Petit livre de - La Philo en 400 citations
69 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Petit livre de - La Philo en 400 citations

-

Description

200 citations pour frimer dans les dîners en ville ou sur vos copies !





De Socrate à Derrida en passant par Descartes et Kant, découvrez 200 citations classées par grands thèmes et choisies par Jérôme Duhamel. Un Petit Livre à lire de toute urgence pour découvrir les citations des grands penseurs qui ont bouleversé l'histoire des idées en 2 500 ans !





Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 10 avril 2014
Nombre de lectures 83
EAN13 9782754066075
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

couverture

Le petit livre de la philo

en 400 citations

Jérôme Duhamel

104914.png

© Éditions First, un département d’Édi8, 2014

Cette œuvre est protégée par le droit d’auteur et strictement réservée à l’usage privé du client. Toute reproduction ou diffusion au profit de tiers, à titre gratuit ou onéreux, de tout ou partie de cette œuvre est strictement interdite et constitue une contrefaçon prévue par les articles L 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. L’éditeur se réserve le droit de poursuivre toute atteinte à ses droits de propriété intellectuelle devant les juridictions civiles ou pénales.

ISBN : 978-2-7540-6032-5

ISBN Numérique : 9782754066075

Dépôt légal : avril 2014

Direction éditoriale : Marie-Anne Jost-Kotik

Édition : Laure-Hélène Accaoui

Correction : Muriel Mékiès

Couverture : Olivier Frenot

Mise en page : Sophie Boscardin

Gestion informatique : Florence Dugot-Duhamel

Éditions First, un département d’Édi8

12, avenue d’Italie

75 013 Paris – France

Tél. : 01 44 16 09 00

Fax : 01 44 16 09 01

E-mail : firstinfo@efirst.fr

Site internet : www.editionsfirst.fr

Le difficile chemin de la philosophie

Accéder au domaine de la philosophie, à ses théories comme à ses mystères, n’est pas un chemin parsemé de roses : car c’est parvenir, tout d’abord, à surmonter deux écueils de taille…

La première de ces difficultés semble « technique » : le langage utilisé par les philosophes peut dérouter, effrayer même, celles et ceux qui n’en ont pas les clés. C’est la raison pour laquelle ce livre a choisi (autant que faire se peut…) d’éviter à tout prix les langages plus ou moins nébuleux de certains maîtres de cette discipline. Histoire que plus personne ne puisse dire, comme André Gide au xxe siècle : « Quand un philosophe vous répond, on ne comprend plus ce qu’on lui avait demandé… »

Le second de ces écueils pose LE vrai grand problème : la philosophie nous dérange ! Parce qu’elle ne cesse de nous interroger, de nous questionner, de bousculer et de remettre en cause nos certitudes, nos dogmes et nos idées préconçues. Et c’est peu dire que l’homme n’aime guère voir perpétuellement bousculées les idées qu’engendre et accumule son cerveau… Reconnaissons-le honnêtement : la réflexion nous perturbe ; le plus souvent, elle nous agace autant qu’elle nous fatigue. Or, c’est le rôle du philosophe – son devoir, même – de poser les vraies questions et de s’efforcer de nous donner les bons moyens pour y répondre. Ceux que nous citons ici ont tous apporté, hier ou aujourd’hui, leur pierre à l’édifice de la philosophie – et c’est pourquoi leur parole compte, c’est pourquoi leurs mots doivent trouver du sens en nous, fussions-nous en désaccord avec ce qu’ils nous disent.

Ce petit ouvrage n’est en rien un dictionnaire de philosophie. Il ne prétend, à l’aide de courts textes des philosophes d’hier ou d’aujourd’hui, qu’à préciser certains concepts en leur donnant un éclairage nouveau, voire insolite. Il ne convient pas d’y chercher la définition des principaux termes de la philosophie, mais, à l’inverse, d’y trouver des commentaires sur ceux-ci, iconoclastes parfois mais pertinents toujours.

Ne demandons à ces citations que de nous aider à progresser sur cette route de la Sagesse que doit être la philosophie.

Jérôme Duhamel

A

Absolu

Il n’y a qu’une maxime absolue, c’est qu’il n’y a rien d’absolu.

Auguste COMTE, Catéchisme positiviste, 1852

*

La femme n’est pas le cinquième élément mais le premier, parce qu’elle est la complice de l’absolu.

Jacques de BOURBON BUSSET, Tu ne mourras pas, Gallimard, 1978

Abstraction

Il n’y a pas de règles applicables à tous les hommes. L’universel est un leurre et l’abstraction rationnelle, une dangereuse ivresse de l’esprit.

Alain FINKIELKRAUT, L’Identité malheureuse, Stock, 2013

Absurde

« C’est absurde » veut dire : « C’est impossible », mais aussi : « C’est contradictoire ». Si je vois un homme attaquer à l’arme blanche un groupe de mitrailleuses, je jugerai que son acte est absurde. […] L’absurde naît de cette confrontation entre l’appel humain et le silence déraisonnable du monde.

Albert CAMUS, Le Mythe de Sisyphe, Gallimard, 1942

*

Qui t’autorise à parler de l’absurdité d’un monde auquel tu ne peux comparer nul autre. Existe-t-il donc une absurdité absolue ?

Alexandre ARNOUX, Études et Caprices, Albin Michel, 1953

*

Certes, l’absurde n’est ni dans l’homme ni dans le monde, si on les prend à part ; mais comme c’est le caractère essentiel de l’homme que d’« être-dans-le-monde », l’absurde, pour finir, ne fait qu’un avec la condition humaine.

