Des mille et une façons d

Des mille et une façons d'être juif ou musulman (titre provisoire) - Dialogue

-

Français
254 pages

Description

Une rabbin et un intellectuel musulman s'entretiennent ici autour de l'essentiel : comment être juif ou musulman ? Quel rapport – semblable, différent, complémentaire... – à l'histoire, à la loi, aux rites et aux coutumes, à la laïcité, à la filiation, à la vérité ? Où en sont les femmes dans le judaïsme et l'islam d'aujourd'hui, quelle est leur place publique et privée ? Quelle relation entretiennent musulmans et juifs avec Dieu ?


La révélation dont les textes gardent la trace n'a de sens que dans des interprétations renouvelées au fil des générations : telle est la conviction qui rapproche, au-delà des différences, Delphine Horvilleur et Rachid Benzine, dans un dialogue à la fois vif et profond. La rabbin affirme que lire la Torah, c'est toujours se battre avec un texte complexe ; pour l'islamologue, se réclamer du Coran, c'est d'abord écouter une parole pour être " bien guidé ". La responsabilité religieuse consiste aujourd'hui à sortir de l'idéologie identitaire, du sacré intemporel qui fige la tradition dans le passé, à poursuivre avec les autres – tous les autres – un dialogue à la fois amical et franc, qui refuse les remparts du fondamentalisme religieux et laisse l'avenir ouvert.


Un livre d'une grande liberté de ton, particulièrement bienvenu en ces temps où il faut lutter contre les murs, symboliques ou concrets, que certains érigent comme s'ils étaient devenus l'unique salut possible.





Delphine Horvilleur est rabbin. Elle a publié En tenue d'Eve et Comment les rabbins font des enfants (Grasset, 2013 et 2015).





Rachid Benzine est islamologue. Il a publié Les Nouveaux Penseurs de l'islam (Albin Michel, 2004), Le Coran expliqué aux jeunes (Seuil, 2013) et Nour, pourquoi n'ai-je rien vu venir ? (Seuil, 2016, adaptée au théâtre sous le titre Lettres à Nour).


