//img.uscri.be/pth/69da9012edb0d88c23b4996021dfb9028d34d479
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Philosophies de la démocratie

De
230 pages
Comme le dit Patrice Vermeren dans sa préface : "Alicia Farinati a deux passions : Hegel et la démocratie... Dans l'ombre de Hegel, un spectre nous hante, écrit-elle : le spectre de la nécessité et de la démocratie. Mais toute la question, et c'est celle du livre, est celle-ci : de quelle démocratie s'agit-il ? Quel sens donner à ce projet de penser au présent les avatars de la démocratie au XXe siècle, en Argentine, en Amérique latine et dans le monde ?"
Voir plus Voir moins
ALICIa NOEMí FaRInaTI
PhilosoPhies de lA démocrAtie
POLITIquES DE L’InÉgaLITÉ
Préface de Patrice Vermeren
PHILOSOPHIES DE LA DÉMOCRATIE Politiques de l'inégalité
La Philosophie en commun Collection dirigée par Stéphane Douailler, Jacques Poulain, Patrice Vermeren Nourrie trop exclusivement par la vie solitaire de la pensée, l'exercice de la réflexion a souvent voué les philosophes à un individualisme forcené, renforcé par le culte de l'écriture. Les querelles engendrées par l'adulation de l'originalité y ont trop aisément supplanté tout débat politique théorique.  Notresiècle a découvert l'enracinement de la pensée dans le langage. S'invalidait et tombait du même coup en désuétude cet étrange usage du jugement où le désir de tout soumettre à la critique du vrai y soustrayait royalement ses propres résultats. Condamnées également à l'éclatement, les diverses traditions philosophiques se voyaient contraintes de franchir les frontières de langue et de culture qui les enserraient encore. La crise des fondements scientifiques, la falsification des divers régimes politiques, la neutralisation des sciences humaines et l'explosion technologique ont fait apparaître de leur côté leurs faillites, induisant à reporter leurs espoirs sur la philosophie, autorisant à attendre du partage critique de la vérité jusqu'à la satisfaction des exigences sociales de justice et de liberté. Le débat critique se reconnaissait être une forme de vie.  Cebouleversement en profondeur de la culture a ramené les philosophes à la pratique orale de l'argumentation, faisant surgir des institutions comme l'École de Korcula (Yougoslavie), le Collège de Philosophie (Paris) ou l'Institut de Philosophie (Madrid). L'objectif de cette collection est de rendre accessibles les fruits de ce partage en commun du jugement de vérité. Il est d'affronter et de surmonter ce qui, dans la crise de civilisation que nous vivons tous, dérive de la dénégation et du refoulement de ce partage du jugement. Dernières parutions Bruno CANY et Yolande ROBVEILLE (sous la dir. de),René Schérer ou la parole hospitalière, 2013. Octavi FULLAT i GENÍS,Pour penser l’éducation. Anthropologie philosophique de l’éducation, 2013.Catarina POMBO NABAIS,Gilles Deleuze: philosophie et littérature, 2013. Pierre BILLOUET (dir.),Herméneutique et dialectique. Hommage à André Stanguennec, 2012.
Alicia Noemí Farinati PHILOSOPHIES DE LA DÉMOCRATIE Politiques de l'inégalité traduit de l'espagnol (Argentine)par Valentine de Boisrioupréface de Patrice Vermeren
© L’HARMATTAN, 2013 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-336-29924-2 EAN : 9782336299242
Pour Juan Carlos et Carla
PRÉFACEVoir Hegel en toutes démocraties Aussi loin que l’on remonte dans sa vie, on voit qu’Alicia Farinati, professeur de Philosophie politique et de Théorie de l'État à l’Université de Buenos Aires, a deux passions :Hegel, et la démocratie. Son Hegel n’est pas le nom d’un dispositif spéculatif figé, monument pour une histoire académique de la philosophie. C’est un Hegel vivant, pour reprendre l’expression de son ami Jacques d’Hondt, en compagnie duquel elle a suivi les derniers cours de Jean Hyppolite au Collège de France, et qui écrit à propos de son livreHegel démocrate(L’Harmattan, 2012), dernier retour d’écriture sur une thèse de doctorat initialement dirigée par Jean Hyppolite: «Il s’agit pour elle de favoriser, à l’aide de Hegel, la culture de la liberté ». Cet Hegel vivant est donc aussi un Hegel français. Et de ce côté, Alicia Farinati s’inscrirait dans une longue tradition d'intellectuels argentins, celle inaugurée par Alberdi, Sarmiento et la Génération de 1837, allant chercher dans le Hegel dont se faisaient lointainement écho les Français Victor Cousin et Lerminier les raisons de rompre avec le paradigme de la monarchie espagnole pour construire en Argentine une société républicaine et libérale sans doute à l’image des États-Unis, sous condition d’un regard français et européen cependant. Les médiateurs français de Hegel auprès des Argentins de e la seconde moitié du XXsiècle ne sont plus en effet les e spiritualistes et les libéraux du début du XIXsiècle qui voyaient en lui le théoricien d’une histoire universelle
9