Jean-Paul SARTRE, Situations, Gallimard, 1947-1976

Accord

L’homme n’a rien de mieux à faire qu’essayer d’être en parfait accord avec lui-même.

Sigmund FREUD, Cinq leçons sur la psychanalyse, 1909, Payot, 1977

Acte

L’homme n’est rien d’autre que la série de ses actes.

Georg Wilhelm Friedrich HEGEL, Encyclopédie des sciences philosophiques, 1817

*

Seuls les actes décident de ce qu’on a voulu.

Jean-Paul SARTRE, Huis clos, Gallimard, 1944

Action

La connaissance tue l’action. Pour agir, il faut que les yeux se voilent d’un bandeau d’illusion.

Friedrich NIETZSCHE, La Naissance de la philosophie à l’époque de la tragédie grecque, Gallimard, 1939

*

La spéculation est un luxe, tandis que l’action est une nécessité.

Henri BERGSON, L’Évolution créatrice, 1907, PUF, 1959

*

L’intelligence doit vivifier l’action : sans elle, l’action est vaine. Mais sans l’action, comme l’intelligence est stérile !

Roger MARTIN DU GARD, Jean Barois, Gallimard, 1914

Activité

Pour mettre en branle la chose, si petite en apparence, qu’est une activité humaine, il ne faut rien moins que l’attrait d’un résultat indestructible. Nous ne marchons que sur l’espoir d’une conquête immortelle.

Pierre TEILHARD de CHARDIN, Comment je crois, Le Seuil, 1969

Adulte

Qu’est-ce qu’un adulte ? Un enfant gonflé d’âge.

Simone de BEAUVOIR, La Femme rompue, Gallimard, 1967

Affirmer

Affirmer n’est pas prendre en charge, assumer ce qui est, mais délivrer, décharger ce qui vit.

Gilles DELEUZE, Nietzsche et la philosophie, PUF, 1962

Affrontement

Ne pas prendre parti dans l’affrontement qui oppose le fort au faible c’est en réalité prendre le parti du fort.

Pascal BRUCKNER, La Tentation de l’innocence, Grasset, 1995

Agir

Il faut agir en homme de pensée et penser en homme d’action.

Henri BERGSON, Écrits et Paroles, PUF, 1959

*

Attendre d’en savoir assez pour agir en toute lumière, c’est se condamner à l’inaction.

Jean ROSTAND, Inquiétudes d’un biologiste, Stock, 1967

Aimer

Aimer est, dans son essence, le projet de se faire aimer.

Jean-Paul SARTRE, L’Être et le Néant, Gallimard, 1943

*

À force d’aimer la vie malgré elle, on finit de temps en temps par aimer les autres sans raison.

Raphael ENTHOVEN, Le Philosophe de service

et autres textes, Gallimard, 2011

*

Aimer un être, c’est tout simplement reconnaître qu’il existe autant que vous.

Simone WEIL, La Connaissance surnaturelle, Gallimard, 1950

Âme

L’âme, c’est ce qui refuse le corps.

ALAIN, Définitions, Gallimard, 1954

*

Mon âme est la mer Morte qu’aucun oiseau ne peut survoler.

Søren KIERKEGAARD, cité par Jean-Philippe Biehler, Introduction à Paul Valéry, L’Harmattan, 2013

*

L’homme, au plus profond de son être, dépend de l’image de lui-même qui se forme dans l’âme d’autrui, même si c’est l’âme d’un crétin.

Witold GOMBROWICZ, Ferdydurke, 1937, Julliard, 1958

Amitié

Désirer échapper à la solitude est une lâcheté. L’amitié ne se recherche pas, ne se rêve pas, ne se désire pas ; elle s’exerce (c’est une vertu.)

Simone WEIL, La Pesanteur et la Grâce, Plon, 1947

Amour

L’amour n’est pas à proprement parler une possibilité, mais plutôt le franchissement de quelque chose qui pouvait apparaître comme impossible. […]

La conviction est aujourd’hui largement répandue que chacun ne suit que son intérêt. Alors l’amour est une contre-épreuve. L’amour est cette confiance faite au hasard.

Alain BADIOU, Éloge de l’amour, Flammarion, 2009

*

L’amour est la joie accompagnée de l’idée d’une cause extérieure.

Baruch SPINOZA, Éthique, 1677

*

Être amoureux n’est pas nécessairement aimer. Être amoureux est un état ; aimer est un acte. On subit un état, mais on décide un acte.

Denis de ROUGEMONT, L’Amour et l’Occident, Plon, 1938

*

Ce qui se fait par amour se fait toujours par-delà le bien et le mal.

Friedrich NIETZSCHE, Par-delà le bien et le mal, 1886

Amour-propre

L’amour-propre, c’est précisément la perte de toute propriété, l’hémorragie du moi, la soumission intégrale de l’être au regard et au jugement des autres.

Alain FINKIELKRAUT, Un Cœur intelligent,

Stock/Flammarion, 2009

Angoisse

L’angoisse est la disposition fondamentale qui nous place face au néant.

Martin HEIDEGGER, De l’essence de la vérité, Vrin, 1948

Animal

Il y a cette immense liberté de l’animal, enfermé certes dans les limites de son espèce, mais vivant sans plus sa réalité d’être, sans tout le faux que nous ajoutons à la sensation d’exister.