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 19 octobre 2017
Nombre de lectures 5
EAN13 9782021349313
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
DES MILLE ET UNE FAÇONS DÊTRE JUIF OU MUSULMAN
DELPHINE HORVILLEUR RACHID BENZINE
DES MILLE ET UNE FAÇONS DÊTRE JUIF OU MUSULMAN
Dialogue Avec le concours de JeanLouis Schlegel
ÉDITIONS DU SEUIL e 25, bd RomainRolland, Paris XIV
ISBN9782021349306
© Éditions du Seuil, octobre 2017
Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de lauteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 3352 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
www.seuil.com
Ouverture
Pourquoi ce livre ?
Celles et ceux qui écrivent et publient des livres se posent régulièrement la question : « À quoi cela sertil ? Avonsnous quelque chose de si important à partager ? Ne fautil pas être prétentieux pour limaginer ou pour le croire ? Il y a déjà tant et tant douvrages sur le marché ! » Or, il se trouve que nous sommes, lune et lautre, des « gens du livre », en ce sens que nous avons grandi et que nous nous sommes formés au contact de nombreux livres et grâce à eux. Quelques grandesœuvres nous ont particu lièrement façonnés, mais aussi quelques livres de moindre importance qui, pourtant, à un moment de notre histoire, ont joué un rôle. En écrivant et en publiant à notre tour, nous payons une dette, dune certaine manière, à ces auteurs auxquels nous sommes redevables de beaucoup plus, sans doute, que nous ne pouvons le penser ; et nous nous inscrivons dans leur sillage. « Gens du Livre »cette foisL » avec un grand « , nous le sommes aussi tous deux parce que nous nous sommes laissé saisir, lune et lautre, avec une égale inten sité, une semblable passion, par cette Bible et ce Coran reçus en héritage de nos familles et que nous nous sommes appropriés. Bible pour lune, Coran pour lautre dans un
7
DES MILLE ET UNE FAÇONS DÊTRE JUIF OU MUSULMAN
premier temps ; mais aussi Bible et Coran pour lune et lautre car, chacun, à des moments différents, sest senti interpellé par le texte de let s« autre » en est saisi un peu comme sil était sien. En tout cas, nous avons vite compris que ces deux « Livres » (ensemble de livres pour la Bible, commentés par le Talmud, livre unique pour le Coran) nétaient pas étrangers lun à lautre, ne pouvaient pas lêtre, et quil importait que nous fassions dialoguer ensemble leurs textes, leurs traditions de lecture et leurs lecteurs. Intervenant lune et lautre sur la scène intellectuelle et médiatique française et sur des thèmes assez semblables, il était inévitable que nous ayons envie de nous rencon trer et que nous y parvenions un jour. Cela sest passé en novembre 2014, quand nous avons été invités à dialo guer en compagnie du philosophe catholique JeanLuc Marion, au « ForumLe Monde». DLe Mans autres occasions se sont offertes ensuite, en particulier autour dun numéro de la revueTenouaque dirige Delphine, consacré à « Isaac et Ismaël ». Et puis est venue cette proposition des éditions du Seuil de nous réunir en vue du présent livre, pour parler ensemble de questions importantes pour le judaïsme et pour lislam : le rapport à lhistoire, à la terre, à la politique, à la filiation, à lhéritage, à DieuQue soient remerciés ici JeanLouis Schlegel et Elsa Rosenberger qui ont été les organisa teurs et les « facilitateurs » de ce dialogue. Nous avons sensiblement le même âge, et nous avons chacun suivi des chemins sinueux avant de nous « ins taller », lune dans les fonctions de rabbin du Mouve ment juif libéral de France, lautre dans celles dun universitaire, islamologue intervenant auprès de diffé rents publics : médecine et journalisme pour Delphine,
8
POURQUOI CE LIVRE ?
sciences économiques, sciences politiques et histoire pour RachidLune est porteuse de la mémoire millé naire du peuple juif et de la blessure toujours vive de la Shoah, lautre de lhéritage araboberbère du Maroc et des meurtrissures toujours présentes de la colonisation. Évidemment, lune est femme et lautre homme, et ce nest pas une mince différence. Lune est « ministre du culte », comme lon dit en France, et lautre na pas de responsabilité religieuse. Lune est juive (et il vaut mieux qu!), lun rabbin le soit autre musulmanmais il y a « mille et une façons dêtre juif ou musulman » ! Juive ou musulman, justement, nous le sommes chacun de manière singulièrecomme tout juif et tout musul man. Être femme rabbin savère une exception dans le monde juif français, resté très conservateur pour de mul tiples raisons (il nen existe actuellement que trois, offi ciant toutes dans le courant libéral). Être juive libérale en France est aussi une forme dexception, dès lors que cette sensibilité demeure minoritaire dans notre pays, le cou rant saffichant comme orthodoxe étant largement domi nant au sein des institutions qui sexpriment au nom des juifs de France. Mais il nen va pas de même dans dautres pays, particulièrement aux ÉtatsUnis, où le courant libé ral est très important. Dans la grande famille de lislam, il ny a pas de cou rants institués qui se répartiraient en courant libéral et en courant orthodoxe, tout simplement parce quil ny a pas eu, à proprement parler, de mouvement de réforme apparu de manière clivante dans lhistoire de cette reli gion, même sil y a eu de grandes ruptures au sein de la Oumma, la « Communauté », en particulier la grande séparation politique puis théologique entre chiites et sun nites, qui sest produite à laube de lislam et, au tournant
