gustavo CELEDÓN,Philosophie et expérimentation sonore, 2015. Philippe VERSTRATEN,Nous-mêmes et la terre. Critique et dépassement de l’idée technique du monde, 2015. Carmen REVILLA (dir.),L’horizon de la pensée poétique de María Zambrano, 2015. Zouaoui BEGHOURA,Critique et émancipation. Recherches foucaldiennes sur la culture arabe contemporaine, 2014. Jordi RIBA (dir.),L’effet Guyau, De Nietzsche aux anarchistes, 2014. Lucas GUIMARAENS,Michel Foucault et la dignité humaine, 2014. Luis Gonzalo FERREYRA,Philosophie et politique chez Arturo Andrés Roig. Vers une philosophie de libération latino-américaine (1945-1975), 2014. Eugenio CORREA,La conception techno-économique du temps, 2014. Ewerton RIBEIRO,La théorie pragmatique de l’action, 2014. Fabrice AUDIE,Spinoza. Problèmes de l’idée vraie, 2014. Jean PERISSON,Une vie de héraut, Un chef d’orchestre dans le siècle, 2014.
Roberto Luquín Guerra La pensée esthétique de José Vasconcelos dans son sens originaire Le contexte historiographique de la philosophie en Amérique hispanique
© L’HARMATTAN, 2015 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07624-9 EAN : 9782343076249
À Sabine, Sarah et Juliana.
INTRODUCTION Dès ses origines, la philosophie hispano-américaine s’est développée en suivant plus ou moins les fluctuations européennes. Sa naissance est indissociable del’arrivée des espagnols sur le continent américain. Ainsi, e e e aux XVI , XVII et XVIIIsiècles c’est la scolastique quia été e prédominante, puis les idées des Lumières ont pris le relai. Au XIX siècle, les mouvements de pensée prédominants en Europe ont aussi eu un impact très fort en Amérique hispanique. Au Mexique par exemple, le libéralisme, le positivisme et le spiritualisme français ont succédé aux Lumières. La pensée esthétique de José Vasconcelos a été inscrite par l’historiographie hispano-américaine traditionnelle dans cette évolution parallèle, dans la réaction que l’influence du spiritualisme français a su opposer aux idées du positivisme. En effet, José Vasconcelos lui-même affirme son «bergsonisme incontestable», et il n’est pas un cas isolé. Alain Guy, historien français de la pensée latino-américaine, explique que Bergson opposait la liberté à la nécessité, non pas comme on oppose le sentiment ou la volonté à l’intelligence mais comme on oppose l’intuition à l’analyse, l’unité réelle et perçue intérieurement à la multiplicité des visions que nous pouvons avoir de celle-ci. Il affirme que la philosophie de Bergson, chargée d’intériorité et d’authenticité, a bénéficié d’une très bonne réception en Amérique hispanique. En réalité, le bergsonisme a été reçu comme un antidote à cette société fermée que la tendance à l’utilité et à l’intérêt liée au positivisme, dans la culture hispano-américaine, avaitcontribué à créer. L’influence importante de la philosophie d’Henri Bergson dans la pensée e hispano-américaine des vingt premières années du XX siècle est donc indéniable. Toutefois, en ce qui concerne précisément l’influence que la pensée européenne a eue sur la pensée en Amérique hispanique, nous sommesconfrontés à un problème interprétatif assez complexe. Nous faisons référence à l’image que l’on a de la production philosophique réalisée en Amérique hispanique, et surtout à l’image de notre propre passé philosophique. Nous insistons sur le terme image car, consciemment ou non, lorsque nous parlons de la philosophie hispano-américaine, nous lui octroyons les attributs de l’image platonique, autrement dit, nous la voyons comme quelque chose sans substance, comme le reflet, l’ombre, le simulacre de quelque chose d’original. Nous la considérons commeune imitation, comme une mauvaise copie de cette réalité unique et stable que serait la pensée européenne. Dans le cas de la philosophie de José Vasconcelos, penseur catalogué comme anti-intellectuel ayant tendance à exprimer sa pensée de façon littéraire,la copie, en plus d’être copie, est irrationnelle.
9