Liberté

Liberté

-

Livres
565 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Lire Spinoza au XXIe siècle en relisant une vie contemporaine ? C'est se résoudre à regarder le monde sans fausses craintes ni faux espoirs. Amender les évidences, les opinions savantes et publiques. Regarder le monde en comprenant que chaque chose y est singulière. Plus les choses singulières sont intelligées, plus la nature infinie l'est. Ce thème éclaire les rapports entre imagination et connaissance, durée et éternité, ou encore écologie globale et nature de la liberté. On ne peut ni connaître ni donc aimer l'infini comme tel, seulement les choses singulières connaissables, dans la proximité immense de la part d'univers de l'homme.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 01 décembre 2017
Nombre de lectures 6
EAN13 9782140053429
Langue Français
Signaler un abus
Guy WALCH
LIBERTÉ
OUVERTUREPHILOSOPHIQUE
Liberté
Ouverture philosophique Collection dirigée par, Dominique Chateau, Jean-Marc Lachaud et Bruno Péquignot Une collection d’ouvrages qui se propose d’accueillir des travaux originaux sans exclusive d’écoles ou de thématiques. Il s’agit de favoriser la confrontation de recherches et des réflexions, qu’elles soient le fait de philosophes « professionnels » ou non. On n’y confondra donc pas la philosophie avec une discipline académique ; elle est réputée être le fait de tous ceux qu’habite la passion de penser, qu’ils soient professeurs de philosophie, spécialistes des sciences humaines, sociales ou naturelles, ou… polisseurs de verres de lunettes astronomiques. Dernières parutions Auguste NSONSISSA,La dynamique de la nature, Étude sur le thème du vide dans l’histoire de la philosophie des sciences, 2017. Paul DUBOUCHET,christianisme et catholicisme Paganisme, chez René Girard,2017. Paul DUBOUCHET,René Girard, « cowboy texan », Au fil de ses exploits, 2017. Fallander KALTCHAREL, Le dualisme antiréaliste et semi-empirique de Bernard Vidal,2017. Jean-Louis BISCHOFF,Penser la notion de rencontre, 2017. HyeJeong SEO, Paul Ricœur,Image de Dieu: Rédemption et Eschatologie, Tome 2, 2017. HyeJeong SEO, Paul Ricœur,Image de Dieu: Origine et déchéance, Tome 1, 2017. Dimitra PANOPOULOS,L’hypothèse platonicienne, 2017. Hans COVA,Pour une approche stratégique des espaces politiques, Essai de philosophie politique, 2017. Tristan VELARDO, Georges Palante, La révolte pessimiste, 2017. Robert TIRVAUDEY,Apprendre à penser avec Marc Aurèle, 2017. Xavier LAMBERT (dir.),Action, énaction. L’émergence de l’œuvre d’art, 2017. Alessia J. MAGLIACANE,Zéro. Révolution et critique de la raison. De Sade et Kierkegaard à Adorno et Cavell, 2017. Olivier NANNIPIERI,Du réel au virtuel. Les paradoxes de la pré-sence, 2017. Miklos VETÖ, Pierre de Bérulle.Les thèmes majeurs de sa pensée,2016.
Guy WALCH
Liberté
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-13448-2 EAN : 9782343134482
ÀΝυκτιφαής, continument la clarté de ma nuit, au long cours de notre soixantième année de bonheur.
Note d’intention À quoi peut bien s’occuper un mari, un père, un grand-père ou en-core un ami qui semble passer tant de temps, depuis tant d’années, avec les philosophes, en particulier avec Spinoza? Est-ce à se forger une opinion qui risque de devenir peu à peu une obsession? Une opi-nion qui prétendrait dire le vrai à l’encontre d’autres opinions et dès lors se confinerait à la croyance? Une sorte de religion, somme toute? Pire, de la sorte des religions dogmatiques? Ou alors, une prétention tardive à faire de la philosophie sans en avoir vraiment l’aval acadé-mique? Ou plus simplement, est-ce la marotte de quelqu’un qui, de-puis longtemps — trop longtemps —, a pris sa retraite? Une forme d’entêtement solitaire et un peu sénile? Ou plutôt, comme je souhaite me le figurer, est-ce un long exer-cice du corps et de l’esprit pour les mener de concert à voir le monde, la vie et moi-même à travers de l’œil même de la nature? Cet œil par lequel je peux regarder depuis le plus intérieur de moi-même, depuis unintimebien en deçà du moi. Spinoza s’est trouvé un guide robuste sur cette voie, mais sans ex-clusives. D’autres me guident aussi avec sureté : Lucrèce, Montaigne, Deleuze, Jullien et tant d’autres…, philosophes, scientifiques ou poètes. Toutefois, j’ai voulu sortir un temps de l’étude sérieuse, de la lente maturation — presque une macération — des idées, du rigoureux et interminable questionnement philosophique... et tenter d’expliquer avec les mots les plus simples possible ce que représente pour moi cette longue fréquentation des philosophes. Pour le résumer en une phrase : lalibertérésulte d’unsavoir adé-quatqui estsource de cette joieque causel’amour des choses singu-lières! Ce qui suit tente de le faire partager. 1
1 ér, en chinois :de sorte queouet(ceetqui rapproche sans énumérer) oumais, comme, pourtant… Une coquetterie typographique pour rappeler que tout est seulement énoncé en tant que, comme un écho chinois auquatenus, « en tant que » spinozien. 9