//img.uscri.be/pth/6d917dd9c8a1aabb9f0fd8707e02ba80b045583c
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La vérité chez Alasdair Macintyre

De
254 pages
Le thème de la vérité chez Aladair MacIntyre reste trop peu connu. Dans une première partie, l'ensemble de son œuvre est relue en suivant le thème de la vérité, qui y est omniprésent. Dans une deuxième partie la pensée du philosophe anglo-saxon est confrontée à celle de Hans-Georg Gadamer. Dans une troisième partie sont étudiés divers thèmes importants pour une juste compréhension de la conception macintyrienne de la vérité.
Voir plus Voir moins
La vérité chez Alasdair MacIntyre
Ouverture philosophique Collection dirigée par Aline Caillet, Dominique Chateau, Jean-Marc Lachaud et Bruno Péquignot
Une collection d'ouvrages qui se propose d'accueillir des travaux originaux sans exclusive d'écoles ou de thématiques. Il s'agit de favoriser la confrontation de recherches et des réflexions qu'elles soient le fait de philosophes professionnels ou non. On n'y confondra donc pas la philosophie avec une discipline académique ; elle est réputée être le fait de tous ceux qu'habite la passion de penser, qu'ils soient professeurs de philosophie, spécialistes des sciences humaines, sociales ou naturelles, oupolisseurs de verres de lunettes astronomiques.
Dernières parutions
Salvatore Grandone,Lectures phénoménologiques de Mallarmé,2011. Franck ROBERT,Merleau-Ponty, Whitehead. Le procès sensible,2011. Nicolas ROBERTI,Raymond Abellio (1944-1986). La structure et le miroir, 2011. Nicolas ROBERTI,Raymond Abellio (1907-0944). Un gauchiste mystique, 2011. Dominique CHATEAU et Pere SALABERT,Figures de la passion et de lamour, 2011. François HEIDSIECK,Henri Bergson et la notion despace, 2011. Rudd WELTEN,Phénoménologie du Dieu invisible (traduction de l Sylvain Camilleri)anglais de, 2011. Marc DURAND, Ajax, fils de Telamon. Le roc et la fêlure, 2011. Claire LAHUERTA, Humeurs, 2011. Jean-Paul CHARRIER,Le temps des incertitudes. La Philosophie Captive 3, 2011. Jean-Paul CHARRIER,Du salut au savoir. La Philosophie Captive 2, 2011. Jean-Louis BISCHOFF,Lisbeth Salander. Une icône de len-bas,2011. Serge BOTET,De Nietzsche à Heidegger : lécriture spéculaire en philosophie, 2011.
Christophe Rouard
LA VÉRITÉ CHEZ ALASDAIR MACINTYRE
©L’Harmattan, 2011 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-54736-0 EAN : 9782296547360
1. 2. 3. 4.
p. 131 p. 133 p. 140
p. 141
Période de maturité : à partir de 1977
1. Un point de vue sur la philosophie 2. Préparation deAfter Virtue
Transition : de 1971 à 1976
1. Eviter certainsécueils2. Recherches fondamentales et critiques des « idéologies »
Période de jeunesse : de 1949 à 1971
Itinéraireintellectuel dun philosophe en quête de vérité
p. 17 p. 25
p. 47 p. 50
p. 123 p. 128
Introduction
p. 56 p. 67 p. 70 p. 84 p. 95 p. 99
p. 9
Sommaire
MacIntyreversusGadamer : la situation du chercheur de vérité
1. De 1977 àAfter Virtue 2. DansAfter Virtue 3. Développement de la rationalité des traditions 4. DansWhose Justice? Which Rationality? 5.Three Rival Versions of Moral Enquiry 6. Développement du réalisme thomiste de MacIntyre
Focus sur le langage Le langage comme instrument ou medium universel ? La tension gadamérienne La critique macintyrienne de linterprétation gadamérienne dAristote
Chapitre 2: Heidegger vs Aristoteou la question de la métaphysique
1. Ledependent rational animal 2 vs Aristote. Heidegger
Chapitre 1 :quest-ce que lhomme? Heidegger ou Aristote ?
5.Linfluence dun certain Heidegger sur la lecture gadamérienne du Stagirite 6.Heidegger vs Aristoteplaidoyer pour la métaphysique
Chapitre 3: Heidegger vs Aristoteou la question de lethos
1. Une divergence déterminante de Gadamer par rapport à Heidegger 2.LactualitéerhneméiqutuedAristotedans Wahrheit und Methode 3. Lapraxis 4. La tradition-situation 5. LaBildung 6. Liens de parenté macintyriens 7. Dissonances importantes
Chapitre 4 : la vérité herméneutique et son autre
1. Le langage : reprise 2. La voie gadamérienne et le paradigme du beau 3. Essentiel relativisme de la vérité herméneutique 4. La vérité herméneutique et son autre 5. La voie macintyrienne au-delà de la clôture du langage
Vérité et réalisme
Chapitre 1 : la vérité dans le contexte contemporain
1. MacIntyre vs Lyotard 2. Une épistémologie fractale 3. Une limite synchronique de la philosophie macintyrienne ? 4. Exigences du réalisme macintyrien 5. Putnam : un interlocuteur clé de MacIntyre
Chapitre 2 : le thomisme dAlasdair MacIntyre
1. Un thomisme vivant et historiciste 2. Les raisons du thomisme macintyrien 3. Des questions qui demeurent
Chapitre 3: labsolu et le relatif
1. La conception absolue du monde
p. 145 p. 147
p. 149
p. 149 p. 151 p. 151 p. 153 p. 156 p. 164
p. 165 p. 165 p. 169 p. 170 p. 171
p. 178 p. 179 p. 181 p. 186 p. 188
p. 191 p. 193 p. 205
p. 207
2. 3. 4. 5. 6.
