Logique et rhétorique selon Chaïm Perelman

-

Français
304 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Des trois volets de l'oeuvre de Chaïm Perelman – la philosophie du droit, l'éthique et la logique – le troisième est le moins connu. Les précédents tomes de L'éloquence de la raison ont mis l'accent sur les deux premiers. Il s'agit, à présent, d'expliciter les conditions épistémologiques de possibilité de la nouvelle rhétorique, conçue comme logique argumentative, non comme technologie persuasive.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 décembre 2014
Nombre de lectures 63
EAN13 9782336362861
Langue Français
Poids de l'ouvrage 4 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
JeanFrançois Melcer
LOGIQUE ET RHÉTORIQUE SELON CHAÏM PERELMAN ou le jugement partagé L’ÉLOQUEN*CE*DE*LARAISON
OUVERTUREPHILOSOPHIQUE
Logique et rhétorique selon Chaïm Perelman ou le jugement partagé
Ouverture philosophique Collection dirigée par Aline Caillet, Dominique Chateau, Jean-Marc Lachaud et Bruno Péquignot Une collection d’ouvrages qui se propose d’accueillir des travaux originaux sans exclusive d’écoles ou de thématiques. Il s’agit de favoriser la confrontation de recherches et des réflexions, qu’elles soient le fait de philosophes « professionnels » ou non. On n’y confondra donc pas la philosophie avec une discipline académique ; elle est réputée être le fait de tous ceux qu’habite la passion de penser, qu’ils soient professeurs de philosophie, spécialistes des sciences humaines, sociales ou naturelles, ou… polisseurs de verres de lunettes astronomiques. Dernières parutions Jean-Marc LACHAUD, Walter Benjamin. Esthétique et politique de l’émancipation, 2014. Xavier VERLEY,Le symbolique et transcendantal, 2014. Grégori JEAN et Adam TAKACS (eds.),Traces de l’être Heidegger en France et en Hongrie, 2014. Frédéric PRESS,Du sens de l’histoire. Essai d’épistémologie, 2014. Grégoire-Sylvestre GAINSI,Charles de Bovelles et son anthropologie philosophique, 2014. Dieudonné UDAGA,La subjectivité à l’épreuve du mal, Réfléchir avec Jean Nabert à une philosophie de l’intériorité,2014. Augustin TSHITENDE KALEKA,Politique et violence, Maurice Merleau-Ponty et Hannah Arendt,2014. Glodel MEZILAS,Qu’est-ce qu’une crise ?,Eléments d’une théorie critique,2014.Vincent Davy KACOU,Paul Ricoeur. Le cogito blessé et sa réception africaine, 2014. Jean-Louis BISCHOFF,Pascal et la pop culture, 2014. Vincent TROVATO,Lecture symbolique du livre de l’Apocalypse,2014. Pierre CHARLES,Pensée antique et science contemporaine, 2014. Miklos VETÖ,La métaphysique religieuse de Simone Weil, 2014. Cyril IASCI,Le corps qui reste. Travestir, danser, résister !, 2014. Jean-Michel CHARRUE,Néoplatonisme. De l’existence et de la destinée humaine, 2014. Sylvie PAILLAT,Métaphysique du rire, 2014. Michel FATTAL,Paul de Tarse et lelogos, 2014. Miklos VETO,Gabriel Marcel. Les grands thèmes de sa philosophie, 2014. Miguel ESPINOZA,Repenser le naturalisme, 2014.
Jean-François Melcer Logique et rhétorique selon Chaïm Perelman ou le jugement partagé *** L’éloquence de la raison
Du même auteur Éthique etrhétorique (d')aprèsChaïm Perelman, ou la hospitalière. L'éloquence de la raison, tome 2, L'Harmattan, 2013. Justice et rhétorique selon Chaïm Perelman, ou comment juste ?.L'éloquence de la raison, tome 1, L'Harmattan, 2013. © L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-04209-1 EAN : 9782343042091
raison
dire
le
Pour Stéphane, Nicolas et Florian.
A mes grands-pères inconnus, Adam Melcer et François Pomiès.
Aux professeurs qui ont compté, Jacques Bouveresse et Françoise Dastur.
Pour les élèves qui m'ont appris l'endurance de la pensée, et qui se reconnaîtront.
A Polhymnie, enfin, la bienveillante inspiratrice.
Tous mes remerciements à Mesdames et Messieurs les Professeurs Alain Boyer, Nanine Charbonnel, Suzanne Goyard-Fabre et Guy Haarscher, pour leur appréciation de ma thèse doctorale, dont ce livre est issu. Particulièrement à Nanine Charbonnel, pour ses tenaces encouragements.
«L’espoir de Gonseth était, grâce à la méthodologie ouverte, de ramener à l’unité la pluralité des systèmes philosophiques. Il suffirait, semble-t-il, pour y parvenir de s’inspirer du modèle fourni par la recherche scientifique. Mais (…)la philosophie vise-t-elle uniquement à connaître le réel ou s’efforce-t-elle d’élaborer une ontologie capable de guider l’action? Si cette dernière conception devait être adoptée, il n’y aurait pas lieu de crier au scandale, mais plutôt de tenir compte d’un fait indéniable, celuide la pluralité de philosophies irréductibles». Chaïm Perelman, cité parFerdinand Gonseth, dansLe référentiel, univers obligé de médiatisation(p. 115).
«Monsieur Ch. Perelman termine en exprimant l’espoir qu’il me soit possible d’adhérer à l’élargissement méthodologique qu’il propose, espoir dont il distingue les prémisses dans certaines de mes remarques. Je peux assurer Monsieur Perelman que, de mon côté, l’accord dont il imagine l’éventualité est, pour l’essentiel, déjà chose faite» (ibid.). Ferdinand Gonseth, répondantà l’objection(ibid., p. 116)
«Même dans le cas de la morale, il existe sans aucun doute des considérations périphériques se rapportant à la cohérence interne, etc., qui se prêtent à un traitement formel (...). Mais le fait que ce traitement est possible n'indique certes pas que la morale aussi doive devenir une branche des mathématiques». Stephen Toulmin,Les usages de l'argumentation(p. 232).