Après le baptême, le chrétien est-il toujours pêcheur ?
126 pages
Français

Après le baptême, le chrétien est-il toujours pêcheur ?

-

126 pages
Français

Description

« Le péché après le baptême perdure-t-il ? », « Que signifie être juste par la foi ? », Luther et les théologiens scolastiques du XVIe siècle se sont opposés sur la question du péché après le baptême. Luther constate que le chrétien est à la fois juste et pécheur. Le chrétien est pardonné de son péché par la grâce de Dieu mais il reconnaît que le péché habite encore en lui. Le baptême ne peut supprimer le péché. Seule la foi arrive à le vaincre. Cet ouvrage nous invite à réfléchir sur les notions de péché et de foi.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 27 septembre 2018
Nombre de lectures 0
EAN13 9782140100994
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

HyEjEOng Seo
Après le baptême, le chrétien estil toujours pécheur ?
Simul justusetpeccatorchez Luther
Après le baptême, le chrétien est-il toujours pécheur ?
Religions et Spiritualité fondée par Richard Moreau, Professeur émérite à l’Université de Paris XII dirigée par Gilles-Marie Moreau et André Thayse, Professeur émérite à l’Université de Louvain La collectionReligions et Spiritualité rassemble divers types d’ouvrages : des études et des débats sur les grandes questions fondamentales qui se posent à l’homme, des biographies, des textes inédits ou des réimpressions de livres anciens ou méconnus. La collection est ouverte à toutes les grandes religions et au dialogue inter-religieux. Dernières parutions Simona Somsri BUNARUNRAKSA,Monseigneur Louis Laneau. 1637-1696. Un pasteur, un théologien, un sage ?, 2018. D. MEYER, J.-M. MALDAMÉ, A. SAYADI, J.-P. CASTEL, Lutter contre la violence monothéiste. 3 voix répondent à 10 questions, 2018. Sœur MARIE-ANCILLA,Le Nouvel Âge à l’œuvre dans l’Église, La gnose de retour, 2018. Jacques SUAUDEAU,Le linceul de Turin, de l’analyse historique à l’investigation scientifique, Tome 1 : Face à l’histoire, Tome 2 : Face à l’investigation scientifique, 2018. Giraud PINDI,La procédure de nullité matrimoniale devant l’évêque diocésain, 2018. Gérard LEROY,L’Événement. Tout est parti des rives du Lac, 2018. Hélène BOUCHARD,Pascal et la mystique, 2018. Francis WEILL,Les perles du midrach, 2018. Paul BERNARD,L’enquête Jésus, 2017. Grégoire-Sylvestre GAINSI,De l’amitié à l’eucharistie, Un aller-retour,2017.
Hyejeong SEO Après le baptême, le chrétien est-il toujours pécheur ? Simul justus etpeccator chez Luther
© L’Harmattan, 2018 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris www.editions-harmattan.fr ISBN :978-2-343-15638-5EAN :9782343156385
Sommaire INTRODUCTION............................................................ 9CHAPITRE ILe combat contre l’Église romaine............................... 17ème Le contexte du XVI siècle ................................................17 L’éclatement du combat entre Luther et la papauté..............20 La théologie de Luther..........................................................26 La grâce totale ..................................................................29 Contre l’éthique aristotélicienne.......................................31 Contre la primauté du pape...............................................32 CHAPITRE IILe concept du péché et du baptême.............................. 35Le pécheur avant le baptême ................................................35 Péché originel ...................................................................35 Le péché selon la loi .........................................................39 L’effet du baptême ...............................................................40 Le péché après le baptême....................................................47 Le péché habite en soi ......................................................49 Le péché dominé et le péché dominant.............................53 CHAPITRE III Simul justus et peccator.................................................. 57« Il n’y a pas de juste » .........................................................57
7
« Toute bonne œuvre est péché » .........................................59 La loi et les bonnes œuvres...............................................61 Simul justus et peccator.....65...................................................Charnel et spirituel ...............................................................68 Serf arbitre1..7.......................................................................... CHAPITRE IV Le salut à travers la grâce et la foi................................ 77La distinction entre la grâce et la foi ....................................77 La foi et le Saint-Esprit.........................................................83 Merveilleux échange.............................................................87 CHAPITRE VLa justification et la sanctification ............................... 89La justice de Dieu (justitia Dei) ...........................................91
Le rapport entre la justification et la sanctification ..............96
La double justice...................................................................99 CONCLUSION ............................................................ 1031) La théologie existentielle ...............................................104 2) La théologie de la relation ..............................................107 3) L’économie du salut .......................................................109 BIBLIOGRAPHIE ....................................................... 111Textes de Martin Luther.......................................................111 Textes sur Martin Luther......................................................113 Autres textes ........................................................................116 Encyclopédies......................................................................117
8
INTRODUCTION Le chrétien est-il toujours considéré comme un pécheur après le baptême ? Bien que Dieu lui pardonne tout et que le Saint-Esprit demeure en lui, ce dernier continue à commettre des péchés. Comment peut-on comprendre cela ? Il convient ici de se poser plusieurs questions concernant le péché après le baptême et la vie chrétienne. En quoi la nature humaine est-elle transformée après le baptême ? En quoi l’homme est-il différent avant et après le baptême ? Que peut-on faire en tant que croyant ? L’Église est divisée sur les réponses à apporter à ces questions qu’elle juge essentielles. Martin Luther (1483-1546), fondateur de l'Église protestante, s’est ainsi opposé ème au XVI siècle, aux représentants de l’Eglise romaine, notamment au théologien de la Faculté de Louvain, Jacques Latomus (vers 1475-1544, appelé aussi Jacques Masson). Luther a défini le croyant comme «simul justus et peccator». Pour lui, celui-ci est à la fois juste et pécheur. Latomus et les autres théologiens scolastiques considèrent en revanche, que le croyant baptisé est transformé ontologiquement et n’est dès lors plus un pécheur. Or, cette question du péché est liée à celles de la justification, du salut, des œuvres et de la pratique de la foi. Suite à la publication desQuatre-vingt-quinze thèses, les facultés de Louvain et de Cologne, représentatives de la théologie scolastique, condamnèrent les idées de Luther comme hérétiques. En effet, l’ouvrage de Luther circulait déjà à la fin de l’année 1518 à Louvain. Les théologiens de la faculté de Louvain l’examinèrent et le condamnèrent en
9