//img.uscri.be/pth/cdc83d44443106a6086611f071bc979071879528
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Paul Ricoeur et la problématique de la méthode dans l'herméneutique

De
227 pages
Ce livre se concentre sur la problématique de la méthode dans l'herméneutique ricoeurienne des symboles et du texte. C'est dans cette problématique que résident l'originalité de l'herméneutique ricoeurienne et sa contribution à la constitution d'une herméneutique générale. Cette contribution est liée à sa tentative d'établir une dialectique fine entre la compréhension et l'explication, entre l'herméneutique de la foi et celle du soupçon, entre la téléologie et l'archéologie...
Voir plus Voir moins
Paul Ricur et la problématique de la méthode dans lherméneutique
Interpréter, comprendre et expliquer dans les théories du symbole, du texte, de la métaphore et du récit
© LHarmattan, 2011 5-7, rue de lÉcole polytechnique, 75005 Paris 
http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-296-56797-9 EAN : 9782296567979
Housamedden Darwish
Paul Ricur et la problématique de la méthode dans lherméneutique
Interpréter, comprendre et expliquer dans les théories du symbole, du texte, de la métaphore et du récit
L'Harmattan
Ouverture philosophique Collection dirigée par Aline Caillet, Dominique Chateau, Jean-Marc Lachaud et Bruno Péquignot Une collection d'ouvrages qui se propose d'accueillir des travaux originaux sans exclusive d'écoles ou de thématiques. Il s'agit de favoriser la confrontation de recherches et des réflexions qu'elles soient le fait de philosophes "professionnels" ou non. On n'y confondra donc pas la philosophie avec une discipline académique ; elle est réputée être le fait de tous ceux qu'habite la passion de penser, qu'ils soient professeurs de philosophie, spécialistes des sciences humaines, sociales ou naturelles, ou polisseurs de verres de lunettes astronomiques.
Dernières parutions
Blaise ORIET, Héraclite ou la philosophie, 2011. Roberto MIGUELEZ, Rationalisation et moralité , 2011. Stéphane LLERES, La philosophie transcendantale de Gilles Deleuze , 2011. Joël BALAZUT, Art, tragédie et vérité , 2011. Marie-Françoise BURESI-COLLARD, Pasolini : le corps in-carne, A propos de Pétrole, 2011. Cyrille CAHEN, Appartenance et liberté , 2011. Marie-Françoise MARTIN, La problématique du mal dans une philosophie de lexistence , 2011. Paul DUBOUCHET, Thomas dAquin, droit, politique et métaphysique. Une critique de la science et de la philosophie , 2011. Henri DE MONVALLIER, Le musée imaginaire de Hegel et Malraux , 2011. Daniel ARNAUD, La République a-t-elle encore un sens ? , 2011. A. QUINTILIANO, Imagination, espace et temps , 2011. A. QUINTILIANO, La perception , 2011. Aimberê QUINTILIANO, Imagination, espace et temps , 2011. Aimberê QUINTILIANO, La perception , 2011. Pascal GAUDET, Kant et la fondation architectonique de lexistence, 2011. Camille Laura VILLET, Voir un tableau : entendre le monde. Essai sur labstraction du sujet à partir de lexpérience picturale , 2011. Jan-Ivar LINDEN, Lanimalité. Six interprétations , 2011. Christophe Rouard , La vérité chez Alasdair MacIntyre , 2011. Salvatore Grandone, Lectures phénoménologiques de Mallarmé, 2011.
 
À ANAN  
   Je tiens à remercier très vivement Madame Claudie LAVAUD  davoir accepté de diriger la thèse qui a donné naissance à ce livre. Je la remercie pour le temps quelle ma très généreusement consacré et qui a contribué à lévolution de ce travail. Le soutien, les discussions et linitiation à la recherche mont été indispensables à laccomplissement de cet ouvrage. De plus, ce travail naurait pu être effectué sans le soutien et laide de Madame Christiane TEYTAUT , à qui jexprime ma plus sincère gratitude pour son soutien constant, sa gentillesse, sa patience, ses efforts et son aide précieuse. Je tiens aussi à témoigner de ma plus grande reconnaissance à lassociation AGIR  pour son aide inestimable et généreuse.
 
