Lecture philosophique

Livres
145 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

La lecture philosophique c'est cette structure dynamique et singularisante, que le lecteur doit appréhender et même adopter. La philosophie visant la chose même, l'objet pur - elle même se réfléchissant respectivement selon l'idée claire et distincte, l'idée vraie donnée, l'idée claire et confuse, le concept a priori ou le concept devenu de l'expérience, en fonction des grands systèmes rationalistes - perd-elle également son exclusive double dimension, et devient-elle à son tour son propre objet - de découvrir qu'elle l'institue.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 novembre 2017
Nombre de visites sur la page 65
EAN13 9782140050589
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
LA PALABRE n°14 2017
LECTURE PHILOSOPHIQUE
LAPALABRE N° 14LECTURE PHILOSOPHIQUE L’Harmattan
LA PALABRE N° 14LECTURE PHILOSOPHIQUE L’Harmattan
© L'Harmattan, 2016 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-13441-3 EAN : 9782343134413
CONSEIL SCIENTIFIQUE Prof. Augustin DIBI KOUADIO (U.FHB.), Prof. NIAMKEY KOFFI Robert Salomon (U.FHB.), Prof. BIAKA ZASSELI Ignace (U.FHB), Prof. EZOUA Thierry(U.FHB), Prof. AKE Patrice Jean (U.FHB), Prof. BAMBA LOU Mathieu (U.FHB), Prof. BOA THIEMELE Léon Ramsès (U.FHB), Prof. ADOU GNAMBA Pascal (U.FHB), Prof. YAHAYA ISSOUFOU, U. Abdou Moumouni de Niamey (Niger), Prof. ZONGO Georges (U. de Ouagadougou), Prof. MAMAHADE Savadogo (U. de Ouagdougou), Prof. MAYEMBA Bienvenu (U. de Californie, USA), Prof. KOUASSI KPA Raoul (U. FHB), Prof. TAYORO GBOTTA( U. FHB), KOUDOU Landry (U. FHB), Prof. DION Yodé Simplice (U.FHB)
COMITE DE LECTURE Dr AHOUO Raymond (U.FHB), Dr. AKPA Gnagne Alphonse (U.FHB), Dr. ASSAMOI Yao Bertin (U.FHB), Dr ASSEU Mafa Georges (U.FHB), Dr AVONI Koblan Axel (U.FHB), Dr ASSEMIEN Adja François (U.FHB), Dr BAMBA Abdoulaye (U.FHB), Dr BEUGRE Grahon Marie Thérèse (U.FHB), DR BODO Alathe Mireille (U.FHB), Dr BON Nathanaël (U.FHB), Dr CAMARA Issouf (U.FHB), Dr DAGAUD Emery Raoul Loba (U.FHB), Dr DON Anoma Nathalie (U.FHB), Dr. DOUMBIA Fatima Brigitte (U.FHB), Dr. ECHENE Amazoulé Olivier Patrice (U.FHB), Dr EZOUAH Léon Koffi (U.FHB), Dr GAHE Gohoun Rosine (U.FHB), Dr. GNANAGBE Gogoua Paulin (U.FHB), Dr GUEBO Yoroba Josué (U.FHB), Dr GUEU Francis (U.FHB), Dr. KABLAN Marie Thérèse (U.FHB), Dr. Koffi Jean Honoré (U.FHB), Dr KONIN Alla Marcellin (U.FHB), Dr KOUABLAN Ahissi Thomas d’Aquin (U.FHB), Dr KOUADIO Koffi Decaird (U.FHB), Dr. KOUAKOU Guy de Maupassant (U.FHB), Dr KOUAMÉ Ndri Solange (U.FHB), KOUASSI EZOUA Taki Roseline (U.FHB), Dr KOUASSI Seka Georges (U.FHB), Dr. KOUMAN Kobenan Maxime (U.FHB), Dr. NGORAN Desnoces (U.FHB), Dr. NAHOUNOU Judith (U.FHB), Dr NIANGORAN Adjo Apolline (U.FHB), Dr OBOUMOU Ibrahim (U.FHB), Dr SAKALOU Blede (U.FHB), Dr YAO Kouamé (U.FHB), Dr YAPO Severin (U.FHB), Dr VOHO SAHI Alphonse (U.FHB), Dr. Yeo Salif (U.FHB)
INTRODUCTION Seule lǯapplication à un texte réellement pensé pouvant illustrer les pleins et les déliés dǯune lecture, fallait-il préférer des morceaux choisis ramassés çà et là, à travers des œuvres de divers auteurs de toutes les époques, en considérant par exemple un dictionnaire des citations comme un recueil dǯaphorismes ou sǯen tenir à un texte particulier quitte à laisser le lecteur sǯintéresser davantage au texte quǯau commentaire? Si la seconde des solutions nous a semblé préférable, cǯest quǯen délaissant les atermoiements, les détours, les pesanteurs et les autres incertitudes, le lecteur confirmerait les vertus de la méthode. Dansl’Encyclopédie philosophique universelle, le 1 discours philosophique, nous avons choisi de nous intéresser à lǯenjeu de la lecture philosophique de Pierre Verstraeten. Selon notre auteur, la philosophie vise la Chose même, lǯobjet pur. Cette Chose même et cet objet pur se réfléchissent respectivement selon lǯidée claire et distincte, lǯidée vraie donnée, lǯidée claire et confuse ou distincte et obscure, le concept a priori et critique ou le Concept devenu de lǯexpérience, en fonction des grands systèmes rationalistes. Ainsi la philosophie perd également son exclusive double dimension et devient à son tour son propre objet. Elle découvre cet objet quǯelle institue. La philosophie en transgressant son articulation réglée se magnifie et sǯapprofondit.