9
DES MILLE ET UNE FAÇONS DÊTRE JUIF OU MUSULMAN
e e desXIXetXXsiècles, ce quon a appelé le « réformisme musulman ». Cela netempêche pas que des « libéraux » des « conservateurs » existent aussi en islam, et Rachid sinscrit naturellement dans le premier groupe. Le fait quil soit un intellectuel musulman qui ne craint pas dappliquer les sciences humaines pour une meilleure intelligence du Coran le singularise autant, dans le « pay sage » musulman français, quêtre une femme rabbin pour Delphine dans le « paysage » juif français. Mais la parole de lune et de lautre, et lactualité de lune et de lautre rejoignent les gens bien audelà de petits cercles que certains peuvent imaginer. Inscrits dans des position nements encore minoritaires, nous nous apercevons lune et lautre que nos recherches, nos travaux, nos prises de position sont reçus avec gratitude par beaucoup de ceux qui sinterrogent sur leur religion et son rapport au reste du monde. Cest ce qui nous fait vivre. Cest ce qui justifie le présent ouvrage. Lune et lautrele lecteur pourra le constater sil nen est pas déjà informé, nous revendiquons la liberté de la recherche et de la parole religieuses : une liberté respon sable, qui prend en charge les questions et affronte les conflits de lheure, une liberté pour tous et, évidemment, pour toutes. Or de nos jours, nous ne le savons tous que trop, on observe partout la poussée des fondamenta lismes, de mouvements identitaires qui se prévalent de traditions anciennes quils croient pouvoir faire remonter aux origines de leur foi. Cette évolution historique, pour laquelle seul le passé ferait loi, est évidemment préoccu pante, car elle favorise le retour des obscurantismes, conduit à lentresoi et au rejetparfois meurtrierdes « autres ». Devant ce mouvement de fond (qui touche judaïsme comme islam, hindouisme et bouddhisme
10
POURQUOI CE LIVRE ?
comme christianisme), il nous revient donc de démon ter, en la démontrant, l« idolâtrie », celle dude la lettre littéralisme dans la lecture des textes. Démonter la mytho logie du passé historique « pur » et sans mélange que nous serions condamnés à reproduire sans innovation. Démon ter la pensée selon laquelle être fidèle à sa religion, ce serait sans cesse cultiver l« identique » de siècle en siècle. Car nous en sommes convaincus : être « héritier » ne consiste pas à mettre ce qui a été reçu dans un coffre fermé à clé, mais à le faire fructifier ; de même, cela ne consiste pas à reproduire à lidentique ce qui a été obtenu, mais à le renouveler. Autrement dit, il sagit de se montrer « fidèlement infidèles » comme y incite, en particulier, la pensée de Jacques Derrida. Nous pouvons affirmer nous aussi ce paradoxe parce que, lune et lautre, nous consi dérons, évidemment, être des héritiers. Lune et lautre nous nous inscrivons dans une généalogie intellectuelle et spirituelle. Nous avons eu nos maîtres et guides, que nous ne pouvons tous citer. On retiendra en particulier les rab bins David Ellenson, Lawrence Hoffman, Haïm Korsia, MarcAlain Ouaknin, Rivon Krygier, Norman Cohen, Pauline Bebe pour Delphine, Nasr Hamid Abû Zayd, Mohammed Arkoun, Françoise Florentin Smyth et Jacqueline Chabbi pour Rachid, qui euxmêmes sinscri vaient dans la suite dautres maîtres. Impliqués lune et lautre dans la vie de la cité, nous sommes convaincus que le « débat religieux » peut être fécond pour le débat national. Encore fautil que les gens puissent acquérir des connaissances et des outils dappren tissage ! Car ceux qui ne cessent de mettre du « religieux » partout dans leur vie comme ceux qui dénoncent à nen plus finir le « retour du religieux » font souvent preuve de beaucoup dignorance : ignorance de leur propre foi, de
11
DES MILLE ET UNE FAÇONS DÊTRE JUIF OU MUSULMAN
leur propre tradition et de leurs histoires, ignorance de la foi, des traditions des « autres » et de leurs histoires. Nous en appelons, de ce faitet cest ce que nous mettons en pratique, à une approche critique et scientifique de nos textes et de nos traditions, qui ne soit pas dénigrement de la foi des uns ou des autres, mais qui apporte des énergies et des éclairages nouveaux pour un « vivreensemble » toujours à reconstruire. Bien entendu, nous ne saurions être les meilleurs juges de ce que nous avons partagé et écrit. Nous espérons sim plement que notre parole libre et résolument fraternelle fera surgir beaucoup dautres paroles libres et frater nelles !
Rachid Benzine et Delphine Horvilleur