     
 
INTRODUCTION
   Quest-ce que comprendre ? Quest-ce quinterpréter ? Et comment peut-on les améliorer ? Ces questions désignent, en gros, laxe principal de la préoccupation de lherméneutique. La spécificité ou loriginalité de lherméneutique de Paul Ricur tient au fait quelle souligne que ces questions sont inséparables de la question « quest-ce quexpliquer ? ». En soulignant limportance de lexplication, en tant que méthode scientifique, et la possibilité et la nécessité de larticuler avec la compréhension, lherméneutique ricurienne se distingue relativement, à la fois, de lherméneutique de Dilthey, de Heidegger, et de Gadamer. Elle se distingue de lherméneutique de Dilthey par le fait quelle noppose pas la compréhension à lexplication, comme le fait Dilthey. Si ce dernier considère la compréhension comme la méthode des sciences humaines, et lexplication comme la méthode des sciences de la nature, Ricur, tout au contraire, souligne larticulation entre comprendre et expliquer dans lherméneutique et dans les sciences humaines et sociales. Lherméneutique de Ricur se distingue de lherméneutique heideggérienne dans la mesure où Ricur souligne que lherméneutique ne pourrait pas se contenter dêtre une ontologie de la compréhension. Elle doit se préoccuper, en plus, des questions méthodologiques et épistémologiques. Cest par ces préoccupations méthodiques et épistémologiques que lherméneutique ricurienne se distingue également de celle de Gadamer.  En effet, il est difficile de classifier la philosophie de Ricur. Cette difficulté provient, semble-t-il, du fait que la philosophie ou le système philosophique de Ricur est ouvert presque à toutes les disciplines. Cette caractéristique, c'est-à-dire louverture à presque toutes les disciplines de la connaissance, a fait de Ricur comme « un philosophe des frontières », ce qui veut dire que notre philosophe essaie dans sa philosophie et ses réflexions dinclure et dintégrer, globalement et mutuellement, les différents domaines de la connaissance, en évitant de se cantonner à un seul domaine ou de soccuper dune seule discipline, et de laisser de côté linterrelation qui rapproche lune des disciplines des autres. Les frontières sur lesquelles repose la pensée de Ricur ont pris deux dimensions divergentes dans leur orientation : extérieure et
7
 
intérieure. Nous entendons par dimension intérieure les discours ayant une forme et un contenu proprement philosophique, et par dimension extérieure les discours qui appartiennent à une autre discipline que la philosophie comme la science et la théologie. Cette variété de discours se révèle, dune part, là où Ricur entre dans un long dialogue et dans de grandes discussions philosophiques avec les grands courants de la philosophie, à savoir la phénoménologie, la philosophie réflexive, lherméneutique, la philosophie linguistique, lépistémologie, léthique et la philosophie politique, et dautres domaines encore. Elle se révèle, dautre part, lorsquil sagit dexposer et de présenter, dun côté, un dialogue ouvert avec les courants scientifiques à savoir le structuralisme, la psychanalyse, la linguistique et la sémiotique ; et avec les théologiens quand il traite profondément les théories de Karl Parthe et Rudolf Bultmann et dautres théologiens, de lautre côté.  En conséquence , linfluence exercée par Ricur sur les courants théologiques est dune importance considérable.  Ce livre a pour objet danalyser la problématique de la méthode dans lherméneutique ricurienne, en général, et dans les théories des symboles, du texte, de la métaphore et du récit, en particulier. Nous considérons que la préoccupation ricurienne de la question de la méthode, aussi bien dans lherméneutique que dans les sciences humaines et sociales, accompagne le parcours ricurien, au moins depuis la percée herméneutique de sa philosophie en 1960. Nous soutenons la thèse selon laquelle la dialectique entre expliquer et comprendre, que Ricur essaie détablir dans son herméneutique du texte et de laction, se trouve également, dans son herméneutique des signes et des symboles. Nous mettrons en relief larticulation, que Ricur a soulignée dans sa lecture et son interprétation de la psychanalyse freudienne, entre la compréhension ou linterprétation herméneutique et lexplication énergétique. Nous nous demandons, en plus, si le conflit des interprétations, entre une herméneutique du soupçon, celle de Nietzsche, Marx et Freud en loccurrence, et une herméneutique de la confiance ou de la foi, la phénoménologie de la religion en loccurrence, ne peut pas être placé sous le titre dun conflit entre une approche explicative et une approche compréhensive. Nous traçons, dans notre livre, la tentative ricurienne détablir une articulation entre comprendre et expliquer. Cette dialectique concerne ici la psychanalyse freudienne, les théories du symbole, du texte, de la métaphore et du récit.
8
 
     
                            
Partie I : La problématique de la méthode dans l herméneutique ricurienne des symboles et des signes