ͳ  p.ͳͻ͸͸
7
Lǯouvrage que nous vous proposons pour cette lecture philosophique estAinsi Parlait Zarathoustrade Friedrich Nietzsche. Cet ouvrage est, de tous les écrits de Nietzsche, celui qui a exercé sans doute lǯinfluence la plus forte ou, du moins, la plus spectaculaire. Pour ʹ Peter P“tz , «ce fut essentiellement la vision du surhomme qui, dans les années ͳͺͻͲ, nǯa cessé de fasciner les contemporains au point de les rendre aveugles à lǯambiguïté radicale et aux contradictions voulues de lǯenseignement de Zarathoustra.» Quand on lit cette œuvre, on est sensible au jaillissement dǯune force explosive mais aussi à lǯironie, au scepticisme et au doute. Pour Eugen Fink, « avec Zarathoustra, sǯouvre la troisième période, la période définitive de la philosophie de Nietzsche. Avec cette œuvre, sa pensée atteint son midi ; la force de son ͵ esprit est maintenant au zénith .» Avec cet ouvrage, Nietzsche trouve sa véritable nature. )l y met en lumière ses idées fondamentales et décisives.  DansZarathoustra, Nietzsche trouve son propre langage pour ses propres pensées. Ce livre est le grand tournant de sa vie et désormais il connaît son but. Dans cet ouvrage, Nietzsche veut se mettre au monde et sa grande affliction est quǯil souffre dǯune envie dǯutérus. Dans son désir dǯachever lǯimpossible, à savoir donner naissance à lui-même, Nietzsche exprime un ressentiment fondamental envers la paternelle créativité dont il sent lǯardeur et envers laquelle il a
ʹ  introduction à Ainsi parlait Zarathoustra,oeuvres complètes, tome ʹ, éditions Robert Laffont, collection Bouquin, Paris ͳͻͻ͵, p. ʹ͸ͻ ͵  La philosophie de Nietzsche, Paris, les éditions de Minuit, ͳͻ͸͸, p. ͹ͷ
8
beaucoup dǯestime. Nous pouvons donc partir de ce point de vue que le mythe-homme dǯAinsi Parlait Zarathustraest un mythe du mâle, naissant à travers le Romantisme renaissant de la triplette Zeus, Dionysos et Apollon. Le Zarathustra de Nietzsche porte la fière et noble mine par laquelle les romantiques et les dandys essaient dǯévoquer des descriptions rhapsodiques de Ͷ lǯArabie exotique . Nietzsche a grandi, exténué et blasé par la décadence de la culture européenne du X)Xè siècle. )l a trempé dans lǯexotisme neuf de lǯoriental comme un symbole de révolte, contre la tendresse, le libéralisme de la culture chrétienne dominante. En vérité le Zarathustra de Nietzsche possède les caractéristiques orientales et il est le prophète qui appelle la Modernité corrompue à un nouvel âge, celui du surhomme en qui la féroce et éclatante noblesse des Anciens peut renaître. Nietzsche veut tenter de donner naissance à Zarathustra en aspirant à tourmenter à lǯécart et à tisser dans une nouvelle tapisserie, le conglomérat de mythes, combinant les figures de Zeus, Dionysos et dǯApollon. Nietzsche tente ainsi de construire et de propager sa mythologie esthético-politique en tant que prophète de la transvaluation de toutes les valeurs, visionnaire du voile de lǯéternel Retour, et grand-prêtre de la doctrine de lǯamor fati. Son appropriation des
 P)CARTȋCaroline Joan S.Ȍ.-Resentment and the “Feminine” in Ͷ Nietzsche’s politico-aesthetics,ȋThe Pennsylvania State University Press, University Park, Pennsylvania, ͳͻͻͻȌ, p. ͺ͵ss
9