Mille et un proverbes

-

Livres
190 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

À force de se traîner dans la nuit, on tombera un jour sur des fantômes. La culture vietnamienne regorge ainsi de locutions et de situations évocatrices, drôles ou simplement de bons sens. Ici, les citrouilles se moquent des courgettes, et ces dernières le leur rendent bien. Là, le perroquet mange le maïs, mais c’est la perruche qui est accusée. Partout, les situations les plus iconoclastes voisinent avec la logique la plus implacable. Au Vietnam, si l’usage des proverbes est considéré comme savant, le peuple a pour lui les dictons et les chansons, et certaines d’entre elles sont considérées comme faisant partie des plus beaux morceaux de la littérature. Dans ce recueil surprenant par son exhaustivité et sa diversité, Vân Hoà a compilé près de mille proverbes et chansons populaires et nous propose une voie originale pour nous plonger au cœur d’une culture qui a su préserver toute son originalité.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 23
EAN13 9782748363470
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0082 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Mille et un proverbes
Du même auteur sous le pseudonyme Vân Hoà
Trĕng náu trĕng tròn Clair de terre Clair de lune, Paris, 2000. Poèmes de Hô Xuân H˱˯ng, Edilivre, Paris, 2009.
Vân Hoà Mille et un proverbes Dictons et chansons populaires du Vietnam Tome 1
Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55 IDDN.FR.010.0115985.000.R.P.2011.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Publibook en 2011
Introduction
Encore un, direz-vous? C’est vrai. On ne compte plus les livres, thèses, mémoires, revues, articles de presse, consacrés aux proverbes, dictons et chansons populaires du Vietnam. Seulement voilà, ce livre fait partie du nombre, sans le faire, tout en le faisant. Il s’agit ici d’un travail de traduction. Elle s’adresse à un autre public, se donne une autre mission. Son objet, d’ailleurs, est bien défini et nettement délimité par son titre.
Proverbes Mais d’abord, qu’est-ce qu’un proverbe? À l’évocation de ce mot, toute une foule de souvenirs se réveillent en nous, tout aussi disparates et aussi mirobolants que les trésors dans la caverne d’Ali Baba. S’il est difficile de donner à ce terme une définition nettement tranchée, il semble plus difficile encore de définir les limites exactes de son contenu. Car ce n’est pas un de ses moindres paradoxes d’apparaître à première vue comme quelque chose d’assez simple à appréhender, alors qu’il s’agit en fait d’un ensemble d’une extrême complexité. Ici, c’est un vieux grand-père parlant à ses petits-enfants : Khôn ngoanđ͙iđáp ng˱ͥi ngoài, Gà cùng mt mchhoàiđá nhau. C’est avec le monde que vous avez à vous battre, Entre poussins d’une même couvée,
9
Ne passez pas votre temps à vous bagarrer. Là, c’est un notable du village qui s’adresse à ses villageois : Ta vta tm ao ta, Dù trong, dùđục, ao nhàđã quen. Vite, rentrons. Baignons-nous dans notre rivière ! Trouble ou limpide, c’est notre rivière à nous ! Bu˯i th˱˯ng ḽy bí cùng, Tuy rng khác gi͙ng nh˱ng chung mt nòi. Ô citrouille ! Prends pitié de moi ! Je suis la courgette ! Quoique différentes par l’espèce, Nous sommes de la même famille. Et là, c’est un groupe de moissonneurs qui veulent faire rire en prenant à partie l’un des leurs : Cây cao bóng mát không ngi, Ra ngi gia nng, trách trͥi không im. Le grand arbre ombragé qui vous protège de son ombre, Vous le rejetez. Vous allez vous mettre en plein soleil Et vous plaindre de la chaleur. Ici, ce sont de jeunes paysannes en mal d’amour, qui montent à l’assaut d’un maître d’école et essaient de lui planter quelques banderilles : Ai˯i chḽy hc trò, Dài l˱ng t͙n v̫i,ĕn no li nm. Chères amies, ne prenez jamais un lettré pour mari, Son long dos vous coûtera du tissu, Tout son talent, après s’être fait servir à table, C’est de s’allonger sur son lit. Mais le lettré va renvoyer les filles dans leurs cordes :
10