Politique et violence

-

Livres
280 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L'histoire de l'humanité se confond avec celle de la violence, et notre monde vit dans un état de violence presque permanent. Cette situation ne peut laisser indifférent le philosophe qui réfléchit sur la politique. Ce livre expose les théories de Maurice Merleau-Ponty et Hannah Arendt sur la violence. Si pour l'un elle fait partie de l'essence du politique, pour l'autre elle est antipolitique.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 septembre 2014
Nombre de visites sur la page 66
EAN13 9782336356761
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
28
Augustin Tshitende Kaleka
POLITIQUE ET VIOLENCE Maurice MerleauPonty et Hannah Arendt
OUVERTUREPHILOSOPHIQUE
POLITIQUE ET VIOLENCE MauriceMERLEAU-PONTYetHannahARENDT
Ouverture philosophique Collection dirigée par Aline Caillet, Dominique Chateau, Jean-Marc Lachaud et Bruno Péquignot Une collection d’ouvrages qui se propose d’accueillir des travaux originaux sans exclusive d’écoles ou de thématiques. Il s’agit de favoriser la confrontation de recherches et des réflexions, qu’elles soient le fait de philosophes « professionnels » ou non. On n’y confondra donc pas la philosophie avec une discipline académique ; elle est réputée être le fait de tous ceux qu’habite la passion de penser, qu’ils soient professeurs de philosophie, spécialistes des sciences humaines, sociales ou naturelles, ou… polisseurs de verres de lunettes astronomiques. Dernières parutions Glodel MEZILAS,Qu’est-ce qu’une crise ?,Eléments d’une théorie critique,2014.Vincent Davy KACOU,Paul Ricoeur. Le cogito blessé et sa réception africaine, 2014. Jean-Louis BISCHOFF,Pascal et la pop culture, 2014. Vincent TROVATO,Lecture symbolique du livre de l’Apocalypse,2014. Pierre CHARLES,Pensée antique et science contemporaine, 2014. Miklos VETÖ,La métaphysique religieuse de Simone Weil, 2014. Cyril IASCI,!Le corps qui reste. Travestir, danser, résister , 2014. Jean-Michel CHARRUE,Néoplatonisme. De l’existence et de la destinée humaine, 2014. Sylvie PAILLAT,Métaphysique du rire, 2014. Michel FATTAL,Paul de Tarse et lelogos, 2014. Miklos VETO,Gabriel Marcel. Les grands thèmes de sa philosophie, 2014. Miguel ESPINOZA,Repenser le naturalisme, 2014. NDZIMBA GANYANAD,Essai sur la détermination et les implications philosophiques du concept de « Liberté humaine », 2014.
Augustin TSHITENDE KALEKA
POLITIQUE ET VIOLENCE MauriceMERLEAU-PONTYetHannahARENDT
© L’Harmattan, ʹͲͳͶ ͷ-͹, rue de l’École-Polytechnique ; ͹ͷͲͲͷ Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattanͳ@wanadoo.fr ISBN : ͻ͹ͺ-ʹ-͵Ͷ͵-Ͳͳ͸Ͷͳ-ʹ EAN : ͻ͹ͺʹ͵Ͷ͵Ͳͳ͸Ͷͳʹ
A ma mère Christine KASEKE BADIBANGA
A mes amis de Saverdun, de Tarascon-sur-Ariège et d’Ax-Les-Thermes Aux victimes de la violence dans mon pays.
REMERCIEMENTS
Le livre que je publie est constitué de quelques chapitres de la thèse de doctorat en philosophie que j’ai soutenue le 29 mai 2012 à l’Institut Catholique de Toulouse et qui a pour titre « Politique et violence dans la pensée de M. Merleau-Ponty et H. Arendt ». Rédiger et soutenir une thèse de doctoratce qui est un exercice universitaire normal, a été pour moi un véritable défi à relever dans la mesure où, à une année de la fin de mes études, d’énormes obstacles se sont subitement dressés sur mon chemin en visant directement l’arrêt et l’abandon d’un travail de plusieurs années pour lequel j’avais consenti tant de sacrifices. Contre vents et marrées, ce défi a été relevé. Je tiens à remercier de façon particulière tous ceux qui m’ont aidé à relever ce défi et sans lesquels je n’aurais ni soutenu ma thèse ni publié ce livre. Sans leurs prières, leurs encouragements, leur générosité et leur hospitalité, ce livre n’aurait pas vu de jour. J’ai une dette de reconnaissance particulière envers tous mes amis de Saverdun, de Tarascon-sur-Ariège, d’Ax Les Thermes et d’ailleurs, eux qui m’ont ouvert les portes de leur maison ou de leur cœur, et souvent les deux. Chers amis, citer les noms de tous et de chacun d’entre vous risque de blesser la modestie de ceux et celles qui ont toujours voulu rester dans l’ombre. Je ne peux alors citer quelques-uns et ne pas en citer d’autres ! En vous appelant « amis », soyez sûrs que je mets un nom sur chaque visage, que chacun et chacune de vous me parle, et que je ne suis pas prêt à oublier tous les gestes de votre solidarité, de votre amitié et de votre fraternité. J’adresse ces lignes à chacun et chacune de vous en particulier et je vous assure de mon amitié et de mes prières.
Je pense à ma mère, Christine Kaseke Badibanga, à ma tante Clémence Mishika Badibanga, à mes frères et sœurs, à mes neveux et nièces, à Fanny Misenga, à tous les membres de la famille Tshishiku Katunu qui me portent quotidiennement dans leurs cœurs et leurs prières. Je leur dis merci pour leurs conseils
9