La critique putnamienne du réalisme métaphysique Le point de vue de Dieu: différentes perspectivesCritiques putnamiennes de MacIntyre La relativité macintyrienne Quid du réalisme non métaphysique ?
Chapitre 4 :truth as a good
1.Truth as a good 2. En théorie et en pratique
Conclusion
Bibliographie
p. 209 p. 213 p. 215 p. 220 p. 222
p. 223 p. 230
p. 241
p. 243
Introduction
La tradition philosophique occidentale sest penchée très tôt sur la question de la vérité. Dès ses débuts, elle a réfléchi à la vérité et a envisagé plusieurs pistes pour lanalyser et la définir.Sa réponse la plus traditionnelle a été réaliste : la vérité est une correspondance, une adéquation entre le réel et lréponse a prévalu longtemps dans son histoire.intellect. Cette Mais force est de constater quelon a assisté récemment à une progressive perte dinfluence de la théorie de la vérité Celle-ci-correspondance traditionnelle. a longtemps structuré la pensée mais,depuis un peu plus dun siècle, le rôle quelle jouait dans larticulation du sens sest estompé, pour laisser la place à dautres perspectives. Les théories de la vérité-cohérence sont nées fin XIXe, début XXedans lunivers de lidéalismeanglais, héritier de son homologue allemand. Les théories pragmatistes de la vérité ont vu le jour à la même époque aux Etats-Unis. Leur conception épistémique de la vérité a porté un coup à lidée traditionnelle de correspondance entre le réel et lesprit qui le pense. Larrivée dans les années 1920 des théories déflationnistes a accentencore le processus dévidement de la conception réaliste. Celle-ci a été revisitée par des auteurs dimportance dès le début du XXesiècle, qui ont tenté d Ellemontrer à nouveaux frais toute la pertinence.en -même a alors connu un infléchissement significatif et on en est arrivé à parler de la vérité, bien souvent, non plus en termes de correspondance entre le réel et lintellect, mais plutôt de correspondance entre un fait, ou un état de fait, et une proposition ou un jugement.
Ainsi,lantique construction s Uneest rapidement effritée. telle évolution dans lhistoire des idées nest certainement pas à considérer comme quelque chose d il s : au contraireinsignifiant. Bienagit là dune véritable révolution, qui touche et déplace, qui modifie les fondements mêmes de la pensée. Les conséquences en ont été majeures, à tous niveaux. Au début du XXIesiècle, nous qui pensons aujourdhui sommes profondément influencés par cette prise de distance par rapport à ce qui est contemporain de lorigine même de la philosophie et de la pensée rationnelle
9
en Occident. Nous en sommes héritiers, et devons assumer cet héritage, dune manière ou dune autre.
Alasdair MacIntyre, né le 12 janvier 1929 à Glasgow en Ecosse, se situe lui aussi, dans cette histoire, après le déplacement des fondements de la pensée provoqué par la révolution de la conception de la vérité survenue il y a un siècle environ. Sonuvre nest compréhensible que dans ce cadre.Et limportancenévralgique de la question de la vérité revêt chez lui un caractère particulier. Cette question en effet est au cur de sa philosophie. On interprète volontiers celle-ci comme une tentative de refondation de la morale aristotélicienne à partir de concepts nouveaux, dont celui de la narrativité. Fort bien ! Mais il ne faudrait pas occulter le fait que cette refondation de la morale, qui constitue une part essentielle de sonuvre, repose elle-même sur une épistémologie très précise et très travaillée.
En 2006, le philosophe anglo-saxon a édité deux recueils dessais choisis dont les titres respectifs sont significatifsde lensemble de son apport au débat contemporain. Le premier dentre eux sintituleThe Tasks of Philosophy. Il rassemble un certain nombre de textes consacrés à la recherche philosophique fondamentale, au discernement des orientations mêmes de la philosophie. Le second volume, intituléEthics and Politics, comprend des contributions relatives aux implications éthiques et politiques de ces orientations. Les deux volumes sont indissociables lun de lautre.
La philosophie pratique dAlasdair MacIntyre estabondamment étudiée aujourdhui.Cette philosophie pratiquenest compréhensible quà la lumière de la philosophie fondamentale du penseur anglo-saxon, qui demeure beaucoup trop peu connue, et où la question de la vérité est centrale. Comment comprendre pourquoi le philosophe promeut une éthique des vertus ? Comment comprendre son combat pour un pluralisme sans relativisme ? Comment interpréter sa position par rapport à la charte universelle des droits de lhomme comprendre son plaidoyer? Comment pour la loi naturelle dans le contexte philosophique contemporain ? Comment comprendre la placequil accorde à lautre et à la rencontre des diverses traditions ? Comment comprendre limportance pour lui de la communauté, éthique, politique et autre ? Comment comprendre ses positions en matière de bioéthique ? Comment comprendre son opposition très nuancée au mensonge?Pour répondre à toutes ces questions de philosophie pratique, éthique et politique, il est nécessaire de bien connaître la conception quil se fait de la vérité.
Cest que sa pensée forme un tout quil nest pas possible de disséquer en parties autonomes, un tout articulé dans une épistémologie aux fondements
10